Partagez | 
 

 Un entrainement chez les indigènes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Un entrainement chez les indigènes   Lun 19 Déc - 11:20





Carte d'identitée




Mer : Grand line
Île : L'île de Shinpi
But : aucun précisément
Grade : Shichibukai
Armement : Deux Katanas et une mentalité de Psychopathe, De plus il possède le Logia du sable


Waza Ichi : L'entrainement chez les indigènes



†J'étais allongé sur ma couche, en sang, une chose que je n'avais pas prévu, on s'était fait avoir comme des bleus, résultat on était deux blessé et une sur le lit de mort, il me le paierait ce foutu agent du CP9 ainsi que ses deux compagnons, je me levais afin d'écrire cet accident dans mon carnet de voyage, seulement au moindre mouvement une de mes plaie ce rouvrait, j'arrivai péniblement à mon bureau, enroulé dans des bandages comme une momie, j'étais presque dans le même état de toute façon, je me saisi d'un stylo et d'un bol d'encre, mais avant d'écrire ce qui c’était passé quelques heures plutôt, je vais vous raconter les faits qui c'étaient passés avant, datant de plusieurs semaines, ensuite je formerais la première lettre sur le vieux parchemin qui me servira de support :

-Carnet de note : Journée du XX/XX/XX
-Première partie-

†Aujourd'hui nous étions positionnés sur une petite île peuplé d'indigènes nous n'allions pas tarder à repartir vers l'immensité de la mer, sur cette île il ne c'est rien passer de grave, mais je vais vous raconter ce moment, car c'est ici que les indigènes mon appris à mieux maîtriser le pouvoir de mon fruit. C'était l'aube et je partais déjà vers la forêt afin de récupérer des vivres pour notre voyage, alors que je cueillais de beau champignons je me fît encercler par les indigènes qui avaient jusqu'à maintenant donné aucun signe de vie, ils portaient tous différents masques, et leur technologie avait tout de même l'air avancé, je m'en rendis compte au moment ou une balle que je n'avais pas vue me traversa la poitrine laissant un énorme trou béant, ce n'était pas une balle de fusil normal, le calibre était celui d'un pistolet de petite taille, mais il avait causé les dégâts d'un boulet de canon, d'ailleurs l'arbre derrière moi s'effondra dans un lourd fracas, mon fruit m'avait encore une fois sauvé de la mort, mon estomac se reforma, tandis que je regardais les indigènes avec de grands yeux.

-†Nan mais ça va pas !! vous auriez pu me tuer merde !
-†Toi qui viens profaner notre terre sacré meurs en silence et va rejoindre l'enfer !

†Ils n'avaient pas l'air très sociable, celui qui avait parlé me fonça dessus armé d'une hache, la dites hache s'envola vers moi avec une vitesse stupéfiante, je dégainais déjà mon Katana, mais je n'eut pas le temps de contrer la hache car l'indigène me faisait déjà face une épée en main alors que j'étais sûr qu'il n'en avait pas il y a de cela quelques secondes, nos lames s'entrechoquèrent et il me murmura « Toi ne pas comprendre vrai pouvoir des démons, toi être un amateur alors que nous tout connaître sur l'art de combattre » non mais il n'était pas sérieux là, osé dire que je ne savais pas me battre, je le repoussais violemment et ma technique « Desert Spada » fendit le sol vers lui à une vitesse fulgurante, seulement il n'eut aucun mal à l'esquiver, il sprinta vers moi dans l'intention de m'embrocher afin que je serve de saucisson géant à leur repas, par pur réflexe je levai ma lame et l’abatit sur le sol, le gros coup de pied que je mis dans le manche la fît décoller «  Le drop de la mort », l'indigène esquiva une fois de plus ma technique, et ma lame termina sa course dans la tête d'un des spectateurs, je dégainai directement mon autre lame mais se fût trop tard, j'étais au sol une lame sur la gorge, l'indigène retira son masque et avec ses grands yeux sombres, il cracha des mots comme un serpent cracherait son venin.

-†Toi avoir conviction et confiance en toi, mais toi ne pas connaître ton vrai objectif, toi tuer, non pas pour le plaisir mais pour soulager une vieille souffrance, toi devoir te trouver un vrai but et amis pour soulager cette souffrance, moi savoir que toi peut apporter un grand changement à ce monde mais à toi en premier et moi pas te tuer pour cette raison, indigènes t'emmener devant le grand chaman pour voir ta destiné et t'apprendre, le vrai art du combat. Toi avoir compris et bien vouloir nous suivre ?

-†Certes, mais que peut tu dire sur ma souffrance, tu ne me connais pas, et je ne suis pas sans amis j'ai confiance en ce que j'aime et je pense que je te suivrais seulement pour les protéger et si je deviens réellement plus fort alors j'écouterais tes conseils.

-†Toi ne pas comprendre encore, mais toi ne pas considérer tes proches comme véritable amis, moi avoir raison toi tord mais toi ne pas avoir l'esprit assez ouvert pour comprendre moi, mais toi comprendra quand toi saura maîtriser un peu mieux le démon qui t'habite, toi ne doit pas rester accroché au chaîne du vieil esclavages toi devoir te libérer et devenir gentil pour se faire vrai amis.

†Sur ces paroles il enleva la pointe de sa lame de ma gorge et me tira de force vers le centre de la forêt



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un entrainement chez les indigènes   Lun 19 Déc - 11:25





Carte d'identitée




Mer : Grand line
Île : Alabasta
But : Vacances
Grade : Shichibukai
Armement : Deux Katanas et une mentalité de Psychopathe, De plus il possède le Logia du sable


Waza Ni : Un rude combat




-Carnet de note : Journée du XX/XX/XX
-Deuxième partie-

†La forêt était sombre, surtout dû au fait qu'elle était habitée par de grands conifères dont la taille dépassaient l'entendement, la poigne de l'indigène était vraiment imposante, et pour une raison qui m'était inconnue je ne pouvais pas rendre mon corps sablonneux, Soudain un petit village fit son apparition, j'étais époustouflé devant la beauté des constructions, les maisons avaient l'air taillées à la main dans le bois des arbres, offrant un grand isolant thermique, tout ceci était magnifique, le sol à la place du goudron habituel était fait de feuilles de cerisier relié par des branches de saule, l'indigène lâcha mon poignet, qui était rouge d'ailleurs et je ne put m’empêcher de faire une pointe d'ironie «  une petite allumette et Vroush plus de village », ils me regardèrent tous avec des yeux froids et méchants un peu comme ceux que j'avais l'habitude de faire, le plus jeune de la troupe guerrière m'emmena dans un grands tronc d'arbre il me lâcha et me donna un coup de pied dans le dos de telle sorte que je me ramassai par terre «  tu pourrais pas faire attention BAKA ! », sur le moments j'avais complètement oublié que je devais être gentil, vue que leur force et leur rapidité était bien supérieur à la mienne, je relevai la tête, en face de moi était assis un vieux, tout maigrichon avec un long bâton, j'hésitais entre me tordre de rire et me barrer en courant, il pointa le bout de son bâton sur moi et prit une voix grave :

-†TOI ! Nouvelle technique tu apprendra, à nos côté tu combattra, ensuite tu partira, et ton combat tu perdra, de grande perte tu subiras, ne pas abandonner tu devras. Nous voir tu reviendras après avoir rencontrer de l'or et un stroumph t'accompagneras et plus fort tu deviendras et enfin ta revanche tu prendras !

-†Certes, t'es quoi toi un devin du futur alcoolique qui délire durant son sommeil et qui croit faire des prophéties, désolé papy mais je pense que je vais sortir d'ici et te dire au revoir.

-†Insolent, en otage ton équipage on a, t’entraînais ici tu dois et malheureusement pour toi ceci n'est pas négociable.
Mon équipage … je vais le faire votre entraînement, mais je ne garantie pas votre survie !


†Le vieux désigna, le guerrier qui m'avais amené jusqu'ici, il s'approcha de moi et pour je ne sais qu'elle raison il m’explosa le nez avec sa paume, par pure réflexe je levai mon poing afin de lui coller dans la tronche sauf qu'il me tordit le bras avant que je n'effectue le moindre geste, il me plaqua au sol avec une facilité déconcertante, il décocha un sourire et s'adressa à moi comme à un enfant «  Tu es trop pressé, tu mise tout dans la force de ton attaque et rien sur la vitesse ou la défense, autrement dis ton style de combat est nul, de plus tu ne met même pas assez de force dans tes coups, même un lapin ne serait pas blessé avec ça, je vais devoir t'enseigner beaucoup de choses on dirait » il lâcha mon bras et me releva d'une main, une fois de plus il m'emmena de force dans une arène cette fois-ci, sur une pancarte, il y avait marqué bien en évidence ' Lâchez- Vous !!!' Je regardais mon adversaire avec de gros yeux, il avait l'air sérieux et avait revêtit une armure, une belle épée était coincé dans un rocher un peu plus haut tandis que lui s'était équipé de sa fameuse hache épée, pour un raison qui m'était inconnue il lâcha son arme et me fonça dessus, il me porta un coup direct à l'estomac qui me plia en deux, il m’enchaîna avec un coup de pied sauté au pleine tête, quelques secondes avaient suffit pou que je sois à terre, mais c'était qui ce mec, je me relevai péniblement, son sourire m'était insupportable, bien décidé à lui ôter du visage, je dégainai mon sabre et je fonçai sur lui, il dévia ma main avec la tranche de sa main et m'envoya valser au loin avec un simple coup de pied, je devais avouer la grande différence de force et c'est das le fracas de mes os que je m'étais écrasé contre le mur, j'avais bien une ou deux cote cassé alors que le combat venait à peine de commencer, je devais faire plus attention ce mec avait la ferme intentions de me tuer si je ne me bougeais pas, avec une nouvelle détermination je me relevai encore une fois péniblement, cette forêt ne sera pas ma tombe, une nouvelle flamme m'habitait, il s'approcha de moi à une vitesse stupéfiante, c'est à ce moment la que, je mit complètement à disposition mon fruit, c'était la première fois que je l'utilisais en défense, en effet une boule de sable venait de m'entourer pour me protéger de son coup, j'avais tout de même subit des dégâts mais il était moins important que ce de tout à l'heure, une fois l'attaque adverse stoppé, j'avais eu l'idée de laisser dans l'espace entre les grain de sable et ainsi de trancher au travers sans que l'ennemi ne s'en aperçoivent, la chose que je n'avais pas compris c'est comment ce mec avait évité ma lame et avait cassé ma lame noir d'une main, c'est avec colère que j'avais dégainé mon autre lame et que j'avais mit le plus de force possible dans mon coup, il lâcha la moitié de la lame noir qu'il avait dans ses mains le bras complètement engourdis et décocha un sourire satisfait «  c'est bien tu dois frapper avec cette force mais vite, et puis tu commence à comprendre comment bien maîtriser le démon qui t'habite, tu est sur la voie de l’amélioration jeune homme » je savais qu'au fond de moi ce compliment me faisais plaisir mais je ne voulais pas lui montrer, c'est avec fureur et avec une vitesse spectaculaire que j'avais abattu mon deuxième coup qui lui avait entaillé le bras, il me prit par le cou et me souleva du sol, je ne pouvais plus bouger, sa force était imposante, il me regarda dans les yeux et s'adressa à moi « Comment va tu t'en sortir, je te donne un indice, Soit le sable, Contrôle le sable et déchaîne sa fureur, c'est tout ce que je peux te dire » Je le regardais avec de gros yeux, je perdais déjà mon souffle, il serait mon cou de plus en plus fort et je ne pouvais rien faire, c'est à ce moment la, au seuil de la mort que je repensais à toutes les personnes qui avaient cru en moi alors que finalement je ne pouvais même pas battre un type à main nue, j'étais pitoyable, c'est à ce moment la que je commençais à regretter la vie que j'avais eu et c'est grâce au vent que je venais de comprendre de quoi il me parlait, péniblement je soulevais les grains de sables jusqu'à former une lance derrière mon adversaire le souffle court je réussi à articuler trois mots «  Tu es fini ! », il comprit trop tard, il me relâcha mais la lance lui transperça tout de même l'épaule, il saignait abondamment mais c'est en rigolant qu'il me pointa du doigt «  Tu as réussi ton test je te félicite, maintenant va et accomplis ta véritable destiné » Je dois avouer que j'étais troublé, il me ramena au port à une vitesse stupéfiante, je venais de remarquer que mon équipage n'était pas du tout retenu en otage, et m'être fait avoir comme ça m'arracha un petit rictus d'énervement, mais c'est de cette façon que je reparti sur les mers en ayant appris une nouvelle chose. J'étais seulement intrigué par ce fameux pouvoir qui lui avait permis de me mettre une raclée très facilement, ce n'était sûrement pas mon dernier voyage sur cette île !



Revenir en haut Aller en bas
 

Un entrainement chez les indigènes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Role Play ¤¤ :: ¤ Sea's Blue ¤ :: East Blue-