Partagez | 
 

 Lorsque l'on baigne dans les sillages d'une rivière rose, il est impossible d'en ressortir [Pv.Okuni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Queen M. Swan

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 25

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
107/180  (107/180)

MessageSujet: Re: Lorsque l'on baigne dans les sillages d'une rivière rose, il est impossible d'en ressortir [Pv.Okuni]   Sam 19 Nov - 16:09


    Embarquée malgré elle sur un bateau de patrouille, la petite fille dormait paisiblement sur l'un des mats du bateau, savourant le soleil qui venait lui caresser le visage et le bruit des vagues qui venaient la bercer. Oui vous avez bien compris, la petite fille était montée à bord du bateau il y avait de cela 2 jours. Fatiguée d'une mission et ne voulant pas que l'on vienne l'embêter pour rien, Okuni c'était discrètement éclipsée de la base et était montée à bord d'un bateau qui allait bientôt lever l'encre. Évidement, la petite n'était pas au courant...Bien que pas mal de choses aurait pu lui mettre la puce à l'oreille, comme par exemple des hommes qui étaient en train de charger des caisses dans les cales du navire. Bref, elle avait trouvée un coin parfait où personne ne pourrait l'embêter. Réveillée par la houle de la mer quelques heures plus tard, la petite fille avait finit par sortir de sa cachette pour aller voir ce qu'il se passait.

    Quel ne fut pas l'étonnement du capitaine lorsqu'il découvrit à bord de son navire le sous lieutenant encore à moitié endormi. Heureusement, le QG accepta qu'Okuni reste sur le navire pour participer à une mission. Evidement, celle-ci avait fait semblant d'écouter le capitaine, pensant plutôt aux bonbons qu'elles avaient envie de manger. Voilà donc deux
    jours que le bateau avait pris la mer, le sous lieutenant avait profité de ses deux jours de repos bien mérité, elle n'avait même pas cherchée à embêter le navigateur qui se trouvait à bord ni même savoir où le navire ce dirigeait. Tout allait bien dans le meilleur des mondes,
    mais cela ne dura hélas pas, la vigie signala une terre en vue ce qui eut pour effet de faire sortir Okuni d'un profond sommeil.


    «Zzz....hein?...A table??» Marmonna t-elle.

    Oubliant qu'elle se trouvait en haut d'un mat, Okuni roula sur le côté pour s'apercevoir qu'il n'y avait rien d'autre à part un grand vide, tel un petit singe, celle-ci se rattrapa de justesse au morceau de bois, d'ailleurs cela la fit rire. Habilement, elle remonta sur son perchoir et aperçu l'île à l'horizon qui se rapprochait doucement. Ayant bien récupérée son sommeil en retard, Okuni se sentit d'humeur à colorier le mat où elle se trouvait le temps que la bateau accoste. Cette prise d'initiative fut rapporté au capitaine par le vigie, celui-ci arriva affolé à l'idée que sont mat puisse devenir rose.


    «Sous lieutenant ! S'il vous plaît descendez de là !! Vous allez vous blesser !»

    Faisant la sourde oreille, la rouquine continua son coloriage au grand désespoir du capitaine qui menaça de venir la chercher. Peu importe, elle n'était même pas sous les ordres de cet homme, il pouvait aller la chercher si il en avait envie, elle trouverait un moyen de redescendre et pas lui =P. Cependant, un des hommes se mit à lui proposer des bonbons en échange de sa descente. Très courageuse, Okuni descendit presque tout de suite et attrapa le sachet de friandises. Une heure plus tard, le bateau accostait sur l'île qui s'avéra être l'île d'Emi, là où les arbres étaient disposés d'une façon assez original.

    «Je vous rappel qu'un révolutionnaire ce cache par ici, nous sommes ici en renfort pour l'arrêter ! Et....Où est passée Blackdoll?»

    Un révolutionnaire? Et alors? Okuni n'avait absolument rien contre eux et elle n'allait pas écouter ce vilain personnage anti rose...Surtout qu'il était encore moins gradé qu'elle donc forcément elle ne désobéissait à personne. La petite fille visita l'île un petit moment avant finalement tomber sur une sorte de grange abandonnée...Enfin..La petite fille en déduit qu'elle était abandonnée vue dans l'état où le bâtiment se trouvait...plutôt curieuse de nature, elle s'approcha en sautillant vers la porte et la poussa tout doucement, celle-ci s'ouvrit dans un grincement plutôt sinistre, la poussière la fit éternuer, et lorsqu'elle ouvrit les
    yeux, la rouquine se rendit compte qu'elle n'était pas seule.


    «Oh? Mince alors ! J'étais sûre qu'elle était abandonnée cette grange moi!»

    Prenant l'homme qui s'y trouvait pour un fermier, la petite fille entra dans la grange et examinant les mûrs délabrés, ils avaient besoins d'un bon coup de pinceau, cela tomber à pic elle avait justement apportées ses crayons avec elle, on ne savait jamais après tout.

    «Tu veux pas que je donne un petit coup de pinceau à tes mûrs? Ils sont plutôt en mauvaises états ♥»

_________________ ~♫


Dernière édition par Okuni Blackdoll le Dim 20 Nov - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lorsque l'on baigne dans les sillages d'une rivière rose, il est impossible d'en ressortir [Pv.Okuni]   Sam 19 Nov - 21:57



On tient, on étreint, la vie comme une maîtresse... On se fout de tout brûler pour une caresse... Elle s'offrira, elle n'aura pas d'autre choix... S'il faut mourir ; autant vivre à en crever... Tout retenir, pour tout immoler... Oui... Tel était la citation que je m'étais affublé pour me donner courage. Vous penserez que c'est une drôle de façon de se donner du coeur à l'ouvrage, pour moi qui n'est jamais rien su de mes origines, de là où je venais mis à part le temps de période où je fus un asservis cela m'aida plus à réfléchir qu'autre chose...

Revenons en aux faits. J'avais débouché de l'une de mes poches une gourde tandis qu'en même temps je mâchais, ruminant un chewing-gum. Je m'efforçais à rester indifférent face à l'odeur putride de l'environnement, j'étais bien trop fatigué pour avoir la force de me relever et puis ça serait dangereux pour moi. Mes fesses aplaties quant au sable sec de la grange je soutenais le plaisir de pouvoir me dégourdir un peu, un plaisir qui fut bref quant à l'entrée en scène d'une ravissante... PETITE FILLE !?

Une enfant sautillant pleine de joie tout en chantonnant des airs gamins ce tronçonna, courber toujours en mouvement devant moi. Une palette de crayon de couleur rose, aussi rose que ça chevelure flottante. La pêcheuse peau de l'enfant s'exaltait sous les rayons de l'aube et elle, dressait une façon joviale de s'exprimer incitant aimablement à faire connaissance :
Tu veux pas que je donne un petit coup de pinceau à tes mûrs? Ils sont plutôt en mauvaises états ♥

Elle affecta un mignon clin d'oeil avant de sortir un crayon de sa trousse... J'inclinai un sourire attendrit avant de me lever et me diriger en sa direction. Elle ne m'adressa pas un regard avant que mon ombre prenne de l'ampleur sur elle. Je m'accroupissais en sa direction et posais une soigneuse mains sur sa tête qui l'obligea à fermer une pupille, sa mèche tombant sur son oeil droit. Haha, tu es bien mignonne dis moi, comment-t'appelles-tu ? Et d'où viens-tu comme ça, tu as perdus tes parents ?
Elle paraissait tout simplement radieuse qu'innocente moulée dans son kimono sur-mesure comment résister à une si jolie enfant... Comme deux gouttes d'eau, je voyais mon reflet au même âge dans ses yeux... La pauvre petite, si seulement savait-elle dans quel monde nous vivions... Un monde d'hérésie incertains, de guerre, de sang... Heureusement que dans ce monde existait la cohabitation harmonieuse quelque part, l'euphorie enrobée le coeur des gens, des gens comme elle, des gens bons. Ceux amplissent de l'espoir à travers les mers...


Dernière édition par Zack Fair le Lun 21 Nov - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Queen M. Swan

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 25

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
107/180  (107/180)

MessageSujet: Re: Lorsque l'on baigne dans les sillages d'une rivière rose, il est impossible d'en ressortir [Pv.Okuni]   Dim 20 Nov - 10:58

    Okuni examina ses crayons de couleurs roses, la plupart d'entre eux avaient une mine abimée à force d'être utilisés, c'est pourquoi, la petite sortit de sa trousse un taille crayon et commença son travail. Elle ne fit même plus attention à l'inconnu qui se trouvait non loin d'elle trop occupée à remettre en état ses précieuses mines, ce n'est que lorsque qu'il s'approcha, que la rouquine releva la tête. Elle sentit une ombre menaçante se poser sur elle et eu un moment de doute sur le fait qu'il se rapproche tout d'un coup d'une manière....suspect...Mes ses doutes s'envolèrent lorsque l'homme s'accroupit devant elle et lui caressa affectueusement la tête.

    Soulagée, l'inconnu eut le droit à nouveau à un jolie sourire, oui on ne savait jamais sur qui ont pouvait tomber, cet homme était un parfait inconnu et il aurait très bien pu lui vouloir du mal, après tout la petite semblais être une proie facile pour tout voleur d'enfants (enfin du moins c'est ce qu'elle paraissait aux yeux de tous, les apparences sont parfois trompeuses.). Bref, l'inconnu lui fit un compliment suivit d'une série de question ressemblant à un interrogatoire....

    -Haha, tu es bien mignonne dis moi, comment-t'appelles-tu ? Et d'où viens-tu comme ça, tu as perdus tes parents ?

    -Ah ah ! Je sais bien que je suis mignonne qu'est ce que tu crois? Les supérieurs disent toujours que je suis la plus mignonne des petites filles de la marine ♥»

    D'un côté c'était la seule fille en dessous de 18 ans qui se trouvait dans la marine c'était donc logique d'être la plus jolie, sachant qu'Okuni n'était pas vraiment modeste sur ce point. L'inconnu lui avait aussi demandée son nom et où était ses parents...C'était assez délicat à répondre vue qu'elle n'en avait plus depuis plusieurs années mais ça il n'était pas censé le savoir, c'est pourquoi, ne voulant pas parler de choses sombre, elle ne répondit que brièvement et changea par la suite de sujet.

    -Je suis Okuni Blackdoll, en fait je viens de débarquer sur cette île, il paraît qu'un révolutionnaire s'y cache et les marines sont après lui, le capitaine voulait que je les aide à chercher mais j'ai préférée partir explorer cette île, moi je les aime bien les révolutionnaires, et toi c'est quoi ton petit nom? Tu as des animaux? Parce qu'un fermier sans animaux c'est pas drôle ! Eh? T'en as des roses? ♥»

    Oh ouiiiiii ! Des animaux tous roses ! Bien que la rouquine savait pertinemment que cela n'existait pas, elle ne pouvait s'empêcher de s'imaginer un poney rose bonbon sur lequel elle pourrait se promener. Enfin bon, ayant finit de tailler ses crayons, Okuni se dirigea vers l'un des murs du bâtiments et se mit à colorier. Elle s'arrêta cependant lorsqu'elle entendit des se rapprocher, ne voulant pas qu'ils la trouve celle-ci arrêta ses dessins et courut se caché dans un tas de paille.

    «Hi hi hi hi attention ! Des vilains marines anti-rose, si ils me trouvent j'aurais perdu ♫» Dit elle en rigolant.

_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lorsque l'on baigne dans les sillages d'une rivière rose, il est impossible d'en ressortir [Pv.Okuni]   Dim 20 Nov - 13:05



Je suis ce que je fuis ; je subis ! Cette cacophonie qui me scie la tête... Assommante, harmonie... Notre ère est inégalable. Fourbe et injuste, aussi bien que nouvelle et innovée... Une nouvelle génération fait surface et elle est prête à changer le monde. J'en étais conscient, je faisais parti de ceux-là comme mainte de gens que j'avais rencontré d'ailleurs, dont Okuni.

Plusieurs de ses outils de travail avaient déjà été usés, preuve que régulièrement elle les utilisait en y gardant tout de même maligne une préconisation.
Ah ah ! Je sais bien que je suis mignonne qu'est-ce que tu crois? Les supérieurs disent toujours que je suis la plus mignonne des petites filles de la marine ♥. Ce vantait elle en crayonnant un narcissique sourire.

Que pouvait-elle bien faire ici, surtout en ma compagnie, c'était dangereux de rester avec moi... De toute façon je ne pouvais pas faire autrement pour l'instant que d'espérer que les Marines à mes trousses ne me trouvent pas, pas avec Okuni à mes côtés...
Je suis Okuni Blackdoll, ce décida-t-elle enfin à me répondre, en fait je viens de débarquer sur cette île, il paraît qu'un révolutionnaire s'y cache et les Marines sont après lui, le capitaine voulait que je les aide à chercher mais j'ai préférée partir explorer cette île, moi je les aime bien les révolutionnaires, et toi c'est quoi ton petit nom? Tu as des animaux? Parce qu'un fermier sans animaux c'est pas drôle ! Eh ? T'en as des roses ? ♥

Avant de m'arrêter sur sa référence gamine sur les animaux roses je prêtais nettement plus attention à sa présentation qui me fascina ! Alors comme ça, la petite fille aux cheveux de soie magenta elle aussi était une Marine !? Mais où va le monde vous me direz... Le Gouvernement n'a vraiment aucune limite pour ce qui est d'apporter soit disant la "paix" dans le monde.

D'après leur propre définition du mot paix, cela ce simplifie à l'extinction de l'ére Pirates ainsi que l'annihilation de la classe Révolutionnaire en passant par la gloire qu'ils s'accaparent auprès des Civils...

Penser l'impossible est surement ce qu'ils font de mieux, car tant qu'il y aura un Gouvernement pour imposer leur propres lois, évidemment qu'il restera des Pirates prêts à les transgresser et des Révolutionnaires briserons sans peine ces règles caché dans l'ombre de l'anti-constitutionnalité...

J'en restais de marbre en voyant dans un si petit corps une si forte mentalité pour oser tenir tête à la vie qui l'attendait, la vie au sein du Gouvernement... Je priais pour quelle tienne le coup... Des bruits de pas une nouvelle fois petit à petit ce rapprochèrent de la grange. Cette fois-ci, je réussis à apercevoir l'ombre de ceux si sous les planches de bois éreintées. J'aurais dû m'en douter, des bottines blanches évidemment ; des Marines ! Cela explique le comportement d'Okuni à ce précipiter pour se dissimuler à l'intérieur de la botte de foin le plus proche !
Hi hi hi hi attention ! Des vilains marines anti-rose, si ils me trouvent j'aurais perdu ♫ ! Dit elle en s'esclaffant magnanimement.

Arf, j'aurais dût en faire de même, il ne restait pas bien de temps avant qu'ils n'arrivent... Pas le choix, de toute façon, la botte de foin n'était pas assez épaisse pour nous cacher nous deux, et puis j'eus comprendre qu'Okuni peina à accepter les missions que le QG Marine lui assignait et qu'elle n'avait rien à reprocher au Révolutionnaires... Profitons de l'occasion !

Sans ajouter un mot de plus je me précipitais en direction de l'enfant qui s'était maladroitement placé dans la paille séchée ! Je l'attrapai par sa petite taille en la plaçant sous me bras pour ainsi la hisser sur mes épaules, comme je m'en doutais, elle était aussi légère qu'une plume, aisément je sautai en l'air jusqu'à passer habilement entre les planches du plafond de la grange qui avec fortune étaient écartées me permettant de me glisser entre elle, Okuni toujours disposé sur le haut de ma tête. Nous voilà maintenant or de la grange placée sur le toit. La ferme était baptisée sur les racines d'un géant arbre vert, je ne pensais pas déposer la jeune Marine au sol, presque à même oublier qu'elle était sur mes épaules tellement elle était douce.

Mon regard balança en direction du sol, de là, les deux Marines en question scrutait les horizons de la grange sans porter attention à lever la tête...
Il n'y a rien ici, pas l'ombre d'une trace d'un Révolutionnaire ou du Sous-Lieutenant... Partons !
Bien !
Je soupirais en passant une main sur mon front, il était moins une, avant de remarquer qu'Okuni s'agitait à applaudir tandis qu'elle m'avait agrippé les cheveux tel une monture, un cheval. Je ne préférai pas briser le désir enfantin de la petite et leva ma tête en sa direction.

C'est un bien jolie nom dont tu es affublée, moi c'est Zack, Zack Fair, heureux de faire ta connaissance... Et je suis... Je suis un Révolutionnaire... Ces mots peina dans ma bouche bien qu'ils eurent du mal à sortir de peur à ce que j'effraie la petite, mais ne t'inquiète pas, je ne vais pas te manger... Si tu pouvais garder le secret en échange je pourrais te faire faire du dada ! Concluais-je avec un brillant sourire

De quoi avais-je avec mes airs de Baby-Sitters... Bah, je n'en sais rien, au moins j'avais réussi à faire briller les yeux de la petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
Queen M. Swan

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 25

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
107/180  (107/180)

MessageSujet: Re: Lorsque l'on baigne dans les sillages d'une rivière rose, il est impossible d'en ressortir [Pv.Okuni]   Dim 20 Nov - 14:44

    C'est à peine enfouit dans la paille qu'Okuni se sentit tout à coup soulever dans les aires. L'inconnu venait de l'attraper par la taille avant de la hisser sur ses épaules comme ci de rien était. D'ailleurs la petite fille ne comprit pas tout de suite ce qu'il se passait, ce n'est que lorsqu'ils se retrouvèrent sur le toit qu'elle comprit qu'il essayait d'échapper aux marines mais pourquoi? En tout cas, trouvant cela très amusant, la petite oublia vite cette question et se mit à rire ravie avec des étoiles plein les yeux. Les deux marines cherchèrent brièvement et ne trouvant rien, repartirent à travers les arbres. Tapant dans ses mains comme une enfant, la petite fille commença à s'agiter sur ses épaules pour qu'il avance comme un cheval, lorsque soudain, il finisse enfin par se présenter.

    «C'est un bien jolie nom dont tu es affublée, moi c'est Zack, Zack Fair, heureux de faire ta connaissance... Et je suis... Je suis un Révolutionnaire... mais ne t'inquiète pas, je ne vais pas te manger... Si tu pouvais garder le secret en échange je pourrais te faire faire du dada !»

    Alors c'était lui le révolutionnaire qu'ils cherchaient? Ah ah ! C'était une drôle de coïncidence, elle qui le prenait pour un simple fermier, cela dit c'est vrai qu'il n'était pas vraiment habillé en tant que tel...Et le fait qu'il avait essayé d'échapper aux deux marines était plutôt suspect. Enfin bon, il était gentil et Okuni avait ni l'envie, ni l'intention de le livrer à la marine. D'ailleurs, il lui proposa quelque chose de très intéressant....Jouer au cheval?? Haaaaaannnn !!! Rêve de tous les enfants (ou pas) du moins c'était le sien.


    «Alors c'est toi qui est recherché? Hi hi moi qui te prenait pour le fermier du coin. D'ailleurs t'as vu il me recherche aussi, c'est toujours drôle de les voir courir dans tous les sens pour me retrouver! Enfin bon, je vais pas te dénoncer grand frère Zack....Mais pour ça il faudra que tu joues avec moi !! *O* , d'ailleurs si tu le fais, je t'aiderais à quitter cette île sans encombre.»

    S'agitant de plus belle, la petite demanda à Zack d'avancer, ils allaient devoir faire attention par contre, les marines rodaient par groupe de deux et chaque groupe était munis d'un escargot phone pouvant prévenir les autres...C'était tous le temps la même technique de recherche d'un criminel. Enfin bon, ce n'était pas plus gros problème, le problème numéro 1 était que Zack joue avec elle le plus longtemps possible! Après tout elle avait rarement l'occasion de jouer avec les adultes au QG, à chaque fois c'était parce que la petite forçait ses subordonnés, alors que là, il lui proposait gentiment. Pendant que Zack avançait Okuni se mit à scruter les environs tout en chantonnant, jusqu'à ce qu'elle arrête quelques minutes plus tard pour finalement prendre la parole.

    «C'est gentil de jouer avec moi ♥, d'habitude je suis obligée de menacer mes subordonnés pour qu'ils daignent m'accorder un peu de temps....Alors que toi tu t'es proposé tout seul.»

    Ce n'était pas facile d'être le seul enfant au QG de la marine, Okuni se sentait très seule la plupart du temps et faisait toute sorte de bêtises pour attirer l'attention des autres d'ailleurs, cela faisait rire la plupart des gens qui s'en allait dès que le spectacle était finit, de plus, elle n'était presque jamais punie. La rouquine releva la tête, des marines se dirigeaient vers eux, une petite lueur de malice apparut dans ses yeux, Okuni regarda zack se son perchoir avec un petit sourire.


    «Eh ! Ça te dirais une course?»


    Elle n'attendit aucune réponse de la part de Zack, histoire de pimenter un peu la balade, la rouquine pris une grande bouffée d'air, Okuni se mit à crier.

    «Youhouuuuu je suis ici, venez me chercher !!!! ♫»

_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lorsque l'on baigne dans les sillages d'une rivière rose, il est impossible d'en ressortir [Pv.Okuni]   Lun 21 Nov - 19:46



On dit souvent que les enfants sont d'une énergie débordante, de vérités impressionnantes, de rêves irréalisables, mais quel est l'imbécile qui a oublié de nous dire que les enfants étaient d'une folie inconsciente !?

Let's go ! Allons jouer au dada ♫ !! Tss, haha, parfois je me sentais bien ridicule, seulement, un peu de démence ne fait de mal à personne, au contraire, si je n'aurais pas fait la rencontre de la jeune Blackdoll je me demande dans quel état d'âme je me situerais à cette heure-ci... Et puis j'en avais besoin, cela m'avait manqué de pouvoir m'éclater comme ça, un petit moment de détente ne faisait de mal à personne autant en profiter ♥

Le simple fait que je sois considéré comme une monture m'irrita un peu, cela me rappela au fond de moi ces années de souffrances tapis au gouffre de l'adversité acharné à survivre tel l'esclave que j'étais par le passé... Cependant, si ça pouvait amuser la petite, rien ne pourrait me faire plus plaisir alors ! Rien que de voir son sourire radieux, clairvoyant m'obligeait à en dessiner un aussi, un tout aussi beau...
Je ne sais pas pourquoi ni comment , mais Okuni déployait l'envie de rire, sourire, tous ces effets qui définissaient le bonheur... Mieux que quiconque l'enfant arrivait à tous les distinguer et ainsi les utiliser pour en faire profiter son entourage, elle avait vraiment une belle et forte personnalité pour son âge.

Alors c'est toi qui est recherché? Hi hi moi qui te prenait pour le fermier du coin. D'ailleurs t'as vu il me recherche aussi, c'est toujours drôle de les voir courir dans tous les sens pour me retrouver! Enfin bon, je vais pas te dénoncer grand frère Zack....Mais pour ça il faudra que tu joues avec moi !! *O* , d'ailleurs si tu le fais, je t'aiderais à quitter cette île sans encombre.

Grand-frère Zack ? Haha, c'est un bien joli surnom ce qui me poussait à marquer un air encore plus euphorique en passant aussi par envisager que je devrais traiter Okuni comme ma petite-soeur chérie ♫ ...! En l'échange d'une chose rudimentaire qui était que je joue avec elle, la jeunotte m'aidera sous conditions à quitter cette île... Ce n'était pas mes intentions dès le départ mais l'opportunité s'y présentait !

La petite ne tarda pas à attendre mon approbation qu'elle s'émoustillait en agrippant mes cheveux et les dirigeaient tout en tirant de droite à gauche de façon active pour me diriger. Nous marchâmes le temps d'une bonne heure, Okuni toujours sur mes épaules. L'enfant avait commencée à ce lasser et trouvait la peine de voir le soleil se coucher aussi tôt, injuste... Comme tout jeunot qui trouvent le temps passé trop vite Okuni, d'une espiègle et petite voix qui lui portait à elle-même préjudice de son malice claironna :
Eh ! Ça te dirais une course ? Une seconde fois, elle n'attendit pas ma réponse. Comme la majeure partie des enfants qui posent une question et n'attendent pas à ce qu'on leur réponde le Sous-Lieutenant Blackdoll ne brisait pas la règle !

Youhouuuuu je suis ici, venez me chercher !!!! ♫ S'écriait-elle en direction des Marines guettant les alentours !!
Je n'avais même pas remarqué tellement j'étais dirigé à la baguette par l'enfant que des soldats rôdaient ! Et celle-ci eu la fâcheuse idée de les appelés !! Mais à quoi pensait-elle !? C'était ça, sa course !?
Regardez ! C'est le Révolutionnaire ! Et il porte le Sous-Lieutenant Blackdoll ! C'est surement un kidnapping !!

Un kidnapping !? Pourquoi un kidnapping forcement... D'ailleurs je faisais souvent office à ce genre de méfaits, celui d'enlèvements... Non mais sérieusement, est-ce que j'avais une tête de kidnappeur ? De violeur ?!? NON ! Alors pourquoi forcement quelque chose de ce type...
Ne le laisser pas s'échapper !!
Plus le choix, il fallait courir ! Je n'eus pas grand mal à prendre de l'avance sur les soldats qui n'osaient pas dégainer de peur de toucher à balles perdues leur précieuse supérieure. Tandis que la concernée s'excitait de plus belle tapotant des mains.

La partie prit une tournure corsée lorsque qu'une élite de trois d'entre eux sortie de nulle part se positionnant les bras ouverts devant moi !!
Plus un geste !! aboyaient-ils submergé par leur inutilité ! Le moment n'était pas venu pour moi d'hésiter que je me précipitais de plus belle sur eux, trébuchant pitoyablement en laissant s'envoler Okuni dans les airs !!! Elle virevoltait tel une plume en tournant plusieurs fois sur elle-même en direction des gardes tandis que j'essayais, tant bien que mal de me rattraper sur mon équilibre !

Je l'aie ! Je l'aie ! Ce précipitaient les pions fait de bleu et blanc tous en choeur !
Ils n'eurent pas le temps d'anticiper qu'eux trois ce rentrèrent dedans alors qu'Okuni n'avait plus que quelques minutes avant de s'écraser !! De justesse j'aboutis à la récupérée dans mes bras en passant mes mains sur son dos et caler contre son tibia ! Ne m'imaginant pas une seconde m'arrêter !!!
Revenir en haut Aller en bas
Queen M. Swan

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 25

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
107/180  (107/180)

MessageSujet: Re: Lorsque l'on baigne dans les sillages d'une rivière rose, il est impossible d'en ressortir [Pv.Okuni]   Sam 26 Nov - 17:47

    La course pour semer les marines avait finalement commencé, Zack sembla cependant très étonné lorsque la petite fille se mit à appeler ses copains marines, ben oui quoi, il pensait réellement faire une course contre des personnes invisibles? Okuni se mit à rire de plus belle lorsque Zack tenta de semer compagnie aux marines qui semblaient effrayer de voir la petite fille entre les mains du jeune homme. Le mot "kidnapping" se propagea à travers leur rang, semant la colère parmi les soldats, qu'ils étaient mignons.

    "Ah ah ah, a l'aide je me suis fait enlever et le méchant révolutionnaire va me manger ♥"
    "Tenez bon nous arrivons!!"

    Incroyable, c'est qu'ils gobaient tous ce qu'elle disait en plus, s'ils avaient été un peu moins bêtes ils auraient bien vu que la petite fille allait parfaitement bien...Il suffisait d'ailleurs de la voir rigoler comme une baleine sur les épaules du révolutionnaire. Trois soldats sortirent soudain de nul part et se dressèrent devant eux et sans même eut le temps de dire ouf, la petite fille se retrouva dans projetée dans les airs. La rouquine ne sembla même pas réagir à vrai dire elle n'en eu pas le temps car Zack se débrouilla pour la rattraper avant les trois idiots qui ratèrent pitoyablement la réception de celle-ci. Une fois encore, la petite se mit à rire c'était à la fois tordant et humiliant pour la marine mais mieux valait prendre ça avec le sourire plutôt que l'inverse.


    "Hi hi c'est vraiment drôle !"


    La petite agrippa à nouveau les cheveux de Zack pour le guider, celle-ci le dirigea vers le nord est vers un endroit où la marine avait peu de chance de les retrouver. En réfléchissant bien c'était logique, il y avait exactement 40 marines à bord du bateau (oui c'est un petit vaisseau) sachant qu'il y avait déjà 12 marines sur place ce qui faisait exactement 52 marines en comptant bien évidement le capitaine. Ce qui voulait dire qu'il devait y avoir à peu près 4 marines qui gardait le bateau, en d'autre terme il y avait 24 équipes de deux marines réparties sur l'île. Le territoire était grand et ce n'était pas assez pour couvrir une île de cette superficie il y aurait donc des territoires déjà explorés par les patrouilles.

    "Viens on va allez dans un endroit au calme, avec ses tous ces idiots dans les environs l'endroit devient mal fréquenté qui sait sur qui nous pourrions tomber."

    Le bateau était ancré à l'est, la zone nord est avait donc déjà était logiquement exploré et tous avaient surement dut rechercher le duo vers son centre. Ayant tout à coup un petit creux, la petite fille sortit de ses grandes manches deux sucettes roses et en présenta une à son porteur.

    "J'ai pas de carotte mais les bonbons ça doit marcher pareil ♥"

    Les deux personnes atteignirent enfin l'endroit dont Okuni parlait, la terre s'arrêtait en ces lieux pour laisser place au grand océan qui venait fracasser ses vagues contre les racines des arbres qui touchaient l'eau. La rouquine demanda à descendre et s'approcha su bord.

    "Ici il ne devrait y avoir personne à venir ici, le bateau n'est pas loin donc personne n'ira penser que tu as le cran de t'approcher trop près."


    La petite fille n'avait cependant pas encore envie de lâcher son grand frère Zack, elle voulait qu'il reste encore un peu pour jouer avec elle, même si la séparation serait obligé de ce faire.

_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lorsque l'on baigne dans les sillages d'une rivière rose, il est impossible d'en ressortir [Pv.Okuni]   Ven 2 Déc - 18:40



Tout c'était passé de justesse... Heureusement, j'avais pu sans encombre rattrapé la jeune Okuni qui à pleine dents, riait. Elle ne faisait que ça. Ça faisait du bien de voir une personne aussi joyeuse à travers le monde dont nous avions hérité... Une vraies forêts dont les plus forts pourraient dompté... y survivre...
Il était maintenant le moment de semer ce groupe de Marine... J'appuyais fortement un de mes pieds au sol et me propulsais en avant d'une vitesse fulgurante !! J'enjambai le sable comme l'on pouvait sauter par-dessus une haie et finalement, la troupe de soldat du Gouvernement ne formait maintenant qu'une anodine tâche blanche, un point... Ils étaient à perte de vu en train de regagner petit à petit mais fébrilement du terrain ! Normalement, si tout ce passait bien, ils ne devraient pas un petit moment venir nous gênez.

Le Sous-Lieutenant commençait à fatiguée. Pour une enfant de son âge il aurai bientôt été l'heure du coucher, cependant, l'on aurait pu prétendre émanant de ses yeux, une attise flamme qui persistait à accomplir ce qu'elle avait promis, coûte, que coûte !
Okuni descendis finalement de sur mes épaules sans trop ce précipitée. Elle manifesta un bref geste pour se dégourdir les jambes tandis que j'entraînais des cercles avec mes épaules afin de me les soulagées... Nous restâmes quelques instants sans bruit, sans paroles... Le vent soufflait comme accompagnateur de cette lourde et pesante scène impassible, indifférente...
Enfin, le premier rayon du crépuscule finissait par distinguer une atteinte à nos sens... Nous nous regardâmes toujours aussi instable, les iris songeurs... La Marine et moi échangèrent un sourire complice et sur de notre nouvelle amitié naissante, et plus encore, un lien indirect entre frère et soeur... Je mâchais somptueusement le généreux bonbon offert par Okuni entre temps de notre « course » qui aboutissait à sa fin... Il était maintenant le moment de partir. Pourtant, la gamine s'était raccroché au tissu de mon bas dans l'espoir que je prenne en compte le manque qu'elle allait éprouver une fois que je serais partit... Elle ne sera plus que seule à présent pour jouer... Mais je n'avais pas le choix...

Ici il ne devrait y avoir personne à venir ici, le bateau n'est pas loin donc personne n'ira penser que tu as le cran de t'approcher trop près. Annonça-t-elle sur un ton plus calme qu'à la normale, comme avec amertume...
Je baissais ma tête pour la regarder tendrement et esquissais un sourire radieux tout en posant ma main sur sa tête en m'accroupissant de même manière que la fois de notre rencontre...
J'aurais bien voulu rester Okuni... Petite-soeur, seulement, si tu ne veux pas que grand-frère Zack ce fasse tapé sur les doigts par les méchants supérieurs anti-rose de la Révolution tu n'as pas d'autres alternatives...Je... Je suis vraiment désolé...
J'octroyais un sourire de pitié confiant avant de continuer.
J'espère que l'on ce reverra, petite-soeur =)
Je n'ajoutais pas un mot de plus qu'un baiser sur le front de l'enfant et me replacer face à la mer, batailleuse... Je n'avais ni bateau ni barque, en fait, aucun moyen de locomotion... Il était tant d'utiliser une nouvelle technique ! Je me concentrai jusqu'au plus au point matérialisant la force de mon fruit du démon de mon bassin en direction du sol permettant ainsi une traversée du fluide fumigène dans mes jambes !! Le sable roux commençait à trembler et les grains d'émoustillés ! Peu à peu ; mes jambes prirent la forme de l'élément me propulsant brusquement du sol pour me retrouver flottant des les airs !


Rush


Cette technique me permettait de volée à plusieurs kilomètres à l'heure, une véritable improvisation réussie ! Je détournais mes yeux une dernière fois vers Okuni... Elle semblait à la fois ravie mais triste... Cela me faisait de la peine de la laisser seule... Et tout ce qu'elle avait fait pour moi... Un cadeau de ma par lui serait bien mérité !!
Je démarrais au quart de tour voltigeant inlassablement dans les airs tout en m'agitant formant peu à peu des lettres grâce à la fumée qui ne s'estompait qu'après une longue période... Le soleil était caché par les éclats du fumigène ainsi que par le nom qui s'exaltait au ciel... D'un caractère ampli d'allégresse je restais le temps de quelques secondes pour admirer mon travail, mais avant tout, la tête que la jeune Marine allait faire...

L'inscription :

OKUNI

était tatouée au ciel et flamboyait aux abords de la texture du soleil... La petite fille réagissait vite, assez vite pour s'émerveiller devant son nom...
Merci Okuni, pour tout...
Ces dernières paroles ficelèrent le son de ma voix pour porter atteinte aux oreilles de l'enfant alors que je m'étais déjà dirigé en direction du QG Révolutionnaire...


Dernière édition par Zack Fair le Sam 10 Déc - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Queen M. Swan

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 25

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
107/180  (107/180)

MessageSujet: Re: Lorsque l'on baigne dans les sillages d'une rivière rose, il est impossible d'en ressortir [Pv.Okuni]   Sam 3 Déc - 19:21

    Alors c'était vraiment l'heure qu'il parte? La petite fille n'en avait pas envie, elle aurait voulut qu'il reste avec elle plus longtemps et était déchirée entre le fait de le laisser partir ou de tenter de le retenir. Cependant, Okuni préféra agir de façon raisonnable, le jeux était finit et il devait rentrer chez lui où ses camarades révolutionnaires l'attendaient surement. Zack se mit à la hauteur de la petite fille comme il l'avait fait un peu plus tôt et pris la parole.

    «J'aurais bien voulu rester Okuni... Petite-soeur, seulement, si tu ne veux pas que grand-frère Zack ce fasse tapé sur les doigts par les méchants supérieurs anti-rose de la Révolution tu n'as pas d'autres alternatives...Je... Je suis vraiment désolé...»

    «Quoiiii? Les révolutionnaires sont anti-rose eux aussi? Mais où va le monde?? O.O»

    Tssss, elle aurait du s'en douter, si les gens de la révolution aimaient le roses ils auraient certainement laissé Zack avec elle plus longtemps....En fait c'était des méchants! La rouquine poussa un soupir résignée, elle lui avait de toute façon fait une promesse et se tenait de la respecter. Okuni fit tout de même semblant de bouder histoire de bien faire comprendre que cette séparation ne lui plaisait pas du tout.

    « J'espère que l'on ce reverra, petite-soeur =) »

    «Il y a interêt !...» Dit elle d'une voix triste.

    Finalement, le jeune homme déposa un baiser sur le front de la rouquine, qui le regarda les yeux humides. Puis, Zack finit par décoller dans les airs, reprenant son sourire habituelle, la petite fille regarda admirative l'homme volant s'élancer dans les airs et s'éloigner. La petite fille ne décrocha pas une seconde son regard de l'homme fumée et pu voir apparaître dans le ciel son nom écrit avec du fumigène dans le ciel. Se mettant à rire de joie, la rouquine se mit à faire de grand signe à son grand frère pour lui dire au revoir.

    «A bientôt grand frère Zack !!!!»

    Finalement, le jeune homme disparut dans le soleil couchant, le sous lieutenant regarda encore au loin pendant un long moment avant de se diriger vers le bateau au sautillant. Le capitaine, aperçu la petite fille qui s'approchait et se précipita vers elle soulagé, de la voir saine et sauve.

    «Vous allez bien?»

    «Ben....Oui pourquoi?»

    « Mais vous avez été enlevée par le révolutionnaire. »

    « Ah.....Ben vous voyez bien ! D'ailleurs il s'est enfui on peux partir. »

    Okuni se dirigea vers le pont du navire en sautillant, elle cachait évidement sa tristesse derrière son éternel sourire, d'un geste rapide, celle-ci sortit ses crayons de couleurs de ses manches trop longues et se mit comme d'habitude à colorier.

_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque l'on baigne dans les sillages d'une rivière rose, il est impossible d'en ressortir [Pv.Okuni]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque l'on baigne dans les sillages d'une rivière rose, il est impossible d'en ressortir [Pv.Okuni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Erin ▬ Qui baigne ses mains dans le sang les laveras dans les larmes.
» ~Se baigne dans la mer~
» Imagine-toi dans un bateau sur une rivière... [LIBRE]
» LA FONTAINE DE TREVI
» Se baigne dans la cascade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Role Play ¤¤ :: ¤ Sea's Blue ¤ :: West Blue-