Partagez | 
 

 First Meeting - Drogue, Alcool et Chocolat ! [PV Nomak + Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mikami Backster

avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 22
Localisation : One Piece Saido ~

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
52/180  (52/180)

MessageSujet: First Meeting - Drogue, Alcool et Chocolat ! [PV Nomak + Evans]   Mar 7 Aoû - 19:42

Dédicace à Yuii :3




First Meeting
Drogue, Alcool et Chocolat !


[color=darkred][/b]


Dernière édition par Mikami Backster le Jeu 30 Aoû - 18:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayaki Nomak

avatar


Messages : 108
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : Là est la question, là est le mystère, là est le mystère là est là question.

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
104/180  (104/180)

MessageSujet: Re: First Meeting - Drogue, Alcool et Chocolat ! [PV Nomak + Evans]   Mar 7 Aoû - 21:15


Drogue, Alcool et Chocolat !!!


Une semaine ouais. Une semaine à se reposer après s'être bien dérouillé les articulations en pétant la gueule à une bonne bande de pirates. C'était fun. Mais ç'avait été trop court aussi. Nomak n'était bien sûr pas le plus fidèle suivant du gouvernement parmi les Cp9, mais il avait toujours aimé se battre. Et dans ce cas-là, peu importait la raison ou les adversaires. D'ailleurs, ça ne pouvait lui faire que du bien de rappeler à ce genre de pseudo-pirates rêveurs de quel bois se chauffe un vrai combattant avec de l'ambition, digne de ce nom. Il leur fallait une bonne claque pour revenir à la réalité, et se rendre compte que, manifestement, le monde n'était pas fait pour les gens qui n'avaient pas les pieds sur Terre. Ou du moins, sur les épaules. Bah oui, toucher terre pour un pirate c'était pas forcément évident tous les jours.

Bref, notre cher Nomak avait décidé de rester un peu à Loth, le temps de régler quelques menues affaires, notamment du côté d'un commerce de domestiques et d'animaux de compagnie. Comprenez, un trafic d'esclaves. Bah y'avait eu un sacré barouf y'a peu de temps lors d'une vente, alors il fallait remettre quelque choses au point. Une peur bleue et un nez pété devraient suffire au directeur fantoche de la salle des ventes pour prendre garde la prochaine fois. Si tant est qu'il y en aurait une. Voilà en quoi consistait la mission de Nomak, s’occuper des sales affaires du gouvernement, notre jeune agent commençait à atteindre la limite du supportable. Il s'était engouffré dans la ville-basse, dans les mauvais quartier à la recherche du "commerce" en question, d'ailleurs il fit le tour plusieurs fois avant de trouver son objectif. Bah ouais, il était pas marqué en grand sur l'enseigne "Vente d'esclave", enfin une fois l'entrée découverte notre agent poussa la porte de son pied pour ensuite entrer d'un pas lent. L'intérieur était tout sauf coquet, il fessait très sombre et humide, une vieille odeur persistante de sang et de sueur se dégageait des vieilles cages rouillé qui servait sans doute de "chambre d'hôte" pendant la vente. Nakami n'était pas un grand partisan de la bonne cause, il n'était vraiment pas du genre à courir pour sauver le premier venu, mais il fallait reconnaître que cet endroit donnait une folle envie de tout casser. Les hommes et femmes n'étaient pas des chiens serviles, cela lui rappelait que trop l'ex tyrannie de son île natal, mais là n'était pas le sujet. Il alla vers le bureau d'accueil avant de demander de voir le responsable, il s'installa dans un fauteuil en velours bleu. Après quelque minute d'attente un petit bonhomme sans cheveux descendis les longs escaliers de marbre qui donnaient à l'étage supérieur. Une fois le petit bonhomme à sa hauteur celui-ci tendis la main vers Nomak par courtoisie seulement.


"Bien le bonjour mon cher ami ! Je suis Trey, patron de cette établissement de commerce "d'animaux". "


Il pouffa de rire après cette phrase, ce qui agaça Nomak au plus haut point. Sans répondre et ni poser de question, Nomak qui était toujours bien installé dans le fauteuil de velours, souleva son pied droit avant de le rabattre avec force sur le visage de Trey. Ouais on pouvait dire qu'il n'était pas d'humeur, il devait réprimander cet homme c'est ce qu'il fit.

"Je suis envoyé par les grosses têtes, des hautes sphères. Tu leur as fait perdre beaucoup de pognon en laissant s'échapper ta "marchandise", je suis juste la pour l'avertissement prochain coup c'casse-couilles demanderont ta sale face... "

Voilà, mission accomplie. Chouette de jouer les clebs de combat... Et maintenant, bah il avait soif et faim. Notre cp9 ôta son pied du visage du petit bonhomme sans demander son reste, ensuite il sortit rapidement, pour se mettre en quête d'une taverne pour étancher sa soif et apaiser sa faim, qui commençaient sérieusement à se faire fortes. Il repartit vers les fonds de la ville-basse, il croisa plusieurs "maître des lieux" surement les riches du continent, cette île était on pouvait le dire le futur de beaucoup d'autres royaume. Les riches à la tête et les pauvres étant... Bah tout le reste... Il devait se changer les idées, penser à ce genre de choses c'était pas bon pour le taff et l'esprit, après plusieurs heures de marche et d'observation, Nakami porta son choix sur un vieux bar à l'ancienne avec pour inscription sur l'enseigne "Le Fort Rhum". Il poussa donc cette porte - très exactement - et sourit en voyant une table de jeux entouré de joueur- très exactement aussi. Peu importe ce que les hommes se disaient, là n'était pas l'important. L'important, c'était de faire chier le monde. Et pour ça, Nakami était très, très fort.

" Quel honnneeeeeeur ! Vraiment. Nan mais sans rire. "

Nomak s'assit directement à la table entouré de valeureux pirate en plein partie de jeux de carte, une partie de poker pour être plus précis, un sourire toujours collé sur son visage. Évidemment, ce qu'il avait dit, il ne le pensait pas. Fallait pas déconner non plus. Mais au moins ces larrons pourraient le distraire un minimum.

" Alors, comment ça va vous autres ? Bien la partie ? Vu vos tête y a de quoi ce fendre les côtes de rire ! "

Aucun des hommes ne répondit, la fin de la partie allait pointer le bout de son nez, d'où la grande concentration de chacun. Une vieille femme au chapeau miteux clos la partie sur un carré de dame, mais qui dit partie terminée, dit nouvelle partie. Sans surprise Nomak se proposa en tant que joueur, personne n'eut aucune objection. Une fois les cartes distribuer, Nakami posa son regard sur l'assembler. Il y avait toujours le vieux gars au chapeau étrange, un gars au regard plus que sérieux et volage à la fois, deux autres gars sans intérêt et une chaise vide... La partie battais son plein, l'ambiance était assez tendue autour de la table, chaque personne scrutait ce qui l'entourait par peur de tricherie ou autre. Mais la tension de la compétition fut interrompue par une bagarre d'équipage, c'gars s'en donnait à coeur joie, Nomak aurait bien pris part au festivité, mais le jeu l'appelait. Son regard fut détourné quelques secondes à cause d'un grand type élancé à casquette, celui-ci venait de rentrer dans le tas en hurlent une chose incompréhensible avec le brouhaha du bar. Et c'd'ailleurs ce même gars, qui s'installa à la table de jeux sans poser aucune quelques minutes plus tard. Le regard de cet homme aux cheveux argenté en disant long sur sa personnalité et on pouvait dire qu'il était sur de lui. Même un peu de trop, vu les paroles lancées.


"Envoyez moi des cartes, je résiste pas à l'idée de vous dépouiller jusqu'au dernier berry les ploucs !"


Pendant cette phrase Nomak posa ses yeux sur son jeu... Et il avait un jeu de merde, aucune chance de gagner avec un trois de pique et un deux de trèfles avec pour flop des couleurs bien vives et des chiffres bien au-dessus... C'était mort... Et l'homme à la casquette venait de lui ouvrir une alternative à la défaite... LA BASTON !!!


"Oï ! Oï ! Je ne serai pas insultant à ta place, surtout si j'avais un couvre-chef de fille de joie. "

Ouais cela allait chauffer, Nomak frappa ses cartes sur la vieille table en bois, laissant apparaître son jeu plus que médiocre. Dans ce mouvement notre agent pris appui sur ses deux mains, avant de se soulever du sol pour ensuite faire un tour à 360 degrés. Décochant un coup de pied puissant dans le visage du gars aux cheveux gris et par la même occasion il toucha le gars avec le chocolat sans le faire exprès. Il n'avait pas été très précis.

"YYYYYYYYYYYYYAAAAAAAAAAAAAAHAAAAAAAAAAAAAA ! IKUZOOOOOOO BAKAYARO ! "

La puissance qui émana du coup fit voltigé la table et le reste des occupants non toucher. La table et certaine chaise fut couper dans leur course par un mur épais de vieille brique, l'agent aux cheveux rebelle retomba sur ses pieds tout en aillant son regard orangé fixé sur sont futur adversaire. D'un geste lent et délicat celui-ci dégaina Shigure, près à la riposte.

_________________ ~♫
- ♠ L'unique chose qui me fait de l'ombre, c'est bien les nuages ♠ -

- ♠ Its like a battle knife to a gun fight, no need to worry , this the story of my life ♠ -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiyoshi Evans

avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 08/07/2012

Feuille de personnage
♦ Niveau:
17/50  (17/50)
♦ Expérience :
17/170  (17/170)

MessageSujet: Re: First Meeting - Drogue, Alcool et Chocolat ! [PV Nomak + Evans]   Jeu 9 Aoû - 0:31



First Meeting


» Drogue, Alcool et Chocolat «

Evans venait d'arriver sur une île qu'il ne connaissait pas encore. Celle-ci agréable à regarder, ne laissait guère n'importe qui y pénétrer. L'argent était le laissez passer, une taxe une fois arrivé au port était donné. Une ville remplie de nobles et de personnes riches, gagnant leur argent sur le dos des plus pauvres, ceci en était presque écoeurant. Mais, par chance, le brun toujours en possession de son uniforme, avait réussi à passer sans y laisser un seul Berry. Une bonne chose puisque depuis quelques temps, le garçon n'avait plus d'argent, sans ça, il lui aurait été impossible de passer le barrage sans frauder. Il pouvait y avoir de bon côtés à être un soldat de la marine. Les voyages dans différents pays et mers, rendaient la vie d'un homme plus intéressant que s'il était boulanger ou encore forgeron. Une vie monotone, trop peu pour le jeune brun. Enfin bref, maintenant avoir passé le barrage, le jeune homme se changea, pour remettre ses vêtements habituels. De plus avoir quitté la marine depuis peu, il ne devait pas se faire remarquer, pas tout de suite en tout cas. Les marines étaient peut-être des gens très faibles, mais une fois à un nombre très élevé, faible ou pas, il devient dur de les résister. Il devait donc se faire discret et faire en sorte qu'on ne puisse pas le reconnaître. Son visage dissimulé sous une capuche, le brun errait dans les rues de cette ville, fixant les pavés recouvrant les chemins de celle-ci. levant le regard, il balaya du regard les maisons et bâtiments qui s'y trouvaient. Très luxueux, il n'avait pas les moyens d'y trouver une auberge, ou encore une taverne dans ses moyens. De plus, un homme portant une capuche, pouvait être très suspect, il devait donc se replier, dans les quartiers les plus malfamés de cette île. « Hey, gamin regardes devant toi » dit l'esprit qui était toujours aux côtés du jeune. Evans leva légèrement la tête en direction de l'endroit pointé par le spectre. Soudain, il rompit sa marche, dès qu'il aperçut un groupe de marine marchant dans sa direction. « Il pourrait très bien te reconnaître » continua Hattori. Evans, toujours son regard posé sur le groupe de marine, reprit marche en leur direction. « Que fais-tu Evans ? ». Sans prendre la peine de répondre, le jeune homme continuait, sortant délicatement ses mains de ses poches. En un rien de temps, il arriva au niveau des marines et heurta l'un d'entre eux, profitant de la bousculade pour lui subtiliser les objets qu'il avait dans la poche. Laissant sortir de sa bouche un faible désolé, il continua son chemin et attendit d'être assez loin pour sortir le butin qu'il avait acquis.


« Bien joué gamin, avec ça on va pouvoir se remplir la panse » « Un fantôme ne mange pas », à la suite de cette remarque, l'esprit alla déprimer dans un coin, il ne pouvait tolérer sa position actuelle, il aurait préféré être fait de chaire et d'os. Après quelques minutes de déprime, les deux hommes se dirigèrent vers les bas quartier et arrivèrent en moins de temps que prévues. La première chose qu'on pouvait constater était la différence de niveau, entre cette ville et la précédente qu'il avait visité. Bien moins propre, celle-ci rongé par la crasse, ne donnait pas l'envie d'y pénétrer, sans doute peu visité par les touristes, d'où son manque de moyens au niveau financier pour embellir ces quartiers. Mais ceci n'étant pas le problème du jeune homme, voulant seulement trouver un travail, afin de se payer le peu de nourriture qu'il avait besoin pour parvenir à son autre destination. Maintenant, engouffré complètement dans la ville, le jeune homme se mit à chercher quelques tavernes où il pourrait se faire un peu d'argent. Il se rendit dans de nombreuses tavernes qui le recala sans même apprendre un plus sur le jeune homme. Mais le jeune bretteur n'était pas du genre à abandonner... Il alla donc... Mourir un peu plus loin dans un caniveaux. Oui, le jeune homme se disant qu'il n'avait aucune chance de trouver un travail ici, préférait se laisser crever dans cette petite ruelle sombre où des partielles de lumière essayaient de se frayer un chemin. « Gamin tu ne vas pas abandonner si facilement ? Aller tu peux le faire », le brun continua d'ignorer Hattori, qui essayait de donner un peu de courage à Evans maintenant assis contre un mur la tête baissée. « Aller debout, il reste encore énormément de tavernes dans cette ville, il y a bien une qui va accepter ta candidature ». Le brun leva la tête pour regarder le fantôme et le fixa longuement « Même à l'ombre ton crâne brille, c'est horrible » « La ferme sale gamin !! ». Encore une fois, le spectre essaya de frapper Evans en pleine tête, mais ne put que constater que son poing passa à travers et une nouvelle fois il alla déprimer un peu plus loin.


Pendant quelques heures, les deux hommes étaient restés là, se demandant ce qu'ils allaient bien faire maintenant. Quand soudain, un brouhaha pas possible, ce fit entendre dans une taverne non loin. N'étant pas curieux par nature, Evans alla quand même y jeter un coup d'oeil. Pénétrant dans le bar, rien de bien intéressant s'y passait. Des hommes ayant un peu trop bu, hurlaient de joie, chantant le bonheur qu'ils éprouvaient en ce moment. Bien que la musique était très intéressante, ce qui attira l'attention du jeune brun ne fut pas celle-ci, mais plutôt une table isolée vers le fond, où se trouvait quelques hommes jouant aux cartes. L'homme s'y rendit et s'assit à la table sans que personne ne le remarque. Encore une fois son manque de présence en était la cause. « Je mise » dit le brun, sous les regards étonnés des hommes découvrant Evans à leurs côtés. Ceux-ci le laissa entrer dans la partie, sans trop grogner, ayant la certitude qu'il était un pigeon en plus à dépouiller. Pourtant, Evans avait quelque chose qu'ils n'avaient pas, un moyen efficace de tricher. Oui, le spectre, était maintenant logé derrière ses adversaires, scrutant leurs cartes avec un léger sourire en coin. Chaque homme avait son moyen de tricher, Evans l'avait bien vu, en observant très longuement les hommes assit à cette table... Puis, vint la fin de la partie, encore une fois, le jeune épéiste avait remporté la mise, confiant il continua, mais soudain un nouveau participant se posa à la table, annonçant très fièrement son arrivée « Alors, comment ça va vous autres ? Bien la partie ? Vu vos têtes y a de quoi ce fendre les côtes de rire ! ». Sans pour autant tourner son regard vers le jeune homme, Evans perdu pendant un moment sa concentration et se fit couper l'herbe sous le pied par une dame possédant un chapeau aussi pitoyable que sa tenue. En un rien de temps, le brun avait perdu tout ce qu'il avait gagné au cours de cette journée, ce qui le mit légèrement sur les nerfs, chose que personne ne pouvait voir adoptant une chose très utile lors des parties de poker, celle-ci s'appelait le poker face. Oui, on pouvait dire que le jeune homme arborait tous les jours, le poker face, comme si sa vie entière n'était qu'un jeu de carte.


La partie qui se déroulait dans le plus grand calme, fut interrompu par une bagarre, se déroulant dans le dos d'Evans, mais ne voulant pas perdre à nouveau, il garda sa concentration. Mais cette même concentration, fut une nouvelle fois rompu par un nouvel arrivant, ne sachant pas garder sa langue dans sa poche « Envoyez moi des cartes, je résiste pas à l'idée de vous dépouiller jusqu'au dernier berry les ploucs ! ». Et bien, un nouveau participant débordant d'énergie comme le précédent, on pouvait se douter que cette partie allait être des plus animés. Une nouvelle fois sans trop se soucier de l'insulte porter à son égard, ainsi qu'aux autres personnes entourant cette table, le jeune homme rabaissa son regard, afin de prendre connaissance des cartes qu'ils avaient en main... Celles-ci étaient plus que médiocre, il avait sûrement le pire jeu de la partie. Constatant cela, son aura tourna dans une dépression totale, n'ayant plus d'argent le jeune venait de mettre ses katana en jeu et avec un jeu comme celui-ci, il n'aura aucune chance de gagner. Maintenant, il ne pouvait compter que sur un miracle. À croire que dieu était de son côté, ce miracle apparut. « Oï ! Oï ! Je ne serai pas insultant à ta place, surtout si j'avais un couvre-chef de fille de joie. », le miracle humain, frappa ses cartes contre la table, avant d'y prendre appuie à l'aide de ses mains et de frapper le jeune homme à la casquette en pleine tête. Mais, par un malheureux hasard, Evans fut pris dans l'attaque et reçu le même coup au niveau de son visage, avant d'être envoyé un peu plus loin, son corps maintenant allongé contre le sol. Ne comprenant pas ce qu'il s'était passé, le jeune homme était resté dans cette position, son regarde tourné vers le plafond du bar et émit une hypothèse à sa malchance « Pourquoi je suis si malchanceux aujourd'hui, serait-ce parce que j'ai jeté la fin de mon sandwich, il y a cinq ans ? ». Encore une fois, l'hypothèse sortit de sa bouche, était peu probable et n'avait aucun sens. « Gamin je crois bien, qu'un combat va bientôt se dérouler, tu vas te laisser faire ? » s'écria le fantôme témoin de cette scène où un homme avait osé toucher son protégé. N'étant pas toujours d'accord avec lui, Evans devait l'avouer que l'homme qui l'avait frappé serait la cause d'un combat qui allait se dérouler et le bretteur allait y prendre part. Sans trop se presser, il se redressa et ramassa ses katanas qui avaient atterri à ses côtés après l'attaque du chevelu.


Une fois debout, le brun replaça ses katanas à sa taille et fixa l'homme qui avait osé le frapper. Il put remarquer que celui-ci était tout comme lui, épéiste. Très décevant de sa part, de voir qu'il avait dégainé son épée face à une personne à mains nues, raison de plus pour qu'Evans prenne part au combat. Faisant quelques pas, il se mit aux côtés de l'homme à la casquette, déposant délicatement sa main sur un katana, plus précisément, une des jumelles. Sans prendre la peine de poser le regard sur l'homme à la casquette, le brun s'exprima « Je ne suis pas contre toi, mais je ne suis pas pour autant avec toi, mais je trouve ça ridicule de voir un épéiste oser dégainer son katana face à un homme à mains nues ». N'attendant pas l'approbation du jeune homme, Evans dégaina son katana et fixa l'homme en face de lui.




Dernière édition par Kiyoshi Evans le Mar 21 Aoû - 19:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikami Backster

avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 22
Localisation : One Piece Saido ~

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
52/180  (52/180)

MessageSujet: Re: First Meeting - Drogue, Alcool et Chocolat ! [PV Nomak + Evans]   Jeu 9 Aoû - 3:57

[HRP : Je repasse à la 3ème personne pour la narration : Le premier post c'était un petit test et apparemment c'est pas mon truc, alors s'il vous plait ne m'en tenez pas rigueur x)]




First Meeting
Drogue, Alcool et Chocolat !


Il ne l'avait pas volée celle-là. La vitesse du coup était telle qu'il n'eut le temps de se préparer à encaisser que pendant le court moment où le sauvageon commença à prendre appui sur la table. Mais même en serrant fermement la mâchoire et en orientant son visage dans l'espoir de mieux encaisser le coup et d'amoindrir les dommages à venir, Mikami se retrouva projeté sur plusieurs mètres à la gauche de sa chaise, propulsé par le talon de l'homme qu'il avait reçu tout droit dans la mâchoire. Ce voyage aérien de courte durée lui permet cependant de constater pendant une demi-seconde qu'il n'avait pas été le seul à avoir été touché. Pas le temps pour son habituel rictus d'amusement malheureusement, puisqu'il retomba aussi sec sur le sol rude de la taverne, se retrouvant dans la position pas très élégante de l'étoile de mer. En premier lieu il commença naturellement à se poser quelques questions, un style de combat aussi acrobatique et ravageur n'était pas à la portée de tout le monde. La puissance du coup porté et sa précision démontraient qu'il avait reçu un entraînement inhabituel, et surtout qu'il collait pas au stéréotype du poivrot basique constituant facilement 95% de la fréquentation des tavernes de ce genre. Son regard se posa ensuite sur le jeune homme brun qui était précédemment assis à sa droite. Bon, il semblait ne pas trop avoir morflé, mais un gars comme ça... Aucune chance qu'il laisse passer ça sans réagir. Tout comme Mikami, il restait là, à fixer le plafond de la taverne, l'air pensif, ailleurs. La contemplation ne s'éternisa pas, puisqu'un bruit de ferraille retentit alors, signifiant qu'une épée venait d'être tirée de son fourreau. Intéressant, vraiment. C'était l'occasion pour le jeune homme de situer son niveau en combat contre des bretteurs talentueux. Après il fallait juste espérer que les idées reçues à propos de la capacité des combattants à mains nues à combattre les épéistes soient pas toujours fondées. Il y avait toujours la solution de facilité, à savoir faire appel au pouvoir ardent qui reposait au fond de lui, en état de somnolence depuis plusieurs semaines maintenant... Nan et puis bon, c'était l'occasion de se chauffer les poings ! D'autant plus que si la taverne finissait cramée par un malheureux concours de circonstance, ça serait pas très bon pour sa poire de devoir se farcir toute la garde de la ville. Mais surtout, il avait peut être enfin trouvé les premières recrues de son futur équipage, et ça, ça envoyait du pâté.

Bien, il était peut être temps de se lever, il fallait surtout pas lui laisser croire qu'il aurait pu le mettre dans un état comateux en un seul coup, n'abusons pas. L'heure de laver l'honneur était venu ! Mikami n'eut cependant même pas le temps de faire un seul geste qu'il fut interrompu par l'élan mou du jeune brun qui était en train de se relever. Toujours cet air impassible et neutre sur le visage... Bon sang, mais il fallait quoi pour l'énerver celui-là ? Tout en réajustant ses katanas à sa ceinture, il commença à se mouvoir, faisant quelques pas vers l'homme à la casquette qui lui était toujours à terre. Le tout dans une extrême lenteur, ça devait être sa marque de fabrique. Mais force était de constater qu'il sortait de l'ordinaire, tout autant que l'autre animal qui pointait toujours son épée vers sa cible depuis tout à l'heure, comme un teubé. Mikami vit son pressentiment exaucé, le jeune homme énigmatique avait pris place dans l'alignement entre le combattant acrobatique et lui-même dans le but de l'assister, en quelques sortes.


« Je ne suis pas contre toi, mais je ne suis pas pour autant avec toi, mais je trouve ça ridicule de voir un épéiste oser dégainer son katana face à un homme à mains nues »

Mikami ne répondit pas, une expression de marbre ayant pris place sur son visage. Au moins il savait quoi faire à l'avenir : Toujours se balader avec un katana à la ceinture pour ne plus jamais être sous-estimé de la sorte ! Qu’importe, il est vrai que les armes blanches constituent toujours un avantage considérable en terme de dégâts et de danger lors d'un duel, surtout lorsque l'opposant n'a pas de quoi contrer les lames. Mais surtout, aucun d'eux ne connaissait la faculté cachée de l'homme aux cheveux anthracite, pour eux il n'était probablement qu'une grande gueule comme on en voit tant dans toutes les tavernes, un inconscient qui ne sait pas à quels dangers il s'expose... D'autant plus qu'à ce moment, il était étalé depuis un bon moment sur le parquet de la taverne, sérieusement il fallait se lever là, l'autre gars serait vraiment trop content en pensant l'avoir sonné ! En s'imaginant dans cet état pitoyable, à la frontière de la déchéance la plus absolue, Mikami ne put s'empêcher d'exploser de rire. Un être parfait se retrouver dans cette situation, c'était assez cocasse ! Sans grande difficulté il se releva, tout en essuyant les quelques débris de bois qui s'étaient logés à la surface de ses vêtements, faisant face à son futur opposant. Les yeux fermés, l'air serein, il dirigea ses pas vers son "allié" de circonstance tout en essuyant du pouce une fine goûte de sang provenant de sa gencive enflée qui commençait à s'écouler du dessous de sa bouche jusqu'à son menton. Arrivé à hauteur du jeune homme, toujours le regard clos, il plaça sa main sur son épaule de manière conciliante, sans se soucier de savoir si c'était un gars tactile ou non.

« Un épéiste qui se bat avec un katana, ça te choque tant que ça ? Mains nues ou pas, on s'en fout. C'est sans importance puisque c'est avant tout avec nos tripes, avec notre âme qu'on s'bat. Et quand il te manque ça, que tu sois armé ou non, c'est la défaite qui t'attend au tournant, prête à te ravager bien comme il faut pour bien te le faire comprendre. »

Ce petit speech philosophique sonnait vraiment bien, avec son air presque sage, Mikami venait de se surprendre lui-même lui qui adore le drama. Ceci fait il continua son chemin jusqu'à se placer face à son assaillant, toujours en n'ayant pas pris la peine d'ouvrir les yeux. L'adrénaline commençait à bouillir, il la sentait. Cette tension dans l'atmosphère, ça aidait pas. Il savait qu'il allait morfler si l'homme en face de lui était aussi fort qu'il le pensait, mais tant pis, après cette entrée classe il était obligé de conclure sur un combat de fou, un combat que le tavernier pourra encore conter dans 20 ans ! Il avait toujours ce pressentiment que le brun allait quand même essayer de s'en mêler quoi qu'il dise, étant quelqu'un qu'il ne faut apparemment pas titiller. Il fallait tenter une dernière approche, après il serait libre de faire ce qu'il veut.

« T'inquiète pas, j'comptais aussi lui mettre une volée pour toi. Même deux pour sa précision à chier ! Oublie pas que c'est moi qui ait déclaré les hostilités. Après, si tu tiens vraiment à lui rendre sa monnaie, j'tâcherai de t'en laisser un peu. Fais-moi confiance, c'est l'homme qui deviendra le Seigneur des Pirates qui te fait cette promesse ! »

A cet instant précis, alors que sa tête commençait à légèrement pencher sur le côté, ses yeux s'ouvrirent, habités par une lueur combative hors norme et accompagnés par le plus grand sourire à pleines dents que le jeune homme puisse fournir. Cela ne signifiait qu'une chose : Il était prêt à en découdre. Hypothèse aussitôt confirmée grâce à une petite phrase d'introduction classique : « J'espère que t'as conscience que t'es mal barré mon pote, j't'aiderai à ramasser tes dents quand on en aura terminé ! » accompagnée d'une charge jusqu'à son adversaire, en ayant tous ses réflexes aiguisés au maximum. Face à un adversaire de ce calibre, il ne pouvait pas se permettre d'uniquement taper dans le tas comme un bourrin. Non, chaque action devra être justifiée, réfléchie, et aura pour unique but d'atteindre des points sensibles. Pour la première offensive, il avait prévu un petit plan d'attaque : Si il parvenait à arriver suffisamment prêt de son adversaire, il tenterait de le feinter en lui faisant croire à un direct dans le visage, dans le but de lui faire monter sa garde, alors que ce serait un coup de pied retourné dans l'estomac qui l'attendrait au tournant. Si il utilisait son sabre avant que Mikami ait pu arriver assez prêt pour la feinte, il faudrait esquiver tant bien que mal et enchaîner sur un coup de pied dans les côtes, suivi d'un direct plongeant dans la gorge après avoir au préalable attrapé son bras pendant son déséquilibre pour le tirer vers lui, dans le but de l'écraser au sol grâce à la puissance du coup. Maintenant il fallait juste espérer que ça marche, sinon il faudra improviser, jusqu'à envisager de devoir encaisser volontairement un coup pour pouvoir avoir une ouverture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayaki Nomak

avatar


Messages : 108
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : Là est la question, là est le mystère, là est le mystère là est là question.

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
104/180  (104/180)

MessageSujet: Re: First Meeting - Drogue, Alcool et Chocolat ! [PV Nomak + Evans]   Mar 21 Aoû - 11:13


Free Fight vs Katana


Nomak venait d'atterrir sur le sol de bois poisseux de la taverne, les événements précédent c'était assez vite déclencher, pour pas grand-chose. Notre agent n'aurait pas du frapper sans réfléchir, mais fallait reconnaître qu'il n'était pas vraiment à cheval sur les règles de bonne conduite, l'homme à la casquette s'écrasa quelque mètre plus loin, sans réaction. Il ne l'avait quand même pas tuer avec un seul coup de pied ? Pourtant le deuxième homme toucher par accident, celui au katana, il venait bien de se relever. Réfléchissait-il à une stratégie ? La étendu sur le sol ? Bah Nomak s'en contre foutait. Pendant que notre agent au cheveux rebelle regardais l'épéiste se relever, l'homme à la casquette en fit de même. Les deux hommes était debout face à Nomak et il avait l'air bien déterminé à en découdre.

"Je ne suis pas contre toi, mais je ne suis pas pour autant avec toi, mais je trouve ça ridicule de voir un épéiste oser dégainer son katana face à un homme à mains nues."


Il était sérieux la ?... Le but d'un combat c'était de gagner, seul la victoire comptais. Nomak n'était vraiment pas du genre à prendre sont adversaire en pitié.

"Hum... Tarlooz. "


Au moins c'était clair, l'ambiance devenait de plus en plus tendu à l'intérieur de la taverne. D'ailleurs le silence avait pris place dans l'établissement, plus personne ne parlait, chantait, buvait ou je ne sais quoi. La tension était presque palpable, le silence fut brisé quand le gars à la casquette se mis en face de Nomak tout en parlant à sont camarade. Une fois fini il s'adressa à notre agent.

"J'espère que t'as conscience que t'es mal barré mon pote, j't'aiderai à ramasser tes dents quand on en aura terminé ! "

"Yare... Yare... Ramasser mes dents ? Seigneur des pirates ?... Ta bu un coup de trop. "


Nomak afficha son éternel sourire provocateur avant de se mettre en garde. Et c'était un choix judicieux, car le gars à la casquette lui fonça dessus à grande vitesse, fallait pas mentir il était rapide le bougre. Nomak planta Shigure dans le sol, pour ensuite faire un saut arrière, il frappa l'air de ses deux pieds pour ensuite se rattraper avec sa main droite. L'attaque eu pour effet de créer deux Ran'Kyaku qui pris forme d'une croix et celle-ci se dirigea vers l'adversaire de notre agent aux cheveux rebelle. Une fois bien rattraper celui-ci extirpa Shigure pour la replacer dans le creux sa main. Sans regarder si sont attaque arriva à son but, Nomak se tourna vers l'épéiste dans la pièce.

"Koutei no Geki. "*

Une fois Shigure rabattu vers le sol, une lame d'air s'échappa de sa lame pour prendre la direction du jeune épéiste. Mais pas le temps de respirer, Nakami fit un saut arrière pour prendre appui sur un mur, une fois poser il se propulsa vers les Ran'Kyaku. S'il le gars à la casquette évitait Nomak serait derrière pour lui faire une bonne piqure de rappel.

"Doshaburi. " **

Nakami commença à faire des tours sur lui même pendant sa suspension dans les airs, pendant l'une des rotations, il balança de nouveau une attaque sur l'épéiste.

"Yangoon. " ***


Une fois ça fait il se concentra sur son adversaire premier, la rotation devenait de plus en plus rapide, le choc allait être rude. Surtout si le gars aux cheveux gris, bloquait le coup.


---
* Nomak reproduit le mouvement du Rankyaku avec son bras et envoie une vague d'air verticale droit devant lui.
** Nomak prend une pose afin de prendre un appui le corps. Puis il s'élance et frappe son adversaire en tournoyant sur lui-même.
*** Ran Kyaku qui en plus émet un flash lumineux qui aveugle l'adversaire !

[Petit c'votre faute fallait pas me pressey. ]

_________________ ~♫
- ♠ L'unique chose qui me fait de l'ombre, c'est bien les nuages ♠ -

- ♠ Its like a battle knife to a gun fight, no need to worry , this the story of my life ♠ -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiyoshi Evans

avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 08/07/2012

Feuille de personnage
♦ Niveau:
17/50  (17/50)
♦ Expérience :
17/170  (17/170)

MessageSujet: Re: First Meeting - Drogue, Alcool et Chocolat ! [PV Nomak + Evans]   Mar 21 Aoû - 20:23



First Meeting


» Drogue, Alcool et Chocolat égales.. Baston !«


Evans n'aurait pu prévoir les évènements qui se déroulaient en ce moment même. Lui qui pensait pouvoir gagner un peu d'argent, venait d'en perdre encore plus, ainsi que son temps par la même occasion. Les choses avaient mal tourné s'en doute parce que deux personnes avec un caractère différent, mais très similaire ne faisait pas très bon ménage. Du coup le brun avait été pris dans cette engueulade de vieux couple, tel un enfant sans défense, ne possédant aucun pouvoir face à ses parents fous furieux. Enfin bref, les épisodes qui défilèrent, avaient formé une sorte d'alliance entre l'homme à la casquette et l'épéiste pessimiste. Celui-ci s'était placé à côté du jeune homme, proférant ses valeurs, des valeurs n'étant pas les mêmes apparemment. Il est vrai qu'Evans avait vécu dans un lieu très isolé, pour ne pas dire coupé du monde, et s'était donc imprégné des valeurs données par sa famille et n'acceptait guère de voir un autre épéiste dégainer son sabre face à un civil sans défense. Il fallait croire qu'il ne possédait pas la même vision des choses et celle-ci fut très vite démentit par l'homme toujours à terre, qui se mit à rire, sans aucune réel raison. Riait-il d'Evans, avait-il dit quelque chose de si drôle, pourtant il n'avait pas encore fait une de ses blagues mondialement connu, enfin en tout cas, connu dans son île. Comme je disais un peu plus haut, l'homme, qui venait de se relever, démentit la vision des choses qu'avait Evans. L'homme maintenant auprès du jeune épéiste, posa sa main, interprétant sa vision à lui, à travers une simple phrase « Un épéiste qui se bat avec un katana, ça te choque tant que ça ? Mains nues ou pas, on s'en fout. C'est sans importance puisque c'est avant tout avec nos tripes, avec notre âme qu'on s'bat. Et quand il te manque ça, que tu sois armé ou non, c'est la défaite qui t'attend au tournant, prête à te ravager bien comme il faut pour bien te le faire comprendre. ». Il fallait l'avouer, ce type avait une certaine classe, sa phrase possédant son petit trait héroïque, collait bien à la situation. Mais les belles paroles ne faisaient pas tout, l'homme était-il vraiment capable d'affronter l'épéiste chevelu qui l'avait frappé un peu plus tôt ? « T'inquiète pas, j'comptais aussi lui mettre une volée pour toi. Même deux pour sa précision à chier ! Oublie pas que c'est moi qui ait déclaré les hostilités. Après, si tu tiens vraiment à lui rendre sa monnaie, j'tâcherai de t'en laisser un peu. Fais-moi confiance, c'est l'homme qui deviendra le Seigneur des Pirates qui te fait cette promesse ! »


La phrase du jeune homme n'avait pas encore atteint son terme, que le brun rangea son katana dans son fourreau. Il n'est pas du genre à insister, si l'homme se sentait capable de se battre contre le chevelu, il n'allait pas s'en mêler. Pourtant, une phrase qui était sortie de sa bouche, interpella l'épéiste. Il avait en tête de devenir le seigneur des pirates, intéressant, on pouvait dire au moins que le garçon aux côtés du brun, avait de l'ambition. Encore une fois, il surestimait sûrement ses capacités, être seigneur des pirates n'était pas chose simple à faire, et Evans voyait mal un homme comme lui devenir le seigneur, même s'il possédait tout le courage du monde, il devrait faire face à tous les pirates qui possédaient des pouvoirs et des capacités égalant les dieux, ainsi que la marine, qui ne comptait pas laisser un autre homme les ridiculiser de nouveau, en devenant le roi des mers et des océans. Pour démontrer donc que l'homme en était capable, il fallait qu'il fasse ses preuves et pour cela battre un membre du CP9 serait déjà un bon début. Oui, l'homme qui les avait frappés tantôt, était un membre du CP9, un homme puissant, assez pour qu'Evans en entende parler quand il était dans la marine. Il l'avait reconnu du premier coup, mais n'arrivait pas à se rappeler son nom, enfin il savait que celui-ci rimait avec macaque, un moyen mnémotechnique, qu'il avait eu pour retenir son prénom.. Apparemment cette technique n'avait pas fonctionnée comme il l'avait voulu... Le pirate qui s'était légèrement avancer, arborait un grand sourire, s'enveloppant peu à peu d'une aura qu'on pourrait décrire d'une aura combative. On pouvait sentir son enthousiasme et son envie de combattre l'épéiste du CP9. Après une petite phrase de provocation, il s'élança sur le chevelu, sous le regard du brun, qui se tenait non loin.


L'autre homme qui avait une grande envie de combattre depuis tout à l'heure, semblait satisfait de la réaction qu'avait eu le pirate et était maintenant, prêt lui aussi à passer à l'action. Il planta au sol son katana et fit un léger saut en arrière, frappant à l'aide de ses pieds l'air pour former par la suite, deux grandes lames d'air bien visible, formant une croix, qui se dirigeaient vers l'assaillant. Continuant sur sa lancer, d'un mouvement rapide et précis, il lança une attaque destiné au brun un peu plus loin. Voyant la lame d'air s'avancer dangereusement, à une très grande vitesse, le brun posa sa main sur le manche de son katana, attendant le meilleur moment pour le dégainer. Une fois la lame d'air arrivé à un endroit voulu par le brun, celui-ci dégaina le katana positionnant sa lame devant lui, de façon à parer, puis dévier la lame d'air qui s'abattit par la suite sur les murs de la taverne. Le jeune homme trouvant l'attaque peu basique, ne fit pas attention à la suivante lancé par le membre du CP9. Pris par surprise, Evans fit un saut costal sur sa gauche pour esquiver la lame. Mais avec tous ses efforts, elle parvint à l'érafler au niveau de l'épaule, pas bien grave, mais il devait faire plus attention désormais. Toujours dans les airs, le bretteur, après avoir atterri, pris un appuie puissant sur le sol, courbant légèrement ses jambes afin de gagner plus d'énergie et fondit vers l'épéiste, d'une vitesse peu commune. Sous-estimant, sûrement les capacités du jeune bretteur, le membre du CP9 ne pouvait peut-être pas se douter, que le brun allait réussir à parer son attaque et donc se concentra sur l'homme à la casquette. Tournoyant sur lui-même, il se dirigeait vers l'homme à la casquette, près à lui asséner un coup violent après que celui s'oppose à sa précédente attaque. Malheureusement, l'homme avait eu l'erreur d'attaquer une seconde fois le brun qui, au début, ne voulait pas prendre part au combat...


Dommage pour lui, puisque celui-ci fut stoppé par Evans, qui avait rangé Masashige, pour sortir les jumelles, formant avec celle-ci un X, pour bloquer la puissante attaque destiné au pirate et ainsi barrer la route du soumis au gouvernement. Pourtant, le brun eut beaucoup de mal à arrêter le chevelu qui continuait sa course, ralentissant quand même peu à peu. Profitant que la vitesse du membre du CP9 se réduisait, il était maintenant possible au bretteur de le frapper. Il lâcha ses katanas avant de courber son corps vers l'arrière pour effectuer un flip. Durant son mouvement, le jeune épéiste frappa en pleine tête le membre du CP9, à l'aide de ses pieds. Le coup puissant avait pour but d'envoyer "l'homme toupie" un peu plus loin en direction de l'homme à la casquette. Le brun maintenant accroupit après coup, attrapa au vol ses deux katana qui retombaient, fit un grand bond en arrière pour se mettre en garde et attendit une quelque conque réaction de la part du chevelu, ainsi que l'homme à la casquette cible des deux lames d'air formées il y a quelque peu.. « Petit, regardes tes lames » s'exprima le spectre présent aux côtés du jeune homme depuis le début. Celui-ci sous la remarque du fantôme, baissa légèrement ses pupilles pour fixer les jumelles et fut surpris de voir que celles-ci étaient légèrement fissurées. Le spectre qui avait posé son regard sur le bretteur chevelu, fit un léger sourire d'excitation « Très impressionnant de voir un homme possédant une si grande force ». Le brun intérieurement enflammé posa à son tour ses yeux sur l'homme qui avait fêlé ses lames et s'exprima à son tour, toujours d'un air sérieux « Effectivement »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikami Backster

avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 22
Localisation : One Piece Saido ~

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
52/180  (52/180)

MessageSujet: Re: First Meeting - Drogue, Alcool et Chocolat ! [PV Nomak + Evans]   Mer 22 Aoû - 9:38




First Meeting
Drogue, Alcool et Chocolat !


Les évènements s'enchainaient à une vitesse démentielle. Les plans de Mikami furent tout simplement réduits à néant par une éventualité qu'il n'avait pas envisagée : Son adversaire maîtrise des techniques bien étranges, dont il n'avait jamais entendu parler auparavant. Pourtant il s'y connaissait en baston ! Lui qui avait lu beaucoup de revues à propos de styles de combat divers et variés, tels que le karaté aquatique de l'île des Homme-Poissons ou même le New Kama Kempo d'une certaine île de Grandline... Mais des coups de pieds capable d'épouser l'air au point d'envoyer des lames tranchantes sur l'adversaire, c'était la première fois qu'il assistait à un tel spectacle. Les soupçons du jeune homme concernant l'identité de son opposant ne firent que se renforcer. Il avait d'abord envisagé qu'il puisse faire partie d'une organisation quelconque qui lui aurait permis de développer sa souplesse et sa force physique, maintenant il savait que c'était quelque chose de pas net, du genre un groupuscule d'assassins, un truc du genre. Et si cette hypothèse s'avérait vraie, il y avait des chances qu'il soit dans la merde. Au moment où il s'apprêtait à faire un saut pour tenter d'esquiver la croix d'air qui fondait sur lui, il vit à l'aide de sa vision périphérique qu'il ne fut pas le seul à être visé par le chevelu. Il était gourmand semblait-il, pour vouloir se taper deux adversaires à lui seul, et très confiant de ses capacités. Apparemment il y avait de quoi, puisque Mikami eut le temps de distinguer le chevelu envoyer une lame d'air avec son sabre sur le jeune homme au chocolat. En plus d'avoir de grandes capacités physiques, il maniait bien le sabre !

Trêve d'éloges, il fallait maintenant esquiver cette croix, qui portait toute l'envie de sang de son envoyeur. Toujours en train de charger, il n'y avait qu'une option pour Mikami : En profitant de la vitesse de pointe qu'il était en train d'adopter, il ne prit même pas d'élan et se contenta de faire un saut en avant, le corps à l'horizontale en tournoyant sur lui-même, dans le but de passer dans l'un des angles formés par la croix. Il eut de la chance, et ne dut écoper que d'une taillade à l'avant-bras gauche pour pouvoir passer au travers. Lorsqu'il retomba, il tomba nez-à-nez avec son allié de circonstance, le jeune épéiste, qui venait de bloquer le chevelu à l'aide de deux de ses épées. Heureusement qu'il était là et qu'il avait changé ses plans, autrement il y aurait eu de grandes chances qu'il se prenne de plein fouet l'assaut de l'assassin. Et à en juger par l'état des lames après l'impact, et la difficulté avec laquelle le brun ralentissait l'agresseur, c'était pas qu'une petite coupure qu'il aurait dû encaisser cette fois-ci. Le bretteur avait de l'initiative apparemment, puisqu'au lieu de chercher à complètement stopper la charge de son homologue épéiste, il chercha à l'envoyer vers Mikami, qui comprit directement en voyant la posture qu'il commençait à prendre et la trajectoire de sa jambe. Encore une acrobatie, l'homme à la casquette se sentait un peu seul au milieu de tous ces gars tout droits sortis d'un cirque..! Au moment où le jeune brun commença à exécuter son flip, Mikami s'approcha afin d'être à la distance idéale pour accueillir le colis. Il savait déjà ce qu'il allait faire. Le bretteur venait de lui mâcher le travail au prix de la résistance de ses lames, il ne pouvait pas se permettre de n'y aller qu'à moitié. Alors il fallait utiliser la technique. La spécialité de Mikami, dont l'efficacité serait accrue par les conditions actuelles. Il avait le temps de bien placer ses appuis, jambe gauche à l'avant et jambe droite à l'arrière, prêtes à supporter le choc. Il en était de même pour la préparation de son bras, il pouvait forcer à sa guise sur tous les muscles de celui-ci, doublant presque son volume et faisant apparaître une multitude de veines. Ça y est, le bretteur l'avait envoyé vers Mikami, la tête la première, il ne restait plus qu'à bien viser. Tout se passait extrêmement vite, mais c'est comme si la scène était au ralenti, chaque mouvement avait une ampleur particulière. Mais rien n'égalait l'exaltation de Mikami à l'idée de frapper de toutes ses forces dans la poire du chevelu, c'était l'occasion de montrer ce qu'il savait faire, de montrer qu'on ne devait pas nécessairement porter un sabre pour être fort. Son bras armé, il ne plongea qu'un dernier regard dans celui dans celui de son adversaire, un regard animal plein d'excitation et de fougue, pour bien lui faire comprendre qu'il allait pas s'en tirer, que c'était fini. Au même moment, le coup était déjà parti.


« Shishi Uta. »

La vitesse du coup était telle qu'on ne put même pas distinguer sa trajectoire. Tout ce qu'on a pu voir, c'est la puissance avec laquelle il s'enfonçait entre la mâchoire et la gorge du chevelu, touchant ainsi grièvement les deux zones. Au moment de frapper, Mikami se rendit compte que sa mâchoire ne fut pas déboîtée, c'est qu'il était solide ce gaillard ! Le malheureux fut ensuite éjecté à 11 heures, et finit carrément incrusté dans le mur de la taverne, sous le regard abasourdi de toute la fréquentation de la taverne. Ce n'était qu'à ce moment que Mikami se rendit compte que depuis peu, l'ambiance avait soudainement changé, passant d'une foule pleine d'allégresse à un amas de gamins médusés devant ce qu'ils avaient l'air de considérer comme des super héros. Tandis que son bras le lançait du fait de la puissance du dernier coup porté, l'homme à la casquette porta son regard sur le chevelu, qui venait d'être "décroché" du mur de la taverne, tombant à plat ventre sur le sol bourré de moisissure de la taverne. Un petit sourire satisfait sur le visage, il porta son regard sur son sauveur.

« J'aime pas trop l'idée qu'on doive se mettre à plusieurs pour massacrer un type mais bon... Merci d'pas m'avoir écouté, tu m'as bien aidé au final ! »

Son grand sourire amical disparu aussitôt lorsqu'une milice armée de gardes de la ville commença à inonder la taverne, faisant fuir la plupart de ses occupants actuels. On reconnaissait-là les attraits du royaume de Loth, les gardes étaient menés par une espèce de chevalier en armure dorée, qui devait surement appartenir à la noblesse de l'île. Les autres gardes, par contre, semblaient être d'origine bien plus modeste, sans pour autant être d'un statut social aussi bas que celui des nettoyeurs de rue que Mikami avait eu l'occasion de voir. Leurs équipements étaient plutôt modernes, on voyait que le royaume avait beaucoup de fonds à mettre dans la sécurité. L'acier de leurs épées semblait être de bonne facture, ce qui faisait un contraste avec leur posture de combat... Ils étaient tous désordonnés, totalement désynchronisés les uns par rapport aux autres. On pouvait tout de suite voir qu'ils n'avaient jamais reçu aucun entraînement pour assurer au mieux leur fonction. On avait probablement dû prendre les esclaves les plus endurcis physiquement, sans se poster de questions... A leur côté, le barman et tenant de la taverne, toujours en train de frotter nerveusement un verre flambant neuf avec son chiffon.

« Traître ! Je croyais que t'étais mon ami ! »

« Silence, déchet ! Par décret royal, nous vous sommons de vous rendre sur le champ. Dégradation de bien privé de classe C et violence urbaine, si ça peut vous rassurer, vous ne risquez pas la potence. Non, on va plutôt vous réquisitionner pour un peu de travail d'intérêt général à durée indéterminée héhé... En attendant, suivez-nous au poste .»

« L'esclavage c'pas trop mon dada, alors je suppose que je vais vous donner une raison suffisante pour vouloir me faire la peau. Prêts à vous amuser mesdames ? »

Aussitôt, il fondit sur le meneur en armure dorée qui venait de prendre la parole, lui assénant un direct du droit dans l'estomac suffisamment puissant pour percer son armure, suivi d'un uppercut lui ôtant littéralement son heaume, laissant apparaître son visage disgracieux de bourgeois pourri jusqu'à la moelle. Rien d'honorifique là-dedans vous m'direz, l'or est connu pour sa fragilité. Ce que Mikami ne voyait pas, c'est que deux gardes étaient en train d'embarquer le chevelu toujours dans les vapes, après avoir été guidés par le tavernier. L'autre chose qu'il ne voyait pas, c'est que la milice était armée de fléchettes tranquillisantes suffisamment efficaces pour endormir un éléphant... En voyant la dérouillée qu'était en train de mettre l'homme à la casquette aux gardes, ces derniers n'eurent pas d'autre choix que de les utiliser en rafale sur les deux derniers causeurs de trouble, qui s'en prirent chacun une bonne demi-douzaine. Autant dire qu'ils étaient calmés net ! Plus tard, on ne sait combien d'heures après, Mikami se réveilla péniblement dans un endroit sombre et humide qu'il ne connaissait pas. Le seul bruit environnant, c'était les gouttes d'eau qui tombaient du plafond, la respiration du jeune bretteur toujours endormi, et les râles du chevelu qui semblait avoir repris du poil de la bête. Par chance leurs cellules étaient côte à côté, ils pourraient aisément communiquer. Quand aux menottes, apparemment ce n'étais pas du granit marin puisque Mikami ne sentait pas ses forces le quitter ou quoi que ce soit. Après tout les inconscients n'auraient jamais pensé tomber face à un utilisateur de fruit du démon, et encore moins un de type Logia. Mais pas de précipitation, il n'avait pas encore envie de dévoiler ses réelles aptitudes. Il avait en réalité déjà une idée pour s'évader, une idée qui faisait vraiment cliché, mais qui marcherait peut être, qui sait...

« P'tain, t'as pas encore été foutu de t'évader ? T'es vraiment une bite pour un assassin ! »

Ne lui laissant pas le temps de répondre, il se mit à agoniser d'une voix lancinante qui résonnait dans toute la zone, réclamant ses pilules, tout en se tordant dans tous les sens dans sa cellule. Une scène assez pathétique à voir, vraiment. Mais qui semblait porter ses fruits puisqu'un garde se ramena quelques minutes après, ne pouvant plus supporter le vacarme causé par l'homme à la casquette. Wow, Mikami n'en croyait pas ses yeux, ce plan qui paraissait pourtant si cliché était en train de fonctionner ! Tandis que le garde s'aventurait dans l'obscurité de la cellule du jeune homme agonisant, l'arme à la main, ce dernier le fit tomber sur le sol au moyen d'un balayage et l'assomma d'un puissant coup de boule contre le sol bétonné de la prison. Mikami avait vraiment eu de la chance, le garde avait sur lui deux trousseaux de clefs, l'un pour les cellules, l'autre pour les menottes. Après plusieurs essais, il dénicha enfin la clef lui permettant de déverrouiller ses menottes, lui rendant sa liberté. Il avait malheureusement pas encore la force pour briser de l'acier trempé en forçant juste sur ses avant-bras, mais ça viendra avec le temps ! Enfin, faut espérer... Les clefs en main, il n'hésita pas à commencer à se pavaner devant les autres cellules, un grand sourire niais et enfantin sur le visage, avant de retourner au niveau des cellules du brun et du chevelu, qui étaient côte à côte. Le brun avait vraiment un sommeil de plomb, un coup de pied dans les barreaux pour le réveiller et c'était parti pour un petit speech.

« Bon les gars, j'ai les clefs, vous savez surement c'que ça signifie. J'pourrais très bien vous laisser pourrir ici, en vous laissant crever parce qu'ils auraient besoin de purger leur frustration après que je me sois évadé en étant probablement condamné à la potence. Mais j'vous offre une autre alternative... Rejoignez mon équipage ! Et ensemble, on va conquérir Grandline, on marquera l'Histoire au fer rouge ! Nos noms résonneront jusque dans les cieux dans les siècles, voire les millénaires à venir ! Nous serons les Dot Hackers, ceux qui laisseront leur marque partout où le vent les portera, ceux qui détruiront le monde pour en créer un à leur image ! Et non, je rêve pas. Vous savez pourquoi ? Parce que je suis Mikami Backster, l'homme qui deviendra le Seigneur des Pirates ! »

Encore une fois, il était assez fier de son petit speech. Quelle classe, putain ! Après avoir regardé le numéro des cellules et vérifié avec la concordance des clefs, il ouvra la porte de leurs cellules et balança la clef de leurs menottes à quelques mètres devant eux. Le choix leur appartenait, mais étrangement il leur faisait confiance, malgré le fait que leur histoire ait commencé du mauvais pied. Mais il manquait quelque chose. Ils ne pouvaient pas simplement se barrer comme ça après avoir été emprisonnés, il fallait marquer le coup. Et c'était l'occasion de montrer à ses futurs nakama qu'il avait pas froid aux yeux !

« Ah et, essayez d'vous grouiller, on a un royaume à renverser. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: First Meeting - Drogue, Alcool et Chocolat ! [PV Nomak + Evans]   

Revenir en haut Aller en bas
 

First Meeting - Drogue, Alcool et Chocolat ! [PV Nomak + Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !
» Alcool, drogue et femme... on sait comment ça finit (a) [Qui veut xD]
» PILOU caniche chocolat mâle de 6 ans (13) Marseille
» Haiti en Marche: L'argent de la drogue et les élections!
» Drogue Corruption: Preval/Alexis a Marqué Des Points.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Role Play ¤¤ :: ¤ Sea's Blue ¤ :: North Blue-