Partagez | 
 

 Présentation de Rob Ichiji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rob Ichiji

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 26

Feuille de personnage
♦ Niveau:
20/50  (20/50)
♦ Expérience :
22/190  (22/190)

MessageSujet: Présentation de Rob Ichiji   Ven 11 Mai - 8:17








Carte d'identité


Nom : Ichiji
Prénom : Rob
Surnom : Robi
Age : 21 ans
Sexe :
Lieu de Naissance : Ile de Micqueot
Camp : Pirate
Race : Humain
Métier : Capitaine
FDD/Arme : Une grande hache de 2 mètres, un tomahawk de 50 cm, un pistolet et Hiso Hiso no Mi/Fruit du Murmure
But / rêve : Réunir ma famille. Pour cela, je dois devenir le seigneur des pirates afin qu'ils me prennent aux sérieux.




Description Physique


Rob Ichiji, bien que unique en son genre, est une personne avec un physique tout à fait ordinaire et très peu impressionnant.
En effet, Robi est loin de faire peur aux autres avec son corps, et pour cause… Même s’il a une taille tout a fait correct pour un garçon de son âge, 1,76 mètre, son poids quant à lui laisse plutôt penser que le pauvre jeune homme a été mal nourri durant son enfance, pesant tout juste 62 kilos. Cette combinaison poids/taille lui offre un physique plutôt frêle et peu musclé mais laissant place à d’autre capacité tels que son agilité, sa dextérité et sa vitesse.
Après avoir observé sa silhouette, intéressons-nous maintenant à ce qui est descriptible chez lui… son visage. On ne peut pas dire que Robi a une tête de caractère avec des traits marqués, au contraire, il a un visage très épuré, fin, qui reflète bien l’ensemble de sa carrure. Mais le plus marquant, ce qui attire le regard des gens en premier, le plus souvent les jeunes demoiselles, se sont ses yeux, deux émeraudes d’un vert intense et pur.
Surmontant ce beau et doux visage, une tignasse de cheveux châtains clairs qu’il laisse en bataille, se coiffant au gré du vent et des différents mouvements qu’il produit au cour de la journée. Seul marque de coiffure volontaire repérable parmi sa chevelure, sa petite queue de cheval attachée à l’arrière de sa tête et qui a tendance à venir pointer le bout de son nez par-dessus son épaule.
Pour résumé son physique en quelques mots, Rob Ichiji est un jeune homme à l’aspect sympathique avec une petite gueule d’ange.

Passons maintenant à sa tenue vestimentaire. Rob, pirate malgré lui, aime a respecté et à s’inspirer des grands pirates de renom qui ont fait la réputation de la piraterie tel que Gold D.Roger. C’est donc en son honneur qu’il s’habille comme lui, arborant des bottes montantes de pirate lui arrivant aux genoux, un pantalon en toile gris avec un turban rouge en guise ceinture. Une simple chemise blanche à manche longue, qu’il laisse souvent ouverte, dévoilant un torse peu musclé mais bien sculpté, vient compléter la tenue. Mais, ce qui s’inspire le plus de ce grand pirate est la veste rouge qu’il garde pour quand il aura un fier équipage à mener et qu’il ne porte donc pas en permanence.

Pour en finir avec son apparence, il ne me reste plus qu’à vous parler du prolongement de ses bras quand il se bat… ses armes. Commençons par celle don il se sert le moins et pour cause, elle n’est utilisable qu’une seul fois durant un combat car très longue à recharger. Il s’agit d’un simple pistolet à poudre, qu’il faut remplir après chaque utilisation, et qu’il n’utilise donc qu’en cas d’extrême urgence.
Spoiler:
 
Sa deuxième arme est un tomahawk, une petite hache d’environ 50 centimètres qu’il utilise souvent cat elle est très maniable aussi bien pour le combat rapproché que comme projectile à distance. Son tranchant n’est pas extraordinaire mais bien assez pour provoquer de belles entailles à l’adversaire.
Spoiler:
 
Sa troisième est dernière arme se nomme Horus ; c’est un cadeau de son père offert juste avant sa mort. Il s’agit une fois encore d’une hache mais celle-ci mesure 2 mètres et elle est à double tranchant, un des côtés étant plus petit que l’autre. Sa capacité de coupe est nettement supérieure à la première, faisant partie des 50 grandes lames, notamment aussi grâce à un poids peu élevé dû à la grande qualité de cette dernière. Malgré sa taille, elle reste donc assez légère et donc facilement utilisable, surtout pour quelqu’un comme Rob qui a appris à la manier à la perfection.
Spoiler:
 



Description Morale


La personnalité, on ne nait pas avec, elle se construit ; et celle de Robi a beaucoup changé au cours de sa vie passant tout d’abord d’un jeune gamin de nature enjouée et dynamique, parlant à tout va et souriant en permanence, à un adolescent un peu mal dans sa peau qui a du mal à trouver sa place et qui, du coup, s’éloigne en marge de la société, et pour enfin finir comme il est maintenant.

Aujourd’hui, Rob Ichiji n’a complètement rien à voir avec ses deux personnes et a changé du tout au tout et cela à cause se son nouveau statut de pirate et à tout ce qui c’est passé dans sa vie de jeune adulte. Robi s’est de nouveau réintégrer à la société et est même redevenu sociable, au point de se faire rapidement des amis et d’avoir très peu d’ennemis. Cependant, cet enthousiasme naissant ne s’accompagne plus des sourires qu’il offrait à tout va lorsqu’il était petit, non, au contraire, il propose quasi en permanence un visage sérieux et déterminé, esquissant de temps en temps, dans de rares occasions, un léger rictus de bonheur qu’on pouvait lire autrefois. Pour cause, une vie difficile et un objectif important à ses yeux qu’il a à peine commencé à frôler du bout de ses doigts ; un jour viendra où ce sourire réapparaîtra sur son visage, et ce jour-là signifiera qu’il se rapproche de son but.
En ce qui concerne son côté dynamique, il l’a toujours, et au fond il l’a toujours eu, jamais perdu, cependant il ne s’exprimait pas de la même façon. Aujourd’hui, Rob met cette énergie au service de sa mission et reste donc très actif en permanence mais toujours avec ce sérieux, sa joie de vivre n’apparait plus à travers ses actions. Encore une fois, on peut penser que ça lui reviendra avec le sourire lorsqu’il se sentira mieux, approchant de son but.
Bavard… il ne l’est plus ! Il avait réussi à retrouver un semblant de conversation dans son ancien équipage avec qui il s’entendait bien et aimait discuter de son but dans la vie mais… depuis cette terrible tragédie, c’est comme-ci il avait perdu la parole, comme s’il laissait la souffrance du monde parler à sa place car il n’avait pas assez de voix pour la combattre, et il est vrai que, quand on voit comment se développe le monde dans lequel il vit, on peut comprendre qu’aucun son ne sorte de sa bouche. Au final, les seuls êtres vivants avec lesquels il parle sont les animaux, et il faut dire que de ce côté-là, il est grandement aidé par son pouvoir. Mais le plus ironique dans tout ça, c’est que, au final, celui avec lequel il se sent le plus à l’aise et qui lui apporte un réconfort dans les moments les plus difficiles, c’est un perroquet qui, lui, sait parler le langage des humains.

Bon, mis à part ces traits de caractères existant depuis son enfance, Robi en a développé d’autres… Une rigueur à toute épreuve, il ne se donne pas le droit à l’échec et se donne à fond pour réussir tout ce qu’il entreprend, chaque action est calculé et élaboré selon une logique implacable. Il veut prouver à tout le monde de quoi il est capable et c’est pour cela qu’il se met la barre très haut.
Bien sûr, à cela vient s’ajouter une ténacité hors du commun. Ne se donnant pas le droit à l’erreur, Rob ne lâchera rien tant que la mort ne vient pas frapper à sa porte. Lorsqu’il entreprend quelque chose, c’est jusqu’au sang, et que se soit pour lui ou pour quelqu’un d’autre… quelqu’un sur qui on peut compter.

Après, pour ce qui est des gouts et des couleurs, il n’est vraiment pas difficile, il aime profiter de la vie et n’est donc pas difficile. La seule chose qu’il déteste, c’est ceux qui gâche leur vie de quelconque manière : alcool, drogues, risques inconsidérés… Et c’est pour ça que, même s’il pourrait sûrement se le permettre, Rob n’est pas volage, il aime la compagnie féminine mais ne se dévouera qu’à une seule femme dans sa vie.




Biographie

Chapitre I : Qu’est ce qu’on fait là ?

L’île était devenu un vrai champ de bataille, la poussière et le désespoir se propageait avec la brise glacée qui soufflait. La guerre avait fait beaucoup de ravage, et ceux parmi tous les camps présents, aussi bien les révolutionnaires que les pirates et les membres du gouvernement. D’ailleurs, au beau milieu de ce paysage désertique, chacun était représenté.
J’étais présent moi, et je n’étais pas seul. Je me retrouvais au cœur d’une bataille que je n’avais pas voulu mais qui s’imposait à moi, et pour cause… Autour de moi, la première personne présente n’était autre que Keb Ichiji, mon grand frère, un révolutionnaire partis en mer depuis plusieurs année. Il était en train de menacer de sa lame un jeune pirate qui était venu se mêler d’une affaire qui ne le regardait pas et avec qui, en plus de ça, ne s’entendait pas vraiment… mon plus jeune frère, Arek Ichiji. Ce dernier était quant à lui en train de prendre en joug un membre du gouvernement, un marine car celui-ci pointait sa lame vers son grand frère. Pourquoi protéger un frère qui nous menace et qui nous apprécie pas… tout simplement parce que ce marine était mon troisième et dernier frère, Basu Ichiji… j’étais en plein milieu d’une terrible bataille fraternelle.
Se fut Basu qui brisa le silence mortel qui s’était installé au sein de cette situation de plus incroyables.
Spoiler:
 
- Rend-toi Keb ! Tu ne peux pas t’échapper, le gouvernement a pris le pouvoir sur l’île, tu es cerné.

Mon grand frère était activement recherché pour plusieurs actions attentées contre la marine et Basu souhaitait l’arrêter pour réparer ce qu’il considérait comme un affront qu’il lui avait personnellement fait, et il est vrai que, si on regarde les nombreuses querelles qui avaient pris forment entre eux étant plus petits, on pouvait croire qu’il s’agissait d’une vengeance.
Keb répliqua à son tour.
Spoiler:
 
- Et tu comptes faire quoi si je refuse ? Tu vas me tuer peut-être ?!
- Si tu m’y obliges !


Et alors qu’il s’apprêtait à se jeter sur mon aînée, Arek s’interposa. Ça s’était bien mon petit frère, toujours aussi inconscient. Il s’était lancé très tôt en tant que pirate enfin d’empêcher cet affrontement prévisible entre les deux protagonistes. Depuis qu’il est tout petit Arek était délaissé, et cette fois-ci, il voulait prouver qu’il avait sa place dans la famille.
Spoiler:
 
- Stop ! Tu ne le toucheras pas ! Chacun d’entre nous va repartir d’ici vivant et libre, c’est compris !
- Tait-toi le morveux ! Avaient criés en cœur le révolutionnaire et le marine.


Et moi vous allez me dire… qu’est ce que je faisais là… c’est aussi la question que je me posais. Par sur ma présence à moi en particulier car je savais pourquoi j’étais là, mais je me demandais juste, l’émotion me submergeant…

- Comment on a fait pour se trouver dans une telle situation mes frères ?!




Chapitre II : Flash Back - Mon Enfance

Tout commence sur une petite île sur North blue, l’île de Micqueot, au début de ma vie… mon enfance ; et elle est compliquée.
Je suis le deuxième fils d’une fratrie de quatre garçons, tous fils de bucheron, un père aimant nous ayant toujours protégé et apporter tout ce dont nous avions besoin. Là où ça se complique, c’est pour le côté maternel… En effet, quatre enfants, trois mères différentes.

Le premier, mon grand frère Keb, est le fils d’une jeune femme tout à fait ordinaire tenant une petite épicerie avec ses parents ; c’est là que mon père l’a rencontrée et ils sont tout de suite tombés amoureux, enfin la belle histoire d’amour quoi. De cette romance est donc né Keb. Mais, le bonheur fut de courte durée, car la pauvre femme mourut en donnant la vie ; une tragédie qui avait peu de répercussions à l’époque pour un nourrisson, mais qui allait engendrer tout ce qui s’en suit…
Quelques mois après ce décès, mon père rencontra une nouvelle femme qui lui fit vite oublier sa tristesse et le regret de n’avoir pu profiter de sa femme plus longtemps. Cette nouvelle conquête, ma mère, était une pirate. Après être restée une année à s’occuper de moi sans reprendre la mer, elle se décida finalement à reprendre son aventure sur les océans, promettant de revenir un jour pour s’occuper de moi et de mon frère.
Cependant, entre temps, mon père, un peu volage, s’est mis à jouer les Dom Juan avec une jeune marine qui était venu à la base sur l’île pour une simple mission et qui a fini par rester, donnant vie à mon petit frère… Basu. Elle resta un peu plus longtemps dans notre vie que nos autres mères, s’occupant de toute notre petite famille comme il se doit.
Deux ans après cette troisième naissance, cette dernière dû repartir en mission, laissant mon père seul avec ses trois enfants… mais pas pour longtemps puisque, alors que plus personne n’y croyait, ma mère refit son apparition, j’avais alors 5 ans, Keb 7 ans, et Basu 3 ans. Elle fut surprise de voir mon troisième frère auprès de nous mais, bizarrement, compris la situation dans laquelle se trouvait mon père… on ne savait même pas si elle allait réellement revenir un jour. Au final, ils réglèrent tous ça sous la couette puisque neuf mois plus tard, Arek, mon dernier frère, naquît.

Au final, cela donnait une belle petite famille, qui resta ainsi composée plusieurs années. Mes frères et moi-même aidions mon père dans sa tâche de bucheron, mais au final, moi seul continuai cette activité qui était plus de loisirs puisque ma mère avait rapporté assez de trésors de son voyage pour vivre toute une vie. Du coup, un lien particulier attacha mon père et moi ensemble.
Notre vie vie continua normalement pendant tout ce temps. Avec mes frères, nous aimions bien jouer aux pirates et au marine ensemble, Basu jouant souvent le membre du gouvernement en hommage à sa mère qu’il n’a presque pas connu, mise à part tout ce que notre père lui a raconté sur elle, car ce dernier ne nous cachait absolument rien. Cependant, déjà jeune, Keb restait à l’écart et nous démontra un comportement inquiétant, le genre de comportement qui va engendrer la suite des événements.




Chapitre III : Flash Back -Scission

J’avais maintenant atteint la vingtaine d’année, Keb avait lui 22 ans et s’était forgé un caractère légèrement rebelle ; Basu allait sur ses 18 ans et avait hâte de les avoir pour pouvoir s’engager dans les forces marines. Quant à Arek, il avait bientôt 15 ans et était le jeune garçon le plus fougueux et le plus… inconscient que je connaissais. Chacun d’entre eux était un peu extrémistes dans leur genre, si bien qu’ils avaient très peu d’amis ; moi, je m’étais lié avec cinq amis avec lesquels nous nous imaginions chaque jour de partir à l’aventure.
C’est cette année que tout les problèmes commencèrent… mon grand frère adoptait un comportement des plus en plus marginal et inquiétant. Un soir d’orage, alors que ma mère nous inondait comme tout le temps de son amour, Arek ayant peur des éclairs, Keb piqua une crise…

- Pourquoi ? Pourquoi je n’ai pas eu le droit à cette chance moi ? La vie est injuste ! Je ne mérite pas d’être le seul à vivre ça !

Il attrapa alors le pistolet rangé dans le tiroir de la commode à côté de lui et appuya sur la détente… Ma mère s’écroula par terre, une flaque de sang se dessina alors autour de son corps, inerte. Alors qu’un silence de mort s’était installé, Keb attrapa son manteau et son sabre et sortit en claquant la porte… on ne l’a plus jamais revu. C’était donc ça le mal qui le rongeait depuis tout ce temps… l’absence d’amour maternelle. Il est vrai que c’était le seul à ne pas avoir connu sa mère, même si Basu, lui, l’avait que très peu vue, et il était tout petit.

A partir de ce jour, tout changea dans la famille. Basu développa chaque jour un peu plus son esprit gouvernemental et n’attendait qu’une chose… obtenir sa majorité pour partir en mer en tant que marine et capturer Keb. Car oui, depuis son meurtre, mon jeune frère avait juré de l’arrêter pour qu’il paye de son crime. Une fois l’âge limite atteint, il s’engagea donc et partit à sa poursuite. Il monta vite en grade afin de pouvoir se déplacer selon son propre commandement.
Tous deux firent rapidement parler d’eux, Keb en tant que révolutionnaire et Basu, en commandant de la marine, si bien que leur apparition dans le journal n’était plus une surprise et chaque jour, ils se rapprochaient un peu plus l’un de l’autre… le duel semblait inévitable puisque Keb avait encore un compte à régler avec Basu étant le seul à avoir encore sa mère en vie. Arek, comme à son habitude réagit de la façon la plus stupide qui soit… il prit la mer en tant que pirate afin de les retrouver et d’empêcher cette terrible confrontation ; ni mon père, ni moi n’avions pu l’en empêcher. Je restais donc seul avec mon paternel à la maison jusqu’à mes 19 ans…
Nous pouvions dorénavant suivre les aventures de tous dans les nouvelles du matin et cette déchirure familiale plongea mon père dans les ténèbres… il fut pris d’une terrible maladie qui ne lui laissait que très peu de temps à vivre. Un soir, alors que je me trouvais à son chevet, il m’adressa ce qui allait être ses dernières paroles.

- Rob… mon garçon… tu es le dernier espoir de la famille !

Les larmes commencèrent à humecter mes yeux et malgré mon incompréhension quant à ses paroles, je l’écoutais attentivement.

- Toi seul peut réunir notre famille… tu dois empêcher l’inévitable et arrêter la folie de tes frères !



Chapitre IV : Flash Back - Retour au présent

- Dans le petit coffre à trésor de ta mère, il y a quelque chose qu’elle tenait absolument à te léguer … je ne sais pas ce que c’est mais c’était important pour elle. Moi aussi j’ai quelque chose pour toi… je ne peux pas te laisser partir comme ça… je l’ai fait faire spécialement pour toi… elle est sous le lit !

Mon père esquissa un petit sourire, il avait l’air heureux de m’offrir ce présent. Je regardais donc sous le lit et en sortit un énorme objet emballé dans un tissu blanc ; je le déballai et eu la surprise de découvrir une immense hache à double tranchant de deux mètres. Les lames avaient l’air extrêmement tranchantes et de très bonne qualité.

- Tu étais le seul à avoir un réel intérêt pour l’abattage et Horus te revenait donc de droit ! Maintenant va mon fils ! Sauve notre famille !

Sur ces mots mon père s’éteint, le sourire aux lèvres… je n’avais pas le droit de le décevoir. Je me dirigeai à présent vers le coffre de ma mère pour voir ce qu’il y avait de si important à ses yeux à l’intérieur… je l’ouvris… et, à ma grande stupéfaction, eu le loisir d’admirer un authentique fruit du démon. J’en avais déjà entendu parler mais en avais jamais vu en vrai. Ma mère en possédait donc un depuis tout ce temps, et elle l’avait gardé spécialement pour moi… cependant, devais-je le manger ?! Celui qui en consomme un devient maudit des eaux en contrepartie d’un pouvoir incroyable, mais impossible de savoir sur lequel on allait tomber. Tant pis, je devais faire confiance à ma mère… je me décidai donc à le manger. La première bouchée eut un goût horrible, et la suite était quelconque… j’avais hâte de découvrir mon pouvoir. En attendant, je me préparai à partir. J’attrapai une petite hache, la première avec laquelle j’avais coupé du bois en compagnie de mon père… elle signifiait beaucoup ; je revêtis aussi la veste rouge de capitaine de ma mère, c’était le dernier souvenir palpable qu’elle me laissait ; et enfin, je pris un objet fort en émotion, mais je me devais de l’emmener avec moi car il représentait la chose la plus puissante pour moi sur cette terre, l’arme qui a réussi à faire tomber ma mère… le pistolet qui avait servi à son meurtre. J’étais fin prêt au départ.
Cependant, même si j’étais extrêmement déterminé, je ne me sentais pas de partir seul à l’aventure, il me fallait un équipage avec lequel traverser toutes ses épreuves ; et à qui d’autres que mes cinq amis d’enfance je pouvais penser. C’est ainsi que dès le lendemain, après avoir tous accepté ma proposition, excités par les futures aventures qui nous attendaient et surtout réalisant notre rêve de gosses, nous prîmes la mer à bord du bateau de pêche du père de l’un de mes camarades, ce qui fit de lui le capitaine naturel du navire, aussi car c’était lui le plus fort et le plus courageux d’entre nous.
Spoiler:
 

Tous les six vécûmes beaucoup de péripéties toutes plus trépidantes les unes que les autres, enchainant les combats contre les membres du gouvernement et les histoires les plus folles sur les îles plus étranges. Cette incroyables épopées dura une année entière, j’avais alors 20 ans ; et c’est le temps qui me fallut pour mettre la main sur mes frères. Tous s’étaient réunis, involontairement, sur une île où devait avoir une réunion des plus importantes de l’histoire. Nous y participions en tant que pirates reconnus, mais toute cette mise en scène n’était en fait qu’un piège… une guerre sans précédent débuta alors sur cette petite d’East blue, confrontant pirates, révolutionnaires, marines et autres. C’est comme ça que, après une lutte sans merci pour notre survie, je m’étais retrouvé face à mes trois frères. Mon équipage fut décimé pendant la bataille, il ne restait plus que moi et ma famille. Chacun se menacé mutuellement, Basu voulant faire payé son meurtre à Keb qui avait pris pour cible mon petit Arek qu’il jugeait comme un déchet qui n’avait rien à faire là. Lui pointait Basu du bout de sa lame pour l’empêcher de commettre l’irréparable.

- Comment on a fait pour se trouver dans une telle situation mes frères ?!



Chapitre V : Tout ne fait que commencer

- Arrêtez s’il vous plait ! Tout ça ne rime à rien… on est du même sang !
- Oh toi la-ferme ! Qu’est ce que tu connais de ce qu’on a pu vivre pendant toutes ces années, tu as toujours vécu dans les jupes des parents ! Je pari même que c’est père qui t’envoi, tu ne peux même pas venir ici de ton plein gré !
- Oui et alors… ceux sont ses dernières volontés ! Je ne vois pas ce que ça change !
- Oh ça change tout crois-moi… père nous a toujours méprisé, sinon pourquoi changé tant de fois de femme ?! Au final, nous ne sommes même pas de vrais frères, alors pourquoi on t’écouterait toi ou ce vieux fou ?! Tu n’es qu’un minable incapable de prendre sa vie en main, alors t’as pas de conseils à nous donner !
- Et toi petit frère… on a les mêmes gênes… s’il te plait écoute moi !
- Désolé grand frère… je ne peux pas les laisser faire !
- Tu vois, même le gamin en a plus que toi dans le ventre… tu es vraiment pitoyable !


La situation était vraiment critique… mes frères ne semblaient pas me prendre au sérieux et refusaient de m’écouter, et aucun d’entre eux ne voulait lâcher l’affaire. Et alors qu’un boulet de canon explosa tout près de nous, Keb en profita pour prendre la fuite… Basu réagit très rapidement, trop vite pour Arek… il sortit une arme à feu et tira. La même scène se reproduisait une nouvelle fois… mon sang, ma chair… mon frère s’écroula par terre, abattu d’une balle dans le dos par un autre membre de la famille. Arek réagit au quart de tour, fou de rage, comme à son habitude, et attaqua le marine. Un duel débuta alors entre mes deux petits frères… et moi dans tout ça, je n’avais pas bougé d’un pouce, toujours pétrifié par le souvenir ressurgissant du passé.

Une nouvelle explosion retentit, séparant les deux combattants. Basu, blessé par le canon fut obligé de se replier sous les yeux rageurs d’Arek se relevant tout juste.

- Et toi tu ne fais rien ! Tu reste planté là comme ça sans agir ! Ils ont raison… tu es vraiment pitoyable ! Tu vas faire quoi de ta vie maintenant que tu es seul, sans personne pour te diriger ?! En tout cas moi, j’ai quelqu’un a retrouvé, alors tu m’excuseras de ne pas te tenir la main… looser !

Puis il partit à la poursuite de Basu, mais il était sans doute déjà trop tard. Au fond, ils avaient raison… qui je suis pour les stopper ? Ils ont vécu tant d’aventures comparés à moi, ils ont fait tellement de choses que moi, je parai insignifiant à leur côté. Pour pouvoir enrailler cette machine, il faudrait que je leur prouve que je vaux quelque chose, que je ne suis pas qu’un simple suiveur… il faudrait que je devienne le Roi des Pirates… Hum ! Quelle blague ! Comment devenir un tel homme quand je n’ai même pas d’équipage et que je suis aussi faible.

J’étais démoralisé, cependant, l’histoire était loin d’être fini… Arek voulait toujours venger Keb, et Basu faire régner la justice et éradiquer les pirates de ce monde ; la bataille ne faisait que commencé. J’aurai pu rentrer chez moi et laisser tout ça se faire, mais je m’étais fait une promesse, réaliser le souhait de mon père, je devais donc tout faire pour y arriver.
C’est ainsi que je regagnai le bateau de mon ancien équipage. Il était dans un sal état mais pouvez toujours naviguer. Il y avait assez de vivres et de trésors pour me maintenir en vie pendant au moins une année entière, c’est donc le temps qu’il me restait pour trouver la solution et devenir quelqu’un.

Mon aventure ne fait que commencer...


_________________ ~♫
Fiche Technique


Dernière édition par Rob Ichiji le Dim 8 Juil - 14:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rob Ichiji

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 26

Feuille de personnage
♦ Niveau:
20/50  (20/50)
♦ Expérience :
22/190  (22/190)

MessageSujet: Re: Présentation de Rob Ichiji   Sam 12 Mai - 13:36

C'est bon j'ai terminé Smile
J'espère que ça va le faire et que celui qui me notera prendra plaisir à lire.

Merci d'avance

_________________ ~♫
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar


Messages : 82
Date d'inscription : 16/07/2011

MessageSujet: Re: Présentation de Rob Ichiji   Dim 13 Mai - 16:11

Qualité : 5,5/6
Description physique 1/1,5 ça aurait pu être un peu plus détaillé, même si visiblement il n'a pas grand chose à décrire
Description morale 1,5/1,5 J'aurais quand même aimé un peu plus de détails
Histoire 3/3
Ça gère la fougère

Quantité : 6/6
Description physique 1,5/1,5
Description morale 1,5/1,5
Histoire 3/3

Rien à redire

Français 2,5/3 Très peu de faute, c'est presque parfait
Mise en page 2/2
Avis personnel 0,5/1 Je trouve ça un peu Banal le fait que la famille meurt, en revanche venir de mère différente était bien trouvé
Originalité 1,5/2 Dans un certain sens c'est original par le fait d'avoir 4 frère de faction différente mais c'est aussi Banal par le fait que chacun suit la même voie que sa mère et la disparition des mères au fur et à mesure

Total 18/20

Niveau 18 / Enjoy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-renaissance.forumgratuit.org
Misuto

avatar


Messages : 571
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 26
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
216/230  (216/230)

MessageSujet: Re: Présentation de Rob Ichiji   Dim 30 Juil - 15:21


 



Carte d'identité


Nom : ?????
Prénom : ?????
Surnom : ?????
Age : 26 ans
Sexe :
Lieu de Naissance : ?????
Camp : ?????
Race : Humain
Métier : ?????
FDD/Arme : ?????
But / rêve : ?????


 

Description Physique



????? ????? ?????
????? ????? ?????
????? ????? ?????

 
Description Morale
[color][font]


????? ????? ?????
????? ????? ?????
????? ????? ?????

 

[/font][/color]
Biographie
[color][font]

Chapitre I : ??????
 
????? ????? ?????
????? ????? ?????
????? ????? ?????

Chapitre II : ?????
 
????? ????? ?????
????? ????? ?????
????? ????? ?????

Chapitre III : ?????
 
????? ????? ?????
????? ????? ?????
????? ????? ?????

Chapitre IV : ?????
 
????? ????? ?????
????? ????? ?????
????? ????? ?????

 

[/font][/color]

_________________ ~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Rob Ichiji   

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation de Rob Ichiji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Avant RP ¤¤ :: ¤ Votre Personnage ¤ :: Presentation :: Présentation validée-