Partagez | 
 

 Hayake Saito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hayake Saito

avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 21
Localisation : Partout

Feuille de personnage
♦ Niveau:
17/50  (17/50)
♦ Expérience :
0/170  (0/170)

MessageSujet: Hayake Saito   Ven 11 Mai - 13:13

Hayake Saito
Nom : Hayake
Prénom : Saito
Surnom : Pas connu a ce jour
Age : 21ans
Sexe : Masculin ♂
Lieu de Naissance : Moon Town

Camp : Chasseur de prime
Race : Humain
Grade : Futur chef d'organisation
Métier : Polyvalent
FDD/Arme : Young Young No mie/Magu Magu no mie/Logia du Magma
But / rêve : Il veut faire connaître sa passion au monde entier, Le Rolling Death
Physique
◄Je crois bien, que je dois me décrire physiquement, c'est bien cela que vous attendez tous non ? Le corps humain est complexe alors laissais-moi servir de sujet d'étude dans ce cas-là. Après tout je suis un beau gosse, c'est une bonne expérience non ? Évitez juste de me disséquer, je pense que ça ne sera pas très agréable... Ah ! Ben non en faites. J'ai une course qui commence je ne peux pas rester pour vous, peut-être pouvons-nous remettre cela à plus tard !►

◄Hé vous là ! Attendez ! Je suis spectateur, je peux vous le décrire. Et puis ça sera plus intéressant pendant lacourse non ? Bon et bien commençons. Vous le voyez le jeune homme d'environ un mètre quatre-vingts sur la ligne de départ ? Et bien c'est lui Hayake Saito, d'après ses statistiques de course, il pèse environ soixante-quinze kilos, il est rapide comme une flèche. Le teint de sa peau est très lumineux, on dirait presque une peau de bébé vous ne trouvez pas, une couleur pêche magnifique d'après certains avis. Sa carrure est fine et élancée mais c'est tout de même une carrure sportive, une carrure faite pour SON sport ! Après tout on se forge un corps et un esprit par soit même non.

Je vous décrirais son physique sous ses vêtements qu'après, car là on ne l'aperçoit pas vraiment donc autant décrire son style vestimentaire non ? Comme vous le voyez, il s'habille très simplement, mais avec classe même durant ses courses. Regardez sur son crâne, il porte un bonnet de couleur blanc, à chaque fois qu'on le croise dans le village il est toujours avec d'après ce que disent les gens, c'est son porte-bonheur. C'est un bonnet simple de bonne facture et de couleur blanche, vraiment beau. Tel qu'on le voit sur la piste, il porte une veste à capuche de couleur noire, avec quelques striures blanches au niveau des épaules, parfois on se demande s'il n'a pas chaud avec tout cet attirail sur lui, c'est que ça doit chauffer sous toutes ces couches. Bon je suppose qu'il porte des sous-vêtement et au-dessus de ceux-ci, son pantalon, d'ici je n'arrive pas vraiment à analyser le tissu, mais il a l'air d'être plutôt souple, vu comment il bouge ses jambes lors des courses. Il est de la même couleur que le reste apparemment, une couleur toujours aussi sombre, et pourtant je suis sûr que ce jeune garçon n'est pas entouré par les ténèbres. Ah et j'ai failli oublier ! Forcement il ne va pas faire du Rolling Death sans roller non ? Et bien les voilà donc, les Blades Rolling, fameux dans notre village. D'une magnifique couleur argenté, ces rollers sont mythiques grâce à leur forme particulière, le bout se finissant tel une corne de rhinocéros et qui avec la vitesse et l'agilité de l'utilisateur provoque les mêmes effets qu'une charge de ce féroce animal, mais le plus spectaculaire, ce sont ses roues, quand elle tourne d'un côté, elles sont rapide, mais quand elle tourne de l'autre elles entaillent la chair comme de vrais crocs, les roues du requin !
Blade Rolling:
 
Tien ! La course est déjà fini, c'était rapide ou alors j'étais tellement dans le débat sur ses vêtements que je n'ai pas vus le temps passer peut-être ?! Enfin bref allons le rejoindre dans les vestiaires pour voir son corps plus en détails non ? Regardez-moi ce visage, ne le trouvez-vous pas trop mignon, sous son grand âge il a encore une bouille d'enfant, avec son visage ovale et ses traits de bébé. Mais le plus magnifique dans tout ça c'est sa chevelure, d'une magnifique couleur blé, un champ qui s'étend à perte de vue, un plaisir pour les yeux, en revanche ça donne faim ... tout ce blé. Mais il y a bien quelque chose qui peut égaler sa crinière sur la beauté, ce sont ses yeux, d'un bleu océan très prononcé, tantôt clair, tantôt foncé suivant son humeur et celle du ciel, un bleu si profond que l'on pourrait s'y perdre et s'y noyer complètement, sûrement une des façons les plus belles et les plus heureuses de mourir par noyade. Et bon pour la suite il est comme tous les humains, bien que ses lèvres ne soient pas rosées.

Et bien il me semble vous l'avoir déjà dit, mais c'est un sportif, il a donc la carrure qui va avec fine et élancée, musclée à souhait, mais la partie de son corps la mieux taillée reste toute la partie basse. Ses épaules sont légèrement carrée ce qui montre qu'il entretient quand même le haut de son corps, ses biceps sont tout de même visible même s'ils ne sont pas extravagant. En revanche, le haut de son ventre et bien forgé, en effet il a deux pectoraux qui ont l'air aussi dur que l'acier, telle deux plaques de fer, ce sont les armures forgées pour protéger son petit coeur tendre. Pour continuer j'enchaîne sur ses abdominaux, forgé avec le temps par les coups et les séances d'entraînement répétées, ils sont bien dessinés et ce n'est pas sûr cela qu'il va envier un autre garçon. Et maintenant le bouquet final, la partie de son corps qu'il utilise sûrement le plus, que toutes les personnes sur cette planète utilisent le plus ! Le bas du corps et donc ses jambes forgées au fil du temps par toutes les courses qu'il a dû endurer pour arriver au stade où il en est. Ce jeune homme à des jambes longues et fines, ce qui lui donne une très grande liberté de mouvement et d'action, des jambes taillées pour la course, deux vrai bijoux !►
Mental
◄Salut Hayake ! Je suis désolé de te déranger, mais je fais un journal pour le village et je me renseigne sur toutes les personnes qui y habitent alors pourrais-tu me parler un peu de toi, de ton comportement vis-à-vis des autres, ce que tu aimes dans la vie et tout le train train quotidien quoi !►

◄Je l'aurais fait volontiers, seulement ton caractère, ce n'est pas vraiment toi qui le perçois, c'est ce que pense les autres, qui est important, l'impression qu'ont les autres personnes du village sur moi je ne la connais pas donc demande leur plutôt à eux qu'à moi. Les sentiments que l'on a envers une personne sont unique et indestructible sauf dans le cas de la haine souvient toi-en bien !►

◄Bon et bien du coup suivons les conseils des grands et pour ce journal, partie : Champion du Rolling Death nous allons interroger les différentes célébrités du village, c'est fou comme j'ai l'air d'un reporteur à parler comme ça ! ah ah !►

◄Saito ? Je pense que c'est une personne très sympathique, son ancien nom ne lui allait pas du tout. Avant qu'il ne change, il se nommait Hayate, qui signifie la tempête, en référence à quelque chose de violent et de destructeur qui a la force de ravager ce monde et de le détruire. Il n'avait pas choisi son nom et trouvant qu'il ne lui correspondait pas du tout, il l'a changé. Il considère le fait de ne pas choisir son nom comme un crime envers l'humanité, car une personne avec un nom craint sera forcément rejetée par le reste du monde et c'est dans des cas comme ça qu'il prend les gens sous son aile. Mais évitons de partir dans ce genre de débat, chacun à ses propres opinions sur la vie. Ce jeune homme est un sportif dans l'âme, mais il ne flirt pas qu'avec ses Rollers, c'est une personne qui se lie très facilement d'amitié avec son entourage. Comme si dieu lui avait donné un don pour surmonter tous les problèmes qui s'opposent à lui dans la joie et la bonne humeur d'une amitié forte. C'est un don très précieux, dont il se sert beaucoup visiblement, car tout le monde l'adore au village. Seulement, il ne se lie pas d'amitié qu'avec les personnes qu'il en juge digne, tuer pour se démarquer d'un lot, détruire une ville entière seulement pour le plaisir, les gens comme cela il veut les éradiquer de cette planète, c'est donc l'ironie du sort, car en faisant cela, il devient lui-même une personne de ce genre. Plongé dans l'envie de tuer ceux qu'il considère comme des déchets. Et de toute façon on ne peut pas l'arrêter il en fait toujours qu'à sa tête, sur les pistes de course ou en combat, c'est une vraie tête de mule, mais si l'on oublie cela, c'est une personne tout à fait normal et attentionnée. ►

◄Merci à vous ! Bon et bien transition, nous continuerons après la Pub ![...] Nous revoilà donc avec une personne assez proche de lui, elle devrait pouvoir nous en dire plus sur notre sportif favori ! ACTION !►

◄Vous parlez de moi là ?! Désolée je m'y mets tout de suite jeune homme, mais vous savez, je ne suis pas douée pour parler, mais je suppose que ça n'a pas d'importance ! Sai c'est une personne très calme et sérieuse. Pour lui, garder son calme, c'est primordial, pour se concentrer avant une course, avant un combat, Pour lui c'est une façon de gérer tous ses problèmes, des plus petits aux plus grands. En gardant son calme d'après ce qu'il m'a dit, on analyse plus facilement l'adversaire, ses forces, ses faiblesses et pour enfin frapper là où ça fait mal, tandis que la personne calme elle sera comme un mur d'acier impénétrable et indestructible. Rester calme, tout le monde peut le faire, même si ce n'est pas facile, c'est parfois un don, parfois une simple compétence que l'on a acquis soi-même. Il y a beaucoup de choses qui apportent la haine dans ce monde, mais dans ce cas-là, ignorez-les. Respirez et restez calme. Et puis ce qu'il est intelligent, mais pour lui l'intelligence n'est qu'abstraite, il réfléchit aux conséquences de ses actions comme un vrai chef de guerre, mais affirme que cela, tout humain peut le faire, il suffit juste de savoir s'en servir, de l'intelligence que l'on nous a donné, chacun la développe à sa manière, c'est un garçon très sérieux qui ne fera jamais une seule erreur, si elle peut lui coûter la vie soyez en sûr !►

◄Et bien visiblement notre jeune ami est très aimé, mais moi je connais ses points négatifs, alors autant que je clôture ce journal avec cela. Car il ne faut pas croire que c'est un ange complètement pur. Sous cette carapace de gentillesse, de calme et d'intelligence, il lui arrive d'exploser, comme toutes les personnes normales d'ailleurs, chacun à ses axés de rage. Seulement le plus souvent la colère entraîne la défaite et c'est pareil dans la vie croyez-moi, alors si on vous provoque, ne répondez pas, analysez la situation pour en tirer les conclusions les meilleurs et les plus pacifiques. Mais lui de simple paroles peuvent le faire passer par tous les états connu de l'être humain, de l'amour à la haine, d'une envie de construire une amitié avec quelqu'un à une envie de le tuer enfin bref vous m'avez compris c'est bien simple faites bien attentions à vos paroles avec lui et tout ce passera bien.►
Histoire

Un ange descendu du ciel ? Non sorti d'un ventre !

Mon corps pousse, fort, très fort, je tente une percée avec la tête, mais ça résiste bien, mais je n'abandonne pas, j'attaque une seconde fois un peu plus fort, j'entends les hurlements de la femme, mais je ne vois rien. Les muscles qui m'entourent m'aide à sortir, je les sens se compresser sur moi, me faisant glisser toujours un peu plus vers la sortie, je pousse toujours tête la première. Puis finalement dans un dernier effort, d'un puissant coup de tête tel un rugbyman en pleine mêlées, je m'extirpais de la taverne qui me retenait prisonnier depuis neuf mois, sauf que je me mis à regretter lorsque je sentis pour la première fois autre chose que la douce chaleur maternelle du ventre de ma mère. Il y avait du bruit, j'avais peur, je sentais mon corps se déplaçait tout seul, porter par des gens masqués, je me mis à pleurer, pleurer, pleurer. C'est le principe magique que l'on appelle la naissance, tellement heureuse, mais tellement triste en même temps, je voulais y rester dans ma petite caverne toute chaude, comme un homme préhistorique, après tout je n'avais même pas besoin de chasser pour manger, tout m'était donné comme par magie, par un très long fil, mais il fût finalement coupé, par tous ces hommes masqué et en tenue blanche, c'est après moi qu'ils en ont ces méchant monsieur. Ils veulent me découper et me faire rôtir c'est ça ! Au secours je veux retourner dans cette couche protectrice ne me mangez pas ! Puis soudain, la lumière ce fît plus vive c'est vrai qu'il faisait sombre jusqu'à maintenant, je venais d'ouvrir mes petits yeux tout bleu.

-Tu vois c'est notre enfant ! Mais comment est-ce qu'on va l'appeler ? Saito, je trouve ça magnifique moi, un nom angélique, pour mon petit ange que j'ai attendu pendant neuf mois. Mon enfant à moi.

Les sons que j'avais perçus me m'étaient à l'aise, j'étais contre une peau douce et chaude, réconfortante et je me sentais observé, au minimum par deux paires d'yeux. Je crois qu'il y a ceux de ce que l'on appelle un père et ceux de ma mère, d'où perler quelques larmes de joie salée et remplis de bonheur. Elles venaient s'écraser sur mes joues dans un petit « POC » et se mélanger aux miennes, des larmes montrant à quel point la vie est importante. Ce sont mes chroniques à moi et à ma famille, c'est mon histoire, mon passé, ma mémoire. Des moments que je ne pourrais oublier. Des instants bien trop précieux pour que je les cède à n'importe qui. Le jour on le souffle d'une vie c'est manifesté. Le souffle d'un futur grand homme...

Voilà déjà quelques jours de passé dans cet endroit tout blanc, au creux des bras de ma mère, pleins de monde nous rendaient visite, c'est parce que je suis mignon ça ! Je mémorisais les visages un par un, ça peut toujours servir, puis sans que je ne puisse dire quoi que ce soit on me fit essayer des vêtements de toutes sortes, parfois des trucs très bizarres, de nombreux commentaires sur mes yeux. Les compliments fusaient à longueur de journée. Puis vînt enfin l'heure de quitter cet endroit monotone, j'allais enfin pouvoir débuter la vraie vie ! Enfin j'espère du moins, le seuil de la porte franchis, pour la première fois, je voyais un bleu aussi magnifique. Le bleu infini de l'océan, ce bleu qui est indomptable et qui m'attire tant malgré que je sois un nourrisson. Je pense que si j'y vais maintenant ma vie se finira bien vite donc on attendra un peu avant de toucher ce saphir immense. Soudain je me sentis chuter, d'un coup, mais toujours dans les bras de ma mère. C'est elle qui venait de se faire souffler, mais par quoi ?! Une mauvaise odeur que je n'aimais pas rôder dans l'air et une chaleur insupportable. L'hôpital avait explosé mais heureusement personne n'avait été blessé, moi je pleurais, c'est tout ce que je pouvais faire, tout ça c'était juste une banalité de la vie, quelque chose qui peut arriver partout et pas qu'à nous sur la petite île de Moon.

On va au supermarché ? Mais non c'est une course de Roller !

-Maman ! Maman ! Je crois que je vais me mettre au roller ça à l'air cooooool, je sens que je vais adorer, mais est-ce que je peux emprunter ceux de papa, vu qu'il ne les utilise jamais après tout ! Ça évitera qu'il rouille trop ! Steeeeuuuuuplait !

C'est moi à treize ans, j'ai une bouille d'ange, je suis un ange comme l'avais prédit ma mère, pourquoi est-ce que mes chroniques sautent douze années de ma vie ? Tout simplement, car ses années la sont ennuyeuse et qu'il ne s'y passe rien pardi. Ma mère avait hoché positivement la tête et je repartais déjà sur mes quatre roues, tout d'abord un peu d'entraînement, après tout le sport réputé de l'île de Moon je voulais en devenir champion et il faut bien débuter par quelque chose. Je me mis à rouler jusqu'à une petite colline, c'est de cet endroit que j'adorais contempler la Lune rouge qui était la source de lumière de notre île, aussi lumineuse que le soleil, d'après les rumeurs, mais moi je n'ai jamais vu de soleil. Seulement cette Lune rouge la journée, blanche le soir, il parait qu'elle est rouge depuis le drame de l'hôpital, car on y avait finalement retrouvé une trentaine de mort, tous ceux qui y travaillaient. Une sorte de mémorial quoi ! Personnellement je ne crois pas à toutes ses histoires de malédiction. Je ne crois que moi et mes parents, je redescendais tout doucement, finalement ce n'est pas si difficile à manier que ça les Rollers, bien que ceux de papa soit bizarre, quand tu roules en arrière ça creuse la terre. Mes parents m'ont dit que c'était pratique quand ils étaient encore fermier, enfin trêve de bavardage je dois rentrer ou je vais me faire tirer les oreilles moi ! Ce n'est que plus tard que je découvrirais à quoi servent vraiment ces roues ressemblant à des crocs.

Je l'avais enfin !! Mon passe pour le grand championnat de Death Rolling, après m'être entraîné pendant six mois à me battre et rouler en même temps et je vous assure que ce n'est pas facile. Le Death Rolling, unecourse de Roller sur différents terrains. Le but : Arriver le premier sans se faire avoir par les pièges ou par l'adversaire, car on a le droit de frapper l'adversaire, mais le nom « Death » est un peu de trop, car les participants ne peuvent en aucun cas se tuer. Celui qui gagne, il remporte la gloire à travers tout le village et puis ça rajoute du charisme, il y a que deux courses en fait, car nous ne somme que quatre Riders sur l'île tous les autres sont morts sans transmettre leur savoir et je trouve ça dommage. C'était le grand jour et je stressais, mon pouls ne se contrôlait plus, surexciter comme une pusse, mais angoissé. J'étais dans les vestiaires attendant simplement mon tour quand l'arbitre m'annonça dans le micro. Réglé comme une horloge je me levais tout doucement et avec une marche robotique je me dirigeais vers la piste, mais l'adversaire n'était pas là. Cinq Minutes d'attente toujours rien. Ma première course fût donc gagné par abandon ...
Génial ! De quoi blasé l'homme le plus sérieux du monde, mais la deuxième course elle était belle et bien annoncer, à côté de moi, un jeune homme de mon âge. Ses Rollers, il était magnifique, parfaitement brillant et tout avec de petites pointes sur le côté, je savais donc à quoi m'attendre.

-Ready …. Gooooooooooooooooooooooooooo !

Bam ! Le coup de feu avait retenti et moi j'avais réagi au quart de tour, mes jambes, elles se mouvaient toutes seule sur le terrain, un terrain dangereux, une route au-dessus de braises et d'arbres embrasés. Plusieurs possibilités de piège sur une piste comme ça, des piques, des trappes, des flèches et plein d'autre, mais le plus dangereux ... Ça reste l'ennemi ! Je l'avais même pas vue arriver sur ma droite, un coup de pied circulaire de ma part dévia les épines acérée de ses rollers qui étaient censé m'arriver dans le torse, mais j'étais doué pour ce sport je n'allais pas me laisser avoir par un amateur comme lui. « Tic » C'est ce que mes oreilles avaient perçu, j'avais activé un piège mais lequel, sans que je puisse sortir un mot, une colonne de feu jaillis juste devant moi. Je m'étais arrêté à temps, mais pour une colonne de feu elle m'avait geler sur place. Sur le coup mon sang n'avait fait qu'un seul tour dans mon organisme, encore légèrement sous le choc je repris ma course. Arrivant juste derrière le Rider adverse, je levais la jambe. Celle-ci parti à une vitesse folle vers son genou, par la suite cela eut pour effet de le faire s'effondrer, seulement il attrapa ma jambe, tombant avec lui. « Tac » une nuée de flèche nous frôla le crâne, s'il ne m'avait pas attrapé la jambe ... malheureusement pour lui je ne pouvais pas avoir de pitié, je m'étais juste promis de ne pas utiliser les crocs des roues durant cette affrontement. Me relevant tout doucement je voyais déjà l'arrivée, c'est qu'on allait vite quand même, il me devança au redémarrage et alors qu'il était à quelques mètres de l'arrivée, le dernier piège s'activa. Une plaque de fer se leva, lui écrasant littéralement la tête alors qu'il était à plus de vingt kilomètres/heure, puis la trappe, l'envoyant dans les flammes des enfers. Encore une fois j'avais réagi au quart de tour, faisant chauffer le métal de mes roues, la friction entraîna l'explosion de la petite quantité de gaz qui se trouvait dans la partie arrière me propulsant à grande vitesse vers le trou. Sautant à terre je pris la main de mon concurrent pour le sortir de là et pendant qu'il était encore sous le choc je partis finir ma course et remporter ce championnat, comme quoi l'analyse et toujours nécessaire ...

Suis ta route et poursuit ton destin !

voilà ça fait maintenant six ans que j'ai remporté mon premier titre de Rolling Death et aujourd'hui je m'apprête à partir à l'aventure, je vais enfin voir le soleil, voguer sur ce saphir géant qu'est la mer. Découvrir d'autres saveurs, des personnes avec qui je vais faire ma route, je ne sais pas encore quelle voie je vais prendre, mais je pense que mon choix viendra assez tôt. J'avais du mal à faire démarrer le bateau, face à toute ma terre natale, levant les bras dans un signe d'au revoir, j'étais triste comme tout homme qui quitte son domicile. Mais c'est une part de ma vie que je ne compte pas oublier, je reviendrais, plus fort que jamais. Avec des convictions, un rêve et une famille secondaire sur qui je peux compter, c'est parti pour l'aventure ! Et tandis que mon bateau dérivait au fil des flots, je n'avais aucune idée de ma prochaine destination. Et elle fût plus que surprenante.
Je me réveillais enfin, au milieu du bruit de poudre et de canon, de tintement dû au fer des épées, mais ou avais-je donc atterri, une île m'étant complètement inconnue et visiblement la guerre y faisait rage, quelle idée aussi de prendre la mer sans aucune compétence en navigation ... Soudain un homme se distingua dans le ciel, je le connaissais ! Il était apparu dans le journal au côté de Kyuujin Sei le traître, Zuiichi Spade voilà ! Mais pourquoi une personne comme lui volait-elle dans les airs comme ça. Cet endroit m'intriguais, je devais l'explorer pour en savoir plus sur ce qu'il se tramait ici. Un Marine s'approcha de moi me bousculant et passa ses nerfs sur moi.

-Au Boulot espèce de feignasse ! On meurt par centaine et toi tu te promènes, encore un mousse tout pourris ça ! Forcément ! Retourne à ton poste avant que j'en informe les supérieurs hiérarchiques ! On est en guerre merde ! Alors, bouge ton cul reste pas planté là !

Il repartit comme il était venu, sans rien dire, au moins j'avais appris deux choses, de une c'était la guerre et il y avait pleins de mort et de deux on m'avait pris pour un vulgaire mousse ... Non mais quelle honte franchement. Je repartais dans mon exploration, m'arrêtant soudainement dans un couloir, il y avait trois hommes, un semi-robot, un aux cheveux bleus et un au teint fantomatique, c'était le général chasseur de prime Azazel. Il est trop classe ! Il gardait le contrôle sur deux adversaire en même temps, il leur mettait complètement la pâtée. Oui vous ne rêvez pas c'est sur un seul coup d'oeil que j'ai choisi ma voie. Original non ? Je sentais le sol se fendre sous mes pieds, ça c'était pas bon signe, pas du tout même ! Faisant chauffer les roues de mes rollers, car oui je les avais emmené avec moi, je me fis propulser vers la sortie à une vitesse fulgurante, sortant juste avant que le bâtiment s'effondre, c'est trop cooool la guerre, enfin seulement si l'on écarte les gens qui meurent. C'était décidé je serais l'un des plus importants chasseurs de prime de mon ère il fallait seulement que je me trouve des idéaux. Et après tout cela. Deux ans passèrent me laissant largement le temps de réfléchir à ce sujet.


Dernière édition par Hayake Saito le Dim 13 Mai - 17:44, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Hayake Saito   Ven 11 Mai - 18:43

Juste pour que tu ne sois pas surpris, il ce peut que la faction des Révolutionnaires soit bloquée un certains temps au vu du nombre conséquents de membres "puissants" qu'elle abrite. Alors si jamais tu devrais écrire ta présentation (pas encore faite à ce que je vois) ne base pas toute ton histoire dessus afin que tu puisses la retaper, on sait jamais. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Hayake Saito

avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 21
Localisation : Partout

Feuille de personnage
♦ Niveau:
17/50  (17/50)
♦ Expérience :
0/170  (0/170)

MessageSujet: Re: Hayake Saito   Dim 13 Mai - 17:48

Up ! J'ai Finish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misuto

avatar


Messages : 571
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 26
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
216/230  (216/230)

MessageSujet: Re: Hayake Saito   Dim 13 Mai - 18:02

Je m'occupe de ton cas ce soir

_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misuto

avatar


Messages : 571
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 26
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
216/230  (216/230)

MessageSujet: Re: Hayake Saito   Dim 13 Mai - 22:24

Qualité : 4.5/6
Description physique 1/1,5 - Pas mal de répétitions et de redondances, mais sinon c'est bien écrit et agréable à lire
Description morale 1/1,5 - Attention parfois à une ponctuation pas très judicieuse ("'est une personne qui se lie très facilement d'amitié avec son entourage. Comme si dieu..." --> le point coupe ta phrase alors que c'est la continuité) et encore quelques répétitions
Histoire 2.5/3 - On retrouve encore le même problème de ponctuation, coupant des phrases en plein milieu d'énumération par exemple ("je vais enfin voir le soleil, voguer sur ce saphir géant qu'est la mer. Découvrir d'autres saveurs, des personnes avec qui ..." --> Soit tu recommences une phrases, soit tu énumères avec des ",")

Quantité : 6/6
Description physique 1.5/1,5
Description morale 1.5/1,5
Histoire 3/3

Français 1.5/3
Mise en page 2/2 - Belle mise en page, claire et épurée
Avis personnel 1/1 - Même si la fin est un peu décevante (courte), c'est une bonne présentation, une histoire sympathique est originale
Originalité 2/2 - Même si quelqu'un avait déjà proposé les rollers, l'histoire tournant autour, elle, est inédite.
--> 6.5/8

Total 17/20 - Le fruit que tu demandes est niveau 19, tu peux donc le réserver. A toi de voir si tu veux tenter d'améliorer ta prez pour grappiller quelques points ou si tu préfères rp pour monter de niveau ?

_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayake Saito

avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 21
Localisation : Partout

Feuille de personnage
♦ Niveau:
17/50  (17/50)
♦ Expérience :
0/170  (0/170)

MessageSujet: Re: Hayake Saito   Lun 14 Mai - 4:35

Nan c'est bon ! merci de la notation je vais de ce pas rp'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hayake Saito   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hayake Saito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Round #1 : Saito VS Kazama
» Carrière de Shikasuke Saito
» Armurerie de Konoha
» Shikasuke Saito, au rapport ! [fini]
» Comme d'habitude, il y a toujours des p'tits gamins louches qui trainent ici♪ [Pv Akira Saito]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Avant RP ¤¤ :: ¤ Votre Personnage ¤ :: Presentation :: Présentation validée-