Partagez | 
 

 Ellana Caldin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Ellana Caldin   Ven 11 Mai - 16:06



Présentation de Invité





Carte d'identité

Nom : Caldin
Prénom : Ellana
Surnom : En recherche
Age : Une vingtaine d'hivers
Sexe : ♀ féminin
Lieu de Naissance : Royaume de Drum
Camp : Marine
Race : Une humaine
Grade : Celui qu'on voudra bien me donner
Métier : Stratège
FDD/Arme : recherche / Un sabre ou épée et un poignard
But / rêve : Vengeance / Souvenir / Vaincre


Description Physique



Ellana est une jeune femme, enfin là je vous apprends rien, vous aviez remarqué. Depuis sa naissance elle a du prendre environ cent soixante-dix petits centimètres. La jeune femme ne doit pas avoir plus d'une vingtaine de printemps et cela se voit. Le doux et puissant parfum de la jeunesse la parcours et l'anime ainsi que la nouvelle vitalité. La jeunesse de cette Ellana s'aperçoit au premier coup d'œil inconnu. Tout d'abord, son visage. Son visage est...beau. Il n'a pourtant pas de forme bien précise. Si un jour vous demandiez à quelqu'un, il y a une chance sur deux pour qu'il ne sache pas comment le décrire. Si, ils pourront vous dire qu'il est fin. Son menton, lui par contre en a une. Une formation plutôt en forme de pointe, rajoutant à son visage de la beauté mais, accentuant aussi son sérieux et sa sévérité quand elle le désire. Elle a un petit nez fin et droit accompagné de lèvres qui sont quant à elles fines, d'une teinte rose/rouge qui rend l'ensemble et l'individuel attirant. Ensuite, ses yeux. Ses yeux...plantez les vôtre à l'intérieur et vous aurez la sensation de planer dans un ciel au soir pendant un coucher de soleil ou de plonger dans un enfer de feu sans fond. Elle détient des yeux d'un rouge les plus pur, d'un rouge des plus troublants. Ceux-ci ressortent d'autant plus sur son jeune visage quand ils sont entourés de sa longue chevelure. Celle-ci, long et soyeuse d'une couleur d'un blanc immaculé, éclatant, tombe en cascade jusqu'à ses reins quand ils sont détachés. Cependant, quand ils sont attachés, ses longs cheveux forment une fine et souple queue de cheval. Mais, quelques soient la façon dont sa chevelure est coiffée, il y aura toujours une frange faite de mèches partant vers la droite qui lui recouvrirons le front avec de temps en temps, une mèche qui passe devant son œil rouge, rendant ainsi l'autre encore plus présent et profond. Tout cela se trouve sur une peau qui pourrait paraître être celle d'un enfant. Une peau douce, fraiche, lisse. Une peau de bébé.

Ensuite, passons à son corps. Long, fin et gracieux, elle a un corps qui pourrait rappeler celui d'un prédateur. Il lui permet de se déplacer rapidement, sans bruit et avec une grande souplesse. Ses longes jambes assez fines mais non moins puissante, sont parfaites pour bouger rapidement. À ses pieds se trouvent de petites bottes de couleur noire s'arrêtant juste au-dessus des chevilles. Sur le long de ses jambes, il peut se trouver trois sortes d'habits. La première, se trouvera être de longues chaussettes bleues ou noires, remontant au niveau des genoux. Elles seraient accompagnées d'une courte jupe. Une jupe marron clair tournant vers le doré, ne descendant pas plus bas que les mi-cuisses. Dans le deuxième cas, la jeune fille porterait un peu près les mêmes habits que dans le premier excepté en ce qui concerne la jupe. À la place de celle-ci, Ellana porterait un mini short. Un short de la couleur la plus foncée qu'il soit, noir. Un mini short extrêmement cour, comme son nom l'indique. Il serait accompagné d'une ceinture d'un blanc intégrale. Et ainsi, pour la troisième possibilité, Ellana ne porterait pas de grandes chaussettes. Elle aurait sur elle un pantalon. Un long pantalon slim de couleur, encore une fois, noire. La matière dans laquelle est fait ce pantalon est inconnu. De vue, on pourrait penser à du cuire mais, il est souple et lui permet de se battre comme si elle portait tissu des plus souple. Avec ce bas elle montrerait, comme avec le short, sa ceinture blanche en totale contraste avec le pantalon. Pour la partie supérieure de son corps, elle a aussi plusieurs choix. Elle peut porter un t-shirt blanc sur lequel elle placera une veste de couleur verte comportant des traits blancs sur les bords. Mais elle pourrait aussi porter un simple débardeur blanc qui au niveau du ventre se confond avec la ceinture, de telles sortes que l'on pourrait croire que son haut est placé à l'intérieur de son bas. Dans tous les cas et choix d'habits, tout mettent en valeur ses formes disons... plutôt généreuse.

En guise d'arme, la jeune Ellana Caldin en détient deux. Enfin plutôt un long sabre et une grosse épée rouge. Le sabre se tien toujours au niveau de ses hanches sur le côté gauche. Cependant, quand elle détient son épée sur elle, il peut se trouver à la place de son sabre ou alors accroché bien solidement, en solitaire, au dos de la jeune marine. Quand Ellana porte son épée, elle détient un petit plus. Un poignard sous sa botte gauche. Celui-ci, caché, du moins je crois car ce poignard ne se voit pas, n'est utile à Ellana que quand elle juge son adversaire indigne. En général les armes de la jeune femme passent discrètement, excepté son épée, malgré tout ses efforts.

En petit plus, Ellana porte à son oreille droite une boucle d'oreille représentant un croissant de lune. Cette boucle d'oreille détient une bordure noire et l'intérieur d'un bleu azure. Autour de son cou se trouve aussi une sorte de collier. Un morceau de cuire haut de deux ou trois centimètres, ayant en pendentif une croix taillée dans le fer avec au centre, une sorte de pierre couleur rouge sang brillant de mille feux. D plus, la jeune fille a fait dessiner sur son épaule droite, une marque indélébile. Il s'agit d'un tatouage représentant, tout comme son collier, une croix dont les côtés dépassent de sa fine épaule. Et pour finir, elle détient sur son ventre une autre marque qu'elle rendit elle-même ineffaçable. Une fine cicatrice sur le côté droit, allant du niveau de son nombril jusqu'en dessous de ses cotes. Cette marque est pour elle un rappelle de sa vengeance.



Description Morale



Ellana...elle est...assez spéciale. Elle peut avoir plusieurs comportements mais, certain beaucoup plus enterré que d'autres. Si un jour vous demandiez à quelqu'un de décrire sa personnalité, il hausserait les épaules ou vous regarderait comme un fou. Enfin du moins, si vous lui demandiez toute sa personnalité. En fait, pour une personne qui ne la connait pas vraiment, la description serait en réalité plutôt simple.

Ellana est une personne réservée. Plus que réservé elle a un comportement froid et distant. Sur son visage est souvent planté un air grave et sérieux. Ses lèvres ne remontent qu'en très rare occasions, quand elle veut sourire. Oui, vraiment pas souvent. Mais, quand on dit froide, cela n'est pas juste répondre froidement ou ignoré les gens. C'est à vous prendre de haut, temps qu'elle ne vous considère pas comme quelqu'un digne d'elle. Elle vous traitera comme un moins que rien. Si elle ne vous porte pas d'attention et que vous insistez, c'est à vos risques et périls. Si vous le faites il y a des chances pour que vous l'agaciez et qu'elle vous fasse comprendre clairement qu'elle s'en fiche, parfois une bonne fois pour toutes. Mais, ne vous méprenez pas cela ne fait que l'agacer. Si un jour elle s'énerve, veut mieux ne pas se trouver sur son chemin. Même si cela n'est la faute de personne, si la jeune femme est énervé, elle trouvera forcement quelques choses, cela peut être un simple regard de travers, pour que vous deveniez sa nouvelle cible. Cependant pour énerver la jeune marine, il en faut quand même beaucoup. Certain pourront confondre ses moments d’énervements avec un grand agacement mais, les réactions de la jeune femme sont très différentes dans ses deux cas distinct.


Ensuite, il y a ce qui arrive à percer son épaisse carapace. Eux, ils découvriront une tout autre personne. Enfin faudrait-il déjà qu'ils y arrivent et même ceux y étant parvenu, se comptent sur les doigts d’une main. Non, en réalité il n'y en eu que quelqu’une dans sa vie. Moins de trois, qui eux, la connaissaient, ne la jugeaient pas, la comprenaient. Ce genre de personne, Ellana y est très attaché. Ces personnes qui la connaissent aussi bien, pourront vous dire qu'en effet même au plus profond d'elle-même, Ellana peut rester une personne froide mais, aussi remplie de gentillesse. Qu'un vide se trouvait en elle et que pour l'instant elle ne faisait que le combler avec de la haine. Une haine qui ne fait que grandir sans personne pour la contrôler. Mais même Ellana, au fond d'elle-même peut faire preuve de générosité, d'amour et de sympathie.

Mais, la jeune femme ne fut pas comme cela. Avant le meurtre de ses parents adoptifs, c'était une enfant pleine de vie voulant découvrir tout ce qu'il était possible de savoir. Elle était impatiente, certes, elle l'est d'ailleurs toujours, mais elle était douce et compatissante. Elle était têtue mais ne cherchait jamais à faire le mal. Son caractère était fort cependant elle était jeune et insouciante, ne montrant jamais de soupçon pour quoi que ce soit. De ceci, Ellana n'en a gardé que les côtés qui auraient pu se montrer négatif, les transformant et en les associant à son caractère de surface.

De plus, les idées de la jeune femme sont bien encrée en elle et cela est bien dure de l'en faire dévier, voir impossible. Les personnes faibles elle ne les aime pas depuis ce fameux jour, elle trouve qu'avoir besoin des autres pour vivre ou survive est rabaissant. Mais pour la jeune femme, si elle rencontre de jeune personne à potentiel alors ceux-ci sont toujours les bienvenues. Elle essayera même parfois d'inciter ces jeunes gens à rejoindre la marine, seul lieu pour elle ou l'on peut s'épanouir. En parlant de ceci, la vision du monde d'Ellana est disons assez fermé, simple. Elle déteste royalement les révolutionnaires. Rien que la prononciation de leur groupe provoque en elle une montée de colère. Pour elle, ils ne devraient même pas exister et devront donc être détruit. Bien sûre étant une marine, elle n'aime pas plus les pirates quels qu'ils soient mais, elle n'engendre pour eux aucune haine aussi féroce que pour leurs « alliés ». Ensuite, passons aux marines. En effet, ce n'est pas parce qu'elle fait partie des blancs et bleus qu'elle les aime tous pour autant. Elle préfère en effet se faire un avis sur le fait et non parce qu'elle entend. Cependant, il y a bien un marine qu'elle admire pour sa force et son envie d'éradiquer les pirates, l'amiral Yamoto D. Fuudei, surnommé, L'Artiste Macabre.
[/b]


Ellana a enfin, trois buts dans sa vie. Des buts qu'elle ne cherche qu'à réaliser, à tout prix. Le premier se nomme Vengeance. Une vengeance personnelle dirigée droit sur un petit groupe de révolutionnaire. Un groupe dont elle ignore le nom, ni même qui pourrait bien en faire partis sauf une seule personne, dont le visage ne pourra s'envoler de sa mémoire. Mais elle cherche et ne lâchera jamais l'affaire. Le second s'appelle Souvenir. Une île blanche, une main chaude, Ellana veut trouver à tout prix d'où elle vient même si elle doit pour cela y passer sa vie. Elle veut trouver la raison de son abandon, la raison pour laquelle ses parents l'avaient laissé partir. Le troisième et dernier, elle le prénomme Vaincre. Celui-ci est celui pour lequel elle se bat de toutes ses forces, l'avenir. Chasser, poursuivre, détruire jusqu'au dernier tous ces hors la loi, pirates comme révolutionnaires, qui lui ont enlevé ce qu'elle aimait le plus.



Biographie


L'histoire d'Ellana ? Ho, elle n'a rien d'exceptionnelle mais, certaine chose dans la vie de la jeune femme que vous voyiez là l'on beaucoup fait changer. Oui, on y trouve beaucoup de mystères qu'elle-même essaye toujours de mettre à jour. Vous voulez tout de même la connaître ? Très bien alors installez-vous confortablement. Je vais vous la raconter.

Comme toutes les histoires, il a un début, dans ce cas-là, une naissance. Oui, c'était il y a une vingtaine d'années environ, sur le glacial Royaume de Drum. Vous savez, cette île où en été quand vous avez de la chance, votre maison ne sera ensevelit que sous deux mètres de neige. C'était un onze novembre, jour particulièrement glacé si vous voulez mon avis, ce qui en outre, expliquerait peut-être les fondements du comportement si froid de notre jeune marine aujourd'hui. Enfin passons. C'est ce jour-là qu'une petite fille vint au monde. Oui, un bébé dont les parents décidèrent de la nommer Ellana. Bon, pour l'instant rien d'extraordinaire n'est pas ? Et je vous avoue que cela perdurera jusqu'à ses cinq ou six ans, où elle ne fit que grandir, parler, marcher et apprendre à sculpter/construire des animaux/objets/ et autres trucs en tout genre, dans la neige. Pourtant un jour, tout changea pour la première fois, dans la vie de la si petite fille.

La neige tombait à flot ce jour-là. On y voyait rien à deux mètres et encore ! Il faisait vraiment froid, encore plus peut-être que le jour de sa naissance. Froid, même pour les habitants de ce petit village tellement habitué aux intempéries de cette île et aux terribles avalanches des montagnes. Et pourtant, même par un temps comme celui-ci, quelques personnes folles étaient sorties. En effet, si vous vous approchez de la petite maison au bord du village, vous pourrez y apercevoir de fraiches traces de pas menant droit vers la forêt. Mais, il faut vous dire que d'aller dans cette forêt alors qu'il y a une tempête de neige qui approche de plus en plus, c'est de la folie. Sauf peut-être, pour des gens qui n'ont plus rien à perdre, à part leur vie...Enfin, il y a tout de même trois personnes qui l'ont fait et ci-sont risqués. Ils passèrent donc par ce chemin, prenant cependant un sentier tout autre que celui qui était emprunté d'habitude et qui était tout de même le plus sécurisé. Ils marchaient rapidement, tout droit sans tourner ou dévier une seule fois de leur chemin. Ces deux adultes et l'enfant qu'ils tenaient par la main. Mais, après avoir marché des heures et des heures dans le froid et l'obscurité, ils arrivèrent à entrevoir peu à peu la lueur du jour perçant entre les arbres. Jusqu'à ce qu’enfin, la petite famille sorte de cette marré d'arbres et arrive sur une berge. Un bateau y était amarré. Derrière un groupe d'hommes, qui attendait, grelottant sous le vent déchainé. À la vue des nouveaux arrivants, certain poussèrent des soupirs de soulagement, comme si à présent, ils pouvaient s'en aller. C'était en effet le cas. Je ne pourrais exactement vous décrire ce qui se passa à ce moment-là, car même l'intéressé, celle pour qui tout ceci avait été organisé, ne pourrait vous le dire. Tout ce que nous savons sur ce moment-là, ce sont les souvenirs qu'elle avait bien voulus nous révéler, effacé par le temps, ou le choc de l'abandon peut-être. Cela dit, je vais quand même vous révéler les quelques brides de cela dont j'ai la connaissance. Une main chaude serrant la mienne, un dernier baisé, des lèvres se pausant sur ma joue, des larmes chaudes coulées, puis des bras m'entourant et me soulevant. Un paysage blanc s'éloignant petit à petit puis...plus rien...


*****

Ellana se réveilla quelques jours plus tard. C'est une lumière dans les yeux qui la réveilla, ceux-ci s'ouvrant brusquement. Elle était totalement perdue, la pauvre petite. En même temps, quelle serait votre réaction si vous vous réveillez dans une pièce d'un blanc éclatant sans plus aucun souvenir, dans un endroit que vous n'avez jamais vue auparavant ? Sûrement la même qu'elle. Si vous aviez cinq ans et que vous étiez dans cette situation, vous commenceriez sûrement par un soupçon de panique, avant de vous sentir envahir peu à peu par la peur. C'est exactement ce que ressentit Ellana. Et justement cette peur s'accrut quand, tout d'un coup, la porte de la pièce s'ouvrit. Ellana tourna la tête rapidement, ses yeux trahissant sa peur, fixant l'homme qui venait de faire son apparition. Il était plutôt grand, enfin, d'après l'œil de la petite fille qu'elle était. Les cheveux blancs et cours, il avait un air sérieux sur le visage mais, qui ne montrait pas de la méchanceté pour autant. Habillé d'un ensemble totalement noir, il émanait de lui une présence presque écrasante. Il posa alors ses yeux sur l'occupante de la pièce, l'observant ou plutôt, l'examinant. Cet instant dura une poignée de secondes. Puis, il s'approcha d'elle et simplement, d'une voix qui se voulait douce, il lui demanda de la suivre. L'enfant de ne savait comment réagir. Mais, quand un petit sourire se dessina sur les lèvres de l'homme, se voulant attendrissant et rassurant, ayant pour seul effet d'intimider davantage la petite fille, elle se décida vite d'obéir et se leva sans pour autant le quitter des yeux. Ellana le suivit le long d'un immense couloir blanc dont les deux côtés étaient parsemés d'une dizaine de porte. Cependant, aucune d'elles n'avaient l'air d'être la bonne et ils continuèrent à marcher ainsi jusqu'à ce que, enfin, ils arrivent au bond de ce fameux couloir, devant une porte qui semblait être la dernière. L'homme sortit une clé, ouvrit la porte et fit signe à Ellana d'entrée, ce qu'elle s'empressa d'exécuter, remplie d'anxiété.

Contrairement à celle qu'elle venait de quitter, cette pièce là était gigantesque. Ellana était assise sur un siège le plus loin possible des personnes présentes. Oui, car quand elle fit son entrée, la petite fille fut très étonné de voir que deux personnes attendaient là, sur des chaises, devant un bureau avec depuis qu'elle et l'homme étaient rentrés, un grand sourire sur leurs fins visages. D'après l'estimation de la jeune enfant elle était dans cette pièce depuis une petite heure. Une heure qu'elle entendait parler ces trois adultes inconnu, une heure qu'elle se sentait observé mais qu'elle ne levait pas la tête, ne voulant croiser leurs regards si curieux. Elle comprenait que le sujet de discussion était elle, bien évidemment. Mais pourquoi ? Cela elle ne le comprendrait pas avant plusieurs jours. Enfin, l'entretien se finit. Les trois inconnus se levèrent et la jeune femme, se tournant vers Ellana avec un sourire, lui dit au revoir avec une voix douce et chaleureuse. Puis la pièce se vida, laissant l'enfant seul avec ses pensées. Une, deux, quatre, cinq, dix, quinze minutes passèrent avec que le mystérieux homme revient chercher Ellana. Une sorte de sourire soulagé bien réel, plané sur son visage. Un signe pour qu'Ellana le suive et il repartait le long du couloir. Mais il ne la ramenait pas à la pièce d'origine. Ils entrèrent dans un nouvel endroit, menant lui aussi à un autre couloir. Plus ils avançaient dans ce nouveau couloir, plus ce dernier s'élargissait, devenant plus accueillant, des dizaines de couleurs chassant le blanc monotone. Puis enfin, ils arrivèrent devant une porte que l'homme s'empressa d'ouvrir et d'y faire entrer Ellana. C'était une chambre. Chambre spécialement fait pour les enfants, ne contenant tout de même, que le strict nécessaire. Les deux restèrent immobile pendant quelques secondes puis, après un dernier coup d'œil à la petite fille, l'homme fit demi-tour et s'en alla sans un mot.


******

Voilà qu'une petite semaine était passée. Pendant ce temps, Ellana n'avait pas fait grand-chose et n'avait pas vraiment quitté la chambre. En même temps, on ne le lui proposait pas vraiment et cette semaine avait bien été une des plus ennuyeuses de sa très courte vie. Mais, pendant ses rares sorties, elle n'avait rencontré que très peu de personnes et évidemment, personnes de son âge. Vous savez, ce ressentiment de mise à l'écart ? Mais enfin, cet « exil » ne fut que de brève durée, car à la fin de cette semaine l'homme du premier jour, qu'elle n'avait pas revu depuis, vint la trouver une nouvelle fois. Il avait un sac à la main et un air ravi planait sur son visage. Sans un mot partagé la petite Ellana comprit qu'elle devait le suivre. Et alors qu'elle s'attendait à le suivre le long de la panoplie de couloirs qui faisaient ce bâtiment, il la conduit dans une sorte de hall. Un espace gigantesque, dans lequel se tenait le couple du bureau. Eux aussi, avaient de grands sourires recouvrant leurs visages de jeunes adultes. L'homme s'approcha d'eux avec un calme et serra la main du couple. Les deux hommes entamèrent une discussion tendit que la femme écoutait tout en observant Ellana d'un regard remplis de douceur. Ellana ne savait pas du tout quoi faire. Elle sentait en effet qu'elle était au centre de l'attention mais, une nouvelle fois, n'avait absolument pas idée de pourquoi. C'est alors que la jeune femme ayant gardé le silence jusque là, se tourna vers l'homme une seconde pour lui faire une remarque, puis elle rapporta son attention à la petite fille. Celle-ci planta alors son regard dans celui de la femme, cherchant des réponses à ses questions. La jeune femme se baissa, se mettant au niveau d'Ellana.

« Bonjour Ellana. Je suis Misaki Caldin et voici Dante Caldin. Je suis ravie de faire ta connaissance. »

Ellana ne bougea pas d'un pouce. Je peux vous assurer qu'elle ne comprenait en rien ce qui était en train de se passer, ni même pourquoi ces personnes s'intéressaient à elle. Le manque de réaction de la petite fille fit s'étirer les lèvres de Misaki, formant un petit sourire. De tristesse ou d'amusement ? Je ne saurais vous le dire mais, qui pourrait se formaliser des réactions d'une enfant de cinq ans. Misaki se releva et se tourna vers l'homme lui disant quelques mots, les murmurant presque. Il acquiesça et après que Dante et la jeune femme eurent serré la main de l'homme, Misaki se mit au côté d'Ellana en lui prit la main. Dante, quant à lui, s'empara du sac, saluant l'ancien une dernière fois et s'en alla au côté de sa femme.

« Vient, nous t'emmenons avec nous, dans ta nouvelle maison. »


Ellana les suivit sans plus tarder. Elle ignorait tous de ses deux inconnus à part leur nom mais, ce qu'elle ressentait, c'est que rien avec eux, ne pourrais être pire que cette longue semaine de solitude vécue dans cette grande bâtisse, ayant pour seule compagnie cet homme des plus mystérieux.

*******

Juste qu'ici, vous avez compris, la vie de cette petite fille ne fut la plus extraordinaire du monde mais, pour elle tout ceci fut un mystère des plus absolu et croyez-moi, aujourd'hui encore alors que c'est une jeune femme, elle cherche toujours des réponses. À une seule de ses questions, elle sait déjà qu'elle n'aura de réponse. Mais ceci n'est pas pour tout de suite. Vous comprendrez bien assez tôt pour l'instant, poursuivons.

Ellana est arrivé chez les Caldin il y a maintenant presque trois semaines. Trois semaines qu'elle avait quitté cet endroit froid et sans cœur pour cette maison chaude et chaleureuse. Le couple avait été plus que gentil avec Ellana, ils étaient compatissant, généreux, faisant tout leur possible pour que la petite fille se sente alèse, comme chez elle. Pourtant, Ellana n'arrivait pas à sourire, sentant toujours un malaise embrumer son cœur. Elle avait absolument tout ce qu'elle voulait, tout ce qu'elle désirait, enfin dans les mesures des vouloir d'une gamine de cinq ans. Mais, cela n'y changeait rien. Elle se sentait seulement...perdu. De l'autre côté, Misaki et Dante ne savaient plus quoi faire pour redonner le sourire à cette jeune enfant. Pour eux, aucune fillette ne devrait avoir l'air aussi triste. Ils avaient bien compris que tout cela perturbait le jeune enfant et qu'il ne fallait donc pas la brusquer mais, la voir ainsi renfermé rendait tout de même le couple attristé.

Petit à petit, le temps passait, lentement, doucement mais, invraisemblablement, il passait. Les jours, les semaines, les mois. L'enfant qu'était Ellana commença à grandir. En effet, les mois accumulés dans cette maison devait bien avoir formé un peu plus qu'une année. En calculant cela, la petite enfant qu'était Ellana avait maintenant atteint l'âge des sept ans [elle était sur la fin de ses cinq ans]. L'âge de raison à ce que tout le monde dit. C'est peut-être pour cela, qu'un brusque changement naquit en la petite fille. Personne ne sut jamais pourquoi, elle n'a jamais voulu le révéler, dans l'hypothèse qu'elle même en connaisse. Pourtant, cette journée se déroula exactement comme toutes celles de l'année qui était passée. En effet, elle avait suivi son programme assez simple. Elle prenait des cours et des leçons, commençant à lui apprendre de façon enfantine et schématique, les bases de la finesse de la démocratie et politique, ainsi que tout ce qui s'y approchait de près ou de loin. Jusqu'ici, la journée ce passait exactement comme d'habitude chez les Caldin. Là, vint l'heure du dîner. Le repas se passa sans trouble, la petite toujours aussi muette que d'habitude. Et enfin, la fin du ce dîner. À ce moment-là, la fillette dit quelque chose qui nous paraitrait, à nous, complètement banal et inintéressant mais, pour de jeunes parents adoptifs qui attendaient une manifestation comme celle-ci depuis près d'un an, celle valait tout l'or du monde.


« Bonne nuit. Père. Mère. »


Voilà, une simple phrase. Quatre petits mots qui ne sont vraiment rien. Si, ils font peut-être un peu trop sérieux pour une petite fille de sept ans mais, Ellana on ne sait comment, avait acquis une maturité rare pour son âge mais, que par son manque de paroles, n'avait jamais pu partager. Enfin, vous voyez ce n'est pas une suite de mot invraisemblable. Mais, ce que vous ne savez pas c'est que depuis que les Caldin avaient recueillit l'enfant chez eux, ils n'avaient eu le droit qu'à très peu de mots et encore moins des noms comme ceux-ci. Oui, c'était bien la première fois en une longue année, qu'Ellana montra un tant soit peu d'affection, pour ce jeune couple qui l'avait adopté.

Depuis ce fameux jour, Ellana changea du tout au tout. Elle devint plus ouverte, plus bavarde aussi. Moins renfermé sur elle-même. Son visage abordait presque toujours un sourie enfantin. Depuis ce jour elle arrêta de se poser des questions toutes les deux minutes, se concentrant sur ce qu'elle avait à faire et appliquant tout ce qu'elle devait, voulant à tout prix réussir tout ce qu'elle pouvait. Mais, ce qui fut le plus flagrant lors de ce changement, se fut le comportement qu'elle abordait vis-à-vis de ses parents adoptifs. Elle n'était pas réticente, non, depuis ce fameux jour où enfin, elle les avait appelés « Père » et « Mère », Ellana avait abordé pour une affection sans mot et sans limite.


********

Je vous l'avais bien dis, son histoire est loin d'être triste, du moins pour l'instant. Jusqu'ici, elle ne fit que grandir et c'est ce qu'elle continuera à faire jusqu'à ses quinze mais. Mais cette partie là n'est pas pour tout de suite, soyez patient. Ce que je vais vous raconter là, n'est que transitoire, juste pour vous montrer comment la petite fille de cinq ans qui fut recueillit, se développa cinq ans après. Mais, écoutez et voyez vous-même.

Comme je viens de le dire, nous sommes cinq ans après son adoption, soit à l'âge de deux chiffres, dix ans. Oui, voilà dix ans qu'à commencer l'histoire d'Ellana. Et la jeune fille qu'elle était à ce moment-là, différait beaucoup de celle qu'elle était, il y a maintenant trois ou quatre ans. Elle n'était plus la petite fille timide, secrète, renfermé. Oui, grandir, murir, apprendre, cela fait partie de la vie et Ellana ne fit pas exception. Apprendre, vous allez peut-être trouver cela surprenant si vous la connaissiez aujourd'hui mais, elle adorait cela. La politique, la démocratie, les lois du gouvernement et tout ce qui était dans ce genre l'intéressait au plus haut point. Surtout depuis qu'elle ne pouvait plus passer autant de temps qu'au par avant avec ses parents. En effet, ses deux derniers étaient des aristocrates, des personnes s'investissant beaucoup dans le fonctionnement du gouvernement. Cela étant, ils avaient beaucoup moins de temps à consacrer à leur fille, qui comblait cela par l'apprentissage, car bien qu'elle sache à quel point ils tenaient à elle, le vide qu'ils laissaient derrière quand ils s'en allaient attristait bien évidemment la jeune fille. Mais, travailler dur était comme une sorte de récompense pour elle, car elle savait que cela rendrait ses parents fiers. Après tout, ils n'arrêtaient pas de répéter « Le savoir c'est le pouvoir. » Dans le milieu, ils n'avaient pas tort. Cependant, bien qu'Ellana aime ce genre des choses et accède à tous ses désirs, il y avait une chose que ses parents refusaient catégoriquement de lui faire apprendre : l'art du combat. En effet, voulant avant tout la protéger des dangers de l'extérieur, ils ne pensaient pas qu'elle ait un jour besoin d'utiliser de telles méthodes qu’ils considéraient comme barbare. Jamais ils n'auraient pensé, qu'une chose qui demande cette connaissance, les atteindraient.

*********

Courte n'est pas ? Mais je vous saviez bien que cela n'était que transitoire, une sorte d'apostrophe avant d'arriver au véritable évènement qui bouleversa la vie de la jeune fille que nous suivons. Si jusqu'ici vous n'avez pas reconnu la personne que vous connaissez aujourd'hui, ne vous en inquiétez pas, cela est bien normal. Vous la retrouverez bientôt, cette fameuse marine. Oui c'est dans cette lancée là que je vais vous relater ce qui est plutôt commun dans ce monde brutal mais, qui traumatisa la jeune enfant jusqu'au plus profond de son jeune âme.

Cela faisait maintenant une dizaine d'année qu'Ellana avait été adopté par les Caldin. Dix ans d'amour et neuf ans de bonheur pour la jeune fille, presque femme qu'elle était devenue. Du haut de ses quinze ans, l'enfant Caldin, si renfermé quand elle était arrivée, avait très bien grandi. C'était aujourd'hui, une jolie jeune fille. Au fur et à mesure des années, ses yeux rouges pâles devenaient de plus en plus foncés, sans jamais aller dans le rouge trop sombre. C'était une jeune fille intelligente et grâce à son travail acharné, elle connaissait presque la totalité de la politique, démocratie et de tout ce qui allait et va toujours avec. En abordant le sujet de ses parents, Misaki et Dante Caldin avait fait une ascension fulgurante dans le monde de l'aristocratie, poussant de plus en plus leur engagement dans le fonctionnement du gouvernement. Et, grâce à leurs efforts et tout leur travail, ils étaient aujourd'hui devenus des personnages importants. Mais responsabilité sonnait avec temps. Et ce temps-là, il ne le passait donc pas avec leur jeune adolescente. Ils en étaient tous attristé mais, chacun savaient pourquoi cela devait se passer ainsi. Cependant, la jeune fille avait beau savoir pourquoi cela ne remplaçait en rien le manque que causait l'absence de ces êtres si chère. C'est sûrement pour cela, qu'un beau jour, Ellana se décida alors, prenant les devants et s'en allant retrouver ses parents pour les surprendre. Et c'est en effet là, que le cauchemar commença.

C'était une belle journée, qui avait bien commencé et dont l'après-midi était bien entamé. Tout désignait que cette journée se terminerait comme elle avait commencé : dans la joie. Mais cela, c'était sans compter les interférences extérieures et le fait que rien dans ce monde ne pourrait jamais se prévoir. Ellana avait atteint le bâtiment dans lequel ses parents travaillaient. Elle attendait, faisant les cent pas devant leur bureau, n'ayant plus beaucoup de patience. En effet, cela allait bien faire une heure qu'elle était plantée là parce qu'une femme lui avait dis « qu'ils n'allaient pas tarder ». Aux dernières nouvelles, Ellana n'était pas très douée pour mesurer le temps qui passait mais, elle savait que « pas tarder » était censé dire « pas longtemps » et non « dans une heure ou deux peut-être ». Ellana était donc un peu crispé. Disons que la notion d'attendre, lui était connu mais, qu'elle n'appréciait par forcement de devoir l'utiliser. C'est quand elle se décida d'aller « parler » à la personne qui l'avait soit disant renseigné, qu'elle entendit le frottement d'une porte contre le sol. Ils avaient enfin fini. Un grand sourie était affiché sur le fin visage de la jeune fille. En voyant la tête de ses parents, on pouvait sans contexte dire que son effet était réussi. Les deux adultes étaient des plus surpris. Mais ce sentiment laissa bien vite sa place. La joie envahissant peu à peu leurs visages. Il n'était pas très tard, la lune venant à peine de faire son apparition. Rares étaient les jours où la famille Caldin était entièrement réuni aussi tôt. Pour cette raison, ils décidèrent tout trois de sortir ce soir-là. Ils étaient tellement heureux, si vous aviez pu voir leurs visages, si détendu. Peut-être que, s'ils n'avaient pas été dans cet état, ils n'y seraient peut-être pas allés et que rien de tout cela ne se serait arrivé...

Bien que la nuit ne soit pas très avancée, les rues de la ville étaient sombres. Heureusement, dans l'espèce de carrosse qu'ils utilisaient, régnait une lueur claire et agréable. Ils parlaient, riaient et s'amusaient, comme s'ils étaient seuls au monde, sans aucun œil critique pour venir les juger. Ils ne le savaient pas mais, les Caldin passaient sûrement leur dernier moment ensemble... Soudain, une explosion retentit. Dans les premiers centièmes de secondes, seul ce bruit atteint leurs oreilles puis, une seconde après ce son si assourdissant, le carrosse trembla de plus en plus, jusqu'à ce qu'il soit littéralement expulsé de la route. Ellana fut éjectée du transport et projeté contre un mur. Sa tête rencontre celui-ci brutalement et elle eu pendant quelques secondes la vision noire et la sensation qu'une bombe venait de finir son compte à rebours dans son crane. Allongé contre le mur, elle rouvrit lentement les yeux, remerciant le ciel que celui-ci soit si sombre. Devant elle, une dizaine de mètres plus loin, se trouvait le carrosse ou du moins ce qu'il en restait. Ses deux parents inconscient avaient eux aussi étais éjectés mais, après l'impact du transport contre le mur. Assommés, ils étaient opposés l'un à l'autre. Puis, d'un coup comme si cela venait d'apparaitre, Ellana entendit des pas s'approcher. Des pas dont le bruit résonnait dans la petite ruelle. Ce n'était qu'une silhouette dans l'ombre, qui s'approchait, s'approchait....mais pas de la jeune fille. Non, clairement, ces pas le mener droit vers Dante. Ellana voulut crier mais les forces lui manquait. Elle avait deviné ce que voulait l'homme. Ses intentions n'étaient pas compliquées à déchiffrer, soutenu par la longe épée qu'il tenait à la main. Décidée à agir, elle prit son courage à deux mains et en s'aidant du mur contre lequel elle était allongée, la jeune fille se leva. Ou du moins elle essaya, car elle du s'y prendre à deux fois avant de pouvoir tenir sur ses jambes. La jeune femme fit alors un pas et faillit s'effondrer. Ses jambes étaient parcourues de tremblement. Peur ou fatigue ? Je ne pourrais le dire. Mais ce qui est certain, c'est que ceci n'arrêta en rien cette Ellana prête à tout pour sauver ceux qu'elle aimait. Ses pas la menèrent, d'une démarche chancelante, droit vers la silhouette. Celle-ci, leva son épée, près à l'abattre l’homme à terre. Ellana n'était plus qu'à quelques pas. Elle tendit le bras, sa vue devenant de plus en plus flou. L'épée s'abattit. Un cri retentit. Ellana s'effondra, sa main tombant sur la botte. Ellana n'avait plus la force de crier mais, elle souleva sa tête d'une dizaine de centimètres rompant le contacte froid du sol contre sa joue. Son regard bloqua alors sur son père ainsi que sur l'épée, à un centimètre de sa gorge. Son bras se tendit alors vers son père et elle murmura quelque chose, se perdant dans le vent. Soudain, Ellana sentit une douleur à l'estomac, la faisant valser à deux ou trois mètres. La silhouette s'approcha, devenant une ombre puis, une personne. Ellana voyait au-dessus d'elle, un sourire sauvage et des yeux meurtriers brillés dans la nuit. Un rire ou un gloussement sinistre sortit soudain de ses lèvres. La lueur folle qu'Ellana apercevait dans son regard la pétrifiait sur place. Une nouvelle fois, son épée se leva. Il avait pris sa décision. C'est du sang d'Ellana, qu'il teintera son épée en premier.

L'épée pendant au-dessus du cœur d'Ellana. Elle la voyait se baisser au ralentit. Elle apercevait la mort, imminente, celle qui surgirait quand cette épée aura fini sa course. Elle ferma les yeux, n'ayant pas le courage de crier. Elle sentit alors des gouttes tomber sur elle mais, aucune douleur n'apparut. Hésitante, elle ouvrit les yeux doucement. Ce qu'elle vit alors la glaça d'effroi. L'horreur de la scène, s'imprégnant peu à peu dans son esprit. Son père se trouvait au-dessus d'elle, une épée plantée dans l'abdomen. Son père s'était interposé et de son corps, avait protégé sa fille, succombant ainsi à une l'épée qui ne lui était destiné. L'homme eut un sourire encore plus grand et débarrassant son épée du corps, il le projeta contre un mur sans aucun état d'âme. Sans un regard pour sa victime, il se replaça devant Ellana, son sourire sadique ne le quittant pas. Le pommeau de son arme dirigé vers le ciel et la lame vers le sol. Une nouvelle fois, pour la troisième tentative, il attaqua. Cette fois-ci, il ne rata pas sa cible. La lame de l'épée transperça Ellana de part en part, au-dessous des cotes. Ceci ne fut pas plus dur que de couper une motte de beurre. Un cri sortit de sa bouche, la douleur en étant insupportable. Ellana faillit s'évanouir mais, tint bon. Son esprit étant dans une sorte de demi-coma mais elle était toujours consciente, luttant contre la vague sombre qui voulait l'ensevelir. Heureusement, ou malheureusement, l'homme considéra qu'Ellana n'avait plus que quelques minutes à vivre et la laissa donc là, sur place, baignant dans son propre sang. Seulement s'il la laissa mourir, ce ne fut en rien pour s'en aller. Non, doucement comme un chasseur qui est près à bondir sur sa proie, il s'avançait doucement, sans aucun bruit, droit dans la direction de Misaki. Ellana ne pouvait que le regarder faire. Elle savait ce qu’il allait lui faire. Elle voulut crier, prévenir sa mère mais aucun son, même pas la plus infime, ne voulut sortir. Elle était la simple spectatrice d’une scène qui paraissait écrite d’avance. L’homme se pencha et d’une poigne de fer attrapa Misaki de façon à la relever. Il approcha son visage de son oreille et lui murmura quelques mots. Quelque chose qui, même aujourd’hui, est encore un mystère. Puis, il la relâcha et avant qu’elle ne s’effondre au sol, il recula son bras armé et enfonça son épée dans son corps. Ainsi, finissant son œuvre de mort. Volant une fois de plus une vie, celle d’une femme, d’une épouse, d’une mère…

« …… ! »


Ellana ouvrit la bouche, comme si celle-ci était prête à hurler mais absolument rien ne se produit. Elle était trop fatiguée, sentant son corps se vider peu à peu de son sang. Sa vue se troublait, son souffle diminuait. Sa dernière vision fut cet homme, riant de joie, un rire lugubre et fou. Ce même homme regardant les trois personnes au sol, considéré comme mort. Ce même homme faire demi tour et partir d'un pas lent, son épée toujours à la main. Puis, se fut le noir. Quelques bruits de pas se firent encore entendre. Une dernière voix. Puis, le néant.

« Ici mon capitaine ! Elle est vivante ! »


**********


C'est cela, vous l'aurez compris qui traumatisa à jamais la jeune Ellana et qui la changea irréversiblement. Le meurtre de ses parents sous ses yeux. Elle se croit responsable. Elle pense que si elle n'était pas allée les voir ce jour-là, ils seraient toujours en vie, ils n'auraient pas pris cette route et ne seraient pas tombés dans le piège de cet assassin. Je pense, honnêtement, que c'est cela qui hante notre jeune marine plus qu'autre chose. Maintenant que vous savez le pourquoi, il vous faut connaître le comment. Mais avant tout venons à son réveil.

Ellana se réveilla en sursaut. Des larmes coulaient, sans qu'elle ne sache pourquoi. Jusqu'à ce qu'elle se rappelle, ce rappelle de ce fameux soir, où toute sa vie bascula brutalement. Puis elle observa l'endroit dans lequel elle se trouvait. Une grande salle blanche, des machines à ses côtés, une fenêtre donnant sur un jardin et un lit. Un grand lit blanc, avec des draps la recouvrant jusqu'au ventre. Cet endroit lui rappela un peu ce grand bâtiment dans lequel elle avait rencontré pour la première fois les Caldin. Ellana voulut se redresser, sortir de cet endroit. Mais quand elle se redressa, une vive douleur vint s'éveiller au-dessous de ses cotes, à la limite du drap. Sa main alla se poser automatiquement sur cette zone et soulevant la couverture délicatement, Ellana eu un petit choque. Elle se souvenait qu'elle avait été blessée par la lame de cet homme mais, la blessure était beaucoup plus longe qu'elle ne l'aurait imaginé. C'est alors que la porte de la chambre s'ouvrit à moitié, laissant passer la discussion de deux voix. Rapidement, Ellana se rallongea et ferma les yeux. Mimant un sommeil profond.

« C'est cette chambre. Mais c'est inutile elle n'est pas encore réveillée. »


« Pas encore ? Mais elle devrait être réveillée depuis longtemps ! »


« Je sais Colonel. Cela fait trois semaines qu'elle est dans le même état et la seule chose que nous puissions faire à part soigner sa blessure, c'est d'attendre. »


« Mais nous ne pouvons pas attendre indéfiniment. Il doit bien y avoir un moyen. C'est la seule personne qui puisse nous aider. »



« Vous avez une idée de qui pourrait être l'auteur de cet attentat ? »


« Nous pensons qu'il s'agit d'un révolutionnaire. Agissant sous ordre ou pas ? Je n'en sais rien. Mais, cette jeune fille est la seule personne vivante à l'avoir vu. J'ai, non, nous avons vraiment besoin de son aide. »


«Elle a subi une lourde blessure. Ajoutez à ça le choc de cette perte, elle doit s'engouffrer dans ce coma pour se protéger . »


« J'ai compris, personne ne peut rien y faire. J'espère seulement qu'elle ne tardera pas trop à se réveiller. Si nous voulons attraper l'auteur de ses crimes, il nous faut faire au plus vite. Qui sait ce qu'il a bien pu faire ces dernières semaines. Je vous remercie Docteur. Prévenez-moi dès qu'il y aura du nouveau. »


« Je vous préviendrais aussitôt. Mais, quand elle se réveillera, faite en sorte de ne pas la brusquer. Elle vient de prendre ses deux parents. Elle n'a que quinze ans. Malheureusement, c'est une jeune orpheline... »


Sur ces mots, tout deux quittèrent la pièce. Trois semaines. Cela faisait donc presque un mois que ses parents étaient morts. Ellana réfléchie. La marine était à la recherche de ce meurtrier et ils avaient besoin de son aide pour le retrouver. Mais, serait-elle capable de la décrire ? C'est alors que les dernières paroles du médecin résonnèrent dans sa tête.

* Non, pas orpheline. Juste...seule... *

***********

Après avoir récolté ces informations, Ellana se « réveilla » aux yeux de tous. Elle aida les marines du mieux qu'elle put, faisant la description de l'homme tel qu'il était dans ses sombres souvenirs. Cependant, cela ne suffit pas et personne ne retrouva l'homme. Comme vous l'aurez deviné, c'est donc cet homme, dont le visage hante les nuits de la jeune fille, qui est le cœur de son but, Vengeance. Malgré le souhait d'Ellana de sortir le plus vite possible de l'hôpital, elle dut y rester encore un mois, pour atteindre une guérison complète. C'est pendant ce mois-là, qu'elle vit enfin la réalité en face. Elle avait été abandonnée par ses parents et ceux qui avaient eu la bonté de la recueillir étaient aujourd'hui morts. Etait-ce cela la raison de son abandon ? Etait-elle maudite ? Elle voulait savoir, elle voulait trouver la réponse à ses questions. C'est comme cela, que son deuxième but apparut. Retrouvé d'où elle venait, savoir pourquoi elle s'était retrouvée abandonné dans cette bâtisse sans amour. Mais, elle savait qu'elle ne pouvait faire cela maintenant. Elle n'en avait pas les moyens, enfin du moins les capacités. Elle aurait pu demander à quelqu'un de faire tout cela pour elle mais, elle refusait catégoriquement d'envisager cette option. C'était personnel, quelque chose qu'elle devait faire seule.

À la sortie de l'hôpital, Ellana n'eut d'autre de choix que de rentrée chez elle. Arrivée devant la porte de cette gigantesque maison, elle se sentit plus seule que jamais. Elle entra doucement, redécouvrant cet univers comme si elle ne l'avait jamais vue. Chaque objet, chaque recoin de cette maison. Etant l'unique fille, même par adoption, de ce couple Caldin, elle était l'héritière directe de tous leurs biens. Tout ceci lui appartenait donc. Mais, que pouvait-elle réellement en faire. C'est un bruit derrière elle, qui la ramena à la réalité. Prise par une soudaine peur, elle se retourna d'une traire, renversant ainsi un bol en verre qui, au contact du sol, éclata en mille morceaux. Quand elle reconnut enfin la personne devant elle, le rythme de son pouls se calma peu à peu. Ce n'était que le major d'homme de sa maison. Enfin en réalité bien plus que cela. C'était la dernière personne ayant un lien avec ce passé, arraché par cette épée sanglante. Elle savait qu'il était maintenant, la seule personne en qui elle pouvait avoir une totale confiance. Le seul à qui elle pourrait confier tout ce qu'elle détenait.

Plusieurs jours passèrent, sans que la jeune fille ne veuille voir personne. Elle était seule avec ses pensées. Elle réfléchissait à son avenir.« Et maintenant ? Que vais-je devenir ? » Elle était perdue et elle savait qu'aucune âme, aussi bienveillante soit-elle, ne pouvait lui venir en aide. Ce choix ne devait être que le sien. * Qui suis-je ? *

La première sortie en public d'Ellana après s'être libéré de l'hôpital, fut l'enterrement de ses parents. Même si leurs corps étaient retournés à la terre depuis un mois déjà, elle tenait à leur offrit une vraie cérémonie. Ce jour-là, de nombreuses personnes étaient présentes, souhaitant rendre un dernier hommage au couple. Elle avait tout organisé avec l'aide de son major d'homme. Elle savait que ce n'était rien, comparé à ce qu'eux, avaient fait pour elle. Mais, à part la vengeance, elle ne savait pas ce qu'elle pouvait faire d'autre. L'enterrement dura environ deux heures. Deux heures où beaucoup de larmes coulèrent. Beaucoup mais, aucune, n'appartenant à Ellana. Vous l'avez compris, dès sa sortie de l'hôpital, dès qu'elle fit le choix de vengeance, elle devint cette femme, la marine, que nous connaissons aujourd'hui. Quand tout fut terminé, les dernières connaissances partis et qu'il ne restait plus qu'Ellana et son major d'homme sur la tombe, une dernière larme se permit de couler. Une seule qui, en solitaire, traversa le joli visage de la jeune fille, pour aller s'écraser contre la pierre tombale de ses parents. L'homme qui était le seul témoin de cette larme, posa une main réconfortante sur l'épaule d'Ellana et après quelques courtes secondes s'en alla, laissant seule une dernière fois la jeune fille avec ses parents. Le regard dure, fixé sur les noms inscrits sur la pierre, Ellana fit son choix. Aujourd'hui, maintenant, sa vie n'appartenait plus qu'à elle. Ellana savait que pour pouvoir accomplir sa vengeance, elle devait atteindre les hautes sphères de la société. Elle pourrait ainsi, se venger, sans barrière et sans limites. Mais pour cela, pour grimper, elle aurait besoin d'une échelle. Soudain, la discussion de l'hôpital lui revint en tête. Un sourire triste se dessina sur son visage. La Marine serait son échelle.

************

Ainsi, Ellana pris la décision d'intégrer la puissante force de la marine. Cependant, bien qu'elle connaisse beaucoup de choses, l'art du combat lui était encore inconnu. Elle n'avait pas le choix, malgré tout ce qu'elle savait et avait, elle allait devoir suivre un dur chemin et comme tout le monde, s'entraîner et persévérer. La connaissance lui servirait plus tard, pour l'instant, elle ne lui était d'aucune utilité. Elle confia alors tous ces biens au seul homme en qui elle avait confiance. Vous l'aurez deviné, son major d'homme. Et un jour, elle se décida et alla voir ce Colonel avec qui elle avait parlé après son réveil. Il accepta de l'aider mais, elle devait d'abord apprendre et pour cela il n'y avait qu'un seul moyen : l'école de la Marine. Pleine de détermination, notre jeune Ellana y alla, à l'âge de quinze ans et des poussières, sans crainte, car elle savait que sa volonté serait plus forte que toutes les épreuves qu'elle devrait subir.

Ellana s'entraîna, s'entraîna et s'entraîna encore. Le travail qu'elle devait fournir était sûrement le plus dur qu'elle n'ait jamais eu à faire. Mais pas une seule fois elle ne songea à s'arrêter. Sa maitrise du sabre devenait de mieux en mieux chaque jour. Elle continuait aussi à développer son esprit, n'oubliant pas que la connaissance pouvait largement jouer en sa faveur dans un futur proche. Pendant trois longues années, elle ne quitta pas cette école, améliorant à chaque fois ses performances. Continuer sur cette voix. Elle devait continuer ainsi pour réussir. Et ses efforts furent récompensés. Au bout de trois ans, à l'âge de dix-huit ans, elle intégra officiellement la Marine. Ce jour-là, quand on lui annonça la nouvelle, un sourire sans joie vint habiter son visage. La première partie de son ascension avait commencé. Bientôt, oui bientôt, sa vengeance pourra être assouvit.

Cela fait aujourd'hui deux ans qu'Ellana fait partie des bleus et blancs. Obéissant aux ordres, accomplissant ses missions, progressant chaque jour, elle ne pensait à rien d'autre qu'à ses buts. Tuant tous les révolutionnaires et pirates sur son chemin, elle s'approchait chaque jour un peu plus, de la sphère qu'elle espérait atteindre. Elle avait grimpé dans les rangs des Marines, arrivant à augmenter son grade, petit à petit et ayant atteint, grâce à aux connaissances acquises dans sa jeunesse, le rang de stratège. Concocté des plans en faisant en sorte de prendre ses ennemies comme des rats. Faire en sorte qu'aucun d'eux ne leur échappe, espérant toujours au plus profond de son cœur, qu'un d'eux soit le monstre qu'elle cherchait tant.

Voilà ! C'est ainsi qu'est l'histoire de cette jeune marine. Elle est loin d'être grandiose mais, dans les larmes et dans le sang, elle a forgé l'Ellana que nous connaissons tous. Pourtant, bien que je connaisse tous son passé, je ne pourrais rien vous dire de ce que comprend son avenir. Voguant sur une des quatre mers ? Ou sur Grand Line peut-être ? Allez savoir. Ce que je peux vous certifier, même si je ne vois pas l'avenir, c'est que cette petite nous réserve bien des surprises. Bonnes ou mauvaises ? À vous de voir...




Dernière édition par Ellana Caldin le Ven 18 Mai - 11:19, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Jeu 17 Mai - 16:26

Désolé du double post mais, j'ai fini cheers (désolé pour les fautes, j'ai fait du mieux que j'ai pu ^^')

Merci à celui qui me notera Smile
Revenir en haut Aller en bas
Misuto

avatar


Messages : 571
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 26
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
216/230  (216/230)

MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Jeu 17 Mai - 17:22

Je m'occupe de toi ce soir^^

_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misuto

avatar


Messages : 571
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 26
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
216/230  (216/230)

MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Ven 18 Mai - 0:29

Qualité : 3/6
Description physique 1/1,5 - Ta description n'est pas assez fluide, il y a beaucoup trop de ponctuation ce qui saccade ton texte et induit aussi des répétitions, ce qui est dommage parce que sinon c'est bien écrit, avec un vocabulaire varier et de bonnes tournures de phrases
Description morale 0.5/1,5 - Je ferai simplement la même remarque, avec des répétitions un peu plus marquées cette fois-ci
Histoire 1.5/3 - Toujours ce même de problème de ponctuation et du coup, les mots ou passage important ne sont pas mis en valeur. De plus, il y a quelques erreurs de mots (oublis ou fautes) qui font perdre du sens à tes phrases, et du coup je m'y perd aussi.
--> Dans l'ensemble c'est pas trop mal mais juste fait attention à cette ponctuation à ne pas en mettre trop. Parfois de longues phrases bien tournées et bien détaillées valent mieux qu'un paragraphe saccadé plein de répétitions

Quantité : 6/6
Description physique 1.5/1,5
Description morale 1.5/1,5
Histoire 3/3

Français 2/3 - Quelques fautes qui traînent par moment mais dans l'ensemble c'est bien
Mise en page 2/2 - Même s'il s'agit de la mise en page du forum, je souligne l'effort fait pour y apporter ta touche. Juste, si pour la prochaine fois tu pouvais éviter ses effusions de couleurs en fond car ça fait mal au yeux, et en plus, comme certains endroits sont sombres et d'autres clairs, pour les couleurs de textes c'est pas évident car sur certains endroits tu vois et d'autres non
Avis personnel 0.5/1 - Je dois avouer que j'ai trouvé le début un peu long mais la fin rattrape un peu
Originalité 1.5/2 - J'ai l'habitude de voir le meurtre de parents par des pirates, mais là tes parents adoptifs par un révo, qui plus est dans des conditions assez sadiques, c'était pas trop mal, ça change un peu (mais ça reste tout de même la mort de parents)
--> 6/8

Total 15/20
Voilà, tu peux garder ta note ou tenter de t'améliorer ? Après tu peux choisir un fruit si ça te dis (jusqu'au niveau 17 pour réserver), ou tu peux faire une demande pour tes épées si tu veux qu'elles aient une particularité (grandes lames peut-être), mais attention à ne pas être trop gourmande.
Si tu as des questions, n'hésite pas, toute l'équipe est là^^

_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Ven 18 Mai - 6:37

Merci pour cette correction =)
Je vais essayer de revoir (surtout la ponctuation) pour améliorer ^^
Juste une petite question, quand tu dis fluide, tu parles de la façon dont j'ai ecris les phrases avec la ponctuation, ou plutôt tout le texte, dans l'ordre par exemple, dans lequel il se déroule ? (j'ai pas l'impression de bien me faire comprendre la scratch )

Pour le sabre, j'ai Hayake Saito qui m'a proposé le sabre Ryuu Seishin, de son ancien personnage, que je pourrais récupérer. Enfin, si c'est possible ^^


Dernière édition par Ellana Caldin le Ven 18 Mai - 8:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Misuto

avatar


Messages : 571
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 26
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
216/230  (216/230)

MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Ven 18 Mai - 8:23

Quand je parle de fluidité, c'est effectivement au niveau de la ponctuation, ça résulte du même problème... ça coupe tes phrases et donc ça saccade ton texte.

Après pour le sabre, moi je ne vois pas de problème, il faudra quand même faire ta demande ici histoire qu'on te valide, en plus ça te fera un rp

_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Ven 18 Mai - 10:48

Voilà, donc j'ai essayer de régler les problèmes de ponctuation ^^ (c'est vrai que j'écris avec beaucoup de virgules ^^) et j'ai changé les images pour que ce soit plus facil à lire =)
(j'espere juste que ce sera pas pire xD)

Et juste, est-ce qu'après, quelqu'un pourrait me dire quel grade ? parce que j'avou que je sais jamais comment "calculer" ça scratch

Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Misuto

avatar


Messages : 571
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 26
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
216/230  (216/230)

MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Ven 18 Mai - 13:48

Qualité : 3/6
Description physique 1/1,5 - Même si effectivement tu as supprimé beaucoup de virgules, ton texte est encore un peu trop saccadé, tu fais beaucoup de phrases très courtes induisant des répétitions (ex : "Tout d'abord, son visage. Son visage est...beau. Il n'a pourtant pas de forme bien précise." --> tu pourrais l'écrire en une seul phrase - Tout d'abord son visage que l'on peur considérer comme... beau, même si il n'a pas de forme bien précise.) Du coup tu évite la répétition, et en plus cela permet au lecteur de lire la phrase d'un seul trait... j'espère que tu comprends
Description morale 1/1,5 - Du coup que t'as retiré des virgules, c'est un peu mieux, mais la remarque du dessus reste valable
Histoire 2/3 - Pareil, 1/2 point en plus pour tes efforts au niveau de la ponctuation


Quantité : 6/6
Description physique 1.5/1,5
Description morale 1.5/1,5
Histoire 3/3

Français 2/3 - Quelques fautes qui traînent par moment mais dans l'ensemble c'est bien
Mise en page 2/2 - Même s'il s'agit de la mise en page du forum, je souligne l'effort fait pour y apporter ta touche. Juste, si pour la prochaine fois tu pouvais éviter ses effusions de couleurs en fond car ça fait mal au yeux, et en plus, comme certains endroits sont sombres et d'autres clairs, pour les couleurs de textes c'est pas évident car sur certains endroits tu vois et d'autres non
Avis personnel 0.5/1 - Je dois avouer que j'ai trouvé le début un peu long mais la fin rattrape un peu
Originalité 1.5/2 - J'ai l'habitude de voir le meurtre de parents par des pirates, mais là tes parents adoptifs par un révo, qui plus est dans des conditions assez sadiques, c'était pas trop mal, ça change un peu (mais ça reste tout de même la mort de parents)
--> 6/8

Total 16/20
Du coup tu gagnes 1 point, sur le reste je ne peux pas rajouté puisque je ne t'ai pas enlevé de point pour les images de fond, mais je te remercie d'avoir changer ça, la lecture fut plus agréables^^
Pour ton grade, en fait on ne fais plus en rapport avec le niveau, mais de la même façon que pour les pirates avec leur primes, au mérite. Donc dans ton histoire, comme tu n'a pas développé tes actions en tant que marine, je t'accorde le grade de sous-Lieutenant... à toi de faire en sorte dans tes rp de monter en grade.
Voilà, si tu as des questions particulières où que tu veux des détails, mp moi (pour éviter de polluer ce sujet) et bonne continuation.

_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Ven 18 Mai - 14:20

(désolé un dernier poste)
J'avais pas compris ce que tu voulais dire (c'est bon la xD) mais en fait, c'est plus un style d'écriture plus qu'autre chose, j'écris pas tellement de longue phrase, c'est vrai que j'en ecris beaucoup de petites ^^ mais j'avou que je me repose sur des répetission ^^

Certain me dise qu'ils aiment d'autre non ^^ Mais je comprend tout à fait =)

Merci beaucoup pour ta correction et ton temps Smile (et le grade au passage xD)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ellana Caldin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ellana Caldin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Evasion (pv Kass Doz, Darth Sinya, Ellana Caldin)
» Le retour d'Ellana Caldin.
» Ellana Caldin
» Ellana Caldin
» Un message à délivrer [PV Ellana Caldin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Avant RP ¤¤ :: ¤ Votre Personnage ¤ :: Presentation :: Présentation validée-