Partagez | 
 

 Cuisinera bien qui cuisinera le dernier...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sao Tome

avatar


Messages : 229
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24
Localisation : Chez Dieu

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
68/180  (68/180)

MessageSujet: Cuisinera bien qui cuisinera le dernier...   Dim 29 Jan - 1:14



III - "Cuisinera bien qui cuisinera le dernier..."


.:: Royaume de Luvneel ::.

Il devait être neuf heures du matin lorsque j'avais atteint le Royaume de Luvneel par les airs...
Oui, vous avez bien lu, par les airs. Maintenant, vous allez sûrement me demander: Oh mon dieu, comment c'est possible ! Est-ce un dieu ? Une divinité ? un oint ? une espèce de l'au delà ?...
C'est vrai que je serais très flatté d'être appelé ainsi, voyez vous, mais j'ai le malheur de vous dire que ce n'est pas ça.
Plus sérieusement, c'était à dos d'un corbeau géant, celui que j'avais rencontré sur Garothpas plus tard qu'hier. Je l'avais appelé " Back" maintenant, et c'était devenu mon ami.
Nous avions alors volé toute la nuit. Pendant celle-ci, je ne dormais pas, non, je discutais avec lui. Peut-être certains vont me trouver bizarre, mais c'est pas grave. J'avais l'impression qu'il comprenait ce que je disais tout comme je le comprenais. C'est assez difficile à expliquer, j'avais comme trouvé mon double en version animal. La nature parfois nous réserve tant de surprises que l'on juge inattendues, comme cet oiseau. Cet oiseau est super intriguant, je ne disais pas ceci parce qu'il à des yeux de la même couleur que moi, mais parce que il semblait avoir un caractère bien défini pour un animal. Mais voilà, pour moi ce n'était plus qu'un simple oiseau, mais bel et bien un ami.


***

Luvneel était en période semi-printanière. A peine les pieds (et les pattes ! ) posées à terre, on pouvait tout de suite sentir la fraîcheur matinale caractérisée par une brise cinglante. Tout cela m'enchantait grandement, je ne pouvais m'empêcher de sourire comme un petit écolier. Je fermais les yeux doucement... me laissais aller dans cette douceur fraîche envoûtante, humait le délicat parfum des fleurs détrempées de rosée, sentait le bruissellement que causait le vent sur les feuilles et branches des arbres... me...

« KRA ! KRA ! ( T'as fini de jouer à la petite fille ?! ) »

« Ta gueule. »

J'ouvris aussitôt les yeux pour regarder autour de moi. Visiblement, j'étais sur une haute colline qui surplombait toute l'île entière, j'avais donc une vue assez panoramique.Je ne vis que des champs et des prés autour de moi, ainsi qu'un bosquet formé de hauts sapins. Puis, derrière ce bosquet, un peu plus loin, environ à plus de cinq kilomètres d'ici, une sorte de ville apparaissait. On pouvait alors voir une sorte de bâtiment qui semblait dominer de par sa grandeur tous les autres. Je pensais aussitôt à un palais, comme ce qu'il y avait à Garoth. Il devait sûrement y avoir un roi ici ou quelque chose dans le genre.
Après avoir fini d'observer les environs, je regardais le corbeau. Il était resté immobile devant le paysage et le regardait sans émotions.


« Bon le piaf, on va aller visiter la ville là bas... »

Mais alors que j'allais monter sur son dos, Back s'en alla de par lui même en direction de la ville.

« KRAAA (Chouette, on se retrouve là bas alors !)»

Ceci me fit sourire, malgré que j'avais la rage en moi. Cet oiseau allait me faire faire marcher plus de cinq kilomètres.

« Quel salopiot ce pigeon... »

... M'enfin, l'idée que je marche autant n'était pas grand chose. Autant même dire que ça me permettrait de me dégourdir les jambes et de réfléchir un peu, parce que voyager en volant ça rend un peu rêche en y repensant. Puis ça sera aussi un bon exercice.
Je retroussais alors les pans de mon pantalon noir jusqu'aux genous afin de ne pas risquer de les salir ou de les mouiller, parce que traverser ce paysage sera sûrement très salissant.
Après quoi, je dévalais aussitôt la colline pour emprunter un sentier que j'avais aperçu au détour de quelques rochers. Si je le suivais, j'étais quasiment sûr d'arriver à la ville étant donné que les sentiers ne sont que très rarement naturels.
C'est ainsi que ma promenade commença. En premier, je vis les différentes prairies et prés que j'avais pu apercevoir en haut de la colline. Elles étaient incroyablement désertes: personne ne s'était montré. Etrange... il devait sûrement se passer quelque chose dans la ville tout haut.
Je traversais aussi le bosquet de sapins clairs que j'avais vu tout à l'heure aussi. C'était là aussi sans encombre... ah si, il y avait ce sanglier qui m'avait chargé. Il s'était fait découpé en deux très proprement, je l'avais même mis sur mes épaules pour le porter à la ville. Je pourrais sûrement en faire un très bon potage ou quelque chose dans le genre.
Après ce bois là, je commençais à voir plusieurs maisons éparpillées dans tous les coins. Les habitants de Luvneel devaient sûrement commencer à habiter à partir de là jusqu'à la ville. A première vue, c'était des fermes, toutes. Je pouvais même apercevoir des chevaux, des vaches... des cochons... mais il n'y avait toujours personne d'humain ici. C'est fou à dire, mais j'avais l'impression que j'étais tout seul.
Enfin, je voyais la ville. Je retrouvais alors Back, posé sagement sur le bord de la route et me regardant avec un air vicieux, un regard qui voulait sans doute dire: " Ca t'a plu alors ? T'es pas trop fatigué ?"


« Sale piaf. Tu fais le malin hein, on verra bien à la fin qui aura le dernier mot. »

Je déposais alors le sanglier à côté du corbeau pour ensuite m'asseoir sur une grosse pierre. J'avais soif et j'étais quand même fatigué... me faire marcher dés le matin, et ce par un piaf...
Après quoi, je regardais la ville devant moi. Ca semblait en être l'entrée, et là il y avait du monde et de l'agitation. D'ailleurs, toutes ces personnes regardaient avec étonnement et de loin le corbeau géant.
Je fus alors intrigué par les inscriptions qui étaient inscrite sur les portes de la villes.


« 200ème Concours de Cuisine de Luvneel ? ... »


_________________ ~♫

Kit By Saskia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sao Tome

avatar


Messages : 229
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24
Localisation : Chez Dieu

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
68/180  (68/180)

MessageSujet: Re: Cuisinera bien qui cuisinera le dernier...   Dim 29 Jan - 11:38



Je me levais de mon appui pour regarder mieux ce qu'il y avait marqué sur le fronton de la ville. Un concours de cuisine, hein ?
C'est vrai que je ne vous l'ai pas dit, mais je suis cuisinier à la base. Eh ouais, ça vous en bouche un coin, pas vrai ?
Le fait que j'en soit un remonte à un épisode lointain de mon passé, à ma jeunesse. A Skypiea, ma mère et moi tenions un restaurant. Ma mère était une cuisinière exceptionnelle, à vrai dire c'est elle qui m'avait tout enseigner: comment se servir de simple outils de cuisine pour faire des plats absolument délicieux.
Le restaurant avais acquis une extraordinaire renommée dans toute Angel Island, tout le monde se ruait à nos portes.
Je me rendais compte alors que ça faisait drôlement longtemps que je n'avais pas cuisiné, peut-être même un an. C'était depuis que j'avais décidé de voguer tout seul à travers les océans, j'étais sûrement trop occupé.
Qu'importe en tous cas, ce concours avait l'air d'être une bonne chose pour moi, surtout pour ne pas perdre la main.


« Dis-moi Back, sa t'intéresserait de m'accompagner en ville ? J'aimerais voir un peu ce qui se passe dedans... »

« Kra. (on y va)»

***

Nous étions maintenant dans ce qui semblait être la rue qui mène tout droit jusqu'au palais Luvneel, on pouvait d'ailleurs le voir resplendissant et d'une taille phénoménale.
Dans cette rue, c'était plutôt animé, il y avait pas mal de monde qui passait et repassait. Mais encore et toujours, leurs regards s'attardaient sur nous... enfin plutôt sur Back. Oui parce que cet oiseau mesurait bien entre les trois/quatres mètres et les dépassaient tous autant qu'ils sont, il était donc difficile de ne pas se faire remarquer. Je n'étais pas gêné de cette situation, bien au contraire. Normalement c'est moi qui attire les regards comme cela, à cause de mes ailes d'ange.
Mais bon, il est vrai que c'est tout à fait incroyable de voir UN ANGE avec UN CORBEAU DE TROIS METRES qui marchent CÔTE à CÔTE juste en bas de chez soi.
C'est ainsi alors que nous arrivions à ce qui semblait être une place en forme ovale (une sorte d'endroit ou il y a normalement un marché) La, c'était largement plus animé que dans les autres rues. Il y avait plusieurs barrières étalées sur toute la longueur de la place, avec du monde derrière celles-ci. Je pouvais voir alors plusieurs stands tous éparpillés avec dedans des hommes portant des habits de cuisine, et au milieu de la place, une sorte de scène nomade où il y avait un homme qui parlait dans un escargomicro et trois personnes assises à côté d'une table. Aussi, à côté de la scène et non loin, il y avait un homme avec un grand embonpoint avec une couronne et à côté de lui des sortes de gardes, sûrement le roi de ce pays.
Ca devait être le concours de cuisine. A ce que je voyais, le roi aussi était là, ce qui prouve que cet événement à de la grande importance ici.
Je demandais alors à une dame qui regardait ce qui se passait:


« Excusez-moi madame... vous pouvez me dire ce qui se passe ici ? »

« Oh, bien sûr. Chaque années ici , depuis maintenant 200 ans, est organisé un concours de cuisine qui oppose tous les meilleurs cuisiniers de North Blue. Le gagnant de ce concours reçoit alors le titre de meilleur cuisinier de North Blue ainsi qu'une somme de dix millions de Berrys. Mais vous arrivez à la fin malheureusement... »


C'était bien vrai. Le concours était sur le point d'être terminé, surtout après que j'aie entendu cette annonce:

« Le juge va maintenant délibérer ! »

C'est dommage... j'aurais tant voulu y participer maintenant. La récompense était quand même très belle, recevoir le titre de meilleur cuisinier de North Blue, puis 10.000.000 de Berrys...
Mais quelque chose sur les stands attira mon attention de là ou j'étais. Il y avait encore beaucoup de nourriture, assez pour faire un repas encore complet... mmh... après tout, je n'étais pas obligé de me conformer aux règles ici, je pouvais très bien m'incruster dans le concours. Je souriais aussitôt. J'avais une idée...


« Pardon, pardon, excusez-moi, laissez-moi passer... »

Je poussais un peu tout le monde qui s'était entassé derrière les barrières pour ensuite sauter de par celles-ci. Je marchais ensuite en direction de la scène sous l'oeil étonné du jury.

« Excusez-moi du retard, je suis Sao Tome, cuisinier venant de Grand Line. »

_________________ ~♫

Kit By Saskia


Dernière édition par Sao Tome le Mar 31 Jan - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sao Tome

avatar


Messages : 229
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24
Localisation : Chez Dieu

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
68/180  (68/180)

MessageSujet: Re: Cuisinera bien qui cuisinera le dernier...   Lun 30 Jan - 13:39



Silence notoire. Plus personne n'osait dire quelque chose. Tous les regards étaient rivés sur moi.

« Krawahahhahahahahahahahahahahahhahahhahahhaha !!!!! »

Je me retournais alors pour savoir qui avait émit ce ricanement complètement idiot. Quelle ne fut pas ma surprise quand je découvrais alors que c'était Back qui rigolait comme cela... Salopiot de piaf, toujours à prendre parti de moi, mais il faut dire que moi aussi je me moquais souvent de lui. Mais là... il est allé loin, mais je ne pouvais rien lui faire.
Je tournais aussitôt ma tête plein de rage à cause du fait que cet oiseau ait réussi à me ridiculiser. Non mais rendez vous compte: ridiculisé par un PIAF !
Après cet interlude, l'oiseau s'envola jusqu'à côté de moi pour glousser de plus belle. Je lui adressais un sourire forcé:


« Hahaha, très drôle... ça fait quoi que je sois un cuisinier ? Tu veux mon pied dans la tronche sale piaf ? »

Il éclata encore une fois de rire sous le silence ébahi de la foule. Décidément, cet oiseau n'était pas seulement triste, il savait aussi répondre malgré lui avec répartie. M'enfin, répartie...
On parlait de mon métier là, il se moquait de ceci. Alors maintenant, pour lui montrer que c'est lui qu'est idiot et pas moi, il va falloir lui montrer de quoi je suis capable.
Le monsieur au micro debout sur la scène semblait être sceptique au début de mon intrusion, il se mit donc à chercher dans sa liste. Au bout d'un petit moment, il m'annonça:


« Sao Tome ? Désolé, je ne vous ai pas sur la liste... »

Je n'avais toujours pas abandonné l'idée de participer à ce concours. Je devais quand même trouver quelque chose pour essayer de m'incruster en profondeur... voyons voir. Il y a un roi ici... comment pourrais-je en tirer parti... Ah bien sûr ! Si j'arrivais à toucher le roi, peut-être que le gars en face de moi me dira non mais le roi me donnera peut-être raison. Ouais, ça pouvais marcher, mais il fallait la jouer en finesse.

« Cela veut dire que je suis venu de Grand Line pour rien ? »

La foule poussa un "oh" de surprise. L'homme au micro lui, grimaça avec déstabilisation quand au roi il fronça les sourcils.

« Euh... je... »

Il fallait que j'exagère le tout pour convaincre au maximum le roi.

« Je croyais que ce concours était largement connu et réputé, c'est pour cela que je suis venu. Eh oui, même sur Grand Line on parle de North Blue. Mais finalement, à voir ce qui se passe, je doute que tout cela soit vrai... »

J'allumais en même temps une cigarette. Du coin de l'oeil, je regardais le roi. Il semblait avoir fait mouche, avec son visage étonné en même temps que ses sourcils froncés. Dans la foule de spectateurs qui regardaient, je pus entendre:
"Il vient de Grand Line ?" " Non, c'est impossible !" "Cela expliquerait la présence de ces ailes !" "Et ce corbeau... il est si grand ! "
Après tout,ils peuvent bien dire ce qu'ils veulent, je n'étais pas ici pour eux.
Finalement, j'avais gagné la partie. Oui, au bout d'un instant, le roi se leva de son trône et dit:


« Le Présentateur ! Qu'est-ce que c'est que ces façons d'agir ? C'est comme ça que vous traitez un cuisinier qui vient d'aussi loin ? »

« Mais... euh ... Sa Majesté... je ... »

« Pas de mais ! Donnez lui un stand immédiatement ainsi que toute la nourriture fraîche que vous voulez ! Non mais ! »

« Oui Majesté... bien sûr... »


_________________ ~♫

Kit By Saskia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sao Tome

avatar


Messages : 229
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24
Localisation : Chez Dieu

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
68/180  (68/180)

MessageSujet: Re: Cuisinera bien qui cuisinera le dernier...   Lun 30 Jan - 21:18



*** Quelques minutes plus tard ***

« Voici donc le dernier concurrent qui participe à ce concours culinaire, j'ai l'honneur de vous présenter Sao Tome, un cuisinier tout droit venu de Grand Line. »

J'étais maintenant vêtu d'une toque et d'un tablier. D'ailleurs, à la vue de mon accoutrement, le piaf n'arrêtait pas de ricaner. Qu'est-ce que j'avais envie de le... non, c'est bon... je n'ai pas envie de commettre un meurtre. Je devais me concentrer sur ce que j'allais faire.
Devant moi, il y avait toute la panoplie du parfait cuisinier. De très bons ustensiles de cuisines d'ailleurs: des couteaux de très haute qualités, des passoires, des marmites, des casseroles, un four haut de gamme, des poeles. C'est sûr, ils devaient prendre ce concours très au sérieux ici.
J'allais donc tout donner et essayer d'être le plus précis possible.


« Je rappelle les consignes données par les jurys: Sao le cuisiner doit faire un plat de haute qualité en moins de quinze minutes ! Ensuite, un jury de professionnels venu tout droit de Mariejoa doivent juger sa recette, pour l'apparence, l'originalité et le goût. Amenez-lui les condiments. »

Quinze minutes et tous ces critères là ? Eh bien... c'est sûr que ça semblait pas super facile au premiers abords, mais je ne m'inquiêtais pas, il fallait que je me repose sur ce que j'avais appris au fil de mon existence sur la cuisine. J'avais passé tant d'années à cuisiner pendant mon enfance, je m'étais perfectionné pendant quasiment toute ma vie, car dans les organisations ou j'étais auparavant, j'étais souvent cuisinier de bord. Ca serait comme un défi de plus à me lancer.
Les ingrédients me furent amenés. C'était une énorme charrette qui contenait pleins de bonnes choses. Décidément, ils essayaient de me rendre la vie dure maintenant.


« Sao Tome, vous avez une minute pour choisir vos ingrédients ! Top, c'est parti ! »

Ils ne voulaient décidément pas perdre de temps... même si une minute, ce n'était pas vraiment la mort. Au début, il est vrai que j'hésitais un peu. Cela faisait quand même très longtemps que je n'avais pas cuisiné. Pendant un instant, je pensais que je n'avais jamais tenu de couteau de ma vie. J'essayais alors, tant bien que mal de fermer les yeux et de me calmer. Respiration. J'eus alors un flash back les yeux fermés.
Je me rappelais alors des paroles de ma mère qui m'avait enseigné la cuisine.


* Sao ! *Elle me frappait avec une casserole* Qu'est-ce que je t'ai dis cent fois ! Ne jamais oublier la règle numéro 1: Toujours choisir la consistance du plat en premier ! *

Oui... cette règle... ça y est ça me revient. Il faut toujours commencer par la consistance du plat principal en premier... puis après harmoniser avec tout le reste... Oui...
J'ouvrais les yeux. Un éclair. Je me rappelais maintenant de tout, absolument tout.
Je ne pouvais m'empêcher de sourire... C'est fou ce que des choses que l'on jugerait toutes petites ont comme pouvoir au fil du temps quand on y pense.
Je regardais alors le panier de condiments. Le choix était vaste... des poulpes, des calamars, du boeuf... mon regard s'attarda alors sur deux homards et quelques langoustines bien fraiches disposés à gauche du panier... ouais du homard et des langoustines, ça pourrait le faire...
Mais ça serait un peu trop sec si je ne faisait que ça... peut-être que si j'accompagnais le tout avec de la sauce, ça passerait... ouais de la sauce. Mais quels ingrédients ? Voyons voir...
De l'ail, de l'échalote, des grains de poivre, du beurre, du cognac... ouais... ça y 'est, j'avais une idée bien en tête et précise de ce que voulais faire.
Je me précipitais alors de prendre tous mes ingrédients à une vitesse inouïe. Oui car, quand je me lance dans mes idées de cuisine, rien ne peut m'arrêter.


« Sugoï ! Il à choisi ses ingrédients aussi rapidement ? Impressionant, mais peut-être était-ce un choix prématuré ! Mesdames et Messieurs, nous le serons bientôt ! C'est maintenant le moment pour Sao de faire son assiette ! Il à 15 minutes, c'est parti ! »

C'était le moment. J'entamais alors une petit jonglage avec tous les couteaux qui étaient à ma disposition sous les cris étonnés de la foule.

« Pour commencer... cuire les homards et les langoustines. »

Pour ceci, je remplissais une marmite d'eau salée à ras bord que je mis à feu fort. Ensuite, j'y plongeais les langoustines et les homards tête la première.
Il fallait maintenant attendre un peu, je pouvais alors m'attaquer à la sauce.


« Dans une petite casserole, faites revenir dans la moitié du beurre, l'échalote, l'ail, les grains de poivre, le laurier, et le romarin. Une fois l'échalote tendre, ajouter le champagne, porter à ébullition pour ôter l'acidité, verser le jus d'orange, faire réduire d'un quart. Passer le tout à travers un chinois, pour ne garder que ce jus. Verser alors la crème, saler et poivrer, ajouter une rincée de cognac. Une fois la sauce plus liée, mettre le reste de beurre tout en fouettant fort, pour rendre la sauce plus aérienne. »

Il fallait que je sois le plus concis dans ce que je faisais, que je fasse attention au moindre détail mais tout cela rapidement. Je regardais alors le temps: il me restait trois minutes. C'était peu, mais je pouvais réussir. Mais pour couronner le tout, les personnes autour de moi disaient chacun leur tour:

« Qu'est- ce qu'il est agile et rapide ! On ne voit presque pas ses mouvements ! Mais est-ce qu'il pourra tenir encore 3 minutes ? »

« C'est impossible, personne ne saurait faire ça ! »

« Il à choisi le mauvais menu ! C'est ce qui arrive quand on fait trop vite ! »

Il ne me restait plus qu'a décortiquer les homards ainsi que les langoustines ainsi que de mettre en place l'assiette. La sauce était prête quand à elle, mais il fallait que je la goûte. Je pris donc une cuillère afin de la remplir avec la sauce et je la portais à ma bouche... Je la trouvais délicieuse, mais peut-être avec un peu plus de poivre et de fond de veau... ouais.
Je pris alors l'homard et les langoustines et les coupaient chacun et chacune en deux afin de faire ressortir les différents morceaux de chair que je plaçais minutieusement sur l'assiette. Il fallait maintenant que je joue sur la décoration...
Je plaçais alors différentes feuilles de menthes au bord de l'assiette, avec des brindilles d'herbe, le tout recouvert de sauce.


DING !

Ca y'est, la cloche indiquant le compte à rebours est maintenant terminé. J'avais fini mon plât. J'étais plutôt fier de moi, ça avait de la gueule il fallait dire. Je me tournais alors vers Back: il ne rigolait plus. Sans doute devait-il m'avoir reconsidéré en tant que cuisinier. Tant mieux, c'est tout à fait cela que je voulais voir.

« Le temps est écoulé ! Cuisinier, merci de donner cette assiette aux jury afin qu'ils délibèrent. »

Je pris alors le plat et le dirigeais vers la où étaient assis les trois jurys. Au passage, je vis le roi, il affichait un regard d'étonnement.
S'attendait-il à ce que je ne finisse pas ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. M'enfin...
Parmis les trois jury, il y avait une dame d'environ trente ans et particulièrement bien formée. Je me dirigeais vers elle en lui disant:


« Mademoiselle... Voici une bagatelle d'animaux côtiers avec leur sauce à l'échalotte. Bon appétit. »

Elle me dévisagea de part ses lunettes blanches. Elle avait une expression neutre du visage, comme si ce concours la lassait. Voyons... tous les cuisiniers qui sont ici ne sont pas si mauvais tout de même, si ? Je ne fis que lui adresser un sourire en la regardant.
Cette femme regarda le plat, puis parla en chuchotant à ses deux compères. Je n'avais pas entendu un seul mot, mais elle semblait en apprécier l'aspect de l'assiette. Puis elle se décida à goûter.
On entendit alors plus aucun bruit, puis soudain, la femme se leva de sa chaise en mettant la main devant la bouche. Elle avait les yeux grands ouverts et rougissait. Pendant un instant, j'avais bien cru que je devais avoir gaffé quelque part, que je m'étais trompé.
Etait-ce vrai ?

_________________ ~♫

Kit By Saskia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sao Tome

avatar


Messages : 229
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24
Localisation : Chez Dieu

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
68/180  (68/180)

MessageSujet: Re: Cuisinera bien qui cuisinera le dernier...   Mar 31 Jan - 16:26



« Oh, GREAT ! WONDERFUL ! ♥ IT'S SO GOOD ! »

Elle avait crié si fort que je m'étais mis les mains sur mes oreilles. Son visage semblait maintenant enchanté. En réalité, si elle avait rougi, ce n'était pas parce que le repas est bon apparemment, c'était plutôt l'inverse.

« DIX SUR DIX ! Votre repas était absolument Wonderful ♥ ! »

Soudain, l'espoir en moi de gagner ce concours revient brusquement. Grâce à la réaction de la femme, je pourrais sûrement arriver à quelque chose de bien avec le repas que je venais de faire.
Je me contentais alors de sourire. Alors comme ça, je n'avais pas perdu mes aptitudes culinaires ? Super, il ne manquerait d'ailleurs plus que ça. Pas besoin de se remettre en question alors.
Dans le public, je pouvais entendre de nouvelles voix.


« La dame ! Vous avez ?! Elle lui à mis un dix »

« En plus il à eu un dix ! Les autres eux ont tous obtenu des notes horribles par cette dame ! »

« Il doit vraiment être un grand cuisinier ! »

« Normal, il vient de Grand Line ! »

« J'aimerais bien goûter ce repas ! Il a l'air délicieux ! »


Toutes ces paroles étaient pour moi enchanteresses, mais je n'avais pas pris la grosse tête.
Les deux autres hommes qui faisaient partis de ce jury s'étaient alors emparés de l'assiette pour pouvoir y goûter.
Le verdict fut exactement le même.


« Yahooo ! C'est une chose superbe... non ... génial... non ... grandiose... non DIVINE ! »

« Je crois que de toute ma vie, je n'ai jamais mangé quelque chose d'aussi bon... »

« DIX - SUR - DIX ! »

Décidément, mon repas avait gagné la sympathie du jury. C'était génial qu'ils aient tous aimés, mon menu était pourtant simple.
Cela confirmait ce que disais ma mère autrefois, alors qu'elle m'apprenait cet art de cuisiner:

* Souviens-toi de ceci, Sao. La cuisine, plus elle est simple et goûteuse, plus elle plaît. Ne l'oublie jamais ! *

« Un instant ! »

Je me retournais. Le roi se situait maintenant derrière moi et me regardait avec un air sévère. Bien que je sois grand de nature, il me dépassait d'au moins plus d'une vingtaine de centimètres. Il était aussi très imposant et avait une barbe blanche qui allait jusqu'au niveau de son énorme ventre. Il ne semblait pas satisfait apparemment.

« Moi aussi, je dois goûter. Donnez-moi des couverts ! »

« Regardez ! Le roi va goûter ! »

Il passa devant moi et s'empara d'un couteau et d'une fourchette que ses servants lui avaient donné. Moi, je n'étais pas vraiment inquiet au contraire. Je me contentais d'expirer une bouffée de fumée tout en regardant ce qui allait se passer.
Si le roi trouvait cela bon, ça voudrait dire que mon plat est définitivement bon. Ca serait l'étape no-test, rien à dire. Tout le monde sera obligé d'affirmer, même s'ils n'ont pas goûté, que mon plat est succulent.
Le roi découpa alors lentement un morceau de chair de homard, le trempa dans la sauce et le goûta.
Il sursauta aussitôt.


« OH MY GOSH ! ... oh excusez-moi... ce plat est tout simplement... il est... »

« ... WONDERFUL KING, WONDERFUL ♥ ! »

« Oui c'est cela, il est... WONDERFUL ! »

J'éclatais de rire. Décidément, cette scène était trop drôle. C'est alors que l'homme au micro fit une annonce:

« Bon, je crois que nous avons notre vainqueur ! Mesdames et messieurs, j'ai l'honneur de nommer, pour cette édition du 200e concours culinaire de North Blue, en tant que meilleur cuisinier de North Blue: SAO TOME ! »

C'est alors qu'il y'eut d'impulsives acclamations venant de la foule.

« SAO TOME, T'ES LE MEILLEUR ! »

[Fin un peu brutale, je sais ^^]





_________________ ~♫

Kit By Saskia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cuisinera bien qui cuisinera le dernier...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cuisinera bien qui cuisinera le dernier...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Rira bien qui rira le dernier » | Logan & Caitlyn
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Dernier bilan de choléra:14,642 cas et 917 décès
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Role Play ¤¤ :: ¤ Sea's Blue ¤ :: North Blue :: Luvneel-