Partagez | 
 

 De retour, pour le meilleur et pour le pire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Misuto

avatar


Messages : 571
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 26
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
216/230  (216/230)

MessageSujet: De retour, pour le meilleur et pour le pire   Ven 18 Mai - 22:37



Refaire ses preuves
Misuto se met en danger





Mon séjour sur les blues ainsi que ma rencontre avec le révolutionnaire Mitsukane m’avaient remotivé et réconforté dans ma voie de chasseur de primes, je savais pourquoi j’étais là et pourquoi je me battais.

J’étais enfin de retour sur Grand Line après une année entière de doute et de remise en question, m’arrêtant sur l’île de Jaya. Je voulais me mettre à l’épreuve, mes capacités ainsi que ma détermination, en me rendant dans l’un des endroits sûrement les plus dangereux pour un chasseur de primes de mon rang… Mock Town, un lieu considérait comme le repère de nombreux pirates où le gouvernement n’ose pas mettre les pieds, les laissant agir à leur guise.
Cet endroit grouillait des plus grands criminels recherchés sur les blues, et ma tête avait fait le tour de la plupart des journaux, me dévoilant au grand jour et me faisant connaître par de nombreux forbans. Je n’étais pas en sécurité dans cette ville et chacun de mes pas me menait un peu plus vers une mort certaine, je devais rester sur mes gardes à chaque instant, restant vigilant à chaque mouvement autour de moi. Toutes les têtes se retournaient sur mon passage, épiant tous mes mouvements et tous mes faits et gestes.
Je n’eu pas le loisir de faire beaucoup de chemin… à peine entrée dans le village qu’on me barra déjà le chemin. Une dizaine d’hommes m’avaient encerclé ; je continuais à avancé comme si de rien était, j’étais venu chercher du gros poisson, pas des sous-fifres de second ordre chargés de la surveillance pendant que les autres prenaient du bon temps.

- Ton chemin s’arrête ici chasseur de primes ! Tu n’iras pas plus loin !

[Kama Kama no 5 saikuron]

J’effectuai une rotation sur moi-même, formant en même temps cinq lames d’air circulaire éliminant tous les pirates autour de moi et inspirant la crainte chez les survivants et spectateurs de ce spectacle. C’est donc sans sourciller et sans m’arrêter que je continuai mon chemin, toujours aussi sûr de moi et de mes capacités.
C’est alors qu’un homme sortit d’un des bars qui longeait la route ; il était grand, très grand, dépassant les deux mètres à l’aise et plutôt costaud. En y regardant de plus près, je remarquai qu’il ne s’agissait pas d’un humain, mais d’un homme-poisson… le gros poisson que j’étais venu chercher pour me relancer. En effet ce pirate était recherché et sa tête était mise à prix pour 91 millions de berrys, un gros morceau.

- Je crois que tu as du mal à comprendre Misuto Aru ! T’es pas le bienvenue ici ! Alors tu vas gentiment repartir d’où tu viens avec que je m’énerve.
- Je ne repartirai pas d’ici les mains vides ! Je suis venu chercher une prime et je l’aurai !
- Alors je tombe plutôt bien puisque, comme tu dois le savoir, je suis le grand Sekai Fugu, ma prime s’élève à 91 millions… mais si tu la veux, il va falloir me passer sur le corps !
- Ça tombe plutôt bien puisque c’est exactement ce que je comptais faire !


[Kama Kama no Bōeki-fū]

J’envoyai alors dans deux lames d’air qui fusèrent dans sa direction. Ce n’était pas mon genre de dévoiler directement mes pouvoirs, mais je n’avais pas de temps à perdre et le nouveau moi voulait attaquer fort. Cependant, lui aussi me montra ce qu’il était capable de faire puisqu’il ne bougea pas d’un pouce et se contenta de maintenir sa respiration et de contracter son corps… ce dernier devint alors aussi plat qu’une planche à pain, esquivant de ce fait les deux projectiles qui passèrent à côté de lui pour terminés leur course un peu plus loin.
A peine les deux lames l’avaient dépassé qu’il était redevenu normal et m’avait dors et déjà planter son poing dans la figure. Peut-être avais-je visé un peu haut ? Mais il était trop tard pour reculer…



_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misuto

avatar


Messages : 571
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 26
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
216/230  (216/230)

MessageSujet: Re: De retour, pour le meilleur et pour le pire   Sam 19 Mai - 22:37



Ni de près ni de loin...
Que faire ?





L’homme-poisson retira sa veste, pendant que moi je me relevais, et il arborait un sourire fier et sûr de lui. Une fois debout sur mes jambes, je ressuyais le sang qui coulait au coin de mes lèvres du revers de ma manche… il était temps de reprendre du service.

[Kama Kama no howaito autan]

J’envoyai dans sa direction une salve de petites lames d’ait très rapides, bien que moins puissantes, mais encore une fois, il se dégonfla littéralement jusqu’à devenir plat, ce qui lui conférait une souplesse hors norme lui permettant une nouvelle fois d’esquiver toutes mes attaques à distances sans difficultés. Cependant, je ne voulais pas me résoudre à me battre au corps et à corps pour l’instant, préférant persévérer de loin, car je savais très bien que les hommes-poissons possédaient une force nettement supérieure à n’importe quel être humain, et j’avais pu le vérifier sur le dernier coup direct qu’il m’avait envoyé ; je devais donc éviter coûte que coûte de me frotter à ses poings.
Je relançai donc une nouvelle fois une vague de mes petites lames de vent pour l’inciter encore une fois à devenir fin et à ne pas tenter d’éviter l’attaque, ce qui fonctionna… je pouvais alors enchainer avec la suite.

[Kama Kama no Sukōru]

J’envoyai cette fois-ci deux grandes lames d’air consécutives, bien plus puissantes que les premières mais un peu plus lentes. La première était verticale, le poussant encore une fois dans l’emploi de la même technique ; mais la seconde était horizontale, le tout formant une croix, et celle là il ne pourrait profiter de sa taille fine pour l’esquiver… mais les lames étaient bien trop lentes, et lui trop rapide, de plus la distance n’arrangeait rien, il eu donc largement le temps de l’éviter simplement en se décalant sur le côté, et poursuivre une course dans ma direction. Je réagis rapidement et utilisai ma technique défensive pour l’empêcher de m’approcher.

[Kama Kama no 5 saikuron]

Tournant sur moi-même tout en produisant des lames d’air du bout de mes doigts, elles prirent une forme circulaire sur 360° tout autour de moi et sur cinq niveaux. Il effectua alors un saut en se penchant à l’horizontal en tournant, et une nouvelle fois
s’aplatit afin de passer entre deux de mes lames et reprendre sa course comme si de rien était… il approchait dangereusement.

[Kama Kama no tornado]

Je profitai de mon élan de ma précédente technique pour former un bouclier d’air tranchant autour de moi sous forme d’une tornade juste avant l’impact avec son avant bras. Ma tornade ralentit ce dernier mais sa force était telle qu’il réussi tout de même à le traverser, certes avec moins de puissance, mais assez pour m’envoyer glisser vers l’arrière.
Je poussai sur mes bras afin de me relever et voulu enchainer directement au combat rapproché pour le surprendre ; j’attrapai mon kunaï et envoya mon poing. L’effet de surprise ne lui laissa pas le temps de réagir ; mais alors que je pensai l’avoir, il me dévoila une nouvelle capacité… il se mit à gonfler laissant apparaitre une multitude de pique sur son corps. Mon arme fut contrée par l’un d’eux, m’échappant alors des mains, et mon bras se planta dans une aiguille avant de rebondir et de faire chemin averse.



_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misuto

avatar


Messages : 571
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 26
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
216/230  (216/230)

MessageSujet: Re: De retour, pour le meilleur et pour le pire   Mar 29 Mai - 0:11



La fin du combat
Début d'une nouvelle ère





Il ne me laissa pas le temps de comprendre ce qu’il m’arrivait ; mon bras était en sang et lui n’avait absolument rien, mon kunaï ne l’avait pas atteint, et il avait même encore la capacité de contre attaquer… il me planta son genou dans l’abdomen, me pliant littéralement en deux et arrachant de ma bouche une gerbe de sang qui jaillit au sol. Puis, alors que j’était encore penché, il m’envoya son poing sur le crâne, ma tête vint s’écraser contre le sol avec violence ; et il termina par un coup de pied puissant au niveau du torse m’envoyant boulet quelques mètres plus loin sous les regards moqueurs des autres pirates qui profitaient du spectacle.
On ne pouvait pas dire que ce retour se déroulait dans les meilleures conditions pour moi, voulant faire bonne impression après une longue absence, j’avais peut-être visé trop haut. L’image des tombes de mes proches me revint alors en tête, suivies de celle de Zanko, et de Mitsukane… pour toutes ces personnes, et pour bien des raisons différentes, je n’avais pas le droit d’abandonner, je devais donner le meilleur de moi-même.
Je me relevai péniblement et cracha un liquide rougeâtre, mélange de salive et de sang qui emplissaient ma bouche.

- Encore debout ?! Ça ne te suffit pas… t’en veux encore ?

Si je voulais gagner cette bataille, je devais le surprendre, faire en sorte qu’il baisse sa garde ou qu’il ne puisse pas l’utiliser. Si je voulais l’attaquer de prêt, il ne devait pas se gonfler et idéalement il devait même être l’inverse. Je pris un bandage dans l'une de mes poches et pensai ma blessure pour stopper l’hémorragie. J’avais ma petite idée en tête… ça ne pouvait pas rater, ça ne devait pas.

[Kama Kama no Sukēto]

Une lame d’air se forma sous mes pieds comme des patins, me permettant ainsi d’accroitre ma vitesse. Je devais être rapide dans mon exécution et mon déplacement si je voulais réussir, je n’aurai peut-être pas de seconde chance.
Tout d’abord, lui interdire toute possibilité d’esquive en l’empêchant de bouger pendant un court instant.

[Kama Kama no burakku autan]

Les mains jointes devant moi, j’envoyai un boulet d’air comprimé en direction de l’homme-poisson qui comme je l’avais prévu contracta ses muscles afin de devenir fin comme une planche et de laisser filet la sphère à côté de lui. Cependant, cette boule était en fait à double action car en cas d’esquive, cette dernière, perturbée par les mouvements d’air provoqués par le mouvement de mon adversaire, explose libérant ainsi une multitude d’aiguilles se planta alors dans la chair de mon opposant et paralysant ses muscles l’espace d’un instant… juste le temps dont j’avais besoin pour agir et l’achever. Me lançant à toute vitesse grâce à mes patins, je fus en quelques secondes auprès de lui afin de l’enchainer et d’en finir une fois pour toute.

[Kama Kama no hurricane]

Une couche d’air lacérante se forma autour de mes pieds et de mes poings, augmentant grandement ma force de frappe et les dégâts infligés. J’entamai donc une série de coup, profitant de sa position fine diminuant sa défense, pour lui causer un maximum de dommage corporel. Lorsqu’il revint à nouveau à la normal, je terminai mon assaut avec ce qui allait être, du moins je l’espérais, ma dernière attaque.

[Kama Kama no Sukōru]

Esquivant un coup de poing désespéré et énervé de sa part, je me baissai vers l’arrière, m’appuyant sur mes bras, et balançai me première jambe, la gauche, d’un mouvement ascendant de la gauche vers la droite, envoyant alors une grande lame d’air vers le torse de Sekai Fugu. Mon bras me faisait terriblement mal mais je devais tenir bon ; dans un même élan, m’aidant toujours de mes bras, je balançai ma deuxième jambe d’un mouvement cette fois-ci descendant de la gauche vers la droite, formant ainsi une croix de lame qui alla percuter l’homme-poisson en plein dans le thorax dans une giclée de sang spectaculaire.
Je tombai par terre de fatigue et d’épuisement. Mon adversaire gisait au sol ; il se mit à pleuvoir ; était-ce terminé ? Comme tous les regards interrogateurs et surpris autour de moi je fixai le corps inerte pour voir ce qu’il en était… mais visiblement, c’était bel et bien fini.
Un silence de mort régna alors sur la place où le combat avait eu lieu, je ne devais pas m’attarder ici. Je ramassai mon kunaï perdu durant le combat ainsi que la preuve de la mort du pirate qui valait 91millions de berrys afin de toucher ma prime et quitta la ville sous un œil attentif. Mais personne ne m’attaqua, prit entre un sentiment de peur et d’admiration, tous les forbans restèrent à bonne distance et me laissèrent partirent.

C’est ainsi que je fis mon retour dans ce monde. La grande guerre m’avait marqué mais au final… elle m’a rendu plus fort, et j’étais fin prêt à reprendre du service.



_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De retour, pour le meilleur et pour le pire   

Revenir en haut Aller en bas
 

De retour, pour le meilleur et pour le pire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'oscar de meilleure actrice pour Marion Cotillard
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
» Pour le meilleur et pour le pire (PV : Joker)
» Apollon – dieu pour le meilleur et pour le pire
» Pour le meilleur et pour le pire [Hadès]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Role Play ¤¤ :: ¤ Grand Line ¤ :: Jaya :: Mock Town-