Partagez | 
 

 Misuto Aru [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Misuto

avatar


Messages : 571
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 26
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
216/230  (216/230)

MessageSujet: Misuto Aru [Terminé]   Lun 3 Oct - 11:37



Misuto Aru



Nom : Aru
Prénom : Misuto
Surnom : Le Vengeur
Lieu de Naissance : Village Shimotsuki - East Blue
Age : 20 ans
Sexe :
Race : Humain
Camp : Chasseur de Primes
Métier : Vigie
But/Rêve : Trouver et tuer l'équipage qui a attaqué mon village - Trouver celui qui a tué mon père et l'éliminer - Supprimer la misère
FDD demandé : Fruit de la Faucille / Kama Kama No Mi --> Celui qui a mangé ce fruit peut créer des lames d'airs aussi tranchants que la lame d'un sabre.



Description



Physique

Misuto Aru est un jeune homme d’une vingtaine d’année qui a un physique assez banal. Comment décrire quelqu’un qui ressemble à n’importe qui mais qui n’est pas n’importe qui ?! En effet, il est de taille moyenne, 1.79 mètres, pour 66 kg, rien d’exceptionnel. A première vu, il n’est pas très musclé non plus, mais ce n’est pas non plus une brindille ; il a le physique d’un homme qui prend soin de lui et qui entretient simplement son corps et sa forme.
Que dire de plus quand on le voit… Il a des cheveux blonds, couleur jaune paille coiffés en pétard avec deux longues mèches qui retombent de chaque côté de son visage jusqu’à hauteur du menton. Un bandeau empêche ses cheveux mi-longs de lui tomber devant les yeux. Cette façon de se coiffer, si on peut appeler ça être coiffé, est la seule chose qui le distingue de toutes autres personnes, vous avez déjà vu quelqu’un avec des cheveux pareils ? Il a un visage fin mais plein de caractère, l’air sérieux. Son teint est pâle, faisant ressortir la profondeur de ses yeux bleus ciels.
En en a fini avec le côté purement physique, il ne reste plus qu’à vous décrire comment il est habillé, car oui (désolé mesdemoiselles) mais Misuto n’est pas nu, au contraire il porte sur lui plusieurs couche de vêtements, un autre aspect de lui qui le distingue du monde. Tout d’abord, la couche inférieur : en haut, un sweet bleu nuit à manche longue et à col roulé ; en bas… un caleçon (et oui) dont lui seul connait la couleur. Au dessus de ce dernier, un pantalon de la même couleur que son sweet avec un étui à kunais au niveau de la cuisse de sa jambe droite lui permettant de ranger son unique arme, un kunai avec un manche en bois et une lame qui ressemble à un croissant de lune surmonté d’une lame fine. Celui-ci descend jusqu’à ces chevilles où il est alors resserré avec des bandages blancs maintenant ses chevilles et renforçant ses appuis. Sur son sweet, un gilet vert à fermeture éclair, sans manche avec deux poches au niveau de chaque pectoral et un col ouvert. Ce gilet de quelques centimètres d’épaisseur permet d’amortir les coups qui lui sont portés. A ses pieds, des sandales ninjas ouvertes au bout des pieds ; elles sont très résistantes, lui permettant de marcher sur des cailloux aiguisés ou bien des sols brulants, tout en restant très silencieux lors des déplacements. Pour finir en beauté cette tenue particulière, une longue veste blanche à manches courtes arrivant à ses chevilles, avec le col relevé, des flammes rouges tout le long de la partie basse de cette dernière et une inscription dans le dos.

Spoiler:
 


Morale

Misuto, à l’image de ce qu’exprime son visage, a un caractère bien trempé. Il est sérieux dans tous ceux qu’il fait et le reste en toutes conditions, ce qui lui permet d’être attentif à tout moment et de rester calme dans toutes situations Il n’accorde donc sa confiance à personne à part à lui-même et à ses capacités. Il n’a aucun problème à rester seul car même s’il appartient à un groupe, il a un besoin d’isolement afin de réaliser des séances de yoga lui permettant de concentrer son énergie afin de récupérer plus vite, donc de s’entrainer plus et de façon plus intense. Les seuls vrais moments de convivialité qu’il partage avec les autres et qu’il respecte par-dessus tout, c’est le repas, il n’est pas un gros mangeur mais respecte tout ce qui touche à la nourriture. Misuto sait ce qu’il veut et rien ni personne ne peut le faire changer d’avis une fois que sa décision est prise. Malgré cet esprit non sociable, il n’hésite pas à mettre sa vie en jeu pour un de ses compagnons peut importe la raison et l’adversaire.
Misuto aime les gens de valeurs, qui se battent pour une cause, peut n’importe laquelle ainsi que les gens qui n’ont pas peur de défendre et se battre pour ce qu’ils croient juste. A l’inverse, il déteste ceux qui veulent briser les rêves des autres. Ce qu'il déteste par-dessus tout, les gens qui se la pète et qui pensent qu’à eux et à leurs nombrils. De nature généreuse, il chasse les têtes qui valent chères afin d’amasser de l’argent et de pouvoir aider ceux qui sont dans le besoins.
Il n’aime pas les fumeurs, les narcissiques, les égocentriques, encore moins les gaspilleurs, d’argent et de nourriture et par-dessus tous, il déteste ceux qui ne respectent pas les autres, leur vie, leurs rêves et leur dignité.





Mon Histoire



Prologue

Je m’appelle Misuto Aru, je suis un jeune gamin de 10 ans qui vit paisiblement avec ses parents et sa sœur dans le village Shimotsuki sur east blue. Ma mère travaille dans les champs de blé, elle est la plus grande productrice de farine de la région et fournit généreusement notre village et les villages voisins pour la production de pain en tout genre. Elle aussi elle en fait de temps en temps, mais elle préfère l’acheter chez la boulangère pour pouvoir discuter de tout et de rien avec elle. Le pain qu’elle fait et qu’on ne finit pas, elle le donne aux gens qui n’ont pas les moyens de manger à leur faim. Mon père quant à lui est pêcheur, il possède un petit bateau avec lequel il va en mer tout les matins pour pécher d'énormes poissons qu’il revend sur les marchés. Il m’emmène souvent avec lui et je suis à chaque fois émerveillé par cette immense étendue bleue qui finit par tomber à l’horizon. Il ne me reste plus qu’à vous parler de ma grande sœur, un vrai casse-pied celle là, je ne la supporte plus mais au fond de moi… c’est ma sœur.
Moi, je suis un enfant comme les autres, j’adore jouer avec mes potes aux pirates et aux marines. Je joue tout le temps dans le camp de pirates, des aventuriers des mers, je rêve un jour de voguer comme eux avec mon équipage. On a l’habitude de monter notre base dans un vieux dojo abandonné. C’est moi qui l'ai découvert, un jour que j’essayais d’échapper aux marines qui avaient capturé tous mes camarades, je suis tombé dessus. Je m’y suis caché et, fasciné par cet endroit, commençai à visiter les lieux. Je tombai dans une petite pièce, il ne restait plus rien à part des ruines. Mais, dans un coin de la salle, sous les décombres, quelque chose brillait… je m’approchai et découvris un kunaï assez spéciale, il ne ressemblait à aucun autre kunaï que j’avais pu voir auparavant. Il avait un manche en bois avec une inscription dessus et une triple lame, deux formées par une demi-lune et une lame plus fine la traversant. Il était disposé sur une grande veste blanche avec des flammes rouges où la même inscription que sur le manche du kunaï était écrite dans le dos. Par la suite, ce nouvel équipement me promu au grade de capitaine auprès de mes camarades.

Spoiler:
 


Chapitre 1 Une arrivée bouleversante

A cette époque, j’avais 14 ans. C’était une journée comme les autres sur notre beau village de Shimotsuki, le soleil brillait, la mer était calme. Au loin, un bateau était visible, il approchait, son pavillon n’était pas encore visible mais de toute façon notre village offrait son hospitalité à tous les étrangers qui passaient par chez nous. S’étaient des pirates, ils accostèrent dans notre port et aux premiers abords semblèrent amicaux :

« Bonjour à tous, nous ne voulons aucun mal… » s’exclama le capitaine

Les habitants dans une même fougue et dans un même élan de générosité crièrent :
« Soyez les bienvenus dans notre village, si vous avez besoin de quelque chose, nous avons tout ce qu’il vous faut ! N’hésitez pas à nous demander ! »

J’étais sur place et participais à l’engouement général du moment.

« Bin justement, puisque vous en parlez… nous ne vous feront aucun mal… si vous nous refilez toutes vos richesses et sans discuter ».

La clameur retomba d’un coup laissant place à la panique et à la peur. Le reste de l’équipage mis pied à terre et commença à se diriger vers le centre afin de voler tout ce qu’ils pourraient prendre et qui pourraient leur être utile. L’un d’eux se dirigea en direction de ma maison… je le suivis. Mes parents étaient là-bas avec ma sœur ; ils lui remirent tous ce qu’il réclama sans discuter, ils voulaient protéger notre famille mais ma sœur ne le vit pas de cette façon. Elle se jeta sur le pirate et commença à le frapper. Il la repoussa sans difficulté et s’adressa à elle calmement :

« Arrête petite, je n’ai pas envie de te faire de mal »

Et il continua à collecter ce qu’il jugeait intéressant comme si de rien était mais ma sœur, têtue comme une mule, se jeta à nouveau dans sa direction.
Un coup de feu retentit… ma grande sœur s’écroula au sol, son corps sans réaction gisait par terre dans une mare de sang. Le capitaine passa devant moi, le pistolet encore fumant à la main…

« On vous avait prévenu… ne vous interposez pas ! » dit-il calmement, sans aucun remords pour le geste qu’il venait d’avoir.

La rage s’empara de moi, des larmes de colère me montaient aux yeux en voyant la scène qui se déroulait devant moi… ce monstre, indigne d’être capitaine, s’approcha du corps sans vie de ma sœur, la retournant d’un geste du pied avant de lancer :

« Hum ! Dommage ! »

Mon kunaï à la main, ma tenue de capitaine sur les épaules, je me devais d’agir comme tel, j’allai lui montrer ce qu’était un vrai capitaine… Je m’élançai dans sa direction, arme à la main, la rage au ventre. Mon action fut stoppée net par un coup de pied dans l’estomac. La violence de l’impact me fit lâcher mon arme et m’envoya m’écraser contre le mur avant d’atterrir au sol, recroquevillé sur moi-même. Il récupéra mon kunaï et reprit le chemin du port avec son sous-fifre. Il passa devant mes parents, puis devant moi et dit tranquillement :

« Imbécile ! Va rejoindre ta sœur ! »

Il continua d’avancer puis, sans regarder en arrière, me lança le kunaï avec tellement de puissance qu’on ne pouvait le distinguer, rendant l’esquive impossible. La mort sifflait à mes oreilles ! Mais était-ce vraiment la mort ? Un son résonnait dans ma tête… le sifflement du kunaï ! Je pouvais l’entendre, le ressentir, je savais où il était et où serait l’impact… je décalai ma tête légèrement sur le côté, le kunaï vint se planter juste devant mon nez.
Ma vision des pirates avait changé et mon admiration pour ces aventuriers des mers avait disparue. C’était des voleurs, de simple voleurs, ils naviguaient sur les mers, passant de village en village afin de piller et de s’enrichir. C’étaient des monstres.

Spoiler:
 


Chapitre 2 La vie après la mort

Depuis l’attaque subite par les pirates, la vie au village est devenue difficile. Les gens sont en manque d’argent depuis ce jour. Mes parents, eux, anéantis par la mort de ma sœur ont eu beaucoup de mal à se relever, la récolte a été détruite par ces maudits bandits et ma mère, trop triste, n’a jamais relancé l’affaire. Pendant un an, on a vécu avec le seul salaire que mon père nous ramenait de la pêche. Cependant, la vie devenant de plus en plus difficile chaque jour, les clients se firent plus rare, et les revenus plus maigres. Mon père prit alors une décision difficile pour notre famille mais vitale, il s’engagea dans la marine dans le but de toucher un salaire plus important et, pourquoi pas, ramener quelques primes de pirates de temps en temps. De mon côté, depuis mon échec cuisant face à ce pirate pour venger ma sœur, je m’entraine chaque jour au dojo. J’ai perdu le goût de rire et de m’amuser, je m’exerce chaque jour pour devenir le meilleur : plus rapide, plus fort, plus agile, dans le but de battre ce démon. La rage ce jour-là m’aveugla et je ne me rappelle plus de son visage, mais je n’oublierai jamais son regard, ces yeux démoniaques, plein de sang et de douleur.
Cela fait maintenant deux ans que mon père s’est engagé, et ça fait aussi deux ans que je m’entraine sans relâche. Mon père nous envoyait régulièrement des sous nous permettant de vivre dans de bonnes conditions, je mangeai à ma faim, j’avais des vêtements neufs, la vie reprenait son cour doucement… sauf pour ma mère. Elle ne mangeait presque plus, perdait du poids à perte de vue et elle avait perdu goût à la vie. Un jour, alors que je revenais de la pêche (j’avais pris la suite de mon père après son départ), ma mère dormait profondément, enfin c’est ce que je croyais. Une lettre était posée sur la commode à côté de son lit… elle était écrite de sa main.

Mon cher enfant, mon petit Misuto,
Si tu lis cette lettre, c’est que je vais bientôt mourir, ou peut-être même que je le suis déjà. J’aurais tant voulu te dire ces choses là en face mais je n’en ai jamais trouvé le courage.
Cela fait maintenant plusieurs mois que je ne reçois plus d’argent de ton père, la raison, sans doute est-il mort lui aussi ? Je n’ai pas la réponse à cette question.
Tu as sans doute remarqué que ça faisait plusieurs jours que je ne mangeais plus, les vivres se faisant rares et les berrys aussi, je me suis privé pour subvenir à tes besoins. Tu dois vivre mon fils ! Tu peux faire quelque chose de ta vie, devenir quelqu’un d’important et aider les personnes dans le besoin. Ne gâches pas ta vie come nous avons pu le faire.
Je t’aime mon fils.



Chapitre 3 Tu dois vivre mon fils

Je tombais des nues, je laissai échapper la lettre qui tomba au sol lentement, vacillant de gauche à droite. La tristesse laissa place à la colère, elle n’avait pas le droit de m’abandonner elle aussi. Je sortis de la maison en courant, me dirigeant vers une falaise non loin de là… je voulais en finir. Je me retrouver au bord du précipice, à un pas de la mort. Je tournai la tête sur la droite et j’aperçus… la tombe de ma sœur. Mes parents ne m’avaient jamais dit où elle était enterré, ils ne voulaient pas que je souffre, mais elle était là, comme un signe pour me dire de ne pas faire ce dernier pas, de faire vivre notre famille à travers leur générosité. Mon choix était fait, pour ma sœur, ma mère et mon père, je vivrai. J’allai bientôt avoir 18 ans, alors je m’inscrirai dans la marine, je retrouverai mon père et j’aiderai les populations en difficulté contre les pirates. Soudain, quelqu’un arriva derrière moi, je me retournai, c’était un marine qui venait m’annoncer la mort de mon père, cela faisait déjà plusieurs mois en fait qu’il était décédé, mais il me le rapportait seulement maintenant. Ma mère serait morte surement plus paisiblement si elle l’avait su. De plus, il me remit une partie de l’argent qu’il avait gagné grâce à des primes et m’annonça que l’autre partie revenait à la marine ; puis il repartit.
Cette nouvelle m’abasourdit, de quel droit la marine se permettait-elle de garder cet argent, il ne leur appartenait pas. Pour moi s’en était fini de la marine ; hors de question que je travail pour des voleurs. En plus, ils ont été incapable de protéger mon père… comment est-il mort ? Qui l’a tué ? Tant de questions trottaient dans ma tête, en plus de cette lettre et de cette tombe.
Que faire maintenant ? Où était mon avenir ? Je rentrais chez moi en passant par le village, un village qui paraissait triste, encore meurtri, pauvre et sans saveur. Je repensais à tous ces bons moments à jouer, discuter… vivre. Ces moments de partage, ma mère donnant le pain au plus démunis, mon père rentrant de la pêche avec des prises gigantesques et ma sœur cherchant à me rendre la vie la plus infer…, la plus agréable possible en fait. Tous ces moments ont disparus ce jour affreux. J’avais pris ma décision, plus aucun village, tel qu’il soit, ne souffrirait comme le notre. Je les protégerai, je leur redonnerai vie et j’empêcherai tous ces pirates de faire souffrir des familles comme nous on a souffert. Je retrouverai l’équipage à l’origine de tous ça et je tuerai leur capitaine, puis je retrouverai l’assassin de mon père et je le tuerai aussi ! Il en sera ainsi. J’arrivai chez moi, ma mère encore dans son lit. Je la transportai jusqu’à la falaise et l’enterrai à côté de ma sœur et il en sera de même pour mon père… sa place était ici.
Je rentrai de nouveau chez moi, récupérant les quelques berrys que j’avais gagné en pêchant, l’enveloppe de la marine avec les sous de mon père, quelques vivres, ma veste et mon kunaï, il m’en fallait pas plus, s’était un nouveau départ pour moi, une remise à zéro… Tu peux faire quelque chose de ta vie, devenir quelqu’un d’important et aider les personnes dans le besoin… j’allai devenir chasseur de primes. Je pris la direction du port, en passant par le village, je m’arrêtai à la boulangerie, la femme qui tenait la boutique était une amie de ma mère, je lui remis l’argent de la marine :

« Tiens ! Prends ça, c’est pour le village. Il faut se reconstruire, prendre un nouveau départ ! »

Sur ces mots, je fis demi-tour et repris la direction du port. Je ne me retournai pas. Le soleil se levait, s’était mon anniversaire, j’avais 18 ans maintenant, j’étais un homme. J’embarquai à bord du bateau de pêche de mon père et pris la mer. Ma nouvelle vie commençait.



Épilogue

Aujourd’hui j’ai 20 ans, ça fait deux ans que je suis parti de mon village natal pour devenir chasseur de primes. Pour le moment, je ne me suis fait que des petits pirates sans importances, et quelques révolutionnaires mais je dois encore m’entrainer pour m’attaquer aux gros poissons. En parlant de poissons, je navigue encore et toujours sur mon petit bateau de pêche, on en a vécu des belles aventures, on en a vu des vertes et des pas mure, tempêtes et cyclones en tout genre mais j’aime bien ce style de vie.
Je n’ai aucun ami, malgré les nombreux villages que j’ai sillonné ; en même temps ce n’est pas facile de se faire des amis lorsqu’on se méfie de tout le monde et qu’on n’accorde sa confiance à personne d’autres qu’à soi-même, normal après ce que j’ai vécu.
Je suis retourné une seule fois à Shimotsuki, pour enterrer mon père, j’ai réussi à récupérer son corps, ce ne fut pas chose facile mais je l’ai fait. Les sourires s’étaient redessinés sur les visages des villageois, ils avaient su se relancer grâce à l’argent que je leur avais donné. Ils ont récupéré un rythme de vie normal et c’est pour moi une grande satisfaction.
Mon but est encore loin, je le touche du bout des doigts, mais j’y arriverai, je les traquerai dans tous les océans s’il le faut mais je les retrouverai ; et ce jour là, je serai tellement puissant, qu’ils regretteront leurs actes commis tout au long de leur misérable vie.




_________________ ~♫


Dernière édition par Misuto le Mar 4 Oct - 14:38, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Misuto Aru [Terminé]   Mar 4 Oct - 16:49

○ Respect du Français = 2.5/3
Très peu de fautes, ce qui facilite la lecture de ta présentation

○ Qualité = 2.5/3
C'est une prez' que je ne regrette pas d'avoir lu pour ma part

○ Quantité = 2/3
Malgré le fait que tu donne le plus de détails possible au niveau de tes descriptions, elles sont courtes. On ne te demande pas de faire un roman hein xD, mais c'est le strict minimum ^^ Une bonne note peux facilement faire office à cela !


○ Mise en page = 2/3
On voit que tu as fais des efforts Wink sinon c'est juste le modèle ^^

○ Avis personnel = 3/3
Alors ! Comme je l'ai citez plus haut, c'est un présentation dont je n'est aucun regret au niveau de la lecture. Elle est agréable et sobre, pincée parfois d'une miette d'humour ! Même si tes descriptions sont d'un point de vue courtes tu t'es bien rattraper sur l'histoire très constructive ! Pour moi c'est 3/3 man'

○ Total = 12/15 !! Enjoy Very Happy Ainsi qu'un petit bonus en l'honneur de mon 100ème message sur ce fow' qui met en valeur la correction de ta prez' soit +1 point O.O dont niveau 13 ! Verry Enjoy !! Avec ton fruit, bien évidemment

Bon jeu sur One Piece Renaissance V2.0

Qu'un @ intervienne si j'ai mal noté sa prez', c'est ma première ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Misuto Aru [Terminé]   Mar 4 Oct - 18:21

Moi, je suis pas d'accord avec la présentation un 3 serait honorable. Et ton point bonus est un peu facile, je trouve... Je lui donnerais plutôt un point de plus à la présentation que ce point bonus un peu facile. XD

Sinon Daz, tu commences bien dans le secteur @. ^^ Bravo, juste un truc : change de couleur met du rose ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Misuto Aru [Terminé]   Mar 4 Oct - 18:58

XDD D'accord pour le rose ! Razz

Ben du coup Misu'-kun ce retrouve niveau 12 ! C'est très bien ça Very Happy

Oui à l'avenir j'essayerais d'être un peu plus strict ^^ et merci pour le compliment =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Misuto Aru [Terminé]   Mar 4 Oct - 19:11

Je suis strict moi, même mais en tant qu'agent du CP9, on se doit d'y être ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Misuto

avatar


Messages : 571
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 26
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
216/230  (216/230)

MessageSujet: Re: Misuto Aru [Terminé]   Mar 4 Oct - 20:11

Merci

_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuiichi

avatar


Messages : 516
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24
Localisation : Devant mon PC

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
93/180  (93/180)

MessageSujet: Re: Misuto Aru [Terminé]   Mar 25 Oct - 19:54

Qualité : 4/6
Description physique 1/1,5
Description morale 1/1,5
Histoire 2,5/3


Quantité : 3/6
Description physique 0,5/1,5
Description morale 0,5/1,5
Histoire 2,5/3


Français 3/3
Mise en page 2/2
Avis personnel 1/1 > Histoire assez émouvante, j'aime bien . Même si les pirates qui attaque le village te faisant choisir le camps des CDP c'est du vue et revue .
Originalité 1/2

Total 15/20

_________________ ~♫
mes sign':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Misuto Aru [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Misuto Aru [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Avant RP ¤¤ :: ¤ Votre Personnage ¤ :: Presentation :: Présentation validée-