Partagez | 
 

 C'est le retour du ténébreux [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ivan Dragunov

avatar


Messages : 115
Date d'inscription : 05/12/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
25/50  (25/50)
♦ Expérience :
42/250  (42/250)

MessageSujet: C'est le retour du ténébreux [PV]   Mer 2 Mai - 20:47





Ivan Dragunov






Que naisse ma légende...
















Hmmmmmm... Finalement ce nouveau accoutrement me va très bien. Qui aurait pensé revoir l'une de mes servantes sur West blue. Ah ? Je suis allé trop vite.

Après avoir démontrer mon pouvoir face au monde où que j'aille le calme disparait et la marine me pourchasse inlassablement. Mais il y a quelques semaines de là j'ai rencontré une personne... C'est mal de le dire, mais c'est elle qui m'a reconnu et non moi, il a fallu quelques minutes pour m'en souvenir, si je me souviens d'elle c'est parce-qu'elle travaille dans la couture, c'est une couturière et avec un talent sans égal d'après les rumeurs. Travaillant dans un magasin célèbre, sur West Blue, Balmaroh Tessa, c'est le nom de la boutique et ainsi de la personne, elle est patronne et possède déjà une dizaine d'ouvrières et il y a tellement de styles assez joyeux et diversifiés que rien ne m'étonne avec elle. Si je vous parle d'elle c'est pour une raison très simple, j'ai abandonné mon accoutrement habituel et utiliser celui de Tessa. Elle a préparé spécialement pour moi après avoir vue mon avis de recherche et elle est si absorbé par la création d'un tout autre style vestimentaire et... Ma foie je suis très impressionné. Elle a pensé à tout, elle a voulu me faire changer complètement mon image et personnalité afin de me faire passer pour quelqu'un d'autre et pour l'instant je n'ai pas de problème avec la marine et les chasseurs de prime. Changement de coiffure, bandana rouge autour de ma tête, veste et pantalon noir s'approchant plus à la tradition militarisé, mais plus personnel et unique. Bottes sombres plutôt pesant, mais bien solide, rien à voir avec mes chaussures classiques et sont renforcés par une plaque d'acier teinté en or, mon avant bras gauche est renforcé par de l'acier, bien que les griffes... Je ne sais quoi dire, mais elle dit qu'elle aime ça, elle voulait que je ressemble plus à un démon, elle a bien réussi, car avec la cape qu'elle m'a confectionné, recouvrant la partie supérieur de mon corps, allant même recouvrir jusqu'à mon nez, laissant mon regard dévoilé, comme seul parti découvert de mon corps et laissant tomber ce long tissu rouge plutôt lourd, avec cet effet usé tout au bout de la cape, dès le vent souffle dedans cela arbore plus à un guerrier solitaire tout droit sortie d'un monde fantastique. Ces multitudes ceintures déployés sur une bonne partie du haut de mon corps est en réalité un nouveau style qu'avait en tête de la patronne.

Tessa, anciennement styliste de ma famille, travaillant pour son propre compte à présent me fait don de ce cadeau, elle voulait que je le porte car elle espérait démontrer son talent aux yeux du monde entier qu'il y a à présent un nouveau style charismatique, bien mieux que le costard et robe de soirée, le style gotique. Elle même s'est allé s'habiller ainsi, de couleur noir et rose et accessoire à la fois mignon et nouveau. C'est une femme pleine d’innovation depuis qu'elle est libre.

Depuis ce jour je m'en sorts plutôt bien, juste le temps de m'y habituer, sinon je n'ai pas vraiment de problème de ce côté, rien ne m'entrave mes mouvement et ainsi porter mon katana derrière moi. Bien je vous ai parlé de moi, maintenant parlons de ce qui nous entoure, ici c'est la grande place peuplé de touriste et de civil et en face de moi la fameuse échafaud qui n'a pas bougé d'un poil, c'est exactement en haut de l'échafaud que le seigneur des pirates, Gold Roger, fut exécuté. Je suis sur Logue Town camarade. Je suis venu ici car j'ai été appelé pour de simple raison: rejoindre le groupe qui représentera le futur des révolutionnaires.
Trois nom ont été cité: Saskia, Zack Fair et ainsi Mitsukane. Deux noms m'ont tilté, ceux que j'ai rencontré plus tôt sur une île où nous avons failli y rester. En tout cas notre leader m'a bien surpris pour m'appeler directement sur mon escargophone...

-Ivan, tu rejoindra l'équipe de Mitsukane, vous serrez la nouvelle génération de notre organisation, il a un projet très spécial pour nous tous et, sans compter de ton pouvoir déjà si terrifiant, tu es un excellent combattant pouvant accomplir les missions les plus rudes et en plus de cela tu es un honorable membre de la révolution, depuis longtemps tu as combattu pour notre noble cause et tu n'as pas failli à ta tâche. Aide les pour accomplir le rêve de nous tous...-

Me voici-donc sur cette île, je devais rejoindre mes nouveaux camarades pour partir sur Grand Line, ça fait combien de temps que je ne suis pas retourné là-bas ? Je pense que naviguer sur les mers bien agitées va renforcer ma témérité et ma volonté. Ce serra un bon entraînement, même si je ne suis pas si jeune que cela à présent... Mais j'ai encore de longue vie devant moi et j'ai hâte de voir où ira ce rêve.

Il est vrai que ce lieu infeste de marine et de chasseurs de prime, je me sens mal à l'aise. Il faut que je pense en moi que ces gens ne me voit pas comme un homme qui a une grosse prime à présent, oui c'est vrai, j'ai changé de tenue, personne ne devrait me reconnaitre. reste calme et tente de rejoindre tes camarades vers d'autre destination, pour cela quelqu'un devait m'attendre de l'autre côté de la ville et je suis à mi-chemin à présent, c'est déjà pas mal. Ma route s'arrête juste après avoir passé la grande place, là où se trouve un bon nombre de chasseurs de prime et devant un bâtiment où regroupe tout les affiches concernant les avis de recherche et ainsi un lieu d'échange de leur proies capturés contre une forte somme. Un homme vient de m'interpeler, quelqu'un qui ne m'est pas familier, mais lui oui:

"Hé! Attends mon gars! Reste juste comme ça... Mais oui! Ce katana... Je l'ai déjà vue il y a plus de 3 semaines, il y en a pas des masses de ce genre de katana, en fait je suis absolument sûr qu'il est unique vue sa forme... Alors ce qui se cache sous ce cape... Il se pourrait que tu es l'homme que j'ai toujours recherché! depuis le temps que je t'ai poursuivi et il a fallu que tu tombe devant moi?! Je suis chanceux! Ivan Dragunov, avec une prime de 60 million de berrys, t'es à moi!"


Juste après ce mot je pouvais entendre ce bruit familier de mécanisme d'armement d'un pistolet, puis il en va pour deux, puis encore et encore jusqu'à ce que je me rends compte que je suis encerclé et pris pour cible. Ma parole ce type a fichu en l'air ma couverture et me voila à découvert. Hum... Inutile de le cacher, vue la situation il est préférable de faire face du mieux que je peux. Décrochant de quelques boutons liant le boucle de ceinture, laissant voir enfin mon visage. maintenant que tout le monde ont eu confirmation de mon identité je ne peux plus que supposer de voir un combat s'engager dans la seconde qui suit, mais restons calme, ils ne tirerons pas entre eux voyons, enfin... Si je me tourne vers un chasseur de prime le plus proche, juste un gars assez froussard pour déclencher les tirs. D'un geste brusque comme si j'allais l'attaquer et suivit d'un "BOOO" et voila le vilain qui tire les yeux fermé, suivit d'un crie de terreur. La balle qui m'est destiné passe à côté de moi après l'avoir esquivé puis entre en contact avec son compère d'en face qui enchaine à son tour un autre tir, tel un domino chacun commence à tirer vers moi, sauf que là et depuis deux secondes je ne suis plus à la même place. Ces balles qui vont blesser, voir même tuer ces bons gaillards, mais c'est de leur faute, pas moi, enfin si en partie. De tout façon je me trouve déjà loin de leur groupe, cependant j'ai déjà la ville après moi. Je recommence à courir, comme avant d'ailleurs, courir courir aussi vite que je le pouvais, histoire de ne pas avoir trop de monde sur moi. Je peux apercevoir plusieurs groupes de chasseurs de prime se mobilisent et me pourchassent sans retenu, j'ai du affronter quelques un avec mon katana, sans vraiment le sortir de son fourreau, des fois j'emploie mon pouvoir afin d'anéantir les opposants qui barrent ma route, comme le -Dark Wall-, la technique qui me permet de forcer le passage et de traverser les rues sans crainte. A présent les marines sont mobilisés eux aussi, j'ai à présent toute la force anti-criminel sur mon dos, même si j'arrive à mettre hors d'état de nuire mes assaillants ils n'ont pas l'air d'être démoralisé par mon pouvoir, ils pensent à plusieurs ils y arriveront à me mettre à terre, mais ce n'est pas que j'ai peur d'eux, c'est juste que je veux tout simplement rejoindre mon contact, pas vraiment le temps pour assiéger cette île.

Hum... Comme si je n'avais pas assez de problème qu'une personne seule réussi à m'arrêter dans ma course, juste au moment où je pensais avoir semer tout le monde, dans une rue étroite et sombre, où le soleil à du mal à nous atteindre, une personne arborant de fine corps et soyeux, mais démontrant comme quoi elle n'est pas si inoffensif qu'elle en a l'air, car elle aussi possède un fruit du démon, je peux en témoigner dans quelques instants...








_________________ ~♫



Dernière édition par Ivan Dragunov le Jeu 3 Mai - 15:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: C'est le retour du ténébreux [PV]   Mer 2 Mai - 23:49

"Croumch!"

Voila, vous veniez d'être les témoins directs de l'agonie d'une pomme. Quel était le coupable? Et ben figurez-vous qu'ils étaient un groupe, multirécidivistes, et réputés pour les crimes de cette engeance. Oui, je parle bien des dents blanches d'une certaine Lux Aeterna. D'ailleurs, cette dernière jeta sans honte les preuves de son péché, saluant la fin d'une vie "frutale" d'un simple étirement matinale. Ok, le soleil avait déjà fait plus de la moitié de son parcours, mais qu'importe, il fallait bien que je tue l'ennui, oui je...car Lux, c'était moi! Perchée sur un des nombreux balcons de la base Marine de Loguetown, je regardais les nuages, me sentant l'âme d'une vache. Évidemment, un escargophone patientait à mes cotés, une commandante ne pouvant se permettre de flâner dans un lieux si stratégique ; sauf que, aujourd'hui, une relative félicité régnait sur la ville. Non pas qu'il n'y avait aucun pirate à pourchasser, car une journée pareille relèverait du fantasque, mais disons que rien ne demandait l'intervention d'un gradé. Portant l'habituelle veste de mon ordre, je m'affublais aujourd'hui d'un ensemble orange. Un short un peu court et une chemise collée à ma peau formait le haut, tandis que de longues bottes noires masquaient la peau sans doute trop exposée de mes jambes. Profitant du silence qu'offrait mon altitude, je fis négligemment tinter mon bâton, cherchant une musicalité qui ne saurait exister.

Cela faisait bien une heure que je m'abandonnais à ma paresse, si bien que ma conscience décida de perturber mon repos, emmenant mes pas divins dans les rues de la ville. Hormis son ton légendaire, cette cité avec le chic des lieux anciens, les rues pavées complétant le cachet vieillot des bâtiments quelques peu vétuste. Les "lanternes en papiers" pendues à mes cheveux n'aidant pas, je ne passais pas inaperçue, bien que sincèrement il était assez difficile d'être effrayée par ma présence. Non, au pire certain retenait un fou rire à cause du symbole siégeant sur ma veste, alors que d'autres s'étonnaient de ce style plutôt singulier. M'arrêtant auprès d'un marchand d'armes, je m'attardai à contrôler les transactions du jour, sachant pertinemment que ce cher monsieur ne me dira jamais "Et ben voyez-vous p'tite dame, entre une dizaines de pirates et trois ou quatre collectionneurs, je m'en sors plutôt bien!". Heureusement, un feux d'artifice mit court à ces futilités, sauf que...

"Hein?!"

Ouai, j'avais l'air un peu conne avec la tête en l'air, et la bouche anormalement étirée... mais un putain de feux d'artifices sans feux d'artifices c'est étrange non? Pensant un instant qu'il y avait très peu de chances qu'un orchestre quelconque essayasse un nouveau style musical, j'en viens à une conclusion un peu plus...sensée. Immédiatement, ma cadence s'accéléra, mes pieds se faufilant au travers des passants en direction de l’échafaud. Si effectivement il s'agissait de coups de feu, le nombre de détonations avait de quoi inquiété. Et puis bordel, une fusillade dans un lieux touristique, espérons que mes hommes ne soient pas aussi insensés. Déjà, des images de fouets et de cire chaude défilaient dans ma tête, lançant ma créativité dans la recherche d'une punition adéquate.
Arrivant enfin sur la scène du crime, je restai...bouche bé. Une ligne morbide encerclait un homme, qui, l'espace d'un instant, semblait tel un ange au milieu des cadavres. Le temps semblait suspendu, mon regard ayant largement le temps de se poser sur chacune des victimes, constatant avec une once de soulagement qu'il ne s'agissait pas de marins. Chasseurs de primes ou pirates, qu'en sais-je, il n'en ressortait pas moins que cet homme trônait sans crainte au milieu du carnage.


"Ouaw..."

J'aurais sans doute pu me montrer plus loquace, mais sur le coup rien d'autre ne me vint. Fidèle au principe du Rubato, le temps rattrapa sa suspension, le Dieu funèbre initiant une retraite, tandis qu'une masse humaine s'élança sur ses pas. Ma raison me revenant enfin, je remarquai le bastion des chasseurs de primes, et comprit la raison de tout ce vacarme. Nul besoin de le présenter, une prime de 60 millions de berrys étant rarissime sur les blues, Ivan dragunov était à Loguetown. Évidemment que je le connaissais, et le contraire serait assez honteux vu qu'il s'agissait d'une des plus grandes primes des blues. Bien que cela avait surement déjà été fait, je me servis de l'escargophone dissimulé derrière l’échafaud pour lancé un appel aux armes, signalant la présence d'un monstre pareil sur l'île. Oui, il avait prit de l'avance, mais avec la vague humaine qui le poursuivait, je n'aurais aucun mal à le rattraper. M'élançant à sa poursuite, je choisis toutefois les toits comme chemin, et fructifiant un bond, mon corps divin se métamorphosa. Mes membres se transformèrent en pattes, tandis que ma colonne s'allongea, et qu'une fourrure recouvrit ma peau. Mon visage parfait fut affublé d'un museau parfait, et suite à un lèchement de babine, j'humai l'air afin de mieux repérer ma proie. Ma vitesse étant sublimée par cette forme nouvelle, je filai en flèche humaine au dessus de la ville, mes neufs queues virevoltant élégamment au gré du vent. Les vaincus formant une route évidente, j'arrivai enfin à rattraper le fugitif, et alors qu'il se croyait en sécurité, je bondis de nouveau, me faisant l'obstacle entre lui, et la liberté. Ma veste toujours accrochée à mon cou se reposant lentement sur mon dos, indiquant par la même occasion que je n'étais pas là pour prendre le thé. Étant a peu près de la taille d'un grand chien, je n'avais pas particulièrement à levé la tête pour le regarder, et sans doute put-il discerner un sourire sur ma face renarde.


*Enchanté bo goss!*

Non, je n'avais pas parlé, et pourtant j'étais certaine que ma voix avait résonné dans son âme. Prenant une profonde inspiration, je solidifiai et mes appuis, et me défiant d'une quelconque politesse, je crachai un torrent de flammes sur la célébrité. Bon soyons modeste, il s'agissait bien plus d'un puissant souffle qu'un véritable torrent, mais le résultat fut le même, l'étroitesse de la rue aidant, le belâtre devait être aussi confortablement installé qu'un mec bourré en face d'un train d'une vive allure. Je n'y allais certes pas de main morte, mais cette course poursuite m'avais permis de constater quelques étrangetés, tant est qu'il ne faisait aucun doute quand à la nature démoniaque du Dragunov. Reprenant ma forme de femme magnifique, douce, élégante, sensuelle, enviable, aimée, plaisante, admirable, admirée, charmante, belle, sensationnelle et parfaite, je fis cette fois retentir ma voix, ne cherchant point à retenir mon ton quelque-peu chantant, mais au combien amusé.

"Parce que 60 millions de berrys ça ne s'obtient pas en trichant dans une partie de billes ; - Ivan Dragunov, vous êtes en état d'arrestation. -Prenant le temps d'un sourire empreint de sérénité, je repris de plus belle mon moment solennel. - Veuillez me suivre, de gré... ou de force."

Non, je ne le sous-estimais pas, mais disons que je n'étais pas totalement sans défense, et qu'aujourd'hui, je n'étais guère d'humeur à paniquer. De plus, un affrontement ne saurait passer trop longtemps inaperçu, aussi pouvais-je songer à d'éventuels renforts ; mais à quoi bon y penser? Nul homme un tant soit peu galant ne dresserait son arme sur une femme (je parle bien d'une arme faite de bois ou d'acier...), non?
Revenir en haut Aller en bas
Ivan Dragunov

avatar


Messages : 115
Date d'inscription : 05/12/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
25/50  (25/50)
♦ Expérience :
42/250  (42/250)

MessageSujet: Re: C'est le retour du ténébreux [PV]   Jeu 3 Mai - 15:55





Ivan Dragunov






Une femme et deux lanternes...














En voila une forme très particulière, voir même légendaire. C'est la première fois que je vois de tel créature sortir du mythe et coexister avec ce monde, mais le plus troublant est le fait d'entendre une voix dans ma tête *Enchanté bo goss!*. Ce ne sont pas mes pensées, c'est comme si une voix parlait directement derrière mon oreille. Quel expérience étrange, c'est ce qu'on appellerait de la télépathie. Hum, bien que j'ai deviné qui se cache sous cette forme un danger imminent se fait pressentir, à peine elle m'a dérangé dans mes pensées qu'elle s'apprête à faire quelque chose avec son museau. Dégagent soudainement de la flamme dans les entrailles de ses dents, je pense que la suite est très clair. bon dieux de bonsoirs je pensais qu'il n'y avait que Alexander qui pouvait utiliser le feu, mais il semblerait qu'il y ait une autre... Je n'ai pas perdu mon temps à lever mon bras recouvrant alors de mon ténèbres devant moi, à cet instant, nous deux, ensemble, avons lancer nos attaques, une nouvelle fois je revis cette expérience, le feu contre le ténèbres. Notre pouvoir est si puissant que la ruelle auquel nous nous trouvons ne pouvait résister, contenir de tel force de la nature. L'explosion n'a pas été classique, mais bien plus que cela, bien plus haut que ces bâtiments nos deux attaques entrent en contact sans jamais se mélanger comme de la peinture. Nos assauts s'estompe continuellement jusqu'à cessé tout action entre nous, ce lieu est devenu une véritable ruine, la flamme ardent a brûler bien plus qu'un simple bâtiment, continuant à détruire les voisins à petit feu, quant à mon ténèbres... Il en a tellement absorbé qu'il en reste plus grande chose. Nous avons crée un terrain plus large et plus chaotique, un endroit bien significative entre le bien et le mal.

Ca fait combien de temps que je n'ai pas eu droit à un affrontement digne de mon rang ? Probablement depuis l'affrontement contre Alexander... Elle est assez confiante pour me sortir cette phrase fétiche de la marine, bref ce n'est qu'un détail qui m'importe peu aujourd'hui. Même si c'est une femme, elle est avant tout une combattante, ne m'en veut pas si je viens à te blesser belle demoiselle. Empoignant ma main gauche sur le fourreau de mon katana, décrochant de ma ceinture et le brandissant devant moi, de mon autre main j'agrippe la manche tressé dans de la soie très dure et éternelle, laissant apparaitre la lame teinté de marbre, ne brillant plus comme les autres katanas, il est peut-être normal, Mithra à plus de mille ans d'histoire et elle n'a jamais connue de vieillesse. Sortant lentement de son fourreau sous un bruit silencieux jusqu'à disparaitre, laissant place à l'arme pointé directement vers elle:

"Alors ce serra par la force jeune demoiselle"


Remettant le fourreau à sa place j'ai décidé de montrer un peu l'étendue de mon pouvoir, elle témoignera de ma grandeur dans le monde entier ou bien serrai-je terrassé par la puissance mystique de cette jeune femme et son zoan mythique. J'ai commencé par recouvrir mon katana de mon ténèbres, oui, le Yami no Ken, l'épée des ténèbres, le stade supérieur de ma maitrise actuellement disponible. Comment je vais procéder contre elle ? Dois-je y aller avec douceur ou avec brutalité ? Bon de tout façon je perds de ma finesse, autant jouer destructeur. Je me suis mis en position Iai, mais avec mes deux mains, jambes fléchis, vous me voyez comme si je voulais qu'elle m'attaque en premier, bien sûr que non allons, c'est mon tour de l'attaquer vue qu'elle en a fait tout autant pour notre première rencontre. J'ai tracté autant de muscle dans les jambes pour préparer un bond surpuissant et mettre en oeuvre le Zentenka. C'est le moyen le plus efficace pour me rapprocher de mon adversaire. D'un regard glacial et menacent j'ai bondi vers elle, alors qu'elle se trouve à une vingtaine de mètres, parcourant en un pas la distance qui nous sépare pour me trouver devant elle en si peu de temps et d'un geste expéditive j'ai fait abattre horizontalement mon arme de droite à gauche contre elle, laissant échapper une colonne de lame noire parcourant la ruelle encore intacte, juste derrière elle, emportant en même temps les bâtiments qui sont entrés en contact avec cet entité effrayant. Attendez, ce n'est pas tout, je veux la voir danser, je veux voir l'agilité hors norme de cette gracieuse jeune femme, avec cet air insignifiant et innocent. J'ai commencé à démarrer le début d'une danse qui reflète à l'hymne de l'ange de la mort, la danse du Sérénade. Tournoyant sur sois-même, brandissant mon katana comme si je tenais en ma main ma partenaire pour cette danse, virevoltant harmonieusement tout en lâchant la fureur de mon pouvoir autour de moi. Si l'on regardait de loin, il est sans mal d'apercevoir autant de vagues noires emporter sur son passage toutes formes d'obstacles.

Après la première valse je me sens engourdi, utiliser deux techniques à la suite, demandant autant d'effort dans mes jambes et me voila immobilisé sur place, il semblerait que j'ai encore besoin d'entrainement. Fléchir mes deux jambes me fait du bien, craquer les articulations et sentir que mes muscles se détends sous ma peau, un peu de réconfort. Bref, le combat n'est pas terminé, je ne suis toujours pas le seul en ce lieux, elle est encore là, pris pour cible et sans vraiment la possibilité de bouger sur le champ je suis une proie facile. C'est bien ma veine, je dois compter sur ma défense absolu de mon ténèbres contre l'assaut d'une renarde en furie, mais je rigolais, je n'avais pas l'intention de me battre ici, je voulais juste passer, n'imaginez pas que je vais jouer le rôle du psychopathe, ce n'est pas mon genre.

Utilisant à nouveau mon pouvoir pour recouvrir mes deux jambes et commencer la me déplacer à vive allure, quittant cet endroit en cendre et me rapprocher le plus possible de mon contact, rejoindre mes futurs camarades est mon seul priorité.

"Si tu croyais que je vais rester gentiment à t'attendre pour me frapper c'est pas pour aujourd'hui, j'ai autre chose à faire ma belle furie"


Hmmmm, ce n'était pas du sérieux, juste pour de l'ironie, mais la belle furie ça... C'est vrai. Voir la transformation en hybride et en plus une femelle la rend encore plus jolie... Enfin à se demander comment elle serra, un corps de femme avec les queux de renard derrière ? On verra, pour l'instant elle me poursuit, je me demande jusqu'où je pourrai avancer.









_________________ ~♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: C'est le retour du ténébreux [PV]   Dim 6 Mai - 21:39

Mystérieux, voici comment je pourrais qualifier ce pirate, qui ne serait-ce que par son accoutrement parvenait à changer l'atmosphère. Ne lâchant pas ses yeux le temps de sa petite scène, je me mordillai légèrement les lèvres... par la force hein? Non, ce n'était pas le stress qui guidait ma réaction, mais plutôt l'excitation d'un combat prometteur. Aussi, lorsque le bellâtre se prépara pour l'assaut, je n'eus pas la décence de lui laisser son "tour"... Et d'ailleurs j'aurais été bien folle de le faire, car lors de la "poursuite" j'avais pu constater les étranges effets de cette chose "noirâtre", et loin de moi l'idée de tenter son utilité sur un être humain. Cependant, je constatai rapidement ma méprise, lorsque, fantasque, l'homme apparut devant moi, traversant en quelques pas seulement l'air qui nous séparait. Déjà, son arme tenta de me lécher, et plutôt que d'arrêter ma course je bondis carrément sur l'ennemi, passant par la gauche pour me retrouver dans son dos. Mon sourire disparu pour quelques secondes, vaincu par la lame ténébreuse qui fendait l'air, annihilant toute chose qui osait l'approcher.

"Erf..."

Je n'eus pas le temps de dire plus, car déjà l'outil funeste se mut de nouveau, ne me laissant que le temps d'un bond, ou repassant sous ma forme mythique, mon arme s'enfilant sous ma veste, j'entamai une course autour de l'homme-furie. Une seule erreur, et il n'y avait aucun doute sur l'issu de ce combat, aussi, lorsque la pluie noire se calma, je fus malgré moi contrainte à reprendre mon souffle, n'ayant pas le courage de reprendre forme humaine face à un tel adversaire. Pour ça, on peut dire qu'il avait des arguments tranchants, mais bon... moi même, je ne manquais pas de subtilités. Campée sur mes pattes, je fixai l'inconnu, prête à réagir au moindre hochement, me faisant le symbole de l'animal en cavale. Néanmoins, là où je m'attendais à un autre assaut dantesque, le malotru se mit à détaler, employant soit dit-en passant une vitesse surprenante. Gredin, oserait-il abandonner une demoiselle de mon acabit? Restant un moment prostrée, toute la misère s'abattant sur mes épaules, j'utilisai alors toute ma force télépathique dans un sublime cri de rage...

*GOUJAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAT!*

Décidément les hommes... ce n'est plus ce que c'était. M'enfin, fruit du démon ou pas, sa vitesse était toujours inférieure à la course d'un Kitsune, et quand bien même, j'avais d'autres atouts dans mon sac. M'élançant dans un galop enragé, j'eus, comme je l'avais présumé, très peu de mal à le rattraper, et, profitant d'un virage étriqué, j’achevai ses espoirs de fuite. Là où se trouverait une rue prompte à s’échapper, toute une troupe de marins musclés, poilus et virils bloquait le chemin, me permettant, d'un bond, de m'interposer de nouveau entre Ivan et la liberté. Atterrissant en plein milieu de ce groupe, celui-ci se dissipa lentement, laissant entrevoir la silhouette d'une femme et de 9 magnifiques fouets vibrant dans l'air. Le corps de la belle s'était développé, ses formes se faisant plus généreuses tandis qu'une fourrure partagée entre orange et vert recouvrait sa peau. Sa chevelure suivit la cadence, se teintant de rouge tandis que, victimes de cette étonnante crise capillaire, les lanternes se retrouvèrent au niveau des hanches, ; et pareillement, son visage déjà charmant s'inspira du renard, bien qu'on pourrait sans doute rire de ces deux énormes oreilles... mais qu'importe.
Cette forme n'étant guère compatible avec l'arrangement actuel de ses habits, sa veste de marine s'enroula sur ses hanches, formant un pagne ou le symbole de la justice restait évident, même si on avait bien plus tendance à regarder les hanches un peu plus "mise à nues". Sa chemise s'enroula autour de sa poitrine, laissant le torse délicieusement exposée, et voila comment je pris la forme d'une déesse... offrant, en résistance aux ténèbres, une Lumière éternelle... oui je sais, j'aime parler de moi à la troisième personne.


"Vous n'êtes déjà point galant... mais suis-je si peu plaisante que vous désiriez me fuir?"

Un ton tout à fait sérieux, mais dont le ton un peu trop inquisiteur dégoulinait l'ironie. Tout ce qu'il fallait pour montrer à cet homme que même entre ennemis, on pouvait être courtois. Offrant un dernier sourire, je frappai mon bâton contre le sol, dégageant un violent flash lumineux, tandis que je m'élançai vers l'adversaire. Sublimée par ma propre malédiction, je redoublai de vitesse, me lâchant à mon tour dans ma furie, entraînant le sabreur dans un pas de duo plutôt périlleux. Évidemment,mon arme rayonnant toujours mon partenaire devait avoir quelques problèmes de vision, mais la passion était là.

Peu désireuse de briser notre relation naissante, je pris le temps d'un intermède, la lumière quelque peu aveuglante laissant place à un cercle de 9 Lux Aeterna, dont ce cher Dragunov fut le centre. Il ne pouvait plus fuir, et sans doute ce temps de suspension était son ultime avertissement, bien qu'il fut évident que, l'un comme l'autre, nous n'avions pas encore exposé tout notre potentiel.


*On veut toujours pas s'asseoir et faire une partie de cartes?*

Télépathie...quand tu nous tiens!
Revenir en haut Aller en bas
Ivan Dragunov

avatar


Messages : 115
Date d'inscription : 05/12/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
25/50  (25/50)
♦ Expérience :
42/250  (42/250)

MessageSujet: Re: C'est le retour du ténébreux [PV]   Jeu 10 Mai - 13:54





Ivan Dragunov






Le secret dévoilé, le vrai sens du Yami no mi













*GOUJAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAT!*

WOUAAAOOOOOO! Elle m'a fait peur. Son pouvoir est vraiment bizarre, voir magique, employer autant de don à la fois c'est un peu de la triche. Enfin bref, ce qui compte c'est que je puisse rejoindre la personne et pour ensuite rejoindre sur Grand Line. Alors que je pensais pouvoir m'en sortir je viens d'être stoppé net par une division musclé de la marine, ma foie ils ont décidé d'envoyer du lourd aujourd'hui et pour terminer la renarde qui passe au-dessus de ma tête et se met en première ligne.

"Vous n'êtes déjà point galant... mais suis-je si peu plaisante que vous désiriez me fuir?"


Moi ? Je suis assez galant pour vous laisser tranquille, mais il semblerait que vous en voulez encore, ne venez pas vous plaindre le moment où vous pensez avoir le dessus alors que je n'ai même pas montrer le véritable pouvoir de ce fruit. A peine un instant d'attente et la voila reparti à l'attaque, mais avant elle utilise son bâton comme arme de prédilection et, sans que je sois méfiant, je viens de me faire aveuglé par la lumière que dégage son arme, quel est cet arme ? Viendrait-elle de l'île céleste ? Ou encore c'est une invention du gouvernement... Ou encore mieux est-ce son mystérieux pouvoir ? En tout cas bien joué, maintenant j'ai du mal à distinguer l'environnement. J'ai à peine recouvert ma vue qu'elle se trouve déjà devant moi, abaissant son bâton sur ma tête. J'ai eu le réflexe de faire marche arrière avec le ténèbres qui recouvre mes jambes, laissant voir le bout de son arme passant devant mon nez. Je l'ai évité de justesse, néanmoins elle ne lâche pas l'affaire et s'acharne sur moi, dissipant le néant du sol je devais me concentrer désormais sur notre combat. Dans un duo comme dans le duel, nous nous affrontons avec ferveur et discipline, chacun déployant l'art de combat des deux écoles différents, bien quand même j'ai un certain handicape avec cette lumière aveuglante qui passe pas loin de ma tête. Si j'arrive à la faire face c'est que j'observe uniquement ses bras, il n'est pas nécessaire de regarder l'arme pour savoir où va-t-il tomber. C'est un habitude très utile dans un combat, à la longue, pendant toute ma vie, on retient les mouvements donnés par mes opposants, dans la logique des mouvements on peut connaitre la suite. Cela s'appelle de l'anticipation et pour terminer l'expérience du combat.

Jusqu'au dernier nous nous sommes battus avec acharnement, laissant entendre le bruit lourd de nos deux armes, laissant en arrière le troupe d'élite, ne pouvant qu'observer la furie des deux combattant. A la dernière seconde elle a mis en place sans que j'ai eu le temps de m'en échappé, tellement concentré sur elle et sans vraiment pouvoir voir autour de moi, ses queux de renard, bloquant tout les possibilités d’échappatoires, piégé dans une cage à pigeon.

*On veut toujours pas s'asseoir et faire une partie de cartes?*


Hum... Toujours de la télépathie, néanmoins elle m'a bien eu sur ce coup. Que vais-je faire dans ce genre de situation ? Il n'en est pas question de me rendre alors que j'ai fait tellement de chemin pour arriver jusqu'ici. Néanmoins je dois aussi me présenter mes excuses devant elle si j'ai été peu galant pour satisfaire sa calamité. Bien, pour la peine je vais montrer quelque chose et faire un cadeau pour notre premier combat si intense.

"Combien même si je le voulais, mais le temps me manque, veuillez m'excuser, je ne sais pas comment me faire pardonner... Hum... Je vais vous révéler un secret et faire un cadeau"


M'approchant lentement, tout en abaissant mon arme, j'ai tenu de ma main gauche sur son bras, à ce moment son corps redevient à la normal, sans qu'elle ne puisse comprendre sur le champ et recouvrir tout son esprit, j'en ai profité pour approcher mes lèvres contres les siennes et d'unir l'ensemble pendant un instant. J'ai rouvert mes yeux pour la voir rougir, mais surpris. J'ai souri puis j'ai laissé quelques mots pour elle:

"Ma très chère, quand bien même tes talents divins et d'un corps sublime, rien ne pourra m'arrêter, car je suis plus qu'un utilisateur du fruit du démon, je vais représenter le mal absolu, celui qui mettra le chaos partout où règne votre justice et comme tu es témoin de mon pouvoir tu en serras une nouvelle fois témoin de l'étendu de ma force, mais en attendant..."


Oui, en attendant je ne pouvais me permettre de venir me gêner, déjà que le sol est recouvert de mon ténèbres, elle qui commence à prendre en compte, mais il est déjà trop tard que ses pieds trempe dedans, afin qu'elle se tient tranquille pendant un moment, j'ai dû employer ma furie contre elle, faisant sortir comme un volcan le ténèbres sur l'ensemble de son corps de femme. J'ai fait en sorte qu'elle ne subisse aucun dommage, juste qu'elle soit assez engourdi pour qu'elle ne puisse plus bouger et ainsi utiliser son pouvoir, car son esprit se voit perturbé et déboussolé par la peur et la crainte de mon néant. Ainsi ses gardiens entrent en action, tentant de la sauver du griffe de Satan. Malheureusement pour eux cela reste futile, car ce qui va suivre va les stopper net dans leur course, oui j'impose ma volonté avec mon pouvoir tout autour de moi. Déployant autant que je pouvais mon ténèbres aussi loin que je pouvais, s'élargissant de plus en plus, passant sous les pieds des marines et des bâtiments, en à peine quelques secondes j'ai déjà recouvert une partie de la ville, laissant voir un trou noir.

"Observe bien ce qui va se passer et reste près de moi si tu ne veux pas subir le même sort que tes camarades... BLACK HOLE!"


Sous le secousse unique, laissant entendre un bruit inquiétant, tout ceux qui sont sur ma zone se voient enfoncer dans le sol, comme si ils coulaient, mais en réalité ils sont aspirés par ma gravité absolue, brisant les éléments et se voir compresser par la suite. C'est comme si l'apocalypse est en train de se produire en ce moment même, même le ciel est si sombre que le soleil a du mal à traverser. Les cries de ces valeureux soldats ne seront plus que souvenir, car bientôt, comme pour tous d'ailleurs, ils disparaitront de la surface. Ainsi l'instant la plus tragique que j'ai jamais fait de ma vie, la seule survivante étant la seule témoin de ce théâtre inhumain, tout droit sortie du cauchemar. A présent il ne reste plus rien, laissant d'énorme trou dans la ville, ne laissant seulement moi et elle au centre.

"Et tu veux toujours croire en cette justice ? Ne me fait pas rire, j'aimerai bien voir si la justice peut empêcher ça!"dis-je brandissant mes deux mains sur chaque côté, comme quoi il n'y a rien à voir, car il n'y a plus rien ici. "Ne me demande pas pourquoi je t'ai épargné, ce n'est pas pour que tu en sois témoin ou que tu es inférieur à moi... Je pense que c'est bien plus que cela... Je.... Enfin bref, ne t'en fait pas tu reverras tes camarades plus tard, mais si tu tentes encore de m'opposer je ne sais pas si je me retiendrai pas, même si tu es une femme"














_________________ ~♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: C'est le retour du ténébreux [PV]   Sam 12 Mai - 22:02

Pénible...il était juste pénible! Malgré mon astuce, cet homme supporta sans même lâcher une goutte de sueur mon assaut. Évidemment, sa maître de l'escrime devait bien rire de mon style un peu rustre et sauvage, mais quand même, de là à asseoir une telle maîtrise... Le fossé entre nous était-il si grand? Alors que je me pensais en sécurité, mes clones assurant une diversion, un perfide courant d'air me prit en traitre, provoquant une quinte de toux importune. Oui, de tous les maux possibles, celui-ci était bien le dernier dont j'avais besoin, car évidemment, l'homme ténèbres sauta sur l'occasion, et déjà sa main vicieuse osa me toucher, et...

"Put..."

Non... ça devait être une blague... ça ne pouvait être que ça! Outre le fait que mon pouvoir s'échappa soudainement de mon corps, ce sont les lèvres du goujat qui justifièrent ma panique. Trop surprise par la témérité de ce renégat, je ne vis pas l'ombre qui se répandait au sol, et alors que je repris mes esprits, mes yeux d'habitudes si calmes s'écarquillèrent, tandis que mon corps refusait de me répondre.

"Mais qu'est-ce que t'es bordel..."

Non, ce n'est pas une voix fière et malicieuse qui s'éleva, mais un souffle tremblotant, miroir pathétique de mon état actuel. Prisonnière à la fois de cette mare noirâtre et de la main d'un bourreaux, je sentais malgré moi un froid étrange grimper sur mon corps. Mes entrailles s'amusaient à créer des nœuds douloureusement absurde, tandis que mon âme se vidait peu à peu de toutes lueurs d'espoirs. Je n'en avais strictement rien à foutre du spectacle que m'offrait l'inconnu, la brume qui emplissait mes yeux ne me laissant d'ailleurs pas le loisir de ce spectacle. Non... j'étais en train de mourir. Prostrée dans la rythmique de mes pathétiques halètement, je vivais en ce moment ma propre mort, tous mes espoirs s'engouffrant dans ce gouffre terrifiant...

"Je ne veux pas mourir..."

Oui, minable, je l'étais en ce moment, mais qu'importe... puisque j'allais mourir. Entièrement soumise à mon mal-être, je n'entendis que le murmure d'une voix. Terrifiant pouvoir que celui de plonger dans les ténèbres n'est-ce pas? Dommage que j'en fasse une expérience aussi personnelle. Toutefois je n'étais alors qu'au début de mon humiliation. Perdue comme je l'étais j'aurais sans doute supplier mon bourreau, si, levant les mains, ce dernier n'avait pas relâché sa prise. J'étais toujours couverte de ténèbres, mais aussitôt le contact rompu, ma forme divine me revint, et avec elle l’instinct de survie d'un animal au bord du gouffre. Abandonnant ma forme semi-humaine, je repris les traits d'un Kitsune, utilisant la force du désespoir pour bondir hors de ce marécage. Mon regard encore vide reprenait des couleurs, mais cela ne m’empêchai pas d'être triste à voir...
Chacun de mes muscles tremblant encore de ma précédente panique, je jetai alors un coup d’œil aux alentours, constatant non sans une pointe d'effroi le désastre qui m'entourait...


*Un seul homme... PUTAIN MAIS COMMENT C'EST POSSIBLE!*

Exacerbé par ma crainte, ma télépathie se fit si forte qu'elle aurait pu se confondre avec un cri. L'animal s'agitait, et alors que mes queues fouettaient de plus en plus frénétiquement l'air, je poussais un rugissement à mille lieux de l'humanité. Mon regard, brulant non pas de la flamme du combattant, mais de celle du désespoir, se fixa de nouveau sur ce cher Ivan.

*Ma justice?! DE QUOI TU PARLES BORDEL!*


De nouveaux, mes pensées brisèrent le silence, tandis qu'un manteau de flamme s'ajouta à ma peau. Non, je ne sombrais pas dans la folie, mais il y avait simplement que l'humiliation et la terreur ne font jamais bon ménage... Quoi, moi, une déesse, je devrais plier face à ce démon de pacotille?! NON! IL était hors de question que j'abandonne, et diantre la raison, de toute-façon réfléchir, dans mon état actuel, n'était pas une option. Il y a deux types de personnes, ceux qui se soumettent, et ceux qui dominent... hors je ne saurais être dominer. Quand bien même que cet homme m'avait réduit à l'état le plus pitoyable, je ne perdrais pas... au du moins ma furie tentait de m'en convaincre.

*Démon, monstre, ou peut-importe ce que t'es... CRÈVE!*


Il m'avait montré le fin fond du Sépulcre, et bien je me devais de lui ouvrir les Portes des cieux. Déchirant le ciel, un torrent de lumière s’abattit sur moi, tandis que mon corps s’agrandit, le Renard prenant des allures de géants, tandis que deux grands yeux flamboyants fixaient ma cible. Oui, c'était à ton tour de faire un tour dans mon monde....et alors que lla pluie lumineuse cessa, je trônais devant ma cible, mes flammes orangés sublimant ma gigantesque magnificence. De nouveaux, mes yeux plein de lumières te fixèrent, la Déesse se préparant à relâcher sa fureur.


*Adieu!*

Quoi, pensiez-vous vraiment que j'allais me retenir? Galvanisée par le sulfurant mélange de honte et de peur, je crachai toute ma fureur dans un souffle de flamme, qui n'avait besoin d'aucune illusion pour être gigantesque. Peut-être qu'à ma façon, je voulais moi aussi montré à cet homme qui m'avait si aisément soumis que je valais quelque chose, ou alors n'étais-je que réellement sous l'emprise de la panique. Quoiqu'il en soit, le fleuve flamboyant alla à sa rencontre, et sans doute le Révolutionnaire pouvait-il ressentir mon désarroi, ma furie...et ma frayeur!
Revenir en haut Aller en bas
Ivan Dragunov

avatar


Messages : 115
Date d'inscription : 05/12/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
25/50  (25/50)
♦ Expérience :
42/250  (42/250)

MessageSujet: Re: C'est le retour du ténébreux [PV]   Jeu 17 Mai - 0:00





Ivan Dragunov






Lumière contre Ténèbres! Duel mythique!













Hoooo ? Je peux voir de la peur en elle et pourtant elle trouve le moyen de pousser son corps à se battre. Est-ce-que je n'ai pas été assez sévère ? Dois-je passer à un niveau supérieur ? Si elle doit être animé par son honneur bafoué, alors je vais la faire rappeler de ce qu'elle était avant qu'elle n'obtienne ce pouvoir, si je dois employer pleinement la puissance de ma force couplé à mon ténèbres qu'il en soit ainsi. En attendant je ne pouvais que écouter ses pensées, sentir sa frustration arriver dans ma tête n'est pas vraiment déplaisant, surtout quand ce soit une femme qui voulait protéger sa suprématie. Je pouvais voir son corps de renard mythique prendre feu, comme si elle s'immolait tout seul, je pouvais même sentir le peu de chaleur arrivait jusqu'à moi, à cet instant j'ai compris que son esprit est animé par sa furie et qu'elle est bien déterminée à me montrer de quoi elle en est capable. Hum... Moi qui pensais que ça se terminerait si vite, en réalité la partie la plus intéressante ne va pas plus tarder.

*Démon, monstre, ou peut-importe ce que t'es... CRÈVE!*


Voila, c'est dit, elle est bien déterminé à m'éliminer malgré qu'elle soit de la marine, rien a foutre de la justice, tout ce qu'elle veut c'est effacer l'humiliation qu'elle a reçu de ma part, je n'ai fait qu’attiser la flamme de sa colère et pour être honnête c'est bien mieux ainsi, car pour la première fois je pouvais exercer le plein pouvoir que peut octroyer le fruit que j'ai mangé il y a quelques semaines. Je vais en faire tout autant, je commence à me recouvrir à mon tour de mon ténèbres, le néant est en train de monter dans le ciel et à se répandre au-dessus de nous alors qu'en face de moi et comme par je ne sais quel enchantement la lumière s'abat sur elle, c'est comme si le ciel voulait me juger. Après cette scène éblouissante la renarde avait déjà pris une proportion démesurée, à croire que rien n'est impossible avec elle, mais le résultat reste inchangé! Je peux me montrer trop confiant avec mon pouvoir, mais en réalité je commence à prendre goût de ma propres frayeur, la peur d'utiliser de tel élément... Toi qui a expérimenter le néant et de mes attaques obscurs il est temps de montrer à quel point je suis effrayant!

Je regarde dans ses yeux flamboyants comme quoi l'ultimatum a sonné...

*Adieu!*


Un simple mot qui prendrait de l'ampleur sur ce terrain, inspirant à fond et relâchant toute sa puissance, sa furie et de son effroi sous forme de rugissement de flamme, tel une commette se dirigeant à toute vitesse sur moi, je ne peux être que surprise par ce genre d'attaque, à de tel point que j'en suis heureux de pouvoir déployer toute ma puissance pour le contrer... A ma façon!

"Une fois que tu en serras sûr de m'avoir carbonisé! Aaaaaaaahahahahahaha!"


Avec autant de ténèbres déployé sur le terrain j'ai fait en sorte de le réunir devant moi pour former le rempart ultime contre de tel attaque. Heurtant de plein fouet, la flamme et le néant monte vers le ciel, illuminant chacune de leur partie dans cette ville. Lumière contre le ténèbres, le bien et le mal, voila le gros plant de cette scène spectaculaire, à en couper le souffle. Le choc est si violent que les alentours se retrouvent propulsé par les rafales de vent, voir même un ouragan, arrachant même les toits des maisons, brisants même les vitres, soulevant les poussières et débris. Voila que les 20 secondes ont passé, mais c'est comme si cela durait déjà une éternité, mais aucun des deux ne faiblissons, comme si notre vie, notre honneur est en jeu, cependant j'ai bien plus que ça à protéger et pour cela je devais rejoindre mes camarades! Je te respectes pour m'avoir tenu jusqu'ici dans ce duel singulier et j'en suis honoré, mais hélas je dois te quitter... Dans un hurlement de guerre j'ai déployé autant de néant que je pouvais et j'ai activé la seconde mode, Black Hole!

La flamme qui ressemble à une gigantesque colonne de brasier se voit engouffré dans le vide, mon ténèbres gagne de plus en plus de terrain, il ne reste à peine quelques instants avant que je m'empare de son corps. Va-t-elle exploser sa furie au point même d'entrer dans une folie meurtrière et mettre sa vie en danger et de son entourage ? A-t-elle un plant de secourt pour ce genre de situation ? Ou est-ce qu'elle va se battre jusqu'au bout, consciemment que la défaite est la seule voie possible pour elle... Que va-tu faire ?








_________________ ~♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est le retour du ténébreux [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est le retour du ténébreux [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Role Play ¤¤ :: ¤ Sea's Blue ¤ :: East Blue :: Logue Town-