Partagez | 
 

 ♦Tsubaki D. Satori | Présentation♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: ♦Tsubaki D. Satori | Présentation♦   Sam 19 Nov - 19:44







♦ Tsubaki D. Satori ♦







Nom : Tsubaki (Ayumi)

Prénom : Satori
Surnom : Le légendaire


Age : 21 ans

Poids : 60k.g

Taille : 1,75m

Sexe : masculin



Race : Humain

Camp : Révolutionnaire

Fruit du Démon♦Nikyu Nikyu no mi | Fruit des Coussinets : Munit son utilisateur de coussinets sur les mains qui lui servent à pousser tout et n'importe quoi, en passant par des choses matérielles comme des objets à des choses immatérielles comme la douleur. L'utilisateur peut aussi expédier n'importe qui à l'endroit de son choix. La personne "éjectée" fera donc un voyage de 3 jours et 3 nuits jusqu'à ce qu'elle tombe à l'endroit voulu. Ce fruit permet également de repousser l'air très violemment et de créer des canons à pression dévastateurs qui sont propulsés à la vitesse de la lumière.

Rang : Rien, juste capitaine de son équipage révolutionnaire

Classe : FDD








♦Caractère Physique♦




    T subaki D. Satori est un homme d’âge assez moyen et de visage jeune ayant beaucoup d'avenir, ses yeux rouges comme celui de sa mère Ayumi, cette couleur rouges représente une sorte de haine et de vengeance, selon Satori, il lui arrive que ces yeux changent de couleur selon son humeur mais la plus part de temps ces yeux sont rouges/marrons. Son nez assez normal comme la plus part des humains ayant un charismatique assez élevée. Il a une bonne musculature qui est dû à ses entraînement personnelle, il en fait quasiment tous les jours afin d'acquérir la puissance. Sa chevelure gris lui donne encore plus la classe et un charisme très voyant c'est grâce à cela que sa femme est tombée amoureuse de lui quand elle la vu pour la première fois à l'âge de 17ans, ses cheveux jaunes se couchent sur les côtés formant des piques très beau et lui donnant encore plus la classe. Un visage très agréable à voir, tous les filles ordinaires voyant ce beau jeune homme âgé dans les vingtaines tombent sous son charme mais, malheureusement pour eux, il n'a pas le temps de jouer au plus beau garçon, non seulement il a une femme mais, il a aussi des objectifs. Plus le temps passe et plus Satori devient plus beau, plus son visage brille et lui donnant encore plus la classe, en regardant le tensei de maintenant et celui d'avant il y a une énorme différence comme je le disais à l'instant plus le temps passe plus tensei devient beau. Il ne prend pourtant jamais soin de son corps c'est plutôt son corps qui prend soin de lui étonnant non ? Il est l’un des rares personnages de ce monde qui répond le mieux au bon vieux stéréotype de révolutionnaire, d'un chef, d'un futur chef de révolutionnaire. Sa tenue vestimentaire lui donne encre plus la classe que son corps. Satori est né avec beaucoup d'amour, beaucoup d'amour maternelle c'est pour ça qu'il est aussi classe que n'importe qui.

    L a première fois quand Satori devint un homme « majeur » il portait une chemise blanche à bouton totalement ouverte aux manches longues, il revête aussi un pantalon vert à motifs en lignes blanches, une écharpe jaune comme la couleur de ses cheveux autour de sa taille et des sandales pour faire le tout sur son mode d'habillement. Cette façon de s'habiller c'était quand il avait que dix-huit ans.

    E nsuite, en faisant ses recherches sur le passé, (ne pas oubliez que Satori est un archéologue hors pair) il a ajouté un gros blouson rouge sur son costume, avec des bracelets en or et de perles sur chaque poignet et des bagues incrustés de pierres précieuses sur tous les doigts des deux mains. D'où vient cette richesse soudaine ? C'est surement le reste de ce qui reste sur l'île de Tsubaki. Pour finir sur le niveau vestimentaire à ses 21 ans Satori porte toujours un T-shirt bleu, un pantalon noir ou autre couleur et un gilet pare-balle vert et surtout ne pas oubliez ce qui lui donne plus la classe sa cape grise ou son kimono ou noir écris dessus « La Paix » . Enfin, on peut dire que Satori est un homme qui a une grande endurance aux attaques physiques et un homme qui reste mystérieux et aime beaucoup surprendre l'ennemi.

♦Caractère Morale♦




    T subaki D. Satori est un personnage particulièrement mystérieux. Il possède une personnalité difficile à comprendre car, d’une part, il est capable des pires actes comme pour l'extermination de tous les bourgeois y compris les parents de sa femme lors d'une nuit ou tout le monde dormaient sur l'île de Tsubaki et d’autre de part, il est aussi capable de montrer un ton sympathique, généreux et bien-heureux. Essayons de décrire la psychologie de ce mystérieux personnage.


    C omme beaucoup de gens qui portent l’initiale D. croit dur comme fer au destin et aux rêves des Hommes, il est aussi un homme très amicale, aimant s’amuser et il se soucie des gens, du moins seulement de certaines personnes. Malgré tout, c’est un homme très amoral, il à une sorte d'esprits qui le met sur le mauvais chemin mais, il arrive reprendre ses esprits aussi vite que possible. Quand il est en mauvaise humeur et pris par son propre esprit malfaisant, il lui fait croire qu’il n’y a ni de « bonnes » ni de « mauvaises » personnes dans le monde, ce qui est contraire au sens moral même si incroyablement logique, tout est une question de point de vue. Par ailleurs, c’est un combattant fort et féroce qui n’a, apparemment, peur de rien, y compris de la mort. Il semble aussi être un homme très relax à qui la chance sourit facilement, un peu comme son sa mère Ayumi. C'est surement dû à sa volonté étant donné qu'il n'abandonne jamais.


    D e plus, c’est également quelqu’un de très impatient, capable de faire des accords secrets avec n’importe qui et de planter des couteaux dans le dos sans aucune hésitation. Pour le prouver, il a passé plus de deux ans au service d'un chasseur de prime. Dans le seul but de trouver la puissance qu'il convoite tant et il réussi à avoir ce qu'il voulait en ayant la possession du fruit du démon : le Nikyu Nikyu no Mi, fruit extrêmement puissant.. Il a réussi à maitriser la technique du déplacement instantané. C’est d’ailleurs pour sa que les gens qui les connaisses assez le considère comme un grand manipulateur, un vrai calculateur et une personne de diaboliquement intelligente. Les plans qu’il a conçus pour son destin sont pour lui infaillible et il fera tout pour les atteindre, quelques que soient les dégâts collatéraux et les moyens pour y parvenir. Il utilisera n’importe quelle opportunité pour se rapprocher de son objectif qui est de détruire les héritiers. Tsubaki D. Satori écrasera sans pitié quiconque osant se dresser contre lui et lui barrer la route vers l’ambition de toute une vie.


    E n plus de cela, Tsubaki D. Satori arrive à s’adapter à presque toutes les situations qui s’offrent à lui. Cependant, malgré son caractère amoral, Tsubaki D. Satori sait prendre soin de ses compagnons, au point même de les protéger contre les attaques ennemi etc... Satori aime particulièrement les personnes qui suivent leurs rêves en se foutant de l’avis des autres et de leurs jugements. Il raille les désillusions de ses opposants et leur conviction d’invincibilité surtout parce qu’il est lui-même quelqu’un de très fort.


    E nsuite, pour mettre une touche finale à cette description, on peut aussi dire qu’il n’hésite pas à mettre sa propre vie en jeu (parfois de manière inconsciente il faut le dire) pour obtenir ce qu’il veut, il fait cela plusieurs fois : lorsqu’il se bat contre Nagato pour savoir la vérité, et quand il avait décider d'affronter a lui seul tous les bourgeois ayant pris le contrôle sur l'île de Tsubaki. Les risques qu’il prend montre bien à quel point Tsubaki D. Satori a confiance en lui, voir à quel point il se surestime totalement, il fait aussi preuve d’une grande négligence envers ses adversaires ce qui lui vaut de grosses raclées parfois mais, il ne s'avoue jamais vaincu. Cela montre que même si Satori est puissant grâce à son fruit, il ne l’est pas tant que ça sans son fruit.

♦Ma Vie ... ♦



Chapitre I : L'enfer ...




    U n beau matin ou le soleil était présent, environ vers dix heures du matin, un enfant a vu le jour. Cette enfant c'était moi, Tsubaki D. Satori. Il pareille que si un enfant est né en voyant la lumière, il ne sera jamais atteint par les ténèbres et celui-ci aura certainement le pouvoir de changer le monde. Est-ce vraiment vrai ? Qui sait ! On le saura tôt ou tard. Ma mère s'appelait Tsubaki D. Ayumi, elle a 28 ans et à vrai dire elle fait partie des membres les plus importants de l'île, de notre île, elle a déjà travaillé pour le gouvernement, il y a de cela cinq ans mais, en voyant quelques injustices elle démissionna et disparut à jamais en se retrouvant ici sur cette île. Quant à mon père, il s'appelle Tsubaki D. Genji, je ne l'ai jamais vu, il a quitté l'île six mois avant ma naissance, d'après les rumeurs c'est lui le chef, qui est censé être le chef de notre île pourquoi ? Parce qu'il a une certaines réputations sur l'île et le monde, il est très puissant et il agit toujours dans l'ombre, voilà pourquoi il été désigné comme nouveau chef mais, malheureusement on ne le voit pas.

    D epuis qu'il a été promu à ce grade, il a disparu jusqu'à maintenant. De plus ma mère s'inquiétait tous les jours pour lui. Il pouvait au moins la contacter mais, malheureusement il coupa toutes communications avec ma mère et notre île, ce n'est pas digne d'un hérité de Tsubaki, j'espère qu'il est conscient de ce qu'il fait. Six mois sans chef ce n'est pas normal et personne ne pouvait élire un nouveau chef à part le vieux sage de notre île qui s'appelait Yamato Tens'hi, c'est le vieux sage de notre île. Il peut prédire l'avenir, décider du changement dans le village etc . . Enfaîte s'il n'était pas là, notre île ne serait jamais bien organisée comme maintenant si l'on ne compte pas l'absence de mon père. Ma mère était très en colère contre mon père et on lui proposa d'être le chef mais, elle refusa, elle ne veut pas remplacer son mari ce n'est pas digne d'un Tsubaki surtout le remplacer sans raison. S'il était mort où je ne sais quoi elle l'aurait accepté c'est normal mais, là, elle ne peut pas et tout le monde l'avaient félicité pour avoir refusé d'être le nouveau chef. Bref. Un nouveau chef vit le jour après trois mois qui se sont écoulés donc, notre île était sans chef pendant neuf mois.

    B ref. Sept mois plus tard le nouveau chef fit assassiné par un inconnu qu'on n'arrivait toujours pas à trouver ... Comme par hasard le jour de mon anniversaire. Ma mère avait un mauvais pré-sentiment et elle s'inquiétait toujours pour mon père donc, elle me porta sur son dos et quitta notre maison. Qu'avait-elle derrière la tête ? Dur à deviner mais, on ne tardera pas à le savoir ... Elle se dirigeait dans un endroit inconnu, en tout cas inconnu par mois, elle ne m'a jamais pris pour me ramener dans un endroit comme celui là. Un endroit très calme et très flippant, soudain, le vieux sage apparut devant nous. On dirait que ma mère le cherchait depuis le début, alors comme ça c'est ici son périmètre, sa cachette ? Enfin bref, le vieux sage regard ma mère d'un air inquiet et se tenait sur sa canne en bois. Que va-t-il dire ? Espérons une bonne nouvelle même si c'est très peu probable voyant sa tête. Bref, il prit la parole et attrapa l'épaule gauche de ma mère en disant :

    « Ayumi je sens déjà les battements de ton cœur, je suis désolé te t'apprendre cette mauvaise nouvelle mais, il fallait que je le fasse pour le bien de notre île. Tsubaki D. Satori, ne viendra pas, du moins pas maintenant. Autre chose, nous avons décidé de te nommer chef pour remplacer Yusa étant donné qu'il a été assassiné par un homme qui est encore sur cette île, je sens sa présence. »

    « Je vois, malheureusement je vais décliner votre offre et je pense que vous savez pourquoi ! Arrêtez de vous amuser avec moi, je suis peut-être une femme mais, pas conne, je sens cette sensation bizarre. Dites-moi seulement que ce n'est pas vrai ? S'il vous plait dites-moi juste que ce n'est pas vrai Yamato ... »

    « Malheureusement si ! Tu sais cette fameux objet qui tient la vie de tous les habitants ? Malheureusement elle a été retrouver par un inconnu masqué et il a l'intention de l'activé. Cette fameuse clef a été retrouver pas par un des nôtres mais, plutôt un des leurs. Je ne vois plus rien dans l'avenir à part la destruction et la mort. J'aurai tant aimé voir ton fils grandir mais, je ne pense pas que j'aurais cette force. Ne pense surtout pas que c'est à cause de ton fils, il est né dans la lumière donc, cet événement n'a aucun rapport avec lui. » dit-il en essayant de persuader ma mère !

    E lle lui répondit directement et en étant le plus clair possible : « Donc, au lieu de nous dire ou me le dire plutôt vous avez refusé et vous avez garder le secret pour vous. Je vous préviens si mon fils meurt je ne vous le pardonnerais jamais ! Bref, je vais essayer de nous sauver, plutôt de vous sauver surtout mon fils en essayant d'abattre cet homme, pendant ce temps je vous confie mon fils. N'oubliez pas s'il lui arrive un malheur, je vous tiens pour responsable et je ne vous le pardonnerais jamais ! Faites votre devoir et je fais le mien. A dieu Tensei, à dieu Yamato !! » dit-elle en m'embrassant une dernière fois ainsi que le vieux sage. »

    Q ui aurait cru qu'on verrait un jour le vieux sage avec des larmes aux yeux ? Personne et pourtant c'est la réalité. Le vieux était content de la décision de ma mère et je pense que c'est pour cela qu'il avait les larmes aux yeux, il parla en disant : Non ... Non ... Attends ma cher Ayumi....... !! » C'était trop tard, ma mère avait pris sa décision et dans notre famille personne ne revient sur sa parole donc, elle ne peut plus revenir en arrière. Elle est partie pour sauver notre île, notre population et notre dignité, plus personne ne peut l'arrêter.

    E lle reviendra surement pas donc, elle est partie pour se sacrifier afin de sauver tout le monde. Faut être courageux pour choisir une telle décision.


    N on seulement elle est une femme mais, de plus elle a un enfant qui a que un ans. Il y a beaucoup d'hommes qui n'ont rien à faire de leur vie mais, malheureusement ils ne sont pas digne d'être des Tsubakiens vu qu'ils n'ont pas le courage de se sacrifier pour sauver les autres. Bref, son sacrifice ne va pas servir à grand-chose étant donné qu'un possédant la clef Mayori Meiun, soit disant la clef du destin ne peut être vaincu. D'après moi, je pense que tout est de ma faute pourquoi ? Depuis ma naissance rien ne va plus dans ce village, sur cette île. Il n'y a plus d'amour, plus d'amitié, les gens essayaient de s'éviter, la confiance est de moins en moins présente et comme par hasard le jour de mon anniversaire un autre évènement se produit, ce n'est pas dur à comprendre qu'à même.

    B ref, l'ouverture de l'île fut activé surement par l'homme ayant la clef, il était fermer depuis plus de 100 ans et c'est maintenant que quelqu'un parvint enfin à l'ouvrir ce n'est pas un bon signe. Après l'activation de l'ouverture maintenant c'est l'île qui est en train de descendre, l'enfoiré il a réussi à prendre le contrôle avant que ma mère le retrouve, à moins qu'elle soit déjà morte ? Non, elle est plus résistante que ça. L'île descendait de plus en plus, on a l'impression d'être sur un navire volant. Voilà le navire qui s'arrêta en se posant sur une mer, c'est la mer bleue, une mer bien connu dans le monde. Pas loin de notre position se trouvait une base maritime c'est-à-dire une forteresse de la marine. Ainsi notre île fut envahie par la marine et des membres du gouvernement.

    I ls commencèrent par exterminé tous les membres de mon clan soit disant des hors-la-loi parce qu'ils savaient tous lire et certains écrire le poneglyphe. Est-ce une bonne raison pour exterminé une population de plus de 7 000 habitants ? Non, je ne pense pas c'est injuste, très injuste. Bref, la guerre éclata depuis plus d'une heure et on voyait plus de mort de notre côté que de leur côté. ... Deux heures plus tard des canons gigantesques sortit du centre de l'île et pointés sur tous les points cardinaux de notre île, il pareil que ces canons sont plus dévastatrices que les canons d'une forteresse de la marine. La personne qui contrôlait cela grâce à la clef Mayori Meiun qu'il a trouvé, il activa le minuteur pour déclencher ses canons. Il restait dix secondes avant que cette île ne devienne un vrai champs de bataille et un vrai cimetière. Le vieux utilisa une technique soit disant « Soru » en quelques secondes, nous nous trouvâmes dans une grotte. C'est vrai qu'il était plutôt fort pour un vieux. Il restait plus que cinq secondes avant le bombardement et ma mère n'était toujours pas revenu.


    Chapitre II : Rivalité entre deux tribus ...



    P lus que cinq secondes, à cet instant un balayeur automatique fut activé et celui-ci balaya toutes personnes, maisons etc ... Se trouvant sur son chemin, la partie qui n'était pas détruite c'était la plus importante et la plus belle. Si nous regardons bien l'agissement de celui qui à trouver cette fameuse clef, il cherche à s'emparer de l'île et de faire de cette île sa propre île. Mais pour cela il va falloir tué tous les Tsubakiens et je pense que c'est ce qu'il compte faire, tant que les Tsubakiens seront en vies il n'aura jamais cette île c'est sûr et certains. Bref, trois secondes avant l'assaut final, deux ... un ... zéro !!!!! Le bombardement commença et le vieux Yamato me racontait ce qui se passait étant donné que nous sommes dans une grotte et ce n'est pas possible de voir ce qui se passe dehors sauf, si l'on possède un pouvoir comme celui de Yamato. L'assaut continua et en moins de cinq minutes plus de 6 000 hommes, femmes et enfants faisant partie de notre clan ont été exterminé. C'est tout simplement impossible mais, c'est la vérité, je ne vois pas pourquoi Yamato me mentirai. Les morts ont été touchés soit par une Gaz venant d'une des canons, soit par les explosions venant des armes à feux comme les mitrailleuses ou encore les boulets des canons de toutes les tailles.


    L e vieux disait que cette puissance était encore loin d'être la puissance ultime de cette clef et de cette île. En parlant de nos hommes, y a pas qu'eux qui sont morts, le gouvernement perdaient aussi énormément d'hommes étant donné qu'ils étaient en train de combattre contre les gens de notre clan. Les maisons étant considéré comme pauvre s'autodétruisaient tout ça grâce au contrôle à distance de cet homme inconnu qui réussit à prendre la clef du destin. Yamato entendit une sorte de bruit et à cet instant il me porta sur mon dos puis attrapa sa canne avec ses mains, j'espère qu'il sait ce qu'il est en train de faire. Soudain deux hommes ayant chacun un Fusil sortit derrière nous, ces deux hommes n'avaient pas l'air de présenter et étaient ici surement pour une mission spéciale de la part de leur chef qu'on peut déjà deviner qui est-ce. Yamato se demandait si ses hommes étaient là depuis le début où ils vinrent de rentrer dans la grotte ? Qui sait ! Enfin bref, le vieux sage attrapa sa canne puis fut un truc bizarre dont je n'ai même pas eu le temps de voir et soudain il sortit un sabre très tranchant et assez épais de sa canne. Puis il pris la parole en disant :

    « Alors, comme ça on peut tout voir ? Je me demande comment vous avez fait pour nous retrouvez ? C'est grâce à Mayori Meiun c'est ça ? Et si vous êtes là c'est pour prendre nos vies ? » Dit-il en se mettant sur sa garde.

    « Oi Oi !! Allons doucement sensei ! Laissé nous faire notre boulot et je vous promets que tout ira bien. » L'un dès deux hommes dit cela en faisant un léger sourire.

    « Mais bien sûr et puis quoi encore ? Vous n'avez aucune fierté, aucun objectif, à part prendre la vie des innocents donc, c'est hors de question de me faire tuer par l'un des vôtres, c'est une honte pour mon clan. Vaut mieux mourir avec dignité que de vivre dans la honte ou encore de mourir dans la honte. Donc vous pouvez toujours rêver bandes de petits morveux !! »


    « Oi Oi !! Allons, du calme vieux schnoque. Si vous avez la puissance, la force de vous battre tout en protègent ce môme tant mieux pour vous, si ce n'est pas le cas vous allez mourir tous les deux. Assez parler maintenant !!! » dit-il en prenant son fusil et en ordonnant à son collègue de passer à l'attaque.

    L es choses ce complique, je ne pense pas que le vieux sage serait en mesure de me protéger et de réussir à protéger sa peau donc, soit il réussit l'un et il sacrifie l'autre. Nos deux adversaires du jour étaient pressé de commencer ce combat qui leur semble si facile à gagner. Encore des gens qui sous-estime leurs adversaires sans savoir de quoi ils sont capables, tss.. L'un commença à attaquer le vieux sage, qui lui se défendait plutôt pas mal et il me semble qu'il était à fond dans son combat qu'il ne faisait même plus attention à moi. À part cinq minutes de combat assez équilibrer le vieux Yamato m'avait complétement oublié et avait complétement oublié son autre ennemi qui lui en profita de cette faille pour tirer en me visant avec son fusil. Malheureusement la balle était trop rapide et Yamato ne pouvait pas l'intercepter, il était déjà assé occupé en se battant contre l'autre. Soudain avant que la balle ne m'atteigne on entendit tous « Soru!! » C'est quoi cette technique au juste, ce n'est pas la première fois que je l'attends en plus.

    S oudain ma mère arriva à temps pour se prendre la balle en plein sur son ventre. Elle saignait de la bouge et elle gardait le sourire et les larmes coulèrent des yeux quand elle regardait Yamato puis elle lança son regard en ma direction que j'aperçus de loin son amour envers moi, elle tient beaucoup à moi et elle est prête à tout pour moi, elle vient de le montrer en se prenant la balle en plein milieu de son ventre. Elle n'est pas faible du moins pas à ce qu'elle se fasse tué directement par une balle, si elle devait mourir c'est plus dans la soirée, elle peut encore résister et c'est exactement ce qu'elle était en train de faire. Quant à Yamato, il était fou de rage et lui aussi cria « Kyôka Suigetsu » puis se débarrassa de son adversaire en environ cinq minutes de combat. Voilà il peut être fort quand il le veut, il vient de le prouver, il aurait dû faire cela depuis le début comme ça ma mère n'aurait pas subi cette attaque de fusil. Bref, après avoir vaincu son adversaire Yamato baissa sa garde et l'autre adversaire restant en profita pour lui mettre une balle dans l'épaule. L'avantage n'était plus à nous étant donné que les deux combattants sont K.O, gravement blésé ! Ma mère avait réussi à avoir la clef, cette fameuse clef qui a tué plus de 6 000 habitants de notre clan. Maintenant que la clef a été retrouver, l'île ferma de nouveau comme avant et s'envola de nouveau dans le ciel. Ma mère avait cette clef entre ses mains. Ma mère lança un regard féroce à l'adversaire restant et donna la clef à Yamato mais, malheureusement l'homme qui avait causé toute cette perte apparut, l'homme que ma mère voulait tuer, il apparut en disant :

    « Ayumi Stop !!!! Donne-moi cette clef, tu ne peux plus t'échapper regard mes hommes arrivent et vont pas tarder à vous encercler. Donne-moi cette clef et je vous épargnerait !! » Dit-il avec un regard pas très content.

    M a mère le regarda avec un regard féroce puis elle regarda Yamato c'est à cet instant que le vieux sage compris que ce qu'il faisait n'était pas digne d'un homme. Comment pouvez vous laisser une femme se sacrifier pour vous protéger ? Bref, Yamato sortit la clef de sa poche en le montrant à nos ennemis ainsi que leur armée qui est en train d'arrivée puis il attrapa son sabre avec l'autre main et prit la parole en disant :

    « Ayumi ce n'est pas à toi de te sacrifier mais, plutôt à moi, je suis le plus vieux, prends ton fils et va mettre de l'ordre sur notre île. Fait vite s'il te plait ! » dit-il en ayant les larmes aux yeux !

    M a mère n'était pas d'accord mais, elle fut ce que le vieux lui demanda. Une fois sortit de la grotte une terrible explosion eu lieu derrière nous, c'était la grotte, elle disparut, elle explosa certainement dû à une technique de Yamato qui se sacrifia afin d'exterminé nos ennemis. Bref, l'onde de choc de l'explosion nous propulsa loin, j'allais tomber sur un bout de bois en forme de pic, qui allait surement me transpercer que soudainement j'entendis encore une fois la fameuse technique « Soru!! » Ma mère se retrouva devant moi en quelques secondes et m'attrapa puis elle se prit le gros bout de bois en forme de pic, là c'est la mort assurée pour elle. Elle meurt avec dignité, elle meurt en étant un héros, sans elle nous serions tous mort à l'heure qu'il est et sans Yamato aussi bien sûr. Enfin bref, moi je suis encore petit et je ne savais pas ce que c'était la mort, ni la peur, au lieu de pleurer je m'amusais sur le sang de ma mère qui était en train de dégoulinait comme de l'eau. Ma mère mourut en ayant comme d'habitude un sourire qui est toujours et qui a été toujours destiné pour moi.

    Q uatre ans plus tard, le village fut reconstruit, le clan divisé en deux tribus chacun dès deux tribus cherchait cette fameuse et monstrueuse clef qui a disparu avec Yamato.


    Q uant à moi j'ai enfin compris ce qui s'est passé il y a quatre ans et c'est maintenant que je commençais à pleurer pour ma mère et le vieux Yamato. Tous les jours j'allais pleurer sur leur tombe .. La haine m'envahissais, la lumière m'échappait, les ténèbres m'engloutissait, je ne faisais confiance à personne. Nos deux tribus s'affrontaient tous les jours pour montrer leur puissance. Le mot « Paix » n'existait plus sur notre île. La souffrance, la solitude, la peur, c'était les seules choses qui envahissaient les nouveaux nées de notre île exceptions des quelques unes qui était et faisait partie d'une famille bourgeoise. C'était les bourgeois qui dominaient en puissance et à cause d'eux, nous n'avons pas une famille comme avant mais, plutôt des groupes de famille. Le sacrifice de ma mère et de Yamato n'aurait servi à rien finalement vu que chaque personne ne pense qu'à la vengeance. Plus les jours passaient, plus la guerre froide s'installait ... Cinq ans plus tard, maintenant j'ai dix ans et la situation n'a toujours pas changé, qui sera l'homme ou la femme à changer cette situation ? En tout cas cette personne n'existe pas pour le moment.


    Q uatre ans plus tard ! J'ai maintenant quatorze ans et j'ai beaucoup grandit, il ne me reste pas grand-chose pour que je devienne un vrai homme. Et durant ces quatre dernières années la guerre étaient terribles, cette guerre de clan a pris toutes les choses qui nous ait chère, cette guerre apporterai encore de plus en plus la haine tout ça à cause de qui ? Les bourgeois bien sûr ! Il n'aurait jamais dû existé du moins pas sur notre île, depuis la mort de ma mère ils sont tout pris et ils contrôlent toute notre île. C'est comme si nous étions dans une dictature. Deux ans plutôt, la guerre était enfin terminée mais, malheureusement c'est les bourgeois qui sont tout pris, la richesse, la loi, tout ! C'était eux et seul eux peuvent décider de l'avenir de notre île, quant à moi je n'étais pas près à abandonner la guerre contre eux, je les écraserais un jour c'est sûr et certain.


    B ref, aujourd'hui je décidais d'aller m'entraîner, un entraînement pas comme les autres, un entraînement au péril de ma vie c'était la seule solution pour apporter la paix à ce monde. A compter de ce jour, j'écraserais n'importe quelle bourgeois ce trouvant sur mon chemin, n'importe et sans raison. J'ai envie d'être un tueur, un vrai tueur qui ne pense qu'à tuer c'est la seule solution pour apporter la paix et regagner notre île, regagner notre dignité et vivre en paix en étant qu'un tribu, qu'un clan et non séparer, les bourgeois d'un côté et les pauvres d'un côté. Après un bon, très bon entraînement, je rentrais dans mon repère étant avec tous les pauvres et je décidais de me reposer. Et ouais, tous les pauvres vivaient ensemble au fond de l'île en étant considéré comme des clochards, comme des vaut rien, et n'importe qui pouvait mourir n'importe quant c'était les bourgeois qui décidaient à notre place. Enfin bref, durant un mois je continuais de m'entraîner jour et nuit et cet entraînement commençait à porter ces fruits, je suis plus fort qu'avant, rien qu'en regardant mon corps on l'aperçoit la puissance se dégager de mon corps. Mes poings étaient durs comme l'acier, bon c'est vrai faut pas abuser qu'à même. Mes coups des poings étaient durs, très dur, je pouvais briser des rochers tout ça grâce à cette entrainement qui a faillit prendre ma vie. Vaut mieux mourir dans la dignité que de vivre dans la honte cette phrase je ne l'oublierais jamais. Bientôt nous entendrons parler de la paix et la liberté sur cette île. Je décidais de sortir et aller continuer encore mon entrainement que soudain le vieux, l'homme le plus âgé de notre petite tribu m'interpela en disant :

    « Dis-moi Satori, pourquoi tu t'entraînes tous les jours de cette manière sauvage ? Tu sais que si tu continues comme ça tu risques de mourir ? »

    « Je m'entraîne pour apporter la paix, paix veut dire liberté ! Mourir ? Dans ce cas je préfère mourir en m'entraînent qu'en me faisant tué par eux ! N'oubliez pas cette phrase « Vaut mieux mourir avec dignité que de vivre dans la honte » Maintenant laissez-moi allez continuer mon entraînement et si vous êtes près à vouloir apporter la paix je vous conseille tous de vous mettre au travail, ce n'est pas en dormant que nous allons apporter la paix et gagner notre liberté ! Maintenant libre-à-vous de faire ce qu'il vous semble juste. » dis-je avec un ton sérieux !

    « Je comprends, je ne suis pas très surpris que tu possèdes cette fameuse D. dans ton nom. » Dit-il en ayant un sourire plutôt débile.

    J e n'ai pas très bien compris ce qu'il voulait dire mais, bon rien d'important je suppose. Je pris toutes mes affaires et je bougeais de notre repère avec toutes mes armes sur le dos, je partis pour m'entraîner en toute discrétion pour deux ans. Une fois que je réapparaitrais, je détruirai tous ces bourgeois qui nous domine depuis plus de sept ans.


    Chapitre III : L'amour est le point faible de l'homme ...



    D eux ans plus tard, mon entrainement enfin terminé, maintenant j'ai 17 ans et je suis devenu un vrai guerrier. Pendant ces deux années, je me suis débrouillé seul pour me nourrir, pour me protéger, pour me soigner, pour tout enfaite et je n'ai vu personne pendant ces deux ans, j'ai bien dit personne. A part des animaux sauvages etc ... Sinon rien. Équiper de mes vêtements toutes déchiré de mon visage montrant une soif de vengeance et de mes armes, je pris la direction pour aller vers notre repère et trouver les autres afin de pouvoir nous venger. Les bourgeois ne se doutais de rien sur nous et ils s'attendent encore moins à nous voir débarquer devant eux pour une vengeance. Cette vengeance sera terrible, j'espère que nous pourrions enfin voir les deux couleurs ayant disparu depuis une dizaine d'années, le rose montrant l'amour et le blanc montrant la paix et la liberté de chacun. Une fois arrivée au repère j'aperçus tout le monde en train de dormir certains avaient grossit surement qu'ils sont beaucoup mangés ces dernières années mais, comment ? En les regardants dormir je lisais en eux qu'ils n'avaient aucune haine envers les bourgeois et qu'ils sont vécus deux ans de bonheur sans moi or, que pendant tout ce temps j'ai mis ma vie en danger pour les sauver de cette dictature.


    Q u'est-ce qui s'est passé depuis mon absence je n'arrive toujours pas à le comprendre, j'espère avoir une réponse de leur part et une bonne réponse. Bon vu qu'ils dorment je vais attendre qu'ils se réveillent, un peu de preuve de respect qu'à même. Je me posais sur une chaise que je n'avais jamais vue avant par ici et je remarquais que notre repère avait beaucoup changé, beaucoup changé ! J'ai hâte de connaître la source de ce changement. Je me dirigeais au fond du repère et j'aperçus un réfrigérateur, je me permis de l'ouvrir et de nourrir mon estomac qui a faim, très faim. Ensuite je me redirigeais vers la chaise et je m'installais pour faire une petite sieste. Dix minutes plus tard le vieux se réveilla et très surpris de me voir ici, dans le repère mais, très content aussi. Il se rapprocha de moi en essayant de faire le moins de bruit possible afin de ne pas réveiller les autres, puis il me caressa le visage avec ses mains toutes mortes, d'ailleurs je sens que lui aussi ne va pas tarder à nous quitter bref, ensuite il pris la parole en disant :

    « Satori ? Tsubaki D. Satori ? C'est bien toi ? Qu'est-ce que tu as changé mon fils, tu as fait quoi pendant ces deux dernières années ? Nous on t'a cherché partout et on t'as pas trouvé, pour l'histoire de vengeance on croyait que tu n'étais pas sérieux mais, finalement si à ce que je vois. »

    « Tss.. Je ne sais même pas pourquoi je pers mon temps avec vous !! Expliquer-moi d'où sort toutes ces richesses ? »

    « Ne dis pas ça mon fils, la vengeance tu dois l'oublier c'est du passé, maintenant tu as la liberté, nous avons tous la liberté, nous avons conclu un marché avec le chef des bourgeois. Donc, oublie la vengeance mon fils. »

    « Ne m'appeler pas comme ça, je ne suis pas votre fils, vous avez vendu votre âme et je ne pense pas que quelqu'un de ma famille ferait une chose pareille. Allons-y montrer-moi ce fameux chef de bourgeois. »

    A près avoir fini ma phrase je sortis du repère et j'attendais le vieux dehors. Quand je lui ai demandé de me montrer ce fameux chef, c'est pour pouvoir me venger, rien d'autre et j'espère que j'accomplirais cette première objectif, sinon les deux ans d'entraînement n'aurons servi à rien. Bref, quelques secondes après ma sortit du repère, le vieux sortit à son tour et se dirigea vers l'endroit ou se trouvait ce fameux chef et quant à moi je me contentais de le suivre. Soudain le vieux toqua à la porte soit disant la maison du chef. Une maison de luxe contrairement à nous. Bref, on entra à l'intérieur l'autre vieux soit disant le chef nous accueillit, je le regardais mal, très mal avec une haine que personne ne peut approuver et quand je m'apprêtais à passer à l'action une jeune fille ayant environ quatorze ans sortit de la chambre et se cacha derrière moi quand elle me regarda, en voyant cette jeune demoiselle, tous mes agissements insensé on disparut, mon cœur battait à une vitesse phénoménal, qu'est-ce que ça veut dire ? Pourquoi m'arrêtais-je à cause de cette jeune fille ? Or, que j'étais près de réussir mon coup.

    C e n'est pas normal y a un truc qui cloche, est-ce qu'elle possède une sorte de pouvoir afin de pouvoir m'arrêter et changer le battement de mon cœur ? Peut-être, qui sait ! Je l'a regardais avec un air un peu surpris et soudain j'aperçus qu'elle était toute rouge ? Qu'est-ce qui se passe, je ne comprends pas ! Elle avait un livre dans la main, enfin je m'en foutais un peu du livre, je veux seulement savoir ce qui se passe avec mon corps ! Sans hésiter je m'approchais d'elle et à cet instant elle rougit encore plus que tout à l'heure. Son visage était tellement rouge, on dirait une tomate. Je parlais sans savoir ce que je disais et ma parole l'a fit rougir encore plus, on dirait qu'elle souffre de quelque chose, comme si elle était malade, sur le point d'exploser. Pendant le temps qu'on s'observe, les deux vieux se parlaient entre eux et ne remarquaient rien sur nos comportements. Encore une fois sans le vouloir, je lui proposais de sortir dehors afin de prendre l'air, elle accepta sans hésiter et sa mère débarqua aussitôt que possible en prenant le livre de sa fille et en lui faisant un gros bisous, on dirait qu'elle était contente de voir sa fille aussi rouge. Avant de sortir son père me parla en disant :

    « Salut à toi Satori, ravi de faire ta connaissance, amuse-toi bien avec ma fille et ne faites surtout pas de bêtises. » dit-il en souriant !

    « Oui messieurs, ne vous enfaites pas, je vais apprendre des choses très intéressantes à votre fille. » Dis-je en étant pas moi-même.

    S a mère prie la parole en disant : « Je suis vraiment content que ma fille fait connaissance avec un garçon, en plus il est très mignon ce petit, jusqu'à ou vont-ils allez ? Je dirais très loin. » Dit-elle en faisant un gros sourire.


    B ref, quant à moi et la fille nous nous quittâmes la maison de la fille et nous nous dirigeâmes vers un endroit un peu désertique où il n'y a personne à part la nature. Nous nous baladâmes pendant un bon quart d'heure et ensuite la pluie commençait à prendre le dessus sur cette journée qui était assez agréable. La jeune fille pensait à tout car, elle avait un parapluie sur-elle, heureusement pour nous d'ailleurs. La pluie était si forte que le parapluie s'envola, je me contentais de prendre sa main et de continuer notre chemin sans parapluie. Je l'accompagnais chez-elle puis nous nous continuâmes tous les jours de nous voir, jusqu'à ici je n'étais pas moi-même car, moi celui que j'étais avant, c'est l'homme qui est remplit de haine et pense qu'à la vengeance, j'étais pas quelqu'un qui pensait à l'amour comme maintenant. Je compris enfin que j'avais deux personnalités, un qui pense qu'à la vengeance et un qui mène une vie assez agréable et ne pense plus à venger ces parents etc ... L'un essayait d'écraser l'autre tous les jours c'étaient comme ça. Enfin bref, quant à moi et à la jeune fille qui s'appelait Hauyna, nous nous menâmes une assez belle vie car, je sortais avec elle et je faisais tout pour que je reste moi-même et que je ne me fasse pas bouffer par mon autre personnalité, j'aime beaucoup cette jeune fille et je tiens à elle donc, je ne veux pas mener une vie qui me mènera à ma perte.



Objectif : Détruire tous les organisations, membres, batimements etc... du gouvernement mondial ... Et decouvrir l'histoire perdu ainsi que connaitre l'histoire de mon clan ..

Avez vous lu les règles ? : Ouais ^^

shazoo




Dernière édition par Tsubaki D. Satori le Ven 16 Déc - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♦Tsubaki D. Satori | Présentation♦   Sam 19 Nov - 20:32

Yop !

○ Qualité : 5.5/6
Description physique 1/1,5
Description morale 1,5/1,5
Histoire 3/3

Tu as un bon style de RP à la première personne, ce qui me plaît. Par contre, tu utilise parfois la mauvaise conjugaison pour qualifier tes actes, après chacun sont style, mais n'oublions pas que la narration interne fait office au temps du récit datant en outre de quelque temps du passé si ce n'est qu'éphémère ^^

○ Quantité : 5.5/6
Description physique 1/1,5
Description morale 1,5/1,5
Histoire 3/3

C'est très bien.

○ Ensemble : 6/8
Français 1,5/3
Mise en page 2/2
Avis personnel 0,5/1
Originalité 2/2

C'est une très belle histoire que nous avons là, bien qu'un peu trop répétitif sur les bords il faudrait que tu penses à te relire plus fréquemment si ce ne serait qu'un paragraphe Wink

>> Total 17/20 = Validé Level.17 en tant que Révolutionnaire Wink Bienvenue dans nos rangs ! Pour ce qui est de ton fruit, il t'es accessible sans problème ^^ Ainsi que ton rang de capitaine d'un navire Révolutionnaire, après il faut voir si des PJ veulent s'allier à toi ^^ Par la suite si tu veux crée un équipage fait un tour par là : http://op-renaissance.forumgratuit.org/f30-revolutionnaire
Bon jeu sir Wink
Revenir en haut Aller en bas
 

♦Tsubaki D. Satori | Présentation♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Namiko Tsubaki [Gryffy]
» Tsubaki(Je suis une victime dans cette histoire.) [Accepté]
» • Le legendaire Tsubaki Tensei !
» Entrainement collectif (PV Soul Eater ; Maka; Tsubaki)
» De [Kohaku Junko] à [Kumako Tsubaki] - Conversation n°1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Avant RP ¤¤ :: ¤ Votre Personnage ¤ :: Presentation :: Présentation validée-