Partagez | 
 

 vers de nouveaux horizons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mitsukane

avatar


Messages : 541
Date d'inscription : 20/07/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
28/50  (28/50)
♦ Expérience :
135/280  (135/280)

MessageSujet: vers de nouveaux horizons   Lun 17 Oct - 16:48



par ici la sortie

-Ne les laissez pas s'échapper!

Mitsukane et ses hommes étaient poursuivis par tout un équipage de la marine, ce qui était à la base une simple mission de routine c'était transformée en un véritable cauchemar. L'objectif était pourtant banal, le maudit accompagné par quatre autres révolutionnaires devraient rester un mois sur l'île de Logue Town. Se faisant passer pour de simples visiteurs, le but était d’analyser la situation de la ville. Selon une source, Logue Town était censée être une proie facile pour la révolution qui voulait étendre son influence en ayant plus d'îles sous son contrôle. Toujours selon cette fameuse source dont l'identité est inconnu pour notre héros, la marine y est peu présente et les habitants se méfient voir haïssent pour certain, de plus en plus le gouvernement. La mission devait se passer pour le mieux... Mais ce ne fut pas le cas car, la source était un agent du gouvernement qui avait piégé parfaitement l'homme à la chevelure d'argent et son groupe.
Ils étaient dans une impasse, entourés d'au moins une centaine de chiens de l'état. Ils étaient armés de sabre, de fusil, de canon... C'était la fin.
Un homme relativement grand et jeune s'avança, à en voir par sa tenu il devait être amiral et donc quelqu'un de puissant. Mitsu ne le craignait pas car il savait que lui aussi possédait un grand pouvoir mais il s'inquiétait pour ses hommes.


(Yamoto D. Fuudei)

-Vous êtes cernés, rendez-vous sans faire d'histoire et rien ne vous arrivera.

Au même moment, un oiseau blanc comme neige et d'une beauté incroyable se posa sur l'épaule de l'assassin. Cet oiseau était une colombe, animal synonyme de paix. Sans que l'homme masqué ne sache pourquoi et comment, l'oiseau lui murmura à l'oreille.

-Tu n'es pas seul...

Puis il s'envola, laissant une infinité de questions dans la tête du révolutionnaire. Depuis quand les animaux parlent? Etait-il maudit lui aussi? Mitsukane avait entendu parlé de l'existence de fruit du démon de type Zoan qui conférerait à celui qui l'avait mangé la force d'un animal ainsi que ses caractéristique, ici cette colombe devrait être un homme ayant mangé un de ces fruits... Personne n'avait répondu à l'amiral qui ordonna à ses hommes de prendre le groupe de révolutionnaire en joue.

-Si vous gardez le silence, je le prendrais comme un refus et je vous abattrez...

Notre héros prit alors la parole avec un plan en tête, il voulait tout prendre sur lui, c'était pour lui son rôle en tant que meneur du groupe. Il laissa tomber son katana et ses Kunaïs, se retrouvant donc désarmé.

-Prenez moi, je suis le responsable de tout ceci alors j'accepte de payer pour tous

-Tu penses que c'est suffisant? Je n'est rien à faire d'un révolutionnaire de bas étage comme toi...

-Ne nous obligez pas à nous défendre, pensez à la vie de vos hommes, ils pourraient y rester amiral.

-Je suis surpris que tu connaisses mon grade mais cela ne change rien. Je n'est que faire de vos vie et de celle de mes hommes... Tuez les!!


Ce fut la surprise, au lieu de laisser Mitsukane répliquer, il avait coupé court au dialogue en ordonnant d’exécuter les cinq révolutionnaire. Notre héros eut tout juste le temps de passer en mode "intangible", laissant ainsi de nombreuses balles traverser son corps ce qui, par la même occasion blessa quelques marines. Il était semblable à une passoire mais restait debout, aucun crie, aucune goutte de sang n'émanait de l'assassin tandis que ses hommes eux, étaient déjà inertes, sans vie, baignant dans une mare de liquide au couleur de l'hémoglobine...
Plusieurs petites lueurs bleutées apparurent aux endroits où les balles avaient traversé le corps du maudit, refermant ainsi les plaies.


-Tiens donc, nous avons en face de nous le détenteur d'un logia!

La rage envahissait l'esprit de l'homme aux cheveux d'argent. Vu la situation il n'avait plus rien à perdre, soit il allait mourir, soit il allait se retrouver en prison.
Le ciel commença à s'obscurcir et la foudre entourait le corps du révolutionnaire, les marines semblaient paniqués mais l'amiral leurs ordonna de garder position. Les nuages étaient aussi sombre que les ténèbres, aussi noir que le plumage des corbeaux. Ce n'était pas l'oeuvre de notre héros ou plutôt il ne se contrôlait plus et donc, n'était pas conscient de ce qu'il faisait. La foudre s'échappa finalement du ciel pour venir frapper violemment le sol, créant des explosions tout autours de Mitsu, tuant un bon nombre de marine...
Un immense nuage de poussière s'était formé laissant notre héros seul avec lui même, incapable de voir ce qui se passait autours de lui. Quand le nuage commença à se dissiper, un, puis deux coup de canon se firent entendre. Ne craignant pas les attaques physiques, le révolutionnaire resta sur place et laissa deux boulets passer au travers de son corps. Il avança ensuite lentement vers l'amiral, voulant l'attaquer. Celui-ci esquiva tous les coups du maudit avec le sourire aux lèvres puis, il lui donna une puissante claque qui l'envoya valser quelques mètres en arrière. Notre héros ressentait pour la première fois la douleurs, c'était étrange...


-Tu semble fort jeune homme, mais tu parait aussi ignorant sur certaines choses. Je pari que c'est la première fois que quelqu'un réussit à te toucher, c'est au Haki. Tu n'as pas eut de chance de tomber sur moi...


-Haki? De quoi tu me parles?!


-Tu aura tout le temps d'en savoir plus en prison.


A peine eut-il fini sa phrase qu'un filet vint emprisonner l'assassin qui senti ses forces le quitter, cette sensation il l'avait déjà connu et il savait que c'était la fin. Le filet était en granit marin, ce matériaux qui annule les pouvoirs des fruits du démon.


_________________ ~♫
Spoiler:
 


Dernière édition par Mitsukane le Dim 23 Oct - 16:21, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsukane

avatar


Messages : 541
Date d'inscription : 20/07/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
28/50  (28/50)
♦ Expérience :
135/280  (135/280)

MessageSujet: Re: vers de nouveaux horizons   Ven 21 Oct - 20:12



par ici la sortie

Cela faisait maintenant une dizaines de jours que Mitsukane était enfermé, seul une petite cellule humide et sombre, éclairée par un petit trou dans le mur qui laissait à peine les rayons du soleil entrer. Il était enchainé à ce mur bien solidement, il ne pouvait pas se lever ni même s'allonger, contraint de rester assis sur ce sol dur et inconfortable.
Son identité était maintenant révélé, l'homme au masque de chien ayant une prime de 15 millions de berrys sur sa tête était maintenant connu et même reconnu comme le sergent de la révolution Mitsukane, détenteur d'un pouvoir dangereux pour le gouvernement. Peut-être trop.

Le gardien de la cellule se nommé Himekawa, il était jeune et n'était pas encore gradé. C'était quelqu'un d'assez amicale qui, quand il s'adressait à l'assassin ne le voyait pas comme un criminel, une chose que notre héros aimait vraiment, le marine disait qu'il voyait Mitsu comme un futur héros et qu'il espérait qu'il puisse accomplir son rêve. Bien entendu il ne perdait pas non plus son propre objectif de vu, celui d'aider le gouvernement à maintenir son autorité et parfois, les deux hommes s'imaginaient devoir s'affronter sur le champ de bataille. Chacun affirmait qu'il n'aurait pas de pitié pour l'autre, c'était la première fois que l'homme aux cheveux d'argent sympathisé avec l'ennemie, bien qu'il considérait un certain Gabriel Ash Rosa comme son rival.
Himekawa avait même été jusqu'à donner des livres à Mitsu, des livres qui parlaient du fameux Haki qu'avait cité l'amiral. Grâce à cela il put en apprendre d'avantage sur ce pouvoir qui lui était inconnu et, bien qu'un des livre expliquait comment le maîtriser notre héros savait qu'il n'était pas assez fort pour l'assimiler car, toujours selon les livres il fallait une certaine puissance mentale et il était préférable de l'apprendre par quelqu'un puisque la théorie était complexe à mettre en pratique, voir impossible.

Bref cela ne l'avait pas vraiment avance et il savait que le lendemain il devait être transféré dans une autre prison plus surveillée et plus strict. Si rien n'était fait ce serait vraiment la fin... Il espérait que la révolution vienne le sauver, il espérait...
Durant la nuit, il fut réveillé par le bruit des barreaux, étrange en effet mais en ouvrant les yeux la colombe était présente, c'est elle qui provoquait ce vacarme.


-Tu es enfin réveillé.

-Encore toi? T'es qui? Un révolutionnaire?!


-Parle moins fort sinon nous serons repéré. Je ne fait pas partie de la révolution comme toi, disons que je suis révolutionnaire à mon compte. Je suis l'homme de paix, John Hekichi.

-Alors pourquoi tu es ici?


-Cela fait un moment que je t'observe et j'ai remarqué en toi un petit quelque chose qui me pousse à venir t'aider. Contrairement à toi je ne reçoit aucun ordre et je fais comme bon me semble, toi qui prône la liberté, toi qui a de l'ambition. Crois-tu valoir mieux que les marines à la botte du gouvernement? Crois-tu réellement avoir besoin de la révolution pour réaliser ton rêve? Tu ne crois pas être capable de mener TA propre révolution?

-Je... Je ne sais pas pas, enfin... Jamais je n'y est pensé ni même réfléchit...

-Je vois... Je me suis peut-être tromper sur toi, je pensais que tu voulait un monde de paix où tous le monde est libre mais, tu ne semble pas libre toi même.

-Je suis un homme libre!


-Désobéirais tu aux ordres de la révolution?

-Je ne l'ai jamais fait et...

-Et tu ne le fera jamais. Je te laisse méditer et je reviendrais demain. Fait le bon choix Mitsukane.

Puis il s'envola, laissant une quantité incroyable de questions sans réponse dans l'esprit de l'assassin. Inutile de préciser que la nuit fut pénible et bien plus longue que les précédentes, une nuit entière où le maudit s'était remis en question, allant même jusqu'à se demander qui il était vraiment...
Le lendemain matin, la situation était la même. Himekawa apporta à notre héros un petit déjeuner amélioré par lui même comme à son habitude, une chose de plus qui faisait de lui quelqu'un de particulier. C'était lui qui était chargé de faire sortir Mitsu de sa cellule pour l'emmener au bateau qui le conduira ensuite dans sa "nouvelle prison"...
Le garde ouvrit la cellule et allait faire son travail à contre coeur, c'était avec un déception non dissimulé qu'il ouvrit la porte.

-Sourit Himekawa, je suis toujours en vie

-Difficile de sourire quand on envoie une personne qu'on apprécie en enfer, je ne t'oublierais pas Mitsu.

-Tu es un homme de valeur, garde les et poursuit ton rêve. Nous nous reverrons c'est certain.

Puis une vois se fit entendre ans que personne ne se montre, cette voix l'assassin l'avait bien reconnu mais le garde lui, semblait perdu voir même effrayé.


-Mitsu, es-tu un homme libre?

-Oui, je suis libre! Et à partir de ce jours je ne suis plus sergent de la révolution, je ne suis plus soumis à des ordres. Je suis mon chef!! Je serais l'homme qui bouleversera le monde, celui qui inversera la balance. J'apporterais un monde libre ou tout le monde s'aimera et se respectera...

-Content de te l'entendre dire.

La colombe rentra dans la cellule qui était ouverte, pour un oiseau il était facile de passer entre les barreaux. Himekawa ne se doutait de rien, il était face au prisonnier et semblait vraiment chamboulé. L'homme de paix se trouvait derrière le garde, il se transforma petit à petit jusqu'à avoir sa forme humaine. Pistolet en main il le pointa sur la tête d'Himekawa.

Spoiler:
 

-Ne le tue pas c'est un ami

-Mitsu... Il se passe quoi?

-Ne t'inquiète pas Himekawa, il est venu me libérer.

-Vraiment!? Je suis soulagé... Enfin je ne devrais pas dire ça mais bon... Laisse moi t'enlever les menottes et assomme moi s'il te plait, au moins je pourrais pas être accusé de vous avoir aidé.

Le marine se mit à sourire au révolutionnaire puis s'abaissa lentement, il prit les clés et enleva les menottes en granit marin, l'assassin sentait déjà ses forces qui commençaient à revenir, il remercia Himekawa.
Il se dirent au revoir et comme le marine l'avait demandé notre héros l’assomma, ne frappant pas trop fort pour que la douleur ne soit pas trop grande au réveil. Il aura aider notre héros jusqu'au bout, c'est une personne que Mitsu aurait voulu avoir comme allié, comme ami...
Cet homme était parvenu à faire changer les idées de l'homme à la chevelure argentée, lui qui haïssait les marines plus que tout s'était rendu à l'évidence, il s ne sont pas tous mauvais et certains valent la peine d'être connu, dorénavant il allait se calmer. Le gouvernement reste son ennemi mais ceux qui suivent les ordres du gouvernement sont des victimes, non pas des ennemis. Pour ceux qui s'opposeront malgré tout, leurs vie prendra fin.
Au lieu de lâcher sa rage sur n'importe quel marine comme il l'avait fait dans le passé, il s'attaquerait plutôt directement à ceux qui donnes les ordres, à ceux d'en haut comme on dit car se sont eux les vrais responsable du monde d'aujourd'hui...

-Tu sais comment on sort d'ici?

-Euuu... Non je pensais que tu avais un plan. Mais bon avant de sortir faut qu'on trouve mes armes.

-Je pense savoir où elles sont, les sous-sol sont généralement employé pour stocké ce genre de chose.

-Yosh! Alors on y va!


Les deux hommes se dirigèrent donc vers les sous-sol, pressant le pas car il fallait mieux faire vite. Heureusement le QG était relativement petit et donc presque impossible de s'y perdre de plus, la petite taille du bâtiment laissait pensez qu'il n'y avait personne de haut rang... A moins que l'amiral soit encore présent, cela faisait un petit moment que le maudit était prisonnier et l'amiral n'était certainement plus là.
Bref,, arrivé à l'entrée du sous-sol il y avait un garde que l'homme colombe assomma d'un puissant coup de poing parfaitement placé dans la tempe. La porte était fermé à clé et pendant que John fouillait le corps endormi du marine, l'homme aux cheveux d'argent posa sa main sur la porte en acier puis usant de la chaleur de la foudre, la fit fondre laissant un bon gros trou au centre, de quoi passer tranquillement sans la défoncer. Il fit signe à son nouvel allié de le suivre, il ne semblait pas choqué au contraire, il était souriant et n'avait certainement pas envisagé cette solution. Arrivé en bas de l'escalier, quelques marines s'entraînaient au combat.

-Écoute, on va simplement les assommer. Je n'aime pas la violence et encore moins tuer des gens alors tant que nous ne sommes pas en danger je t'interdit d'en tuer un seule.

-Comme tu veux, tu m'as sauvé alors je ne peux pas faire autrement que de suivre tes directives.

Il fit un signe de tête au révolutionnaire et descendit, essayant dans un premier temps de négocier.


-Bien le bonjours, nous venons récupérer les armes de mon ami. Je vous serez reconnaissant de nous laisser faire, dans le cas contraire nous devrons défendre.

Les marines étaient au nombre de quatre, l'un chargea sabre en main notre héros qui pris sa tête pour la lui écraser dans le sol. Il était prêt à enchainer avec un autre mais il constata à son grand désarroi que John Hekichi en avait déjà fini avec les trois autres. Mitsu le regarda les yeux grand ouvert, limite admiratif.

-Hoï réveil toi , on doit se dépêcher.

L'homme foudre secoua la tête de suivit son partenaire, des centaines voir même des milliers d'armes étaient entreposé ici, toutes rangées sur des étagères en vois un nom dessus... Le nom du propriétaire des armes. Soit c'était une blague soit les marines était totalement idiots. Toujours est-il que grâce à cela notre héros récupérèrent ses biens rapidement, même son masque blanc était là, il n'était plus vraiment utile puisque le gouvernement connait son visage désormais. Il le prit tout de même car il lui tenait à coeur ce masque.
Maintenant direction la sortie!
Celle-ci fut tranquille car il y avait peu de garde à l'intérieur, les autres étaient peut-être en ville qui sait? La porte de sortie était droit devant, il ne manquait plus qu'un magnifique tapis rouge et des photographes! Ils ouvrèrent la porte et tombèrent nez à nez avec une troupe marine, dix hommes qui venaient du bateau par lequel le révolutionnaire devait être transféré, ils devaient s'impatienter, cela faisait presque une heure en effet.


-C'est le prisonnier!

John s'envola rapidement tandis que l'assassin se fit de nouveaux transpercer par des balles... Les marines durent rapidement hors-combat, le maudit avait jeté deux kunaïs qui avait fait mouche et l'autre ailé, avait tiré sur tout les autres à l'aide de deux flingues.

-Je t'avais dit de ne pas les tuer!

-Ils m'ont tiré dessus! Et puis toi tu les as plombé...

-C'est pas faux, mais je les ai juste endormies.


-Pourquoi?


-Je te l'ai dit, je ne veux pas tuer de gens, sauf si c'est nécessaire.

-Non je veux dire, pourquoi tu me sauve... Certainement la vie?

-Car je vois en toi un espoir, j'espère que tu es celui que tu cherche.

-Explique toi!


-Plus tard nous n'avons pas le temps tout de suite, nous devons partir loin d'ici.

John Hekichi parti devant mais Mitsu ne bougea pas, il avait une dernière chose à faire avant de partir, quitte à prendre un gros risque.

-Hoï! Arrête de rêvasser et suis moi!

-Tu as bien dit que je devais agir par moi même et ne plus être sous les ordres d'Hommes qui me manipulent


-Oui pourquoi?

-Dans ce cas attends moi ici je reviens vite!


L'homme à la chevelure d'argent reparti dans le QG seul, il se dirigeait vers les autres cellules car il n'était pas le seul prisonnier, sa cellule était juste isolée des autres. Heureusement le bâtiment avait été nettoyé juste avant et donc le peu de marines qui s'y trouvait dormaient ou était dans un coma profond. Il arriva finalement à l'endroit où il y avait les autres "cage", au totale une petite dizaine de prisonnier pour trois cellules.

-Que tout le monde s'éloigne des portes, je vais tout faire péter!


Les prisonniers ne réfléchirent pas longtemps, il poussèrent ensemble un cri de victoire et s’exécutèrent.
Mitsu invoqua la foudre de ses mains et projeta deux boules de foudre qui créèrent deux trous suffisamment grand pour y faire passer un homme. Les prisonniers sortirent tous un par un et en remerciant l'assassin qui les accompagna à la sortie.
L'homme de paix était toujours là à attendre, personnes, pas d'ennemi à l'horizon. Il ne put s'empêcher d'applaudir tout en souriant en voyant le révolutionnaire accompagné des autres prisonniers, l'un d'eux prit la parole pour le groupe.

-Mitsukane c'est bien ça? Nous te sommes tous reconnaissant pour ce que tu viens de faire, si nous pouvons faire quelque chose en retour c'est avec joie que le ferions.

-Il y a bien une chose que vous pourriez faire en effet.

-Nous t'écoutons


-Retournez dans le QG et sortez-y tous les marines qui s'y trouve s'il vous plait, écartez les du bâtiment aussi...

La poignée d'homme maintenant libre ne demanda rien, pas une seul interrogation, pas une seule hésitation. Comme si Mitsu était un capitaine pirate et qu'il avait depuis longtemps ces hommes sous ses ordres, des hommes ayant une totale confiance en leurs leader. Il ne mirent que quelques minutes pour accomplir leurs tâche, déposant les marines assez loin du QG.
John se demandait ce qu'avait notre héros en tête mais, se contentait de regarde. Il est vrai que pour le monde les agissements de notre héros devaient sembler sans but, ils devraient le prendre pour un fou mais n'allèrent pas tarder à comprendre...


-Maintenant place au spectacle!


L'assassin leva la main en direction du ciel, il semblait s'écarter ou plutôt, les nuages semblaient former un trou. En effet ils formaient un cercle bleu azur en son centre.
Puis un éclair jaillit d'au dessus des nuages et s'écrasa directement sur le QG provoquant une énorme explosion, projetant des briques, du bois et autres décombres du bâtiment. Les hommes délivrés peu de temps avant poussèrent des cris de joie, comme s'ils venaient de gagner une guerre!
L'homme aux 15 millions de berrys regardait vers le ciel, satisfait de ce qu'il venait de faire. Il vit le drapeau de la marine flotter dans les airs, il se faisait consumer par le feu. Une image magnifique pour les révolutionnaires.


-Nous pouvons y allez John

-Bien, je pense que tu as compris certaines chose... Allons-y maintenant.


Mitsukane et John Hechiki partirent de leurs côté et les autres du leurs. Les marines devaient avoir vu l'éclair et n'allaient pas tarder à rappliquer, il allaient pouvoir constater le bordel fait en leurs absence...
Notre héros lui semblait enfin prendre son envol, un nouvel horizon se dessinait devant lui. Espérons que le destin continue à lui sourire...




_________________ ~♫
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

vers de nouveaux horizons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il est temps pour moi de voler vers d'autres horizons...
» Nouveaux horizons en phase d'aplatissement terminale.
» Vers d'autres horizons[Rp Histoire] (pv Raphaël Kelen et Davros Blint)
» De nouveaux horizons, de nouveaux démons [PS Portes]
» De nouveaux horizons [ feat Hakuryuu ] [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Role Play ¤¤ :: ¤ Sea's Blue ¤ :: East Blue :: Logue Town-