Partagez | 
 

 La volonté du feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: La volonté du feu.   Mer 2 Mai - 13:23



La volonté du feu



« Parce-que les rêves sont la source de notre force. »

Incontestable était leur force ainsi que leur détermination à aller jusqu'au bout. Zack avait fait une entrée fracassante auprès de Saskia & Mitsukane. Lui qui n'avait pas vu le temps passé se rendait compte que le laps d'absence de son ami fût encore plus brève. Comme quoi, il fallait profité du mieux que l'on pouvait des événements.
L'homme-foudre avait jugé de bon de lui présenter la rousse aux allures angéliques qui l'accompagnait. Le garçon ne savait rien d'elle, ni qui elle était, ni comment elle le connaissait.

Au final, il n'y avait aucunes raisons qui expliquaient sa présence ici, mais de quelle idiotie le jeune Fair faisait preuve. Il était certain qu'elle était là pour aider Mitsukane.
Ce qui le fit sourire, c'était le ton sur lequel son ami c'était adressé à lui. Non pas qu'il rougit lorsqu'il le serra, il était content de le retrouver, mais ils allaient devoir passés à l'offensive. Selon Mitsukane, le moment était venu d'exécuter son rêve ! Zack était partant pour ce projet, il lui avait promit. D'ailleurs, il avait des comptes à réglés auprès des Tenryuubitos... L'homme aux cheveux d'argent lui avait confié Saskia comme si elle représentait la prunelle des plus belles choses à ses yeux, puis, il disparût.


Chiba Momiji ? Du moins, c'était le nom du bougre qui avait daigné apprendre ladite source incommensurable de pouvoirs ; Haki, à Mitsukane. Il s'était exalté à tout leur raconter lorsque le Révolutionnaire revint sur le campement car oui, dès lors qu'il s'éclipsa, Zack était resté à veiller jour et nuit sur le minuscule sentier de repos qu'il avait installé. Il espérait que Mitsukane revienne vite. Un œil protecteur sur Saskia, il s'occupait de maintenir le feu en vie, montant la garde tout en éloignant les troupes Marines qui osaient s'aventurées plus loin.
Cette improvisation soudaine venait du fait que l'homme aux 110 Millions de Berrys à présent soit parti s'entraîner. Apparemment, il était temps pour lui. À chaque fin de journée lorsque le feu grisaillait et que le garçon s'asseyait tout juste à côté, il arrivait à la percevoir, cette volonté que chacun des Révolutionnaires manifestaient, cette résolution à laquelle ils étaient voués... Cette volonté de feu.

Saskia dormait paisiblement lorsque Mitsukane fit son retour. Il ne préférait pas la réveillée, la laissant savourée son sommeil de plomb. Et elle ? Était-elle consciente des éléments ? Elle était si silencieuse, presque innocente. Depuis le départ du Commandant, elle n'avait rien dit. Zack n'avait pas osé lui adresser la parole, il n'avait rien à lui dire, il se contentait de la protéger, et ce, sans plus. Quoiqu'il en soit, l'homme-foudre tombait du ciel comme une étoile filante allant s'écraser de pieds fermes près du brasier !

Le temps de réaction de Zack était instinctif ! Il avait brandit son épée et s'apprêtait à s'élancer vers l'assaillant, pensant qu'en toute éventualité, il s'agissait d'un assaut Marine ! Son corps fût comme paralysé quand il remarqua que c'était bel et bien Mitsukane qui se trouvait devant lui !! Ses vêtements avaient changés tout aussi bien que ses cheveux qui avaient poussés. Sa pupille rouge était encore plus écarlate qu'à l'habitude, une série de Kunaïs en bandoulières ornés de Shirukens siégeaient à sa taille. Le fourreau de son Katana aménager à son dos demeurait encore plus robuste. Malgré tout, il adhérait le même, toujours aussi souriant. Zack pouvait le ressentir, même si la moitié de son visage était masqué !!

« - Mitsukane ? C'est toi... ? »

Bien sûr que c'était lui ! Le jeune homme avait du mal à le réalisé. Il attendit quelques secondes alors que le silence se faisait roi, son Den Den Mushi vint à sonner. Il fouilla dans ses poches un long moment avant d'en extirper la coquille de l'Escargophone, combiner dresser à la bouche.

« - Mh... Allô ? »
« - Moshi Moshi. Ai-je bien le plaisir d'entendre Zack Fair au bout de ce fil... ? »

Il ne se vantait pas. Au contraire, il restait sur ses gardes.

« - En effet... Et vous ? Qui êtes-vous ? »
« - Le chef de la Révolution. »

Cette sensation de pincement au cœur, de brusque choque frôlant l'infarctus, le garçon ne pouvait s'empêché de l'éprouver, il resta bouche bée un long moment... Ne portant plus attention à Mitsukane, il posait le Den Den Mushi sur un tronc d'arbre qu'il avait taillé à la façon d'un banc, puis, le brancha sur haut-parleur. Après une anodine confirmation, c'était bel et bien l'homme-foudre qui se tenait derrière lui. Ils avaient parlés brièvement... Quand Zack lui annonça que c'était le Chef Révolutionnaire qui se trouvait au bout du fil, il parût aussi surpris que lui.

« - Alors jeunes gens, vous avez perdu votre langue ? »
« - Excusez nous... je...nous... Je suis avec Mitsukane & Saskia... ! »
« - Je sais. C'est pour cela que je vous appel. Vous êtes la jeune génération, parmi vous se trouve des génies, des gens forts, des personnes au grand cœur... »

Indéniable était le fait qu'il parlait des trois jeunes gens... Saskia Mitsukane & Zack.

« - L'un d'entre vous a été assez rêveur et déterminer pour s'imaginer construire l'île de ses rêves. Et il ne l'a pas imaginé seul, bien loin de là... J'approuve ceci, cependant si vous voulez y arriver, vous allez avoir besoin d'hommes. Aujourd'hui est le grand jour à ce que j'ai compris, vous êtes censés rejoindre ce cher Ichiro sur son île natale, Bulgemore.  Momiji m'a avertit de l'apprentissage au Haki de Mitsukane qui a déjà commencé à faire la une des journaux avec un avis de recherche dépassant la centaine... Si je vous appel ce n'est pas en tuteur mais dans un esprit d'amitié, je veux vous souhaiter la plus belle des chances qui soient et vous ambitionne à réussir là où moi j'ai échoué. »

Que voulait-il dire par là ? Lui aussi avait tenté de construire UNE Lyberti Island... ? Zack n'eût pas un instant de réflexion qu'il continua :

« - Ivan Dragunov, Révolutionnaire détenant le terrible pouvoir des Ténèbres et Mangetsu Hotaru jeune femme capable de manipuler les ombres se joindront à vous dans votre périple. Il en va sans dire que ce projet les a intéresser au plus haut point... Pour la suite, je vous laisse opérer de votre façon. Afin de gagner Grand Line, vous aurez besoin d'un bateau et d'un équipage, les directives sont attribuées à Mitsukane. Sur ce, je vous laisse. Que la force de la jeunesse vous accompagne !! »

C'était comme si l'Escargophone salivait, étouffé par son propre manque d'air. Le Chef de la Révolution avait été clair. Ils allaient être réunit en un groupe de personnes tous aussi surpuissants les uns que les autres dans ce seul but de liberté... Tous, restaient perplexes. Zack jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, Saskia était réveillée et avait tout suivi.

C'était comme si la pression se désignait folle. À cet instant, chacun remarqua dans quoi ils s'étaient embarqués. Peut-être, auraient-ils mieux fait de réfléchir ? Toutefois la conviction qui les habitait était bouillonnante ! Pas question d'abandonner !! Recroquevillé sur ses genoux, Zack fini par reprendre une position debout. Les bras croisés... Sur un ton rêche et sérieux à la fois ironique, il s'adressa à ses compagnons tout en rangeant l'Escargophone à sa place.

« - On fait quoi maintenant ? »

Revenir en haut Aller en bas
Saskia

avatar


Messages : 328
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 27

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
41/230  (41/230)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Mer 2 Mai - 15:55


« J'ai pas d'idée de titre pour le moment u_u" »

Pourquoi est-ce qu'à chaque fois qu'elle retrouvait quelqu'un ce dernier devant disparaître comme une vulgaire nuée de poudre balayé par le vent ? Cela avait le don de la froisser, de l'agacer. Marre de ce raccrocher a des paroles et à des promesses, c'était fatiguant finalement, d'une certaine manière elle pouvait trouver sa vie fatigante, ou des fois elle aimerait simplement dormir pendant très longtemps, trop peut-être... Ces pensées n'était digne de personne quand on y regarde bien... Enfin bref, elle observait Zack alors que Mitsukane annoncer son départ, pourquoi une envie soudain de lui écraser sa main dans la figure l'envie ? Elle n'en savait rien mais, ce n'était pas l'envie qui manquait j'peut vous le dire, c'était peut-être une réaction débile face à une situation qui lui échappait totalement. Elle se contenta de baisser la tête, de la laisser faire sans dire le moindre mot.

Elle était à présent sous la protection de Zack, légèrement frustrant elle qui en avait assez d'être sans cesse protéger mais, elle ne disait rien, c'était comme un mutisme qui était apparu sans qu'elle le veuille vraiment, comme si elle n'arrivait pas à sortir le moindre mots d'entre ses fines lèvres, c'était fatiguant. Il lui arrivait bien souvent de fixer le révolutionnaire chargé de garder un oeil sur elle, en voulant lui dire quelque chose, en voulant faire connaissance, mais pour elle ne sait quelle raison, elle n'y arrivait pas.

Ils restaient au même endroit, Zack veillant sur la tranquillité des lieux, ils attendaient le retour de Mitsukane, qui ne semblait jamais revenir de son entrainement... Chaque jour, elle espérait le voir revenir ! Mais, non, il n'était toujours pas là... Elle en avait perdu le compte, rester bloquer dans un silence de pierre, se disant ne pas être une agréable compagnie pour un homme, c'était bien la première fois tient, ironique.

Elle avait fini par s'assoupir, comme chaque nuit, sous l'oeil protecteur du garçon aux cheveux d'encre noir... C'est une voix qui fini par la réveillé, une voix complètement inconnue... Elle s'était levé, resserrant un gilet de laine autour de ses épaules essayent de se protéger le plus du froid, malgré les flammes chaleureuses du feu... Elle avança sans bruit, n'écoutant même pas la voix qui parlait, fixant les deux silhouettes face à elle...

Ses sentiments à ce moment-là... Aucune idée, indescriptible, elle regardait Zack, puis l'autre garçon qu'elle avait pertinemment reconnu malgré les changements du temps... Quelques paroles de la voix vient frapper son esprit, la sortant de son état de choc émotionnel [xD]... C'était quoi cette soirée ? Retrouvailles, révélation et claque dans la gueule ? Ouais, l'épisode de la semaine c'était ça... Le retour de Mitsukane, la claque qu'il allait se prendre dans cinq minutes -le temps d'écrire la phrase-, futur retrouvailles avec Ichiro, c'est bien la chose qui fit palpiter son coeur.. Genre le peu de personnes qu'elle connaissait se connaissait aussi... Enfin soit, le temps qu'elle retrouve un peu ses esprits et la voilà partie, pour plaquer sa main contre la joue du garçon aux cheveux d'argent. Tout ce temps, tout ce temps sans même donner de nouvelle, peut-être qu'elle n'était pas méritée mais, la gifle était partie toute seule.. C'était surement la frustration du fait qu'ils les est laissé là tous les deux, sans même leur donner le moindre signe de vie...

Bêtement, elle se sentait mal de lui avoir mis une claque... Oui, bon, c'était parties tout seul mais bon... Elle lâcha un faible "désolée" en tournant le dos au garçon pour aller s'asseoir près du feu sans dire un mot...

_________________ ~♫
• Quand je t'aie vu Invité, je suis tombée à tes pieds ... Mais ne te fais pas d'idée, j'ai juste trébuché •


Okuni <33
Spoiler:
 


Rouge est mon âme, aussi violente et sucrée. Que l'épilogue d'un drame, Rouge feu ou carmin, tache souvent les larmes aiguisées.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rivy-serina.deviantart.com/
Mitsukane

avatar


Messages : 541
Date d'inscription : 20/07/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
28/50  (28/50)
♦ Expérience :
135/280  (135/280)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Jeu 3 Mai - 2:10






Retrouvailles...



Mitsukane était en route pour rejoindre Saskia et Zack, son morceau de vivre card indiqué qu'ils allaient bien. L'assassin avait confiance en son ami de toute façon, qui aurait bien pu leurs faire de mal? Si quelqu'un était assez fou pour se risquer à cela Zack l'aurait certainement réduit en cendre rapidement, c'était quelqu'un de fort sur qui on pouvait compter. L'homme qui valait maintenant 110 millions de berrys se laissait guider par le bout de papier, il pouvait voyagé rapidement grâce à son pouvoir mais n'était pas parvenu à arrivé dans la journée. La lune était ronde et assez grosse cette nuit là et telle une étoile qui vint s'écraser au sol, Mitsu se posa là où campait ses amis. Il pouvait ressentir leurs inquiétudes, c'était étrange, il ne s'était pas encore habitué à ce genre de choses mais, comment allait-il réagir maintenant? Si ça n'aurait tenu qu'à lui, l'assassin leurs aurait sauté dessus mais il en était autrement.
Mitsu venait d'atterrir près du feu, Zack lui tournait le dos et en quelques secondes il avait brandit son épée comme pour attaquer notre héros. Cependant il s'arrêta en voyant que celui qui se tenait devant lui n'était autre que son ami qui revenait de son périple, il semblait paralysé, comme s'il venait de voir un fantôme. Mitsukane lui baissa son masque pour lui montrer son sourire, pour lui montrer qu'il était heureux de rentrer[.i]


« - Mitsukane ? C'est toi... ? »

-Et bien je pense que c'est bien moi oui, désolé de t'avoir fait attendre. Je ne pensais pas que cela prendrait aussi longtemps et merci d'avoir garder confiance en moi mon ami...


[i]L'éclair blanc se retourna alors, il avait senti l'arrivé de Saskia et savait également qu'elle lui en voulait. Peut-être était-elle en colère et fâché contre notre héros ce qui, en fin compte était logique, il l'avait surement mérité. Elle s'avança vers lui pour lui donner une giffle, en effet il l'avait bel et bien mérité. Il se toucha la joue sa main, elle n'y avait pas été de main morte mais bon, d'un autre côté il ne pouvait pas lui en vouloir. Il aurait très bien pu esquiver ce coup mais ne l'avait pas fait, allez savoir pourquoi! Elle s'excusa presque aussitôt comme si elle le regrettait et pourtant elle n'avait pas à avoir de regret, ceci fit ricaner Mitsu, il ne se moquait pas d'elle non, jamais il ne se serait permis une chose pareil. Il était juste heureux d'être là, il avait envie de se laisser tomber par terre et d'éclater de rire! Il allait commencer par leurs raconter ce qu'il a fait tous ce temps mais le Den Den de Zack se mit à sonner. Aussi tard dans la nuit? Qui cela pouvait-il bien être?!


« - Mh... Allô ? »

« - Moshi Moshi. Ai-je bien le plaisir d'entendre Zack Fair au bout de ce fil... ? »

« - En effet... Et vous ? Qui êtes-vous ? »

« - Le chef de la Révolution. »


Qu... Comment... Pourquoi appelait-il? Le chef de la révolution en personne! C'était incroyable, mais pourquoi? Pourquoi prenait-il cette peine? N'avait-il pas d'autres choses à faire? Une chose était certaine en tous cas il n'appelait pas par hasard, ce n'était pas le genre d'homme à parler pour ne rien dire et Mitsu avait toute son attention sur l'escargophone

« - Alors jeunes gens, vous avez perdu votre langue ? »

« - Excusez nous... je...nous... Je suis avec Mitsukane & Saskia... ! »

« - Je sais. C'est pour cela que je vous appel. Vous êtes la jeune génération, parmi vous se trouve des génies, des gens forts, des personnes au grand cœur... »

« - L'un d'entre vous a été assez rêveur et déterminer pour s'imaginer construire l'île de ses rêves. Et il ne l'a pas imaginé seul, bien loin de là... J'approuve ceci, cependant si vous voulez y arriver, vous allez avoir besoin d'hommes. Aujourd'hui est le grand jour à ce que j'ai compris, vous êtes censés rejoindre ce cher Ichiro sur son île natale, Bulgemore. Momiji m'a avertit de l'apprentissage au Haki de Mitsukane qui a déjà commencé à faire la une des journaux avec un avis de recherche dépassant la centaine... Si je vous appel ce n'est pas en tuteur mais dans un esprit d'amitié, je veux vous souhaiter la plus belle des chances qui soient et vous ambitionne à réussir là où moi j'ai échoué. »


Il était au courant de cela? Et en plus Momiji était en contact avec? Alors serais-ce possible que ce soit le vieux qui lui est parlé de Liberty Island? Cet homme semblait tout connaître du groupe d'ami et pourtant l'éclair blanc pensait agir en secret... Mais une chose était étrange, réussir là où il avait échoué? Voulait-il dire que son rêve fut aussi d'apporter la paix? Cela voudrait-il dire que ce grand homme misait ses espoirs sur la nouvelle génération? L'assassin restait sans voix, il était bluffé par ce qu'il entendait et dans le même temps il voulait poser un tas de question au chef! Bien entendu par politesse il se devait de le laissé finir.

« - Ivan Dragunov, Révolutionnaire détenant le terrible pouvoir des Ténèbres et Mangetsu Hotaru jeune femme capable de manipuler les ombres se joindront à vous dans votre périple. Il en va sans dire que ce projet les a intéresser au plus haut point... Pour la suite, je vous laisse opérer de votre façon. Afin de gagner Grand Line, vous aurez besoin d'un bateau et d'un équipage, les directives sont attribuées à Mitsukane. Sur ce, je vous laisse. Que la force de la jeunesse vous accompagne !! »

Un frisson parcourait le corps de notre héros, il avait tout prévu de A à Z... Il avait fait tous cela pour eux alors qu'il n'était pas obligé. C'était comme s'il voulait passer le flambeau, comme s'il admettait qu'il avait fait son temps et qu'il remettait le destin du monde entre nos mains. C'était une lourde responsabilité, à présent il n'était plus question de reculer, beaucoup de gens semblaient miser sur eux et ils n'avaient pas le droit de les décevoir. Non bien au contraire! Mitsu était plus que déterminé à accomplir sa destiné, les paroles du chef l'avait directement touché. Il se senti envahi par une grande volonté, oui une volonté inébranlable que personne ne pourrait arrêter. L'homme qui valait 110 millions de berrys se sentait capable, il se sentait de taille à relever se défi! Bien entendu et fort heureusement il n'était pas seul, non il pouvait compter sur ses amis pour l'épauler car sans eux rien n'était possible.
Notre héros allait prendre la parole, mais plongé dans ses pensées l'occasion lui échappa... Il aurait tellement voulu questionner le chef, lui demandé de l'aider, de l'éclairer sur le chemin à prendre... Et puis après tout, avait-il vraiment besoin de conseil? Tout lui avait été préparé, comment pouvait-il échouer? Le chef avait dit que les directives lui étaient attribuées mais il ne voulait pas être pris comme un chef, il donnerait des ordres, il en faut forcément. Mais il ne voulait forcer personne, un homme de paix de ne se permettre de prendre la liberté des autres... Pendant quelques seconde le silence régnait en maître...


« - On fait quoi maintenant ? »

-Le jour ne va pas tarder à se lever, rassemblez vos affaires et nous irons faire un tour en ville. Si les deux personnes doivent nous rejoindre alors que nous comptons partir, ils doivent être ici où ne devrait pas tarder à arriver. Partons à leurs recherche et partons d'ici au plus vite, quelque chose me dit que nous ne sommes pas les bienvenues alors restons sur nos gardes. Pour ce qui est du bateau nous improviserons, je n'en est pas sous la main à moins que la révolution nous en ait prévu un au port. Vous êtes d'accord?


Mitsukane était prêt il n'attendait plus que Zack et Saskia pour aller en ville, ils verraient bien assez tôt comment les choses se dérouleraient...







_________________ ~♫
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Dim 6 Mai - 9:30

La volonté du feu.

La jeune femme avait repris la route, enfin la mer dans ce cas là.
Après sa bagarre à East Blue, elle n'arrêtait pas de se toucher son pauvre nez, le croyant cassé. Elle qui pensait que de si bon matin l'ambiance serait calme, l'arrivée d'un homme avait tout foiré. A croire que l'homme n'était là que pour lui gâcher sa journée. Et c'est d'ailleurs à ce moment même que regarder son esprit était à ses risques et périls. Même si elle n'appréciait pas la violence, toutes les tortures, des plus basiques aux plus complexes y passaient.

Ce qui était sur, c'est qu'il n'était pas un petit soulard de pacotilles. Enfin bref, autant ne pas s'attarder sur ce genre de choses. Les bars étaient des endroits qu'elle va désormais éviter, pour ne pas re-subir une bagarre de ce genre. Elle soupira d'agacement. Les gens se tournaient à son passage, peut-être que cette impression de porter la poisse y était pour quelque chose. Elle acheta de quoi manger et prit le chemin inverse pour retourner sur son bateau.

Révolutionnaire depuis peu, personnes n'avaient encore pu la remarqué, ou du moins, pas pour cette raison. Un homme, le chef des révolutionnaires, pourtant lui avait dit de se rendre sur Grand Line pour y retrouver trois personnes. Heureusement pour elle, ces trois personnes avaient étaient recherché. Leur avis de recherche étaient collés sur plusieurs murs de la ville. Elle en arracha trois sur l'un, évitant de les abimer et poursuivit son chemin.

La brune retrouva les quelques vêtements, ça et là, surement oublier de ses collèges. Néanmoins elle ne s'arrêta pas pour continuer son observation, l'endroit était calme, et le silence n'était brisé que par le chant des oiseaux. Remontant à bord, elle prit donc le chemin de Grand Line.

La brune avait fini par s'amarrer dans le port. Après avoir récupérer le strict nécessaire, les trois affiches et sa cape, elle traversa l'endroit tout en restant sur ses gardes. Se dépêchant elle pénétra dans la ville, à la recherche des trois individus. Elle avait plus la dégaine d'une nouvelle chasseuse de prime à la recherche de ses proies plutôt que d'une femme à la recherche de ses camarades. Elle s'arrêta finalement et se posa sur un mur,baissant les affiches après les avoir maintes et maintes fois observées. Elle espérait que cela se passerait sans encombres, et rapidement, les bagarres, la dernière était trop récente pour qu'elle recommence de si tôt.

Elle observa donc les passants. Discrètement un à un, elle les dévisageait. Observer cette population, déambulant et ayant à de rares occasions des bousculades, voir les enfants courir pour jouer ou retrouver leurs parents, des jeunes couples marchant mains dans la mains, souriants et riants. Ca suffisait à faire attendre la demoiselle. Le temps qu'ils ou qu'elle les retrouve. Ca ne servirait à rien de parcourir la ville, surtout si ces derniers essayé aussi de la trouver. Autant les attendre dans un coin...
Revenir en haut Aller en bas
Ivan Dragunov

avatar


Messages : 115
Date d'inscription : 05/12/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
25/50  (25/50)
♦ Expérience :
42/250  (42/250)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Jeu 10 Mai - 10:36





Ivan Dragunov






La rencontre amicale.














Ma foie j'ai enfin réussi à atteindre ma destination. Logue Town a été bien chamboulant, croiser une personne ayant encore le pouvoir de me faire face... Hum, je devrai faire plus attention avec la marine, je pense que je vais avoir du mal avec eux. La nouvelle génération hein ? Ne me faites pas rire, ça ne fait que commencer, je suis sûr qu'il y a bien des choses dont j'aimerai bien voir dans ce monde et j'ai tellement de choses à faire avant de mourir... Et mon supérieur, non, notre leader a fait appel à moi pour rejoindre mes futurs camarades, avant d'entamer le voyage sur Grand Line. aaaah Grand Line, il y a longtemps que je ne suis pas retourné sur cette mer, turbulant, animé par la volonté du dieu de la mer.

Je devrais être dépressif vue ce qui s'était passé il y peu de temps, avoir une énorme prime sur ma tête c'est bien, mais au fond je ne suis pas tranquille, surtout que... Enfin j'ai comme l'impression que je suis poursuivi assez fréquament. Inutile de le nier, j'ai e Yami et je suis sûr que le gouvernement ont peur de moi et préfère d'envoyer leur troupe à ma poursuite. Il faut que je m'entraine si j'ai envie de survivre, à mon avis bien des choses ont changé en dix ans sur Grand Line. Assez dit, maintenant je me trouves actuellement sur une île où nous avons rendez-vous, une ville un peu grande et banale. Hum, notre leader avait mentionné qu'une nouvelle recrue allait nous rejoindre, malheureusement il ne m'a pas fait part d'une photo, me décrivant à l'oral le corps d'une femme, même s'il est assez précis dans ses mots cela reste encore flou, il y a bien une chose qui va me permettre de l'identifier, ses yeux, les couleurs ne sont pas identiques.

Pour l'instant je tente de cacher au mieux que je pouvais mon visage, laissant voir seulement mon regard neutre et insouciant. Rejoindre de nouveau mes camarades, comme pour cette guerre sur les blues et ce qui me surprend le plus c'est que je vais retrouver Zack en vie, les annonces de la marine n'était que mensonge, rien que pour nous mettre dans le désordre et prendre peur de la puissance justicière. La vérité a fait éclaté et cela ne fait que renforcer la volonté des révolutionnaires, la seule preuve est la réunification des élites, nous! Nous partirons vers Grand Line pour imposer nos idéaux sur le monde.

Sans m'en rendre compte j'ai déjà parcouru la moitié de la ville et que je ne tardes plus à atteindre la bordure de la prairie. Ma marche a été stoppé net, pas par les ennemis ou enfants, je pouvais reconnaitre leurs visages de loin, ils ne peuvent pas passer inaperçu, je vous ai enfin retrouver. Faisant signe de ma main afin qu'ils puissent se rendre compte de ma présence. Lors de notre face à face je pouvais voir leur étonnement et ne pouvaient savoir ce qui se cachait sous cette cape, j'ai souri puis je me décide de me dévoiler, laissant voir entièrement mon visage et parler sur un ton normal et plutôt familier:

"C'est moi, Ivan! Cela doit faire bien longtemps que nous nous sommes pas croisés. Désolé pour cet accoutrement, il y a tellement de choses qui s'étaient passé en si peu de temps... Néanmoins je peux passer tranquillement dans les villes sans que j'ai des soupçons. Zack je te croyais mort ? Tu dois être un jeune rempli de ressource... Puis vous, belle demoiselle, vous devez être Saskia, enchanté" Tout en saluant la belle comme il se doit "A présent il ne nous reste plus qu'à trouver une autre camarade dans la ville, hum Mangetsu Hotaru. Je pensais que j'allais la rencontrer en premier vue qu'elle attendait dans la ville, mais il semblerait que je vous ai trouver en premier, allons-y, la retrouver n'est peut-être pas une partie facile, mais notre leader a eu la bonté de me donner la description d'elle. Si vous croisez le regard d'une femme n'ayant point les même couleurs, ce doit être elle"

Puis ensemble nous nous sommes mis en marche pour la retrouver avant de passer à l'étape supérieur de notre aventure.











PS: désolé, bien court pour mon premier poste xD

_________________ ~♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Ven 25 Mai - 19:08



La volonté du feu



« Retrouvailles à l'improviste. »

Deux longs jours étaient passés depuis que Zack eût l'honneur de discuter au fameux Chef de la Révolution avec pour intermédiaire, un Den Den Mushi. Il était en compagnie de ses deux nouveaux compagnons, Mitsukane et Saskia. Il ne pouvait s'empêché de rire aux éclats quant à la situation. Visiblement, Saskia était décidée à bouder l'homme-foudre, un peu gêner. C'était comme si le couple n'était pas sur la même longueur d'onde ; une vraie scène de ménage.
Bien que Mitsukane comprenait parfaitement la réaction de la rousse, il pouvait s'efforcer de jouer l'indifférent. Zack s'esclaffait à chaque fois qu'il voyait la joue de son ami encore rougie quant à la baffe de la jeune femme, après tout, bloquer entre ses deux-là, il y avait de quoi rire. On aurait pût les décrire comme des enfants de la maternelle qui avaient encore du mal à s'avouer leurs sentiments l'un et l'autre dont notre jeune Fair avait le rôle du hibou, tournant et détournant la tête d'un flan à l'autre.

En cette journée ensoleillée, Zack paraissait très jovial. Il n'avait pas parlé depuis l'appel du Chef Révolutionnaire, la maturité qu'il ajusta à son ego lors de ses deux ans de disparition l'avait rendu beaucoup plus calme et réfléchit. Mitsukane aussi avait changé. Aux côtés de ses deux-ci, il avait parcouru une grande partie de l'île aux frontières de Grand Line que l'ont nommait « Detroit Coast. »

Qualifiée comme la dernière destination qui accueillait les Pirates ou voyageurs, plusieurs boutiques en souvenir des Sea's Blues étaient entreposées dans les rues presque vides. En effet, il n'y avait pas grand monde. Contrairement à ce que Zack pouvait s'attendre, les équipages de forbans paraissaient notamment calmes, pour une fois. Il les voyait ne chercher aucune noises ni même voler ou tuer. Après tout ; ils étaient trop préoccupés à amarrer leurs bateaux de vivres et de ravitaillements, à croire que la route de Grand Line s'avérait plus laborieuse qu'il y semblait.
Nombre étaient les sacs de voyage et équipements de campement que l'homme-fumée transportait sur son dos, une chose était sûre, il était débordé et ceci au sens propre. S'indignant, il faisait mine de s'adresser à Mitsukane :

« - Heu... Juste comme ça Mitsu, tu peux m'dire pourquoi on a besoin de tout ça ? »

Trop alarmer à suivre les indications de la carte, le "contestataire-masqué" ne daignait pas adressé le moindre regard à notre protagoniste. Et Saskia ? À quoi pensait-elle encore ? Zack ne l'avait jamais vu aussi mélancolique. D'ailleurs, la jeune femme arborait cet air pensif qui ravivait sa mine de ''Lady.'', c'était l'une de ses femmes qui étaient trop accaparées à réfléchir... Haussant les épaules, perplexe, le rebelle alterna ses coups d’œillades, de gauche à droite. Il sentait une présence se rapprocher de plus en plus en espérant que ses compagnons aussi pouvait la ressentir, après tout ; ils ne pouvaient être qu'en danger. Sur le coup Zack oublia complètement la raison de leur venue au centre-ville à savoir retrouver leurs prochains coéquipiers car oui, ils n'allaient pas être les seuls à faire la fête après tout. Une fois calmer, un sourire se dessinait sur son visage. Il était encore un peu émoustiller quant à son entraînement, la seule envie de se battre bouillonnait dans ses veines mais il allait devoir être très patient. Enfin, l'une des personnes qu'ils attendaient vint à se manifester. Le jeune Fair fût soudainement prit d'une envie de s'exclamer : « Pas trop tôt ! » pourtant il s'en retint. Sans pouvoir s'empêcher de sourire, il regardait cette silhouette enrobée dans une cape de vermeil s'approcher d'eux : c'était Ivan !! Celui-ci ne s'attarda pas pour prendre la parole emplit d'assurance et de bonne humeur qui était contradictoire à son nouvel aspect des plus sinistres.

« - C'est moi, Ivan! Cela doit faire bien longtemps que nous nous sommes pas croisés. Désolé pour cet accoutrement, il y a tellement de choses qui s'étaient passé en si peu de temps... Néanmoins je peux passer tranquillement dans les villes sans que j'ai des soupçons. Zack je te croyais mort ? Tu dois être un jeune rempli de ressource... Puis vous, belle demoiselle, vous devez être Saskia, enchanté" Tout en saluant la belle comme il se doit "A présent il ne nous reste plus qu'à trouver une autre camarade dans la ville, hum Mangetsu Hotaru. Je pensais que j'allais la rencontrer en premier vue qu'elle attendait dans la ville, mais il semblerait que je vous ai trouver en premier, allons-y, la retrouver n'est peut-être pas une partie facile, mais notre leader a eu la bonté de me donner la description d'elle. Si vous croisez le regard d'une femme n'ayant point les même couleurs, ce doit être elle. »


Zack ne l'écoutait qu'à moitié, il avait tellement changé depuis cette grande guerre ! Cela devait être dût au fait de son nouveau pouvoir ; en effet, la rumeur courait qu'il aurait ingurgité l'un des plus puissants fruit du démon ! L'épéiste, impatient de savoir ce qu'il en relevait, lui répondu par un sourire destiné à lui faire comprendre qu'il était content de le revoir et que non, comme il pouvait le remarquer, il n'était pas mort. Sans s'attarder sur les détails, il se rabattit aussitôt en arrière. Quelqu'un les espionnait. Mitsukane, qui avait déjà réagit, zieutait cette personne qui succomba à la pression et dévoila son identité. L'obscurité de l'allée en relevait une jeune femme aux cheveux d'ébène, aussi noirs que ceux de notre héros. Ses yeux, d'un bleu perçant, dévisageaient chacun des soldats révolutionnaires présent en ces lieux, il n'y avait pas de toute, il devait sûrement s'agir de la dernière personne qu'ils attendaient

« - Mangetsu Hotaru je présume... Je vois que nous sommes tous... »

Le garçon se stoppa rapidement, il resta sur la fin de sa phrase maintenant celle-ci d'un lourd suspens, pour cause de son regard affoler qui se dirigeait au bout de la lignée faite de pavés. Zack sentait que son imagination lui jouait des tours, brusquement, mais pourquoi maintenant seulement ? Jamais, il n'aurait pensé qu'il se joindrait à eux, du moins, c'était une réflexion assez idiote venant de lui, après tout, il était aussi à l'origine de ce projet... Il devait avouer que sur le coup, il était très heureux de le revoir, cet adolescent qui avait bien grandit et qu'il qualifiait comme son jeune frère et petit protéger... Sa démarche, elle, était restée la même qu'à leur première rencontre, tout aussi bien que son casque qu'il n'avait jamais ôté de son cou ; une tignasse rouge mal coiffée en guise de cheveux, il se dirigeait vers le groupe d'insurgés qui, au complet, se préparait à lancer les directives de leur périple. Cette fois, Zack ne pût s'empêcher d'exalter son ravissement :

« - I...ICHIRO !? »

Revenir en haut Aller en bas
Saskia

avatar


Messages : 328
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 27

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
41/230  (41/230)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Mar 29 Mai - 17:30


« J'ai [toujours] pas d'idée de titre u_u" »
C'était peut-être une réaction excessive qu'elle avait envers Mitsukane, enfin, c'était évident qu'elle ne lui ferait pas la gueule longtemps, peut-importe même s'il ne finissait pas par s'excuser de son absence si longue, ni rien du tout, elle lui pardonnerait bien vite, car c'est quelqu'un qu'elle apprécie visiblement beaucoup. Enfin soit, c'était un peu le bordel enfin surtout pour les autres, faut pas croire, Saskia que ce soit au niveau de l'administration ou autre, elle n'en fou ni une, ni deux, c'est les mecs qui font tout et ça lui va très ben comme ça ! Enfin, limite, elle s'occupe de la bouffe et tout, les trucs de femme quoi hein ! Bref, c'est Zack qui avait surement le plus gros, le pauvre.. M'enfin peut-importe.

« - Heu... Juste comme ça Mitsu, tu peux m'dire pourquoi on a besoin de tout ça ? »

Enfin, ce n'est pas pour autant qu'il lui répond hein, le vilain ! enfin bref... De toute façon à la fin on s'en fiche, elle restait rêveuse et ailleurs la miss De Gama, allez savoir pourquoi et surtout a quoi elle pensait, c'était bien souvent comme ça, soit elle se remémorait des fait passer se demandant qu'est-ce qui aurait bien pu se passer si les choses avaient été différente, soit elle appréhendait des futurs rencontres.. Avec les autres membres des révolutionnaires présentement.. Enfin, c'était plus ou moins ça.

Ils avançaient toujours... Très souvent silencieux, trop peut-être, les évènements passé n'arrangeait pas le contact finalement, elle gifle partie trop vite et toute seule n'avait pas été une bonne idée en fait, mais bon que voulez-vous, on ne contrôle pas certaine chose... Enfin bref. Ils continuaient leurs routes (comment ça je me répète ?) jusqu'à ce qu'un mec des plus louche se pointa... hum... Hum... Il était légèrement flippant, c'est pour ça que Saskia s'était un peu reculée se cachant un peu derrière Zack et Mitsukane comme ça... Elle était en sécurité de toute façon !

« - C'est moi, Ivan! Cela doit faire bien longtemps que nous nous sommes pas croisés. Désolé pour cet accoutrement, il y a tellement de choses qui s'étaient passé en si peu de temps... Néanmoins je peux passer tranquillement dans les villes sans que j'ai des soupçons. Zack je te croyais mort ? Tu dois être un jeune rempli de ressource... Puis vous, belle demoiselle, vous devez être Saskia, enchanté" Tout en saluant la belle comme il se doit "A présent il ne nous reste plus qu'à trouver une autre camarade dans la ville, hum Mangetsu Hotaru. Je pensais que j'allais la rencontrer en premier vue qu'elle attendait dans la ville, mais il semblerait que je vous ai trouver en premier, allons-y, la retrouver n'est peut-être pas une partie facile, mais notre leader a eu la bonté de me donner la description d'elle. Si vous croisez le regard d'une femme n'ayant point les même couleurs, ce doit être elle. »

Ah... Ah... Aaaaaaah ! en voilà un des révolutionnaires qui devaient rejoindre le groupe. Quand l'homme s'adressa a Saskia, elle lui fit un sourire, le saluant de la tête en lâchant un "enchantée" également. Enfin bref, Saskia avait fini par tourner la tête et se déplacer un peu, non loin de Zack en fait, elle observait la ruelle dans laquelle ils se tenaient tous avant de déportait son regard sur Zack, enfin son dos plus précisément... Et pour être encore plus précise c'était sur cette petite boule de "je ne sait quoi" qui s'était surement accroché au vêtement du garçon...
Aussi perturbant qu'emmerdant, c'est comme des TOCs... elle ne pouvait laisser cette chose entacher les fringues du révolutionnaire. C'est comme quand systématiquement, sans même vous rendre compte vous avez besoin que tout soit, par exemple, ranger par même taille, que ce soit absolument propre partout... Bah c'était un peu le même truc, un machin qui s'accroche à des fringues de n'importe qui, c'était comme... Un truc emmerdant qu'il fallait absolument retirer pour que tous redeviens normal et pour qu'elle puisse, bien entendu, reprendre le cours d'une vie dite "normal"... Non, non, elle est pas folle, c'est juste des troubles obsessionnels compulsifs... Mais, il ne faut pas s'y fier, tout le monde en as, c'est certains ! C'est juste plus ou moins prononcer selon les cas ! Enfin oui, j'avoue on en as rien à foutre mais bon... Donc Saskia regardait cet "intrus" squatter le pull du Zacky, elle ne fit donc attention a rien, les mots prononcer par l'assemblée s'élever dans les airs sans qu'elle puisse en capter le moindre sens, au finalement, elle en avait quand même rien à foutre à vrai dire... Furtivement doucement elle s'était rapprochée donc du révolutionnaire, levant doucement la main pour saisir entre ses doigts le squatteur de fringue.

« - Mangetsu Hotaru je présume... Je vois que nous sommes tous...

Elle sursauta... C'était débile j'avoue, mais bon alors, qu'elle allait chopper cette petite boule, Zack avait fait un mouvement et le sursaut fut juste un effet de surprise. Enfin, une meuf venait aussi de s'ajouter au groupe mais peut-importe, ce machin-là, captivait la demoiselle, bien plus qu'il ne l'aurait du, c'est fatiguant, c'est chiant et énervant mais bon, que voulez-vous?... Enfin soit elle releva donc la main et saisit entre deux doigts ce petit bout de... C'était en fait, vous savez ses sortes de fleurs blanches quand on souffle dessus... Le nom m'échappe... Ah les fleurs de pissenlit ! Voilà ! Quand on souffle dessus les "fleurs" blanches s'envolent.. ça quoi [clic], enfin bref elle l'avait saisi du bout des doigts et maintenant elle le regardait un peu l'air de dire "J't'ai eu saloperie !!!"... enfin bref...

« - I...ICHIRO !? »

Ichiro ?... Son coeur sembla s'arrêter, sur le point d'exploser, il avait fait un bond, encore un peu et elle eut presque cru qu'il lui aurait déchiré la poitrine... C'était vrai, ou pas ?... Elle n'osait pas regarder finalement, Zack était juste devant, en quelque sorte il lui "bouché" la vue, elle qui, par pur hasard c'était placé juste bien derrière lui, elle n'avait aucune visibilité sur l'allée et le garçon ne pouvait certainement pas la voir. La brune ramena ses mains qu'elle joignit, les levant devant sa poitrine, un peu comme si elle faisait une prière, elle avait laissé ses yeux ambrés fixer ses doigts entre mêler, comme si elle n'osait pas faire le moindre geste, c'était un peu le cas mais, pourquoi donc ? Elle n'en avait aucune idée, pourtant elle l'avait vu, si souvent... Enfin souvent, c'était un bien grand mot. Il était le premier garçon à lui avoir adressé la parole, celui qu'elle avait recherché quand elle était seule est perdu, ils s'étaient finalement retrouvés, par le plus grand des hasards... Jour restant à tout jamais gravé dans son esprit, jamais elle ne pourrait oublier, ô ça non... Enfin soit, peut-être qu'elle ne savait simplement pas comment faire, pas comment réagir après ce qu'il s'était passé, elle se sentait, comme mal à l'aise mais, tellement contente, elle qui avait persuadé qu'ils le retrouveraient bien plus tard, elle qui aurait plus ou moins était préparé à le revoir... Mais non.

Elle soupira intérieurement... Et crotte à la fin ! C'était pas comme si c'était un rustre inconnu quand même, c'était débile de réagir comme ça, non d'un porque épique aveugle !... Elle posa la main sur l'épaule de Zack pour doucement l'inviter à se pousser sur le côté, enfin c'était limite si elle l'envoyait par inadvertance fusionner avec le mur de vieille brique composant les murs des bâtiments qui formaient l'allée dans laquelle ils se trouvaient... D'ailleurs le garçon... Elle ne savait pas si c'était vraiment lui, il portait une capuche qui cachait son visage... Mais.

Elle s'approcha, le fixant toujours de ses yeux ambrés... Elle était à un mètre de lui tout au plus, elle fit de nouveau un pas en avant et puis un autre pour se retrouver proche de lui, bien en face... Bêtement, sans rien dire, elle l'observait, penchant légèrement la tête sur le côté... Puis, elle leva doucement ses mains, l'une qu'elle glissa sur la joue du garçon, entre sa peau si douce et le tissu de sa capuche... L'autre qui frôla son cou pour aller se loger doucement sur son épaule... C'était un peu comme si elle voulait être sûre que ce n'était pas un mirage, un rêve, le fruit de son imagination. Doucement elle glissa la main qui était sur sa joue un peu plus haut, allant doucement caresser ses cheveux en profitant ainsi pour faire glisser la capuche... Pour redescendre sa main dans sa nuque, tant que son autre main, celle sur l'épaule, caressait la courbe du garçon, retournant doucement vers son cou... En quelques secondes, elle avait surement réalisé qu'il était lui et surtout qu'il était vraiment là... Bien qu'il était si différent... Enfin, ses cheveux étaient différents, mais c'était tout, elle esquissa un sourire non dissimulé... Doucement elle déporta ses deux mains, restant toujours sur la peau du garçon, agissant un peu comme une caresse... Elle déporta donc ses mains doucement vers le torse du garçon, celui qu'elle avait eu tout le loisir d'apprécier... enfin bref, doucement elle s'agrippa au tee-shirt du garçon et avec délicatesse elle l'attira doucement vers elle pour lui voler, impromptument, un baisé...

[A vous les studios ! /sbam/ Zack, j'espère que t'as un bon truc pour mwa <3 *pan*]

_________________ ~♫
• Quand je t'aie vu Invité, je suis tombée à tes pieds ... Mais ne te fais pas d'idée, j'ai juste trébuché •


Okuni <33
Spoiler:
 


Rouge est mon âme, aussi violente et sucrée. Que l'épilogue d'un drame, Rouge feu ou carmin, tache souvent les larmes aiguisées.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rivy-serina.deviantart.com/
Mitsukane

avatar


Messages : 541
Date d'inscription : 20/07/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
28/50  (28/50)
♦ Expérience :
135/280  (135/280)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Mer 30 Mai - 19:12






Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à enlever les petites pierres






Saskia n'avait toujours pas daigné adressé le moindre mot à notre héros, ce n'était pas vraiment qu'il s'en fichait loin de là. Mais il avait la tête ailleurs, cette période pendant laquelle il avait été absent pour ses amis lui avait appris beaucoup. Rien sur la brune bien entendu mais sur ce qui l'entourait, sur lui même et sur sa façon de voir les choses. Oui son point de vue avait vraiment changé ainsi que son comportement dans le même temps. Il n'était pas devenus fou ou hystérique mais avait au moins appris à être moins maniéré, vous savez tous ces trucs qu'il pouvait faire avant et qui pouvait sembler gênant. Prenons un exemple concret, il avait toujours vouvoyé les dames, c'était par respect, par qu'il pensait que cela était normal, il le faisait par principe. Cependant ses principes avaient quelque peu changés.
Enfin bref, il allait bien notre Mitsu, il avait juste l'esprit ailleurs. Au fond de lui il sentait un certain malaise, peut-être une crainte, ou une déception, allez savoir... Il restait silencieux, ça devait être chiant pour les autres, lui même ne savait encore réellement pourquoi il était comme ça, un moment de nostalgie, un coup de blues certainement qui allait passé avec le temps. Le temps est parfois un allié précieux pour soigner l'esprit, non pas qu'il vous guéri, mais il atténue le mal être, nous le faisant presque oublier. Presque car dans certain cas, la malaise est toujours présent quelque part, il se cache mais n'est pas loin. C'est donc totalement l'esprit ailleurs, en pleine méditation que l'éclair blanc, accompagné de Zack et Saskia se dirigea en ville.
Une fois là-bas il eut l'idée de faire des provisions, ba oui, voyager pour aller accomplir son rêve, pour changer l'avenir du monde. C'était bien beau! Mais il fallait quand même manger pour vivre! Manger et boire! Oui boire à dormir par terre, l'assassin avait une envie de faire la fête, ou plutôt l'envie de ce changer les idées. Faisant plusieurs boutiques, plusieurs marchands et achetant de quoi nourrir une famille nombreuse, notre petit groupe se retrouvait chargé de sac contenant toute sortes de choses, un peu d'arme, des vivres pour plusieurs jours, quelques tissus et draps qui pourraient servir sur le bateau et encore d'autres choses divers, parfois inutile certes. Comme quoi? Des jouets, des puzzles assez spéciaux, non pas ceux que vous faites sur une table pour former une image. Plutôt ce genre de truc complexe qui sont fait par des hommes patients et réfléchis, le genre d'homme qui a un petit quelque chose ne plus. En vérité cela, bien que futile allait servir à notre héros qui s'était découvert cette nouvelle passion pour les casse-tête. Pour le reste des choses inutiles, quelqu'un trouverait peut-être un moyen de les rendre utiles justement, m'enfin cela montrait réellement que le leader du groupe avait la tête ailleurs.

Enfin bref, le trio marchait donc dans les rues à la recherche de leurs nouveaux camarades. N'ayant aucune idée de ce à quoi ils pouvaient ressemblé, Mitsukane avait prit l'initiative et aussi le risque de sortir à découvert, il n'était en rien caché par un tissu ou une capuche. Il se baladait normalement, comme s'il ne craignait pas de croiser des marines, cela était vrai dans un sens, il avait gagné une telle assurance et une telle puissance qu'il pensait ne pas avoir besoin de se cacher. Dans un autre sens il fallait bien que les autres le reconnaissent! Si tous le monde se cachait, ils allaient jouer au chat et à la souris pendant un longtemps! Et justement en parlant de temps, le révolutionnaire ne voulait plus en perdre estimant qu'il en avait déjà perdu d'avantage. Et comme lui a dit jadis un vieille homme "Le temps n'a pas le temps alors autant ne pas le gâcher", ce vieillard était peut-être un peu fou mais les mots qu'il avait prononcé ce jour restèrent gravé au fond de l'esprit de l'homme qui valait 110 millions de berrys.
Nos trois soldats marchaient toujours quand ils furent alarmés par une type devant qui avait le visage caché, il semblait être seul et vu le chemin qu'il prenait il allait sans aucun doute accoster le groupe. Mitsu pouvait ressentir ses intentions, mais qui pouvait-il bien être? Que pouvait-il bien leurs vouloir? Serait-ce une des deux personnes citées par l'actuel leader de la révolution? La réponse n'allait pas tarder à être dévoilé.


« - C'est moi, Ivan! Cela doit faire bien longtemps que nous nous sommes pas croisés. Désolé pour cet accoutrement, il y a tellement de choses qui s'étaient passé en si peu de temps... Néanmoins je peux passer tranquillement dans les villes sans que j'ai des soupçons. Zack je te croyais mort ? Tu dois être un jeune rempli de ressource... Puis vous, belle demoiselle, vous devez être Saskia, enchanté" Tout en saluant la belle comme il se doit "A présent il ne nous reste plus qu'à trouver une autre camarade dans la ville, hum Mangetsu Hotaru. Je pensais que j'allais la rencontrer en premier vue qu'elle attendait dans la ville, mais il semblerait que je vous ai trouver en premier, allons-y, la retrouver n'est peut-être pas une partie facile, mais notre leader a eu la bonté de me donner la description d'elle. Si vous croisez le regard d'une femme n'ayant point les même couleurs, ce doit être elle. »

Ce type, c'était donc le fameux Ivan. Savait-il au moins qui était Mitsu? L'éclair blanc était devenu le leader de ce groupe de révolutionnaire, Ivandurêve aurait du le savoir et par conséquent se présenter par respect, par politesse. Autrefois l'assassin lui aurait la remarque mais plus aujourd'hui, là encore il avait l'esprit ailleurs, il avait simplement repéré le visage du ténébreux afin de ne pas l'oublier. Bien voilà qui était fait! Le groupe venait de s'agrandir pour faire place non plus à un trio mais bien à un quatuor!
L'homme aux cheveux était juste étonné d'apprendre le décès de Zack, enfin il savait parfaitement qu'il n'était pas mort vu qu'il était avec lui mais il n'avait même pas entendu parlé de cette rumeur à propos de son camarade. En même temps ce n'était qu'un ragot et fort heureusement il était sans fondement, d'un côté l'homme foudre était content de ne pas l'avoir avoir plus tôt, cela lui avait évité de s'inquiéter pour son ami. Soudainement l'assassin se senti observé, ce n'était un mauvais oeil mais tout de même, une personne semblait les regarder avec insistance, il s'était retourner pour fixer cette personne, elle aussi était camouflé tout comme Ivan. Serais-ce Mangetsu Hotaru? La dernière personne à rejoindre le groupe? Toujours est-il qu'elle vint à leurs rencontre pour une raison inconnu. Elle n'eut cependant pas le temps de se présenter car Zack avait parlé avant.


« - Mangetsu Hotaru je présume... Je vois que nous sommes tous... »

Réuni? C'était sans doute ce qu'allez dire l'homme aussi fumant qu'un cigare, il fut cependant stopper comme si quelque chose le perturbé. Décidément c'était le bon jour! On allait de surprise en surprise. Mitsu regardé également droit devant lui, ayant à peine vu la jeune révolutionnaire qui venait d'arriver. Il avait toujours la tête ailleurs, il était concentré sur autre chose, il avait autre chose en tête... Mais malgré cela il reconnu forcément l'homme qui arrivait au loin! Comment pouvait-il ne pas le reconnaître? Lui qui fut le premier à qui notre héros expliqua son rêve dans les détails, lui qui, en quelques secondes était parvenu à réalisé un croquis parfait de l'île que voulait l'éclair blanc! Cet homme fut le tout premier déclic pour l'assassin, ce fut en effet suite à sa rencontre avec Dame nature... Enfin Homme nature dans son cas, qu'il commença à vraiment croire en son rêve!

« - I...ICHIRO !? »


Oui c'était Ichiro qui était présent! Même camouflé, l'homme qui valait 110 millions de berrys l'avait reconnu. Il aurait pu être content, sauter de joie en revoyant son vieille ami, mais ce n'était pas le cas, non l'homme foudre avait autre chose en tête. La jeune Saskia s'avança vers Ichi, s'en suivit une scène qui étonna assez celui qui avait une chevelure argentée. La encore il aurait pu réagir d'une façon ou d'une autre, il aimait beaucoup Saskia et en tant normal cela l'aurait troublé. Au lieu de ça toujours aucune réaction de sa part.
Cette fois ils étaient belle et bien tous réunis! Le révolutionnaire connaissait tous le monde sauf Ivan et Mangetsu, il ne s'était même pas présenté à eux. En vérité il avait vraiment une sale tête, la tête des mauvais jours. Il n'est pas violent de nature mais ce visage signifiait clairement "Si tu me fais chier je te crève", un message qui à le mérite d'être clair! Encore faut-il pouvoir le lire à travers se regard troublant et étrange à la fois, un oeil droit noir et un gauche rouge avec une espèce de symbole à l'intérieur. Difficile de croiser son regard son être troubler. Mitsu allait leurs dire qu'il était temps de partir, qu'il fallait trouver un bateau au port pour faire le voyage! Tout comme Zack tout quelques minutes plus tôt, il allait mais ne l'a pas fait. Pourquoi? Tout simplement à cause du danger qu'il venait de sentir, une nouvelle fois le Haki lui avait permis d'éviter le pire!


-Inusha!

En quelques secondes, un dôme de foudre venait de recouvrir le groupe composé d'un nombre étant celui du diable. Normalement cette technique ne sert que pour notre héros mais grâce au Haki de l'armement, il a été capable de renforcer sa technique. Presque en même temps que la protection était apparu, des coups de feu se firent entendre! Bien entendu les balles fondaient à cause de la chaleur produite et donc les révolutionnaires étaient en sécurité. Mitsukane murmura un "Fait chier..." juste avant de prendre la parole d'un ton sec et autoritaire, il avait aussi appris cela pendant son voyage, il avait appris à se faire respecter, à se faire entendre ce qui n'était pas forcément le cas avant.

-Ecoutez moi, la plupart d'entre vous me connaisse et je l'espère, on confiance en moi! Pour ceux qui n'aurait pas cette confiance vous pouvez partir, je ne retiendrez personne. Juste derrière ce dôme se trouve des marines, Ils sont trop nombreux pour donner un nombre exact. Si vous avez peur de mourir vous n'avez rien à faire ici, une fois que j'aurais fait disparaître ce bouclier vous devrez faire un choix, vous êtes libre alors faites comme vous le sentez. Chacun d'entre vous à donc le choix, me suivre pour changer le monde, faire naître un morceau de paradis ou partir, partir là où bon lui semble et vivre sa vie comme il l'entend. Je me répète je ne vous force à rien, vous êtes tous venu de votre plein grès, prouvez moi que vous êtes motivés. Ne comptez pas sur moi pour vous protéger si vous prenez la fuite, je n'ai que faire des gens sans conviction. Bref assez parler, montrez moi à quel point vous êtes déterminé!

Mitsukane n'essayait pas de semer le doute chez ses camarades, il voulait juste leurs faire savoir que cela n'était pas une plaisanterie et que le projet qu'il voulait réalisé lui tenait à coeur. Pendant son petit discours, on pouvait parfaitement ressentir ses sentiments, on pouvait voir sa détermination à vouloir aller au bout. Il était prêt à assumer ses responsabilités, prêt à prendre des risques, prêt à vraiment tout! Souvenez vous, je vous avez dis que notre héros n'était pas dans un bon jour, et bien les marines qui avait voulu les attaquer aller en faire les frais. Peu importe d'où lui venait cette colère et cette rancoeur, peut-être qu'il n'y avait qu'une seule raison, peut-être était-ce simplement une accumulation, allez savoir! Cela est du domaine privé et l'éclair m'en voudrait si je dévoilais le pourquoi du comment, alors passons à la suite vous voulez bien?
Le dôme venait de disparaître juste après que l'assassin eut fini de parler, il pensait que ses camarades n'avaient pas besoin de réfléchir s'ils voulaient le suivre. S'ils étaient vraiment prêt, ils n'hésiteraient pas et le suivrais dans l'action qu'il allait entreprendre. Très vite il s'envola pour se trouver juste un peu plus haut que les toits des bâtiments. Beaucoup de tireur y étaient posté et l'homme aux cheveux d'argent aller de nouveau utiliser une nouvelle technique, il l'avait mise au point il y a peu de temps.


[/color=gold]-Samazama Hino![/color]

Cette technique est en réalité "Hino" mais en amélioré. Tendant ces deux bras à gauche et à droite, ce ne fut pas un, ni même deux oiseaux de foudre qui furent créés mais une multitude! Ces oiseaux attaquèrent donc chacun un marine et ainsi une grande partie des tireurs postés sur les toits furent décimés, cependant il en restait encore et puis il ne fallait pas oublier ceux au sol. De plus il fallait se méfier de leurs armes, certaines étaient peut-être en granit marin après tout. Il fallait rester prudent. Ensuite il redescendit au sol pour aider ses camarades, le combat venait tout juste de commencer mais Mitsu voulait en finir rapidement, après ça il faudrait aller au port pour prendre le premier bateau. Il ne dégaina même pas son katana, créant dans ses mains deux sabres de foudre, c'est avec ceux-ci qu'il combattait. L'ennemi, en plus d'être en nombre ne comptait pas uniquement de petit mousse qu'on dégommerait d'une simple pichenette, non certains marines étaient sergent, d'autre sous-lieutenant... Bref il ne fallait pas tous les prendre à la légère. Profitant de l'occasion pour voir de quoi ses nakamas étaient capables, ou plutôt pour voir leurs progrès pour la plupart. L'éclair vit Saskia qui allait se faire attaquer par derrière par un fourbe qui avait pensé pouvoir se faire discret. Usant de sa vitesse foudroyante (ça veut rien dire certes, mais vous m'aurez compris), il se glissa dans le dos de la brune pour se trouver face à ce petit rigolos qui devenait tout pâle, il n'eut pas le temps de dire quoi que se soit que sa tête s'était décroché de son corps. Pourquoi? Non ne jouez à ce petit là avec moi, pas sur ce coup! Vous avez parfaitement compris que le pauvre chien du gouvernement c'était fait trancher.

-Reste sur tes gardes Saskia...

C'est ce qu'il avait murmurait à la demoiselle juste avant de retourner au combat. C'était une sorte de petit guérilla qui venait de se déclarer au beau milieu des rues, les villageois s'étaient tous sauvés et heureusement car comme ça, les révolutionnaires n'avaient pas à craindre de les blesser, il fallait juste faire attention aux bâtiments.






_________________ ~♫
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Dragunov

avatar


Messages : 115
Date d'inscription : 05/12/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
25/50  (25/50)
♦ Expérience :
42/250  (42/250)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Jeu 21 Juin - 16:19





Ivan Dragunov






Démonstration de force!












Hum, ils m'ont l'air en forme, il y a bien une fille dont je ne connais son identité, néanmoins si elle fait partie du groupe elle doit être forte et pourvu de destin. Puis notre ami Zack se retourne subitement, comme s'il avait senti quelqu'un nous observait et c'est bien le cas, voici donc la dernière personne que nous attendons, caché et un sentiment de timidité dans sa démarche. Alors que nous croyons être au complet un autre individu sortant de nulle part fait son apparition, quelqu'un dont Zack cite son nom sur un ton étonné, qui est-ce encore ? J'ai l'impression que je suis mis de côté dans ce groupe et que je sache pas grande chose au final. Ce qui se passe en ce moment, au final, ne me gène guère, pour une fois que nous allons franchir à un niveau supérieur, à celui où depuis des années j'ai attendu, évoluer.

Bien que ce moment de réunion soit un plaisir pour ces deux grands gaillards, les piliers de ce groupe, pour au final être interrompu sous l'action de notre ami masqué. Je viens d’assisté à un moment d'éblouissement, je n'aime pas vraiment la lumière, enfin ce n'est pas le moment de penser à ça, ce qui vient de se passer n'est pas que pour faire une démonstration de force, nous sommes attaqués! J'arrive à peine à voir à travers ce bouclier de foudre des silhouettes postés tout en haut du toit des bâtiments, il est assez évident que ce soit des marines, ils nous ont retrouvé si vite, le service des renseignements deviennent de plus en plus performant.

-Ecoutez moi, la plupart d'entre vous me connaisse et je l'espère, on confiance en moi! Pour ceux qui n'aurait pas cette confiance vous pouvez partir, je ne retiendrez personne. Juste derrière ce dôme se trouve des marines, Ils sont trop nombreux pour donner un nombre exact. Si vous avez peur de mourir vous n'avez rien à faire ici, une fois que j'aurais fait disparaître ce bouclier vous devrez faire un choix, vous êtes libre alors faites comme vous le sentez. Chacun d'entre vous à donc le choix, me suivre pour changer le monde, faire naître un morceau de paradis ou partir, partir là où bon lui semble et vivre sa vie comme il l'entend. Je me répète je ne vous force à rien, vous êtes tous venu de votre plein grès, prouvez moi que vous êtes motivés. Ne comptez pas sur moi pour vous protéger si vous prenez la fuite, je n'ai que faire des gens sans conviction. Bref assez parler, montrez moi à quel point vous êtes déterminé!

Fuir ? Je ne pense pas que dans notre groupe il y aurait des trouillards, des déserteurs et encore moins des faibles. Il faut savoir une chose, si je suis venu ici c'est justement pour changer le monde! Il est hors de question de raté cette chance et pour une fois je peux sentir en cet homme de la confiance absolu, quelqu'un qui sait ce qu'il doit faire. Très bien! C'est décidé, je vais te suivre, Mitsukane dit l'Eclair Blanc! Nous allons voir jusqu'où tu nous emmèneras!

"Je suis venu ici dans le même but que toi, ce n'est pas eux ou n'importe qui dans ce monde va me faire changer d'avis! Au contraire, je serrai le fléau!"

Juste après ce mot mon corps émane une nué obscure, commençant à ramper le sol et recouvrir le dôme, ce pouvoir dont aucun n'ayant jamais vue de leur vie, ils vont être témoin de la puissance du Yami! Quand le bouclier disparait notre leader, comme je peux le présumer, attaque en premier, par son numéro tout aussi foudroyant que spectaculaire, ses adversaires ne pouvaient lui tenir tête plus d'une seconde. Au moins je pouvais dire qu'il a du potentiel ce jeune, bref, je pense que c'est à mon tour d'entrer en scène, car juste en face de moi se trouve autant de marines qu'il est difficile de savoir le nombre aproximative, mais je n'ai que faire... En position, les fusillers ouvrent le feu sur nous, quelque soit le nombre ou la nature de ces balles le mur de ténèbres que je viens de le dresser disparaissent, sans vraiment les revoir. Je peux comprendre leur étonnement, quand vous voyez de l'obscurité recouvrir l'air, c'est comme si une dimension s'ouvrait dans notre monde. Néanmoins, avec cette confusion, ils n'ont pas remarqué que le sol est obscurci, même voir qu'il n'y a plus rien en-dessous, vous l'avez bien compris, la suite est bien évident... Black Hole! L’absorption total, ces soldats se sentent confiant par leur nombre coulent, sombre dans le néant, par leur crie de détresse et de désespoir. Il faut savoir, une fois dedans il est impossible de s'en libérer de ma gravité absolut. En moins peu de temps je viens d'engloutir bon nombre de ces soldats et mon ténèbres revient à mes pieds, toujours présent, comme si l'aura maléfique tournait autour de moi.

"Le Yami Yami no mi, le pouvoir de contrôler le ténèbres, permet d'absorber tout, absolument tout, même les rayons du soleil, absorbé puis compressé sous l'effet de la gravité absolut, voila mon pouvoir..."










PS: désolé, bien court pour mon premier poste xD

_________________ ~♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichiro Otoya

avatar


Messages : 46
Date d'inscription : 23/07/2011
Age : 23

Feuille de personnage
♦ Niveau:
20/50  (20/50)
♦ Expérience :
134/200  (134/200)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Ven 6 Juil - 11:10

Dream Team"Je continuerai à briller jusqu'à illuminer ton coeur"



"Purupurpurpurpurpurpurpurpurpurp... Purpurpurpurpurpurp..."

Quel était ce bruit incessant et agaçant qui résonnait dans toute la pièce ? Dans un laps de temps très régulier, une légère pause était donnée, donnant au blond un léger moment de répit, qui ne pouvait s'éterniser malheureusement, car le son reprenait de plus belle. Le blond couché au sol, inonder de ses propres papiers, où il y dessinait des croquis, des calculs, pour son robot ainsi que pour d'autres objets utiles dans son quotidien. Par exemple cette chaise roulante, relié par un mécanisme à divers endroits stratégiques de la maison, afin de faciliter ses déplacements. Oui, il fallait l'avouer, c'était une invention digne d'un flemmard, mais que peut-on y faire, même si Ichiro l'était un peu, ceci n'était pas un drame, nous avons tous une part de flemmardise en nous. Mais bon la question n'est pas là. Exténué en raison des quelques semaines passées, le blond n'avait pas le courage de se lever, il se disait qu'il allait laisser l'appel, espérant que la personne au bout du fil, rappelle plus tard. Mais celle-ci insistait, ce qui agaçait fortement le révolutionnare. Il ouvrit un oeil, puis l'autre et posa sa main sur son front, avant de lâcher un petit soupire. La force de ce lever, il ne l'avait pas encore, l'homme ou la femme, allait devoir attendre encore un peu. Pour le moment le blond était trop occupé à fixer le plafond, songeant à ce qu'il avait vécu ces dernières semaines. Il fallait l'avouer, elles étaient éprouvantes, il faut dire qu'un entraînement n'est jamais une partie de plaisir, mais ce qu'il avait dû faire avait atteint le summum. Pendant fort longtemps, il avait pensé que les marines ne possédaient pas d'entraînement très concluant, cause de leurs capacités lors des combats, mais Ichiro devait bien l'admettre, leurs entraînements portaient leurs fruits, c'est juste que de simples soldats n'arrivaient pas encore à exploiter leur véritables capacités et c'était bien dommage. Oui, car le jeune homme qui aimait se battre cherchait toujours un adversaire plus fort que lui afin de le surpasser, c'est comme ça qu'il est, cela avait été marqué au fer rouge dans son caractère, tous ceux qu'il ne pouvait pas battre, le rendaient plus fort.

Et c'était vrai. Durant son passage chez les marines, il avait rencontré quelqu'un de beaucoup plus fort que lui, c'était la même personne qui l'avait entraîné. Cet entraînement l'avait rendu plus fort, aussi bien physiquement, que mentalement. Maintenant, pour lui il n'était plus obligé d'utiliser son Fruit du démon, seul la force de son nouvel art pouvait suffire, mais quel était cet art ? Et quelle était cette histoire d'entrainement ? Vous aimerez que je vous le raconte et bien... Ceci sera pour un prochain numéro. Revenons plutôt au moment présent, pendant que je vous raconte la vie du blondinet, une personne inconnue à un endroit tout aussi inconnue, persistait. Alors, après avoir longuement regardé l'escargophone posé sur sa table, Ichiro le décrocha et feintant une bonne humeur, il accueillit cet appel, avec un air joyeux et chaleureux.



- Ohayo gozaimasuuu~



- ICHIRO ! Mais qu'est-ce que tu fous ?! Ça fait près d'un mois que j'essaie de prendre contact avec toi, mais tu ne réponds jamais, j'ai envoyé un homme chez toi et il est revenu m'alertant que tu n'étais pas là ! J'espère que tu as une bonne explication, sinon je serai contraint d'avertir le chef de la révolution histoire qu'il te corrige un peu, et tu sais qu'il le fera !



- Yo Mushi-kun ! (Surnom qu'il emploie quand il parle avec cette personne, car il ne l'a jamais vu en vrai et ne lui parle que par escargophone. Il se prétend être le bras droit du chef de la révolution). Ça fait un bail, alors comment va ta femme, a-t-elle déjà accouchée ? Un garçon ou une fille, lui aussi est un escargot ? Ça devait être dur durant votre acte sexuel, comment un escargot peut faire un enfant à un humain ? Même moi scientifique que je suis, je ne puis pas résoudre ce mystère. Tu dois vraiment être fort Mushi-kun !



- ... Mais qu'est-ce que tu racontes baka ! Je ne suis pas un escargot et de quoi tu parles je n'ai pas de femme ! Essayerais-tu de changer de sujet ?! Je te demandais, où étais-tu passé durant tous ce temps ?! Et ne me réponds pas aux sources d'eau chaude ou j'explose ta face de rouquin !



- Oooh ta femme humaine n'est plus avec toi ? Il faut la comprendre, c'est une humaine Mushi-kun, ne t'en fais pas tu vas bientôt rencontrer l'escargot de ta vie.. On dit escargot ou escargote ? Enfin c'est la même, de toute façon vous les escargots êtes hermaphrodites n'est-ce pas ? Ça doit être étrange tout de même hmm... Au fait, pour te dire je ne suis plus roux, mais blond maintenant Huhu.



- Mais tu vas la fermer ! Comment la révolution a pu recruter un type comme lui... Enfin bref peut importe où tu étais ou ce que tu pouvais bien foutre, c'était juste pour te demander si tu étais déjà arrivé à Bulgemore, les autres sont déjà en route pour te rejoindre là-bas... [Long moment de silence] ... Alors ? Enfin bref, voilà, c'était pour te prévenir que les autres s'en vont en fin de journée, dès qu'ils auront trouvé un bateau en espérant que tu puisses les accueillir à Bulgemore. Terminé... Et prochaine fois réponds à ce foutu escargophone !



Oui ne t'inquiètes pas, je suis bien arrivé j'ai même commencé le travail, aller t'en fais pas, passe une bonne journée Mushi-kun ! « Gatcha »... J'avais complètement oublié le rendez-vous à Bulgemore, comment je vais faire, réfléchis Ichiro, réfléchis. Je sais, je vais inventer une machine à remonter le temps et remonter au début de l'appel, comme ça je ne répondrai pas et je serai sauvé. Oui, je vais faire ça... Enfin j'y pense, avec notre niveau technologique actuel, nous n'avons pas encore les moyens de construire un objet comme celui-ci. Bon, solution numéro deux, plus qu'à rejoindre Mitsukane et les autres.


Le blond fit ses affaires, se vêtit d'une veste à capuche, son casque autour du cou et s'en alla. Il devait rejoindre les autres au point de rendez-vous et celui-ci était... Mais quel était le point de rendez-vous, Mushi-kun ne l'avait pas dit au blond, en vrai il n'avait pas à lui dire comme Ichiro aurait dû partir depuis un moment déjà. Alors, comment allait faire le blondinet, s'il ne connaissait pas la localisation de ses camarades, il n'allait pas pouvoir les rejoindre et allait sûrement se faire taper sur les doigts. Situation vraiment gênante et compliquée pour le jeune homme, comment allait-il pouvoir faire. Soudain, il s'en rappela. Un moment, Mitsukane lui avait dit son plan et il lui avait fait part du rendez-vous qu'il allait donner dans cet endroit, par chance, il n'avait peut-être pas changé ses plans et donc l'endroit du rendez-vous n'avait pas changé. Un léger sourire pouvait se dessinait sur son visage, il était quand même ravi, il allait pouvoir revoir ses amis, ainsi que de faire de nouvelles rencontres, mais aussi faire l'aventure avec eux, allait être bien plus divertissant que de le faire seul. Le blond se mit donc en route direction, l'aventure ! Encore devant chez lui, Il utilisa son "don" pour faire pousser une sorte de colonne de bois qu'il se servira pour se déplacer en se positionnant dessus et en l'allongeant à volonté. Grâce à ça, il réussit à arriver en quelques heures à la ville souhaité. Maintenant que le plus dur était fait, il ne lui restait plus qu'à trouver ses compagnons et dans une ville comme celle-ci, cette chose n'était pas si simple que ça. Mais déterminé, le jeune homme avait cette forte volonté, il allait trouver ces amis, même si pour cela il devait retourner la ville. Il se mit en marche, balayant du regard toute la zone en face de lui, à la recherche d'un visage familier. Après quelques minutes de recherche, le blond commençait à perdre foi, mais soudain il fixa longuement un jeune homme. Celui-ci, il croyait le connaître... Nan, maintenant il en était sûr cet homme, il le connaissait, c'était...




- I...ICHIRO !?

Apparemment cet homme avait été bien plus rapide. En vrai cet homme n'était rien d'autre que Zack Fair, membre de la révolution qui avait participé à une mission avec Ichiro, autrefois roux. Très vite entre les deux, un lien très fort s'était créé, un lien de fraternité, Ichiro le considérait comme son frère et vice-versa. Mais ce n'était pas tout, dans le groupe il y avait aussi Mitsukane, celui-ci ce démarquait assez, le blanc de ses cheveux était facile à distinguer au loin. Mais dans ce groupe il y avait aussi deux personnes que le blond n'avait jamais vu auparavant, une femme et un homme aux allures très sombres, il n'avait pas l'air très amical. Mais il ne fallait pas se fier aux apparences, car celles-ci peuvent être trompeuses, leçon qui peut s'avérer être vrai par moment. Maintenant, en comptant Ichiro, le groupe qui allait rendre le monde meilleur, était composé de cinq personnes... Non six, une autre personne venait de se révéler, celle-ci caché derrière Zack, le blondinet ne l'avait pas vu. Et se fut une grande surprise pour lui, car cette personne était la femme qui lui avait volé son coeur, il y a bien longtemps déjà. Il ne savait pas comment réagir en cet instant, est-ce qu'il devait courir dans ses bras ou bien... Même moi je ne sais comment le faire réagir. Mais ce n'est pas la peine, car la jeune fille prit l'initiative et se mitmarche en direction d'Ichiro, toujours immobile. La distance diminuait, alors que l'envie de la prendre dans ses bras ne faisait qu'augmenter. Et enfin, elle n'était plus qu'à quelques centimètres, l'étreinte était maintenant possible. Ichiro fit un léger sourire avant de laisser quelques mots sortir de ses lèvres.




- Ça fait longtemps... Sas-kia...

La jeune fille laissa vagabonder ses doigts sur le cou, le visage, ainsi que les cheveux du blondinet, faisant légèrement tomber sa capuche par la même occasion, puis celle-ci rapprocha ses lèvres des tiennes, avant de l'embrasser tendrement. Soudain, le blond sentit une étrange sensation, c'est ce qu'on appelait donc le bonheur ? Ça faisait un moment déjà qu'il n'avait pas ressenti ça, cette sensation si agréable, comment avait-il pu s'en passer durant toutes ces années. Le blond vint à rompre le baiser avant de regarder au plus profond des yeux de la belle brune. Il lui fit un léger sourire et s'apprêtait à la prendre dans ses bras, quand il vit un dôme de foudre se former autour d'eux. Il comprit immédiatement que cette protection provenait de l'homme masqué, mais pourquoi avait-elle était nécessaire ? La réponse ne mit pas longtemps avant de se manifester. Des marines avaient profité de leur moment d'inattention pour les attaquer, mais l'homme aux cheveux blanc avait anticipé cet assaut et avait réussi à tous les protéger. C'était incroyable, comment avait-il pu prévoir cette attaque, avait-il enfin réussi à développer ce pouvoir... L'homme masqué prit la parole, Ichiro pouvait sentir que quelque chose n'allait pas avec Mitsukane, mais il ne savait pas encore quoi...




- Ecoutez moi, la plupart d'entre vous me connaisse et je l'espère, on confiance en moi! Pour ceux qui n'aurait pas cette confiance vous pouvez partir, je ne retiendrez personne. Juste derrière ce dôme se trouve des marines, Ils sont trop nombreux pour donner un nombre exact. Si vous avez peur de mourir vous n'avez rien à faire ici, une fois que j'aurais fait disparaître ce bouclier vous devrez faire un choix, vous êtes libre alors faites comme vous le sentez. Chacun d'entre vous à donc le choix, me suivre pour changer le monde, faire naître un morceau de paradis ou partir, partir là où bon lui semble et vivre sa vie comme il l'entend. Je me répète je ne vous force à rien, vous êtes tous venu de votre plein grès, prouvez moi que vous êtes motivés. Ne comptez pas sur moi pour vous protéger si vous prenez la fuite, je n'ai que faire des gens sans conviction. Bref assez parler, montrez moi à quel point vous êtes déterminé!

Dans ce petit discours, on pouvait ressentir tous les sentiments de Mitsukane, cette détermination qu'il avait, était stupéfiante, mais le blond pouvait déceler autre chose, Mitsukane semblait être en colère, une colère que l'homme essayait de préserver. Le révolutionnaire au grand pouvoir qu'avait choisi le blond de suivre, n'était plus le même. Il était bien évident que cette colère se ferait nettement sentir durant son offensive, les marines avaient décidé de les attaquer à un mauvais moment. Mais maintenant, il était trop tard pour reculer, ils allaient devoir assumer leurs actes. Le blond fit quelques pas afin d'être à quelques mètres d'un groupe de marines qui allaient l'attaquer. Lentement il ferma ses yeux, tendit l'oreille, écoutant chaque respiration, chaque battement de coeur qui l'entourait. Soudain, il prit une position, celle-ci appartenait au Wing chun un art encore méconnu en ce monde. En prenant cette position il protégeait son centre, que ce soit lors des attaques ou quand il devait passer en mode défense. À première vue, on pourrait croire que le blondinet s'apprêtait à se battre au corps à corps, mais en vrai il préparait une de ses nouvelles attaques...




- Kaze no tenohira.

Soudain il frappa l'air dans son axe, à l'aide de la paume de sa main. Suite à ça, tous les marines en face de lui, furent violemment balayé et projeté au plus loin. Ce nouveau style de combat qu'il avait, était incroyable et dangereux pour ces adversaires, celui-ci ce nommait le Kuki Karaté...

_________________ ~♫

Spoiler:
 


Dernière édition par Ichiro Otoya le Dim 15 Juil - 9:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saskia

avatar


Messages : 328
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 27

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
41/230  (41/230)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Ven 6 Juil - 19:56


« J'ai [toujours et encore] pas d'idée de titre u_u" »
C'était bête mais, c'était comme ça, c'était comme si sont corps, ou plutôt son coeur avait pris le contrôle de tout son être pour faire ce que bon lui plaisait.. Son était pas plus mal, elle se sentait plus que bien sûr le coup, un faible sourire planté sur ses lèvres carmins, elle regardait sont vis-à-vis, avant de se retourner d'un coup, sous la surprise de l'apparition du dôme de foudre... Saskia regarda Mitsukane, les sourcils froncés essayant de comprendre le pourquoi du comment. Mais, comme tous les autres membres de ce "groupes", elle le su rapidement, en effectuant un léger pas vers l'arrière en découvrant toutes ces personnes mobilisé rien que pour eux... Enfin pour eux, bien sûr quand je dis ça, Saskia pense bien entendu les gens importantes qu'elle avait la chance de côtoyer.. Enfin, allez savoir si c'est une chance mais, elle était persuadée d'être chanceuse de connaitre des personnes de ce groupe.

Ces personnes primés qui plus est étaient surement une menace pour le gouvernement, surtout Mitsukane, d'après ce qu'elle savait, pourtant elle savait pertinemment qu'il n'avait rien de cruel ou de méchant en lui, peut-importe ce qu'il a bien pu faire... Enfin, quoi qu'il en soit, ils allaient devoir se battre, l'homme aux cheveux d'argent ne leur laissait pas trop le choix de toute façon. C'était marche ou crève, bien entendu et dans ce cas-là, pour la brune, il fallait marcher avec eux, même si c'était loin d'être sa tasse de thé.

- Ecoutez moi, la plupart d'entre vous me connaisse et je l'espère, on confiance en moi! Pour ceux qui n'aurait pas cette confiance vous pouvez partir, je ne retiendrez personne. Juste derrière ce dôme se trouve des marines, Ils sont trop nombreux pour donner un nombre exact. Si vous avez peur de mourir vous n'avez rien à faire ici, une fois que j'aurais fait disparaître ce bouclier vous devrez faire un choix, vous êtes libre alors faites comme vous le sentez. Chacun d'entre vous à donc le choix, me suivre pour changer le monde, faire naître un morceau de paradis ou partir, partir là où bon lui semble et vivre sa vie comme il l'entend. Je me répète je ne vous force à rien, vous êtes tous venu de votre plein grès, prouvez moi que vous êtes motivés. Ne comptez pas sur moi pour vous protéger si vous prenez la fuite, je n'ai que faire des gens sans conviction. Bref assez parler, montrez moi à quel point vous êtes déterminé!

Pour Saskia son rapide discours sonnait comme ça. Tu restes et tu te bas, tu fuis tu meurs. Pour la jeune femme, c'était pas vraiment "laisser le choix".. entre la vie et la mort, sa décision était vite prise. Elle regardait les gens présents, les marines en force numérique, elle n'était pas la plus puissante loin de là, c'était surement la plus faible du groupe... Mais quelque part elle savait qu'elle pouvait compter sur eux, qu'il allait l'aider, la diriger, la protéger, pour elle, elle n'avait rien à craindre, la faucheuse elle-même ne pouvait pas l'atteindre !! Enfin bref.

Une fois le dôme disparut, tout ce passe très vite, c'était à ne rien comprendre, ils s'étaient tous mis au combat, d'une façon tellement... Normal, cela en était déstabilisant pour Saskia, elle recula de quelques pas, essayant de gêner au moins les combattant expérimenté... Mais que faisait-elle là ? Elle ne s'y sentait pas à sa place.. Peut-être que finalement elle devrait fuir... Et laisser des gens qu'elle aime... Les décevoir.... Pouvait-elle vraiment le faire ? Ils comptaient sur elle non ?... Elle ne pouvait donc pas se permettre de tourner les talons, de les quitter comme si de rien n'était après tout ce qu'ils avaient pu traverser ensemble. Elle n'était pas lâche, non du tout. Effrayer certes mais, ce n'est pas pour autant qu'elle allait s'en aller quand même ! Il fallait qu'elle prenne sont courage a deux mains, elle l'avait déjà fait ! De plus aujourd'hui plus que jamais, elle saitqu'elle peut compter sur eux...

Elle sortit bien rapidement de ses pensées d'ailleurs, retournant à la violente réalité, c'est la voix de Mitsukane qui l'avait réveillé en quelques sorte.

-Reste sur tes gardes Saskia..

Elle s'était tapé le front avant la paume de sa main. Mais qu'elle idiote, pensait alors que l'heure était à combattre, à croire qu'elle voulait vraiment se faire tuer. De plus, même si elle est persuadée que quelqu'un viendra à son secours, ils ne seront pas toujours derrière elle pour la protéger, elle avait du mal à réaliser, elle avait du mal à faire du combat quelque chose de principal de "normal". Elle qui prônait autre chose que l'usage de la force, elle qui ne voulait pas se faire juge, qui ne voulait pas se prendre pour une divinité en prenant le droit de vie ou de mort d'une personne. Elle s'était engagée dans un monde dur et difficile, un monde régit par la violence et non la diplomatie, il fallait qu'elle se réveille et qu'elle prenne les armes, même si c'était loin d'être quelque chose qu'elle appréciait. Elle regardait Mitsu, Ichii et les autres se battre, elle devait juste faire pareil qu'eux, se battre pour ses rêves, pour protéger les gens qu'elle aime, peut-importe le prix à payer, peut importe ce qu'elle peut faire. Quand elle avait rencontré Mitsukane il y a longtemps, elle n'avait rien du de démoniaque en lui malgré ce qu'il avait fait alors, pourquoi elle se voyait monstrueuse quand elle se battait, chose qu'elle commença à faire, difficilement mais, elle n'avait plus le choix.

Elle se défendait tant bien que mal, usant de se pouvoir qu'elle avait acquis il y avait peu de temps, usant de ce qu'elle savait faire, qu'elle avait apprise seule à faire, de ce que Mitsukane avait pu lui apprendre sur cette colline. Ce n'était pas facile pour elle, bien que certain mouvement qu'elle s'était entraînée à faire ressemblait à une danse, dans le feu de l'action, elle en oubliait les pas, mais peut-importe tant qu'elle arrivait à se rattraper, elle n'était pas forte mais, assez pour se défendre, peut-être qu'il lui manquait quelque chose pour se battre pleinement, une certaine race ?... Elle ne savait pas mais, elle faisait ce qu'elle pouvait pour ne pas être un boulet, bien que cela semblait être une chose... Compliquée.

Elle avait fini par se déplacer, se mêlant aux combattants comme si c'était une chose normal ! Elle s'était retrouvée face à trois hommes qui l'encerclaient.. Elle se sentait littéralement mal d'un coup. Elle était mal barré et les autres étaient peut-être trop loin pour l'aider, il fallait donc qu'elle se débrouillait, essayer de déstabiliser l'ennemie, de ruser.. Il fallait qu'elle fasse quelque chose.

- Trois hommes contre une femme ! C'est pitoyable !

- Ta gueule !

... Il lui fallait moins de dix secondes pou se planter devant le malheur qui avait prononcé ses mots pour lui écraser sa main dans sa figure. Une gifle monumentale ! Encore pire que celle qu'elle avait collé a Mitsukane quelques jours plutôt !

- C'est pas comme ça qu'on parle à une dame ! On ne t'as jamais appris ça !?

Bon, ce n'était pas prévu comme ça à la base... Mais bon, c'est une femme que voulez-vous ? Et surtout une femme impulsive ! Donc... Voilà. N'empêche que la gifle n'était pas mal comme technique de déstabilisation, sur le coup les trois hommes ne savaient pas trop quoi faire.. C'était surement le moment de passer à l'action, s'il y avait une chose que Saskia savait bien faire, c'était manier une arme, enfin, ses armes fétiche caché dans ses petites bottines. Des double machettes, super tranchante et utile. Enfin bref, rapidement elle les saisit et puis, bah... Elle dut abattre celui qu'elle venait de gifler, il ne fallut pas longtemps aux deux autres pour se réveiller et se jeter sur la belle. En tout cas, elle réussit a esquiver le coup de l'un d'eux, mais quand l'un l'attrapa par derrière.. Ce fut une autre histoire... Pas de sous-entendu bande de cochon, je vous voit venir...

Le mec avait juste "enlacé" Saskia les bras contre son corps, l'enserrant fortement pour l'empêcher de bouger. Elle avait voulu faire la maligne, peut-être qu'elle n'aurait pas dû. Juste à présent elle avait éviter la plupart des coups mais, là, le poing dans la figure elle l'avait pas loupée.. Et c'était sacrément douloureux... Enfin, comme toutes les femmes l'apprennent en auto-défense, le poing faible des hommes c'est un certain poing à un endroit stratégique, du moment ou que tu as tes jambes de libre, n'hésite pas à frapper de toutes tes forces ! De plus avec la colère qui venait de lui montait à la tête, elle sera loin d'être douce. Sur le coup, elle envoyée son pied direct dans les valseuses qui venaient de la frapper... Mais, elle était toujours prisonnière du deuxième même.. Malgré tous les efforts qu'elle pouvait faire pour essayer de s'en délivrer... Et cela allait surement mal se passer pour elle dans quelques secondes lorsque, elle vit, le monsieur qui n'aura jamais d'enfant se pointer avec un sourire de castré et vilain sur les lèvres et surtout avec dans la main, une jolie arme au tranchant... Tranchant (je suis d'une logique, je m'épate moi-même Haha.).

*je suis dans la merde...*

_________________ ~♫
• Quand je t'aie vu Invité, je suis tombée à tes pieds ... Mais ne te fais pas d'idée, j'ai juste trébuché •


Okuni <33
Spoiler:
 


Rouge est mon âme, aussi violente et sucrée. Que l'épilogue d'un drame, Rouge feu ou carmin, tache souvent les larmes aiguisées.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rivy-serina.deviantart.com/
Mitsukane

avatar


Messages : 541
Date d'inscription : 20/07/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
28/50  (28/50)
♦ Expérience :
135/280  (135/280)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Dim 8 Juil - 16:37






La colère divine...


Mitsukane et les autres étaient donc en train de mener une sorte guérilla contre les hommes du gouvernement, c'était du 6 contre toute un régiment! Seulement, les marines qui voulaient bien faire, avait fait évacuer une partie de la ville. Du moins c'est ce que Mitsu en conclua lorsqu'il ne ressentit aucune agitation, ces chiens venaient de faire leurs plus grosses erreurs car, les civils sont en quelque sorte le point faible de l'assassin, lui ne voulait pas les blesser et se serait retenue s'il y en avait. Comme ça ne fut pas le cas, il pouvait se battre sans se soucier des dégâts qu'il causait, c'était comme un petit cadeau...
Enfin bref, sûr de sa force et de celle de ses camarades, l'éclair blanc ne se souciait pas trop d'eux. Il regardait un peu à quoi ressemblait leurs pouvoirs, leurs capacités, mais ne s'embêtait pas à savoir s'ils avaient besoin d'aide. Saskia faisait exception à la régle bien entendu, justement car il la connaissait et savait qu'il n'était pas dans la nature de la jolie brune de se battre, c'était limite si elle était dégoûté par cela. Du coup il gardait toujours un petit oeil sur elle, histoire de lui venir en aide si le besoin s'en ferait ressentir. Le combat durait et s'intensifiait au fur et à mesure du temps, les marines semblait toujours aussi nombreux et aussi de plus en plus coriace!

Le révolutionnaire avait presque oublié qu'il n'était pas seul, il s'était focalisé sur les marines et rien d'autres, comme s'il ne pensait qu'à leurs morts. Jamais il n'aurait pensé perdre un de ses camarades durant cette bataille, et encore moi deux! Malheureusement c'est ce qui arriva, il entendit en premier le cris d'une femme qui semblait avoir besoin d'aide, c'était Mangetsu qu'il ne connaissait d'ailleurs pas du tout...
Avez-vous déjà ressenti ce sentiment d'impuissance? L'homme aux cheveux d'argents lui allait le ressentir, ce sentiment qui mêle la culpabilité à la colère, voir parfois la haine. Se sentir impuissant face à une situation dont vous étiez certains d'être maître, lorsque les événement mettent en doute vos capacités. C'est quelque chose d'horrible. Alors que Mitsu volait au secours de sa nouvelle camarade, celle-ci se fit tuer sous ses yeux... C'était une scène atroce, alors qu'un marine la tenait au sol avec un bâton en granit marin, un autre était venu lui perforer le coeur! Sur le moment, l'homme foudre s'était arrêté... Comment était-ce possible... Il avait toujours réussi à protéger les gens, il était toujours parvenue à ses fins... Sur la colère il avait complétement brûler les deux marines et les électrocutant à mort!
Le chef de la révolution comptait sur lui, il voyait en lui la relève et pourtant il n'avait pas réussi à protéger les siens! Notre héros aurait pu oublier cela avec le temps puisqu'il ne connaissait pas cette femme, mais presque aussitôt il perdit un autre allié ou plutôt un ami! Oui un ami sur qui il avait déjà pu compter, une personne qu'il respectait vraiment, un personne digne de confiance. Cette personne était le brave Zack Fair, l'éclair blanc savait son ami puissant et du fait il pensait qu'il allait pouvoir s'en tirer s'en problème.


-Et de deux!!

C'est ce qu'avait crier un marine en le tuant. N'ayant pas vu la scène, l'assassin s'était retourné de nouveau en direction du bruit et ce qu'il vit le fit sortir de ses gonds! Le corps de Zack au sol, au milieu d'une marre de sang et d'une troupe de marines fiers de ce qu'ils venaient d'accomplir... Au départ, l'homme qui valait 110millions de berrys voulait passer au travers et partir avec son groupe, laissant ainsi les marines en plan. Mais ce qui venait de se produire à l'instant allait changer ses plans, pas question d'en laisser un seul en vie! Mitsu se précipita vers le corps de son ami, il était déjà sans vie, c'était trop tard... Un cri de rage résonna dans l'île toute entière, c'était celui de Mitsukane. C'était impardonnable, vraiment impardonnable! Après déposé délicatement le cadavre de son ami, il se releva avec un regard plus sombre que jamais... Très vite il fut regagner par ses anciens démons, la haine envers les marines qui s'étaient apaisé venait de ressurgir plus forte que jamais. Son oeil rouge semblait briller et pourtant ce n'était pas dû aux larmes, ces larmes, le révolutionnaire les retenait au fond de lui car la sa colère était bien plus grand que sa tristesse. En quelques minutes il venait de vivre l'enfer, un enfer qu'il avait déjà connu, un enfer qui, à chaque fois fut provoquer par les hommes du gouvernement.
L'homme à la chevelure argenté sentait son coeur battre de plus en plus vite, il ne bougeait pas, il observait les uns et les autres se battre esquiva les quelques coups qu'on essayait de lui porter tout en tuant le fou qui pensait être de taille. Il créa une petite lame de foudre au bout de sa main, il vit Saskia encerclé et de nouveau il lui vint en aide, tranchant la gorge, sans pitié, avec sang froid. A ce moment là, on ne pouvait plus considéré notre héros comme humain, il était semblable à un monstre affamé qu'on aurait lâché sur le champs de bataille... Le sang gicla sur son visage, il ne prit pas la peine de l'essuyer, il n'avait même pas regarder Saskia, il ne lui avait pas lâcher un mot non plus. Il était comme dans une bulle. Il avait remarqué que tous le monde se donnait à fond, chacun donnait le meilleur de lui même. Il allait leurs montrer à tous, alliés et ennemis qu'il ne fallait pas s'attirer la colère de Dieu, ils allaient tous être témoins de sa toute puissance.
Tournant le dos à Saskia, il s'envola lentement vers le ciel qui, en quelques secondes s'était obscurci, comme s'il annonçait le début du déluge. Les coups de tonnerre commençaient à résonner, Mitsu leva ses mains et dessus de sa tête...


ren'juu no ookami

Une meute de loup fut créer autours de lui, tout comme lui, les animaux constitué uniquement de foudre léviter dans les airs. Il s'approcha de l'un d'eux et le caressa, un geste assez étrange de sa part, certes il aimait la nature mais, ce n'était pas comme si ils étaient de vrai animaux. Puis il lui chuchota à l'oreille "déclenche le Chaos, fait leurs connaître la peur". Suite à cela, la meute de loup fonça sur le champs de bataille en s'attaquant uniquement aux marines. L'éclair blanc pouvait les contrôler de toute façon, les loups étaient comme ses pantins en réalité. Pendant que ses marionnettes tuaient les marines un par un, Mitsu redescendit sur la terre ferme. Le ciel était toujours aussi noir et menaçant.

Symphony of swords

usant de toutes son énergie, Mitsu fit apparaître une multitude d'épée sur le terrain, une fois de plus, elles étaient toutes faite de foudre. Il était donc le seul à pouvoir les toucher, si un malheureux venait à le faire, il se prendrait une grosse décharge capable de tuer un homme. Manipulant les sabres à sa guise, il en prit deux dans les mains tandis que les autres tournaient autours de lui. Il marchait lentement, envoyant ses épées sur l'ennemi et tranchant ceux qui étaient proches. L'assassin était vraiment déchainer et rien ni personne ne pouvait l'arrêter. Rapidement le nombre de marines diminua jusqu'à ce qu'ils soient tous hors combat, mort pour la plupart... le révolutionnaire se tourna vers les siens, ou plutôt ceux qui étaient encore en vie.

-Que quelqu'un prenne le corps de cette femme, Mangetsu, bien que je le connaisse pas elle devait être l'une des nôtre. Nous allons directement au port, des renforts sont certainement déjà en route...

Il alla ensuite ramassa le corps de Zack, le portant sur son dos et s'excusant plusieurs milliers de fois. Sans même voir si les autres le suivaient, il se dirigea vers le port. Il était déjà en colère au début de cette journée et les événements avaient empirer la chose. Rien n'était dit que la fin se passerait sans encombre, il est possible qu'il reste des marines en embuscade au port... Mais pour en être sûr, il fallait y aller...






_________________ ~♫
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Dragunov

avatar


Messages : 115
Date d'inscription : 05/12/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
25/50  (25/50)
♦ Expérience :
42/250  (42/250)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Mar 17 Juil - 0:16





Ivan Dragunov






une journée tragique...













Le combat s'acharne et j'ai pas vraiment l'impression que ces soldats ne craignent pas nos pouvoirs tout aussi dément que puissant, ils sont tellement déterminé de nous arrêter en ce lieu, même s'ils ont déployé leurs meilleurs combattants de la marine cela ne nous empêchera pas de continuer à nous battre jusqu'à extermination. Je peux voir que chacun de nous use leur talent au maximum, déchainant leur pouvoir sur nos ennemis, faisant démonstration de force écrasante, même moi je n'y vais pas de main morte. Je mets la pression grâce à mon Yami que j'ai mangé, déblayant autant que je peux dans les rues tout ceux qui s'oppose à nous, mais pourtant ils en arrivent encore et dans ce genre de chaos j'ai pu entendre un crie. Mon regard s'est rué vers l'origine et à ma plus grande stupeur c'est l'une de nos camarades qui se fait transpercer, la nouvelle recrute venait de succomber. Elle était si jeune et il a fallu qu'elle quitte en premier cette croisade qui n'avait jamais commencé, juste sur le point. J'avais une envie folle de les anéantir sous ma lame, cependant notre cher Mitsukane s'est montré plus rapide et sans pitié. Carboniser deux corps jusqu'à ne plus les reconnaitre n'est pas vraiment un acte de son stature, je peux comprendre sa colère, néanmoins la vengeance n'apporte rien de bon dans le lot.

Bien que je me suis focalisé sur lui j'ai oublié que j'ai d'autres personnes à abattre. je vois plusieurs marines se dirigeant vers moi, armées de katanas et de haches pour m'immobiliser, bien que maintenant je connais leur tactique ils voudront me mettre la pression jusqu'à ce qu'il y a une ouverture dans ma défense, mais cela n'arrivera pas, ils ont oublié que je n'ai pas que mon pouvoir et mon katana comme arme, Cerberus, mon arme à longue porté, extrêmement puissant et a vrais dire c'est mon arme favorite, je penses qu'il est normal quand il s'agit de l'héritage de ma famille, même si je l'ai quitté, sans vraiment disparaitre à tout jamais, car j'ai bien l'intention de retourner là-bas et voir comment vont mon père et mon petit frère, mes amis, de vrais camarades, est-ce qu'ils ont continué à vivre comme bon leur semble ? Rien que d'y penser j'ai une envie de vivre à présent, il ne m'est plus possible de crever ici! Sortant mon énorme pistolet, pointant les trois têtes de chiens vers leurs proies et que hurle sous la flamme éphémère et que mes ennemis soient transpercé par les balles perforant, que cela fasse des dizaines de morts, qu'ils craignent à présent Cerberus.

Faisant des morts dans mon sillage, je me suis avancé pour faire reculer autant d'homme que possible, libérant de l'espace pour mon groupe, tout en éjectant les cartouches vides toujours fumantes, remplaçant par de nouvelles dans les chambres vides et réarmer mon arme avant de le ranger dans son étui, j'observe à nouveau la scène où ces marines hésitent un peu pour m'attaquer, ce n'est pas vraiment qu'ils ont peur, c'est jute qu'ils attendaient un peu que quelque chose se passe et ce moment est arrivé assez vite:

-Et de deux!!

Heu... Hein ? Comment ça ? Qu'est-ce-qui se passe dans mon dos, il y a eu quelque chose ? Ah, je n'y crois pas, Zack est... Mort ? Ce n'est pas possible, un homme de son envergure qui puisse être vaincu en ce lieu ? La malchance est avec nous ou quoi ?! Mes poings se serrent tellement fort que je ne me rends pas compte que je saigne, mes yeux ayant une expression si noire, si démoniaque, j'ai envie de faire le massacre rien que de tuer l'un de mes camarades, mais il y a d'autre personne que moi qui aurait perdu de vue sur son objectif. Un instant j'ai pu entendre le crie de la colère, si fort, bien plus que moi et là je viens d'assister pour la première fois l'échéance de sa folie, débutant son hymne de la mort, que tout l'élégance disparaisse, que l'atrocité règne dans le sang, aussi barbaresque qu’immonde que je ne pensais pas capable de faire une tel acte de violence.

"Arrête! Il n'est pas nécessaire de tuer tout ces gens! La vengeance t'a fait perdre de vue sur ton objectif! MITSUKANE!"


Rien à faire, il ne m'écoute même pas, il m'ignore totalement, tout ce qu'il fait c'est de tuer, tuer et tuer, c'est ce qu'il fait avec les moyens les plus ordinaires, mais les plus horribles qu'ils soient, s'en suit par un enchaînement avec son pouvoir de foudre qu'il démontre bientôt, en vue d'un spectacle à la fois époustouflant et meurtrière, il n'a pas hésité une seule seconde à faire abattre sa fureur sur nos ennemis, je me rend bien compte que son pouvoir est immense, mais sans réel contrôle cela finira par le perdre, j'en suis sûr, un jour il devra se confronter à l'inévitable. En attendant je ne vais pas non plus me laisser intimider par ça, j'ai gagner une puissance qui dépasse l'entendement, la pire de tous et aussi une lourde fardeaux que je supporte bien. J'ai empoigné mon énorme katana pour la brandir devant moi, le fourreau disparait après s’être aspiré par mon pouvoir et laisser place à la lame de couleur abyssale, maintenant il est temps d'exécuter les derniers avec mon enchainement, le Kirikaze. Après une série de colonne de lame d'air qui s'en va sur mes adversaires ils ne pourront pas se relever tout de suite. La fête semble avoir terminé et Mitsukane ne s'étant pas calmé après ce massacre:

-Que quelqu'un prenne le corps de cette femme, Mangetsu, bien que je le connaisse pas elle devait être l'une des nôtre. Nous allons directement au port, des renforts sont certainement déjà en route...

j'ai regardé le corps de Mangetsu, à terre, j'ai soupiré un instant avant de me décidé de la prendre sur mon épaule, elle ne mérite pas d'être entre les mains de ces gens. J'ai commencé à suivre Mitsukane dans sa marche silencieuse, vous devez comprendre, comment parler quand on perd deux camarades ? En ce jour peut-être mémorable se transformant en une tragédie. Notre nouveau leader ne comprend pas ce que je pense, mais moi je sais ce qu'il sent en lui, je dois bien savoir qu'il est assez blessé comme ça après avoir perdu son meilleur ami. J'espère juste qu'il s'en remettra très vite, car cela compromettra l'avenir que j'ai crue.

Au vue de la route que nous prenons je m'attends plus à une résistance musclé là où on va et comme par pure coïncidence on se retrouve encore face à une troupe de marine, encore plus petite, mais armé uniquement de fusil et d'artillerie, si c'est bien ce que je penserai être alors juste derrière eux il y a des navires avec leurs canons pointés vers nous, c'est bien ce que je pensais. Quelques navires de guerre en stationnaire et canons armés et pointés en notre direction, je pense que je n'ai pas vraiment le choix, il est inévitable d'employer les grands moyens, il est temps pour moi de dévoiler l'évolution de mon pouvoir... Gravitus!

Mon corps s'enroule de mon ténèbres avant de faire jaillir autant de tentacules, comme si cela provenaient du néant. Recouvrant une bonne partie de la zone je viens de déployé ma meilleure attaque et de défense de mon arsenal, la plus efficace et la plus puissante que même les amiraux commenceront à me craindre. L'attaque à commencer, une seconde raid à vaincre, des coups de canons à la mitraille, on entendait que ça, je pouvais voir ces boulets arriver vers moi, mais rien à craindre ma défense est tout à fait apte à les repousser, la preuve ces lianes de ténèbres intercepte à ma volonté tout les dangers, sous les explosions produit par ces projectiles de très gros calibres:

"Inutile de craindre leurs attaques à présent, approchons-nous pour quitter cette île le plus tôt que possible, décidons nous pour prendre un navire, pendant que nous marchons je voudrai te dire Mitsukane, ne refait plus ce genre de chose indécent, c'est mauvais pour toi et pour nous tous, nous sommes des révolutionnaires et non des sanguinaires, je suis venu ici uniquement pour te suivre et non suivre un type qui a perdu de vue sur l'objectif, tu le sais très bien en plus..."


Oui, qu'importe sa réponse j'ai toujours voulu lui dire ça, je n'aime pas ça du tout, tuer par la vengeance n'apporte rien de bon, enfin bref bientôt nous allons nous rentrer avec le troupe au sol et à ce moment là je vais commencer à les déblayer de la route grâce à mon pouvoir, vue le nombre je peux le faire, mais la suite... Soit on prend assaut d'un cuirassé soit... Pas le choix il nous faut ces cuirassés!

Oui, ils ont un peu de loisir à penser à ce qu'il faut faire











PS: désolé, bien court pour mon premier poste xD

_________________ ~♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichiro Otoya

avatar


Messages : 46
Date d'inscription : 23/07/2011
Age : 23

Feuille de personnage
♦ Niveau:
20/50  (20/50)
♦ Expérience :
134/200  (134/200)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Mer 25 Juil - 1:28

Dream Team" "

Le combat opposant les marines aux révolutionnaires, se prolongeait . Malgré la faible nombre des révolutionnaires, ceux-ci tenaient tête aux marines en surnombre, réduisant le nombre rapidement. La ville évacuer, les six mercenaires n'avaient pas besoin de se retenir et pouvaient donc relâcher tout le pouvoir qu'ils possédaient. Chacun d'entre eux s'étaient isolés de façon à se battre d'une manière individuel, négligeant le travail d'équipe, sûrement l'une des plus grosses erreurs qu'ils avaient pu faire aujourd'hui. Oui, sans leur individualisme, ils auraient pu éviter le pire. Peu de temps après le début du combat, la femme qui faisait partie du groupe de révolutionnaire, celle dont le blond n'avait pas encore fait connaissance, s'était fait attaquer et tuer sous les attaques répétées des marines. Des lâches, enfin pouvons-t-on les appelés comme cela alors, que même les révolutionnaires possédaient des pouvoirs déloyal face à de simples marines, mais tout de même, de là à utiliser des armes forger à partir de granit marin, on ne pouvait que les décrire comme des personnes lâches. À plusieurs, ils venaient de s'attaquer à cette femme, transperçant sans une once de pitié, sa poitrine. Le blond, trop occupé au combat, ne put voir toute la scène, mais une fois que le cri strident de la jeune femme, vint à retentir jusqu'à ses oreilles, le blond s'arrêta et se tourna afin de localiser la provenance du cri. Et c'est là qu'il vit cette femme, jonchant le sol, son sang s'écoulant de la blessure former par l'arme tenue par un marine se tenant à ses côtés. Un peu plus loin se trouvait Mitsukane, il semblait vouloir l'aider, mais malheureusement il était arrivé trop tard. Ichiro savait ce que pouvait ressentir Mitsucchi en ce moment, il l'avait lui-même ressentit lors de la capture son frère, mais était-il vraiment nécessaire de faire ce qu'il venait de faire. L'homme aux cheveux gris vint à électrocuter les deux marines, leur peau brûlée sous l'attaque du révolutionnaire, en un rien de temps, ils étaient morts et Mangetsu fut vengée.

L'hypothèse que s'était fait le blond tout à l'heure, au sujet de Mitsukane, n'était pas réellement faux, l'homme cachait en lui une grande colère, mais était-ce réellement la cause de cette attaque spectaculaire, est-ce que le Mitsukane habituel aurait vraiment tué ces deux marines face à la même situation ou bien le blond s'était trompé sur son compte et que l'homme aux cheveux d'argents ne valait pas mieux que ceux négligeant la vie d'autrui, se croyant et se plaçant au-dessus des humains, ces hommes qui fondèrent ce gouvernement. Ichiro ne savait plus quoi penser, il était perdu, tant de questions fusaient dans son esprit, qu'il oublia presque qu'il était au beau milieu d'un champ de bataille. Mais quelque chose que jamais il n'eut cru vint à arriver, cette chose le ramena à la réalité, les marines venaient de tuer une autre personne, cette personne qu'il considérait depuis peu comme son frère, était maintenant allongé sur le sol, mort. Soudain, le corps du jeune blond se mit à trembler, il ne pouvait plus contenir sa colère encore longtemps. Son regard dirigé vers le sol, des gouttes vinrent humidifier celui-ci, comme sa colère le blond ne pouvait pas contrôler ses larmes. Sa vue légèrement troublé, le jeune homme releva légèrement la tête pour regarder Zack, il voulait crier, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Il restait immobile, se faisant frapper à plusieurs reprises dans la tête, par les mêmes bâtons qui avaient tué la jeune femme. Peu à peu Ichiro se courba sous les coups puissants des marines, la tristesse bien trop grande, il n'arrivait même plus à riposter, il en avait perdu la volonté. Les mots d'un marine qui vint le frapper une autre fois, fut le déclic, « À genoux ! » fut les mots employés par le marine, avant de frapper une nouvelle fois le blond en plein tête. Le blond commençait à s'écrouler, il n'arrivait plus à tenir, se laissant tomber vers l'avant, ses larmes toujours présentes sur son visage, il se demandait s'il avait perdu... Soudain son pied fut positionné de façon à le garder debout, comme je l'ai dit un peu plus haut, les mots du marine, furent le déclic. Il ne pouvait pas perdre ici, pas ici, son frère venait de mourir et cela ne sera pour rien.




- Non.. Je ne me mettrais à genoux devant aucun d'entre vous.. Non, ça n'arrivera pas.. Je lui ferais honneur, il ne sera pas mort pour rien.

Tant bien que mal, le blond venait de se redresser, le regard tourné vers les marines. Ses yeux, ils venaient de changer, ses larmes avaient disparu, on ne pouvait déceler aucune émotion, comme s'il s'était transformé en marionnette. Il se mit à courir vers les marines et enfonça son poing dans l'abdomen du premier, le coup le fit se courber, puis retirant son poing avec vitesse, il frappa la nuque de celui-ci avec son coude. Sans même s'arrêter il fondit sur le suivant, qui vint le frapper avec le bâton en granit marin, d'un coup vertical, partant du haut vers le bas. Facile à esquiver, le blond fit un pas sur le côté, puis un en avant, bloquant le bras avec l'épaule, stoppant donc l'attaque à mi-chemin. Puis, il posa sa main gauche sur l'épaule de son adversaire, agrippa son bras avec l'autre main et le fit tomber avant de lui briser son membre. Maintenant accroupit, il posa son regard sur le reste de marine, il en restait un bon nombre, mais une attaque qu'il ne vit pas arriver venait d'annihiler le reste de marines en face de lui. Ichiro observait cette attaque aussi prodigieuse que meurtrière, on aurait dit des loups formés de foudre, c'était donc l'oeuvre de Mitsukane ? Le blond regarda dans le ciel et le vit, l'espoir des hommes, celui qui voulait mettre à terme les actes horribles du gouvernement mondial, cet homme avait complètement perdu la tête. Pourquoi ? Pourquoi tuer tous ces gens ? Ichiro n'arrivait plus à cerner le personnage qu'était véritablement Mitsukane... Le carnage n'étant toujours pas terminé, afin de vaincre les derniers marines présents sur place, l'homme créa des lames de foudre, qui par la suite, s'abattirent sur les marines restant. Un à un, ils tombèrent sous les attaques. Puis, le blond vit une personne qu'il ne pouvait laisser mourir sous la colère de Mitsukane. Cette personne était une femme arborant fièrement les couleurs de la marine. Il se mit à courir vers elle et se plaça juste devant celle-ci, observant l'épée de foudre se diriger vers lui, il plaça ses mains devant lui, les paumes vers l'extérieur et enchaîna avec...




- Kaze no odori

Le sabre de foudre venait de changer de direction, se logeant dans le sol à moins d'un mètre d'Ichiro et de la personne qu'il venait de sauver. Il fit une légère rotation pour regarder la femme dans les yeux, celle-ci semblait vouloir le remercier, mais ne savait pas si elle le devait, on pouvait voir dans ses yeux la confusion. Pendant un instant il la regardait toujours avec les mêmes yeux sans expressions qu'il avait depuis un moment, puis il la frappa au niveau de la nuque pour but de la faire s'évanouir. Ce qu'il arriva... Les attaques de Mitsukane avaient cessé, mais on pouvait encore sentir toute la colère accumulée jusqu'à présent, surtout quand celui-ci demanda que quelqu'un ramasse le corps de Mangetsu, son ton était si froid, mais on pouvait le comprendre, on venait de perdre deux membres de notre équipe et un des deux, était un ami très proche de l'homme foudre... Ils se mirent en route, direction le port. Tout au long du chemin, le blond regardait Mitsukane tenant dans ses bras Zack. Subjugué, il n'avait pas encore remarqué que du sang s'écoulait de son crâne, mais s'en rendit compte quand sa vue fut troublée, le sang se logeant au niveau de ses yeux. Par réflexe, il essaye ses yeux avec sa main, puis fixa le sang se trouvant sur celle-ci, il venait de saigner, cela faisait un petit moment déjà que cela ne lui était pas arrivé. Une main vint se poser sur le visage d'Ichiro, c'était Saskia qui semblait vouloir le soigner, il la laissa faire en la remerciant juste après. Le blond avait gagné un pansement tout rose avec un panda dessus, pas très viril, mais bon c'était mignon de la part de sa belle... La marche fut silencieuse, un silence de mort, cette expression prenait tout son sens en cette situation, pourtant ce silence fut interrompu par un nouvel escadron de marine faisant barrage au groupe de révolutionnaires. Cette fois-ci, ils avaient même pour soutien des navires de guerre, canons braqués sur le petit groupe. Ils ne lâchaient donc jamais l'affaire. Ivan, un homme qu'Ichiro ne connaissait que très peu, décida de passer à l'action, d'après ce qu'il avait pu voir durant les combats d'il y a peu, l'homme possédait un fruit du démon en rapport avec les ténèbres et cela ce confirma, quand le corps de celui-ci s'enveloppa d'une couverture former d'une épaisse fumée noire. Par la suite, des tentacules se formèrent parant l'attaque adverse...




"Inutile de craindre leurs attaques à présent, approchons-nous pour quitter cette île le plus tôt que possible, décidons nous pour prendre un navire, pendant que nous marchons je voudrai te dire Mitsukane, ne refait plus ce genre de chose indécent, c'est mauvais pour toi et pour nous tous, nous sommes des révolutionnaires et non des sanguinaires, je suis venu ici uniquement pour te suivre et non suivre un type qui a perdu de vue sur l'objectif, tu le sais très bien en plus..."



- Je suis d'accord avec cet homme Mitsucchi, tu ne dois plus tuer de sang-froid comme tu l'as fait, évite de devenir comme eux, tu es un homme bien je le sais.. Tss, tant de morts, ce n'était pas dans notre plan. Tu veux créer la paix ? Alors, ne te rabaisses pas à leurs niveaux, il faut leur montrer ainsi qu'aux gens du monde entier que nous sommes meilleurs qu'eux et ce que tu viens de faire ne fera qu'aggraver les choses. Comme l'a si bien dit poulpe-kun (Surnom désignant Ivan, comme Ichiro ne connait pas encore son véritable prénom), nous sommes des révolutionnaires et non des sanguinaires, nous oeuvrons pour la paix et non la guerre. Tu es notre leader Mitsukane et le fait de nous donner des ordres ne fait pas de toi un bon leader, tu dois aussi savoir garder la tête froide, être juste et bon.. Je sais ce que tu peux ressentir, mais cela ne te donne aucun droit de prendre la vie d'autrui, malgré ton pouvoir, tu n'es pas dieu. Réfléchis bien à ça mon ami et je suis sûr que tu deviendras un excellent leader... Bon, je vais m'occuper de ces navires de guerre, j'en laisserai un qu'on pourra utiliser après avoir fait un peu le ménage.

Toujours protégé par les tentacules d'Ivan, Ichiro allait devoir passer à l'action, mais cette fois-ci, il allait avoir recours à son pouvoir. Il leva le bras, pointant celui-ci vers les bateaux de guerre. Ce mouvement s'était comme la dernière fois, lors de la mission avec Zack, durant ce moment, Ichiro eut quelques flashback, revoyant encore son frère Zack à ses côtés, le sourire aux lèvres. Soudain, quelques fissures firent leurs apparitions dans le bois d'un des trois bateaux, formant un anneau au milieu de celui-ci. Il leva l'autre bras, dirigeant celui-ci sur l'autre bateau juste à côté. Les mêmes fissures se formèrent peu de temps après. Puis soudain, le blond ferma les poings, éclatant et divisant les deux bateaux. Ceux-ci s'engouffrèrent dans l'eau, on pouvait entendre les hurlements des marines toujours présents à bords, quittant les navires. Ichiro, fit un léger sourire, satisfait, ils allaient maintenant pouvoir emprunter le dernier navire qui se présentait à eux...

_________________ ~♫

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsukane

avatar


Messages : 541
Date d'inscription : 20/07/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
28/50  (28/50)
♦ Expérience :
135/280  (135/280)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Dim 29 Juil - 17:39






"Entre lâcheté et violence, je conseillerais la violence" M. Gandhi





Le groupe de révolutionnaire se dirigeait maintenant vers le port. Ivan, Ichiro et Saskia avaient finalement suivit l'assassin qui portait toujours le corps inerte de Zack sur son dos, le mec ténébreux portait Mangetsu, ils devaient avoir des funérailles digne de ce nom...
C'était une sorte de longue marche, comme celle qu'on fait pour rendre hommage à quelqu'un ou pour commémorer un événement passé, souvent tragique. Le genre de marche où le silence règne en maître absolu. Jusqu'à présent notre héros n'avait pas été trop bavard, il avait parlé la première fois avant de passer au combat, pour motiver tout le monde et pour voir leurs motivation aussi, ce qui fut un succès puisque chaque personne présente à ce moment l'avait suivit. Tous marchèrent donc en silence, Mitsu n'avait pas vraiment en parler, il cogité, repensant à tous ce que lui avait fait subir le gouvernement... Déjà tout petit il avait perdu sa famille à cause des marines, sa famille d'assassin qui l'avait élevé, cette même famille qui rendait des services au gouvernement! Ce fut la première offense que l'état avait fait envers notre héros, ensuite le restant de sa vie, les dirigeants du monde l'avait poursuivit sans relâche car sois-disant, Mitsukane était dangereux! Vouloir apporté la paix faisait-il vraiment de lui quelqu'un de dangereux? Et maintenant, ce même gouvernement qui pourrie la vie du révolutionnaire viens de lui prendre deux personnes... Comment rester calme dans un moment pareil? Garder une haine, une colère en vous pendant autant d'année, après avoir perdu beaucoup, après avoir été rejeté, c'était déjà un grand exploit! Mais était-il possible pour un homme de se contenir plus longtemps? Ce n'était pas le cas pour l'éclair blanc en tout cas, cela peut largement se comprendre après tout...

Finalement, les quatre camarades arrivèrent au port et constatèrent que les ennuis n'étaient pas fini! Trois bateaux de la marine lourdement armés les attendaient, canon, fusils et différentes armes à feu étaient braqué sur eux. Mitsu allait au départ en finir en un éclair mais ce fut Ivan qui dévoila ses talents, permettant ainsi à notre héros de ne pas dévier de son chemin une fois de plus. C'était une technique impressionnant que l'assassin aurait pu créer avec son pouvoir également, le corps de brun ténébreux était recouvert de ténèbres et des sorte de tentacules en ressortait pour former une excellente défense, avec cela il pouvait contrer les projectile qui arrivaient sur nous. Lui qui avait tenté de résonner Mitsu lors du carnage quelques minutes avant prenait la parole...


"Inutile de craindre leurs attaques à présent, approchons-nous pour quitter cette île le plus tôt que possible, décidons nous pour prendre un navire, pendant que nous marchons je voudrai te dire Mitsukane, ne refait plus ce genre de chose indécent, c'est mauvais pour toi et pour nous tous, nous sommes des révolutionnaires et non des sanguinaires, je suis venu ici uniquement pour te suivre et non suivre un type qui a perdu de vue sur l'objectif, tu le sais très bien en plus..."

- Je suis d'accord avec cet homme Mitsucchi, tu ne dois plus tuer de sang-froid comme tu l'as fait, évite de devenir comme eux, tu es un homme bien je le sais.. Tss, tant de morts, ce n'était pas dans notre plan. Tu veux créer la paix ? Alors, ne te rabaisses pas à leurs niveaux, il faut leur montrer ainsi qu'aux gens du monde entier que nous sommes meilleurs qu'eux et ce que tu viens de faire ne fera qu'aggraver les choses. Comme l'a si bien dit poulpe-kun (Surnom désignant Ivan, comme Ichiro ne connait pas encore son véritable prénom), nous sommes des révolutionnaires et non des sanguinaires, nous oeuvrons pour la paix et non la guerre. Tu es notre leader Mitsukane et le fait de nous donner des ordres ne fait pas de toi un bon leader, tu dois aussi savoir garder la tête froide, être juste et bon.. Je sais ce que tu peux ressentir, mais cela ne te donne aucun droit de prendre la vie d'autrui, malgré ton pouvoir, tu n'es pas dieu. Réfléchis bien à ça mon ami et je suis sûr que tu deviendras un excellent leader... Bon, je vais m'occuper de ces navires de guerre, j'en laisserai un qu'on pourra utiliser après avoir fait un peu le ménage.


Mitsu aurait eu envie de les cogner tous les deux après ce qu'ils avaient dit, ils ne montraient aucune compréhension. Sur le moment notre héros revoyait tous ses gens qui l'avaient pointé du doigt en le comparant à un monstre... C'était comme si Ivan et Ichiro faisait la même chose... L'assassin s'était un peu calmé heureusement, mais il ne put s'empêcher de leurs faire comprendre son mécontentement.

-Que savez-vous de moi? Que savez de mon passé? Rien du tout alors cessez de parler comme si vous saviez tout de moi. Le gouvernement à détruit ma famille, tué mes amis, fait de moi un exclu que beaucoup considèrent comme un monstre et jusqu'à présent je suis resté calme, aujourd'hui, il me prenne Zack et cette pauvre fille qui voulait apporter la paix également. Ne pensez-vous pas que ma réaction est normal? Que devais-je faire un? Fuir devant l'ennemi après qu'ils aient tué les miens? Oui je veux la paix, mais entre lâcheté et violence, je choisis la violence! Pensez ce que vous voulez, j'ai simplement fait ce que j'avais à faire, souvenez vous aussi que depuis ma plus tendre enfance, j'ai été formé à devenir un assassin...
Certes, ce que j'ai fait ne me ressemblait peut-être pas ou du moins, cela ne ressemblait pas au Mitsukane que tu connais Ichiro mais, pensez vous qu'il est possible d'apporter la paix en évitant la guerre? Si c'est ce que vous pensez alors vous vous trompez lourdement. Je pensais moi aussi pouvoir éviter de ma battre, mais il y a tant de gens qui s'opposent à nous et à la paix qu'il est impossible d'éviter tout ça, sauf en prenant la fuite, ce que je ne ferais jamais. J'en suis le premier désolé croyez moi, mais si nous les avions pas tués ce sont eux qui l'auraient fait, pensez-y.
Maintenant prenons un de leurs bateau, une fois sur la mer j'accepterais de vous parler un peu plus de moi et de mon passé, je pense que cela pourra vous aider à mieux me comprendre. J'ai été désigné pour être votre leader alors je pense qu'il est essentiel que vous me connaissiez au mieux, j'entends bien entendu vous connaître d'avantage. Je ne connais rien de toi Ivan et pour toi Ichiro, je pense ignorer encore des choses à ton sujet et puis, cela fait longtemps! Pour toi Saskia, nous avons pensé beaucoup de temps ensemble alors, je pense que nous nous connaissons très bien, tu dois être celle qui en sait le plus sur moi maintenant...


Après que l'homme aux cheveux d'argent eut fait part de ce qu'il avait sur le coeur, de ce qu'il pensait réellement, Ichi passa à son tour à l'action. Levant une main vers le ciel, il fit apparaître des anneaux de bois autours de deux des trois navires de la marine. l'homme plante avait certainement progressé depuis tout ce temps, cela en était la preuve. Puis en fermant son poing il fit couler les bateaux ainsi que tous ceux qui se trouvaient à bord... Il y a juste quelques secondes, Ivan et Ichiro faisaient presque qu'une leçon de moral à l'homme qui valait 110 millions de berrys et pourtant, il venait de tuer eux aussi des marines. Dans un sens leurs actions confirmait ce que notre héros avait dit, il ne peut y avoir de paix sans guerre. Peut-être qu'ils l'avaient compris, peut-être qu'ils ne s'en rendaient pas vraiment compte...
Il restait donc un navire et il fallait le garder intacte pour naviguer. L'éclair blanc se mit à léviter, toujours en portant le corps inerte de Zack Fair. Il se rapprocha du navire tout en esquivant les projectiles qui fusaient sur lui, les tentacules en bloquaient certains ce qui facilité la tâche de l'assassin. Puis il se posa sur le bord du navire, les coups de feu avaient cessé, les marines semblaient désemparés...


-Quittez le navire immédiatement si vous ne voulez pas tous mourir, vous n'avez vu qu'une infime partie de notre puissance alors ne tentez pas l'impossible, je vous donne l'occasion de fuir. Soyez lâche et sauvez vos petite vie avant que ne change d'avis!

Aussitôt dit, aussitôt fait. Les marines lâchèrent leurs armes et sortirent à l'eau, hors du bateau! Ils avaient eut raison de ne pas continuer le combat... tout en les laissant s'enfuir, Mitsu posa le corps de Zack et se dirigea vers la barre, bien que n'ayant aucune connaissance dans la navigation il était parvenu à amener le vaisseau assez proche du bord pour que ses camarades puissent embarquer... Une fois tous à bord le navire fit demi-tour, il se dirigeait directement vers le cap jumeau afin de rejoindre la route de tout les péril. Le navire était rempli de provision ce qu'il allait permettre au groupe de survivre un bon moment sans accoster sur une île pour s'approvisionner. Les marines avaient laissé toutes leurs armes et l'éclair blanc comptait les garder, elles serviraient pour défendre Liberty Island.
Tous le monde était à bord donc et Mitsu avait demandé à tout le monde de l'attendre sur le pont. Il était parti fouiller le navire et était revenu avec du Saké ainsi qu'une coupelle pour tout le monde. Les quatre révolutionnaires étaient réunis et l'homme à la chevelure argenté leurs demanda de s'assoir par terre avec lui. Il y eu quelques minutes de silence, comme si c'était en hommage à Zack et Mangetsu... Puis l'assassin rompit le silence, il expliqua de nouveau ce qu'il avait dit juste avant à propos de la paix, qu'elle ne pouvait être apporter sans se battre, il avait en quelque sorte ressortie son discours prononcer quelques minutes avant. Après cela il parla de lui, une chose rare mais nécessaire selon lui. Il raconta son passé, le fait qu'il avait grandit dans une secte d'assassin, le fait que gouvernement se servait d'eux et qu'un beau jours, ce même gouvernement les avait tous tué. Il raconta toute les insultes dont-il avait la cible, comment il avait été mis à l'écart du reste du monde, comment l'état avait fait de lui un monstre aux yeux d'une bonne partie de la population, il avait finit par son entrainement au Haki et des gens qu'il y avait rencontré, comment ses gens lui avait ouvert les yeux. Il avait aussi mentionné le fait que ses personnes les rejoindraient un jours sur l'île qu'ils allaient créer tous les quatre.
Pendant un long moment il raconta cela, il racontait tout, même les détails! Puis après avoir finit il se sentit comme soulagé, il espérait que tous pourraient le comprendre mieux, et surtout comprendre la réaction qu'il avait eut. Ensuite il invita chacun à raconter son histoire, il expliqua que c'était important pour mieux se connaître. Une fois cela fait, le révolutionnaire remplit chaque coupelle de Saké et en donna une à chacun, levant la sienne au dessus de sa tête.


-Mes amis, buvons cette coupe de Saké en notre honneur, pour ceux qui nous ont quitté, pour la révolution et pour notre futur! Prenez ce geste comme un pacte que nous scellons ensemble, acceptez de me suivre en buvant le saké que je vous offre. Acceptez de m'aider à changer ce monde, formons un groupe soudé et avançons ensemble...

Mitsukane vida sa coupelle avant de la poser devant lui, il regardait ses camarades et attendait qu'ils en fassent de même. Il espérait du moins qu'ils allaient le faire car dans le cas contraire, cela signifiait qu'ils refusaient de faire parti du groupe. Pour lui, Ivan, Ichiro et Saskia allait devenir sa nouvelle famille et il ne manqua pas à leurs faire savoir.

-Vous deviendrez ma nouvelle famille, je vous protégerez tous comme si vous étiez mes frères et soeurs car je suis trop jeune pour être votre père...

Mitsukane se leva et tourna le dos aux trois autres, scrutant l'horizon, l'air pensif... Il baissa son masque, sachant qu'il était en sécurité et avec des gens de confiance. Son visage, Ichiro et Saskia le connaissait, seul Ivan ne l'avait jamais vu et il pensait normal que celui-ci le voit, même si ce n'est qu'un détail. Il ne s'était pas retourné tout de suite cependant...

-Ichiro, si mes souvenir sont bons, tu viens du Royaume de Bulgemore non? Il me semble aussi que tu m'avais confié ton souhait d'y retourner, et bien le moment est venu de nous y rendre. Tu es le seul à tout savoir du projet, c'est avec toi qui l'idée à pris forme réellement ou plutôt, c'est grâce à toi. Alors nous irons sur ton île natale et nous recruterons les meilleurs ingénieurs pour t'épauler! Je n'y connais rien dans tous cela mais je t'aiderais du mieux que je peux, je peux faire fondre le métal après tout, cela pourrait être utile. Pour le reste, je n'ai que mes bras et mes jambes mais je t'aiderais du mieux que je peux. Je te laisse t'occuper de la construction et l'architecture, comme le croquis que tu m'avais fait, il était parfait et puis, tu es sans doute le meilleur dans ce domaine. Je compte vraiment sur toi, et tu sais que sans toi rien n'est possible. Ivan, ton pouvoir servir à aider aussi, d'après ce que j'ai vu tu as le logia des ténébres non? J'ai entendu parler de se pouvoir, je me suis renseigner. Tu peux absorber des choses dans un trou noir et les renvoyer ensuite, si je n'ai pas tord, tu pourrais prendre beaucoup de matériel dont Ichi et les ingénieurs auraient besoin afin de facilité leurs transports.
Saskia quand à toi, je pense que ta simple présence et ton sourire seront largement suffisant pour nous aider, tu seras notre soutiens. Ce n'est que des prédictions, nous ne savons pas comment cela se passera une fois sur place alors nous aviserons. Je ne veux pas être un tyran alors si vous voyez des objections faites m'en part, je prendrais en compte l'avis de chacun.


Mitsukane se retourna ensuite vers les siens, son visage arborait un grand sourire, sincère qui venait du fond du coeur. Malgré ce qu'il s'était passé, il ne pouvait pas se permettre de se morfondre plus longtemps. Il devait continuer à vivre pour ceux qui étaient tombé, il fallait qu'il reste fort pour mener à bien les objectifs du groupe!










_________________ ~♫
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saskia

avatar


Messages : 328
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 27

Feuille de personnage
♦ Niveau:
23/50  (23/50)
♦ Expérience :
41/230  (41/230)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Dim 29 Juil - 20:33


« .... »
En une fraction de seconde le temps c’était comme arrêté, c’était comme si la scène de combat passait à un moment slow motion dans un film d’action, Saskia était complètement paumée sur le coup, elle ne voyait rien, ne comprenait rien, elle regardait autour d’elle mais tout semblait flou… Les cris d’une femme, toujours le son assourdissant de la bataille… Les choses passaient tellement vite alors que tout semblait fonctionnait de façon lente, surement une réaction étrange du cerveau, comme suite à un accident, la perception qu’elle avait des choses semblaient brouillés, différentes, elle perdait peu à peu le contrôle, sans savoir quoi faire, impuissante face au drame qui se présentait à elle, aveugle et sourde face à cette scène des plus traumatisante pour quiconque l’aurait vécu.

On aurait pu croire qu’elle n’aurait pas été aussi affecté que certaine personne du groupe, elle ne connaissait que deux personne plus ou moins bien, les autres n’était que étranger ou connaissance… Le temps semblait reprendre son court normal dès lors ou Mitsukane lui parut sous un jour qu’elle n’avait jamais vu, elle était fixé, elle ne pouvait plus bouger, comme si la simple aura qu’il dégageait la clouée sur place… Non pas qu’il lui faisait peur, enfin si quelque part elle était complètement terrifié de le voir ainsi, elle l’avait toujours connu comme quelqu’un ayant un grand cœur, cette facette qu’elle n’avait jamais vu de lui, avait quelque chose d’extrêmement terrifiant, mais elle n’avait pas peur de lui, elle n’avait pas peur pour elle, elle redoutait simplement qu’il perde la raison bien que la raison pour laquelle il avait subitement changé semblait « normal ». La perte d’un être cher pouvait entrainer des troubles de la personnalité, enfin ce ne sont surement pas les bon mots mais, en tout cas, l’image est la même, il était fou de rage, de colère et emplit de tristesse, Zack devait être quelqu’un qu’il appréciait beaucoup pour réagir aussi violement a sa perte et c’était tout à fait compréhensible. En se mettant à sa place, peut-être qu’elle réagirait de la même façon en voyant quelqu’un qu’elle aime, à qui elle tient étendu sur le sol sans vie. Bien qu’elle ne soit pas de nature combative, elle aurait complètement perdu la raison, le temps de vraiment réaliser ce qu’il se passait.

Un peu abasourdie par le spectacle qui se déroulait devant elle, elle n’avait pas suivi le déroulement des évènement un peu perdu dans une sorte d’autre monde, elle se réveilla que quelque instant plus tard alors que Mitsukane ramassait le corps du révolutionnaire, il était temps de prendre la poudre d’escampette et de partie au plus vite d’ici. La brune se mise en route, un peu en retrait, restant à quelques mètres des garçons… Elle n’avait pas encore vraiment réalisé ce qu’il se passait, elle était encore perdue, encore trop fragile pour comprendre ce qu’il se passait réellement peut-être, elle marchait a quelques pas derrière Mitsukane, non loin d’Ichiro.

Le groupe marchait encore et encore, Saskia restait un peu perdue dans ses penser, se remémorant ce qu’il s’était passé, elle n’avait rien vu en soit, elle n’avait que capté des cris, puis Mitsukane et sa fureur, ensuite elle avait aperçue deux corps au sol, c’était tout… Elle essayait de pensait a autre chose, quand les larmes commençaient à lui monter aux yeux, s’il y avait bien quelque chose qu’elle n’avait pas le droit de faire, c’était de pleurer. Non pas pour dire qu’elle n’avait pas de cœur ou que tout cela lui était égale, non loin de là, c’était comme si son cœur était sur le point de se déchirer, sa gorge était nouée, son ventre lui faisait terriblement mal. Mais, le visage des garçons, ce silence presque intenable la mettait encore plus mal à l’aise, alors se laisser pleurer n’arrangerait surement pas les choses, elle devait être forte, la plus forte peut-être, elle devait continuer de sourire, pour eux, une façon à elle de les soutenir peut-être bien… Elle soupira et s’approcha d’Ichiro dans l’optique de saisir son bras et de doucement se serrer contre lui, mais avant qu’elle fasse le moindre geste, elle sortit de son sac un petit bout de tissus blanc… Elle s‘approcha du blond, un faible sourire sur le visage, elle lui essuya avec toute la délicatesse dont elle faisait preuve, le sang qui coulait d’une blessure qu’il avait au front. Il la laissa faire sans prononcer le moindre mot, elle non plus ne disait rien, elle souriait faiblement en le soignant, puis elle sortit de son sac… Sac dont elle se souvenait de la pub qui l’avait poussé as en prendre possession… « Le Sac de la Mère Fourretout, pour emmener avec vous, votre maison partout » … Enfin bref, elle finit par coller un ridicule pansement rose avec une tête de panda sur le front du garçon. Elle lui sourit une nouvelle fois, glissant sa main sur sa joue, un peu pour lui dire qu’elle était là pour lui… Puis, ils reprirent la route.

Jusqu’à… Jusqu’à ce que leurs route fut encore barré par des marines… Saskia en avait assez, c’était beaucoup trop pour elle, en plus elle devenait de moins en moins confiante et de plus en plus craintive, l’optique de perdre quelqu’un de plus, de les perdre lui faisait encore plus peur, elle se braqua, elle ne pouvait plus faire le moindre pas, elle avait trop peur. Elle aurait voulu faire volte-face et s’enfuir, mais elle ne pouvait pas, elle voulait se réveillé espèrent que ce cauchemar se finisse mais c’était bien la réalité qui se déroulait devant ses yeux. Elle ferma bêtement les yeux en espérant voir le jour se lever quand elle les ouvrirait, elle voulait qu’un nouveau jour apparaisse pour laisser tout cela derrière elle… Mais la voix d’Ivan la fit revenir bien vite à la dure réalité de ce bas monde.

- Inutile de craindre leurs attaques à présent, approchons-nous pour quitter cette île le plus tôt que possible, décidons nous pour prendre un navire, pendant que nous marchons je voudrai te dire Mitsukane, ne refait plus ce genre de chose indécent, c'est mauvais pour toi et pour nous tous, nous sommes des révolutionnaires et non des sanguinaires, je suis venu ici uniquement pour te suivre et non suivre un type qui a perdu de vue sur l'objectif, tu le sais très bien en plus...

- Je suis d'accord avec cet homme Mitsucchi, tu ne dois plus tuer de sang-froid comme tu l'as fait, évite de devenir comme eux, tu es un homme bien je le sais... Tss, tant de morts, ce n'était pas dans notre plan. Tu veux créer la paix ? Alors, ne te rabaisses pas à leurs niveaux, il faut leur montrer ainsi qu'aux gens du monde entier que nous sommes meilleurs qu'eux et ce que tu viens de faire ne fera qu'aggraver les choses. Comme l'a si bien dit poulpe-kun (Surnom désignant Ivan, comme Ichiro ne connait pas encore son véritable prénom), nous sommes des révolutionnaires et non des sanguinaires, nous œuvrons pour la paix et non la guerre. Tu es notre leader Mitsukane et le fait de nous donner des ordres ne fait pas de toi un bon leader, tu dois aussi savoir garder la tête froide, être juste et bon... Je sais ce que tu peux ressentir, mais cela ne te donne aucun droit de prendre la vie d'autrui, malgré ton pouvoir, tu n'es pas dieu. Réfléchis bien à ça mon ami et je suis sûr que tu deviendras un excellent leader... Bon, je vais m'occuper de ces navires de guerre, j'en laisserai un qu'on pourra utiliser après avoir fait un peu le ménage.

Mais qu’est-ce qu’ils racontent ?... C’était bizarre… C’était comme si le monde venait de se mettre à l’envers. Peut-être ignoraient-il le lien qui unissait Zack a Mitsukane, mais la perte d’un être cher n’est pas chose facile, les chosent leurs avaient simplement échappé rien de plus, Mitsukane avait perdu le fil de la réalité et s’était laissé envahir par sa colère et sa tristesse, c’était facilement compréhensible non ?... Saskia recula d’un pas baissant la tête, il valait mieux rester plus loin, rester en dehors de toute mauvaise histoire qui pouvait faire éclater le groupe a cause de quelques mots mal placés… C’était surement ça la chose la plus dangereuse qui pouvait leur arriver, non pas l’arrivée de marine, mais que le groupe implose à cause de « conflits » interne. C’était un peu comme s’ils se déchiraient en se faisant inutilement la guerre, et Saskia regardait cela impuissante, elle ne voulait pas aggraver les choses, la colère étant dans l’esprit de tout le monde, il ne fallait que rien envenime la situation.

-Que savez-vous de moi? Que savez de mon passé? Rien du tout alors cessez de parler comme si vous saviez tout de moi. Le gouvernement a détruit ma famille, tué mes amis, fait de moi un exclu que beaucoup considèrent comme un monstre et jusqu'à présent je suis resté calme, aujourd'hui, il me prenne Zack et cette pauvre fille qui voulait apporter la paix également. Ne pensez-vous pas que ma réaction est normale? Que devais-je faire un? Fuir devant l'ennemi après qu'ils aient tué les miens? Oui je veux la paix, mais entre lâcheté et violence, je choisis la violence! Pensez ce que vous voulez, j'ai simplement fait ce que j'avais à faire, souvenez-vous aussi que depuis ma plus tendre enfance, j'ai été formé à devenir un assassin...
Certes, ce que j'ai fait ne me ressemblait peut-être pas ou du moins, cela ne ressemblait pas au Mitsukane que tu connais Ichiro mais, pensez-vous qu'il est possible d'apporter la paix en évitant la guerre? Si c'est ce que vous pensez alors vous vous trompez lourdement. Je pensais moi aussi pouvoir éviter de ma battre, mais il y a tant de gens qui s'opposent à nous et à la paix qu'il est impossible d'éviter tout ça, sauf en prenant la fuite, ce que je ne ferais jamais. J'en suis le premier désolé croyez-moi, mais si nous les avions pas tués ce sont eux qui l'auraient fait, pensez-y.


Il n’avait pas tort, loin de là, Mitsukane était une énigme pour qui conque le côtoyer, sa réaction était des plus compréhensible, elle se mettait à sa place, si ça aurait été le corps de l’homme qu’elle aimait qui était sur le sol, elle aurait surement réagit de la même façon… Elle soupira, baisant qu’un peu plus la tête.

-Maintenant prenons un de leurs bateau, une fois sur la mer j'accepterais de vous parler un peu plus de moi et de mon passé, je pense que cela pourra vous aider à mieux me comprendre. J'ai été désigné pour être votre leader alors je pense qu'il est essentiel que vous me connaissiez au mieux, j'entends bien entendu vous connaître d'avantage. Je ne connais rien de toi Ivan et pour toi Ichiro, je pense ignorer encore des choses à ton sujet et puis, cela fait longtemps! Pour toi Saskia, nous avons pensé beaucoup de temps ensemble alors, je pense que nous nous connaissons très bien, tu dois être celle qui en sait le plus sur moi maintenant...

C’était peut-être vrai, le temps qu’ils avaient passé ensemble ne pouvait plus se compter sur le doigt des deux mains, elle le connaissait… Oui, ils avaient beaucoup discutaient, il lui avait révélé certaines choses, enfin soit, un faible sourire apparut sur son visage… Mais, ce n’était pas le moment de faire des belles paroles ou autre, ils n’étaient toujours pas à l’abri d’une attaque. Ichiro passa rapidement à l’action, il fit couler deux des trois bateaux qui se dressait devant eux. Il n’en fallut ni une, ni deux minutes pour sécuriser le périmètre, comment ça, je dis n’importe quoi ? Enfin soit, la voix était libre, le navire aussi ! Rapidement Mitsukane ramena le navire assez proche du ponton pour que le groupe de révolutionnaire puisse monter à bord sans trop de difficulté. Enfin si, difficulté pour Saskia, comme d’hab., le boulet de service quoi ; Heureusement qu’elle savait faire la bouffe et avait plus ou moins des talents d’infirmière sa compensait ses défauts au combat et en général ! Enfin soit, elle monta non sans l’aide d’Ichiro qui galamment lui donna un petit coup de main. Enfin une fois à l’intérieur du navire, Mitsukane leurs demanda de l’attendre sur le pont, le temps qu’il aille fouiller le navire... Et puis quoi encore ? C’était trop une rebelle quoi. /meurt/ Saskia allait le suivre qu’il le veuille ou non, étant la seule femme du groupe, fallait bien qu’elle prenne ses repère non ? Ni une, ni deux, elle emboita le pas derrière Mitsukane. Le truc qui était cool c’est qu’il avait de quoi bouffer pour un moment, avec ses talents de cuisinière ils pourraient tous manger plus ou moins correctement, allez savoir si un seul de ses trois mec savaient faire cuire un œuf… Enfin peut-importe, elle retourna plus vite que Mitsukane sur le pont, elle avait jeté un rapide coup d’œil et cela lui avait suffi, pas le temps ni l’envie de fouiller chaque tiroir du navire. Enfin bref. Saskia dégagea une mèche de ses cheveux d’un revers de la main, quand Mitsukane réapparut avec... De la boisson, oh yeah !!! Enfin, même si l’heure n’était pas vraiment à la fête, mais ça pouvait être sympas, histoire de changer les idées de tout le monde, histoire de se détendre un peu après ce qui venait de leur arriver. Elle s’assit comme il leur demanda, sans le moindre mot. Il rompit le silence en il expliqua que la paix ne pouvait être apporté non sans violence, il raconta son passé, chose que Saskia écoutait attentivement, comme à chaque fois qu’il lui avait raconté une époque de sa vie. Peut-être que cela était quelque chose qu’il n’avait jamais fait, s’ouvrir comme ça au monde, a des inconnus, bien qu’ils n’étaient pas tous des inconnus aux yeux du révolutionnaire. Il remplit une coupelle de saké qu’il tendis a chacun des membres, c’était une mauvaise idée de faire boire Saskia qui ne tient absolument pas l’alcool mais, elle sait pas dire non et puis si on lui offre si gentiment, elle ne peut pas refuser.. Haha.

-Mes amis, buvons cette coupe de Saké en notre honneur, pour ceux qui nous ont quitté, pour la révolution et pour notre futur! Prenez ce geste comme un pacte que nous scellons ensemble, acceptez de me suivre en buvant le saké que je vous offre. Acceptez de m'aider à changer ce monde, formons un groupe soudé et avançons ensemble...

Saskia se surpris a imité l’homme aux cheveux argenté en levant sa coupelle et la vidant sans trop de cérémonie, une moue apparut sur son visage quant au gout du nectar qu’elle venait absorbé, elle secoua un peu la tête, histoire que ça passe mieux, même si elle devait avoir l’air ridicule d’une certaine façon, ça devait être comique.

-Vous deviendrez ma nouvelle famille, je vous protégerez tous comme si vous étiez mes frères et sœurs car je suis trop jeune pour être votre père...

Bêtement la brune rigola... Oui, bon, c’était drôle sur le coup, l’histoire du « trop jeune pour être votre père »… Enfin, elle rigola, finalement elle se tapa un bon fou rire d’au moins deux bonnes minutes avant de retrouver son sérieux dans un petit « désolée » à peine soupiré.

Saskia n’avait jamais eu de famille, considérer les gens qu’elle allait surement côtoyer pendant longtemps comme ça famille semblait un peu étrange pour elle, elle qui n’avait ni eu la présence d’un père ni celle d’une mère, ni même de frère ou de sœur. Mitsukane se leva, leur tournant le dos, regardant le large, il baissa son masque dévoilant son visage, il prit de nouveau la parole

-Ichiro, si mes souvenirs sont bons, tu viens du Royaume de Bulgemore non? Il me semble aussi que tu m'avais confié ton souhait d'y retourner, et bien le moment est venu de nous y rendre. Tu es le seul à tout savoir du projet, c'est avec toi qui l'idée a pris forme réellement ou plutôt, c'est grâce à toi. Alors nous irons sur ton île natale et nous recruterons les meilleurs ingénieurs pour t'épauler! Je n'y connais rien dans tous cela mais je t'aiderais du mieux que je peux, je peux faire fondre le métal après tout, cela pourrait être utile. Pour le reste, je n'ai que mes bras et mes jambes mais je t'aiderais du mieux que je peux. Je te laisse t'occuper de la construction et l'architecture, comme le croquis que tu m'avais fait, il était parfait et puis, tu es sans doute le meilleur dans ce domaine. Je compte vraiment sur toi, et tu sais que sans toi rien n'est possible. Ivan, ton pouvoir servir à aider aussi, d'après ce que j'ai vu tu as le logia des ténèbres non? J'ai entendu parler de ce pouvoir, je me suis renseigner. Tu peux absorber des choses dans un trou noir et les renvoyer ensuite, si je n'ai pas tort, tu pourrais prendre beaucoup de matériel dont Ichi et les ingénieurs auraient besoin afin de facilité leurs transports.
Saskia quand à toi, je pense que ta simple présence et ton sourire seront largement suffisants pour nous aider, tu seras notre soutien. Ce n'est que des prédictions, nous ne savons pas comment cela se passera une fois sur place alors nous aviserons. Je ne veux pas être un tyran alors si vous voyez des objections faites m'en part, je prendrais en compte l'avis de chacun.


Elle sourit en se grattant la joue, c’est vrai que comparer aux autre, elle ne servait pas à grand-chose, du coup elle ressemblait plus à une mascotte qu’autre chose mais, être le soutient d’autrui c’était surement ce qu’elle faisait de mieux, il fallait qu’elle reste forte et qu’elle garde le sourire pour eux, pour leur montrer que rien n’était perdue et qu’elle était toujours là. Elle n’avait pas d’objection, que pouvait-elle bien dire ?... Absolument rien, elle regardait le pont fait de bois, passant son doigt dessus, l’air un peu ailleurs, elle laissait ses pensées voguaient ailleurs, dessinant un rond invisible sur lequel elle passait et repassait machinalement… Elle finit au bout de quelques secondes par se lever, ils leurs faillaient des forces alors autant qu’elle serve bien a quelque chose, elle allait leur préparer un bon diner ! Quelque chose pour qu’ils reprennent tous des forces, même s’ils n’avaient peut-être pas faim, même si ce qu’il s’était passé leurs avait nouée l’estomac… Elle se dirigea vers l’intérieur du bateau annonçant d’une voix à peine audible qu’elle aller faire un truc pour qu’ils reprennent des forces…

Une fois celle, peut-être que c’était le moment pour elle de faiblir, elle se surprit à laisser couler quelques larmes sur ses joues, elle pouvait se le permettre, se permette de pleurer alors que personne ne pouvait voir l’absence de son sourire sur son visage… Elle entra dans la cuisine pour leur préparer un bon repas... Peu importe de quoi ils pouvaient parler, elle avait surement besoin de se petit moment de solitude…


_________________ ~♫
• Quand je t'aie vu Invité, je suis tombée à tes pieds ... Mais ne te fais pas d'idée, j'ai juste trébuché •


Okuni <33
Spoiler:
 


Rouge est mon âme, aussi violente et sucrée. Que l'épilogue d'un drame, Rouge feu ou carmin, tache souvent les larmes aiguisées.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rivy-serina.deviantart.com/
Ivan Dragunov

avatar


Messages : 115
Date d'inscription : 05/12/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
25/50  (25/50)
♦ Expérience :
42/250  (42/250)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Ven 3 Aoû - 13:43





Ivan Dragunov






Enfin la liberté!











Après avoir entendu la réplique de Mitsukane je me sens stupide, il n'a pas tort sur ce point là, j'avais oublié les notions d'amitiés ou de famille, car j'ai toujours vécu en solitaire, les personnes que je rencontrais ne sont qu'éphémères ou que je les vois de temps en temps, mais rien qui forge une amitié assez solide. Lui, devait être très proche avec Zack, après mure réflexion cela justifie ces actions, même si sa violence est presque inhumain. Sur le coup je n'avais aucun mot pour exprimer mon pardon ou justifier mon ignorance, car j'ai eu le sentiment que ce n'était pas le moment d'en faire plus, juste se contenter de quitter cet endroit.

Des minutes de combats en plus et nous avons réussi à quitter cet endroit, à bord d'un cuirassé de la marine. Je suis soulagé que tout se passe bien, bien qu'on ait perdu deux de nos camarades, mais nous sommes encore vivants et il faut continuer notre chemin sans eux. Mituskane part en premier à l'intérieur du navire, probablement chercher quelque chose, quant à moi je me décide aussi de parcourir le navire à la recherche de soin pour arrêté le sang couler et de coaguler, je leur avais dit que je ne serrai pas long. Pour une fois que mon expérience m'a bien aidé à trouver l’infirmerie et trouver les soins nécessaires. J'en suis revenu sur le pont que je commence déjà mon travail, expliquant ce que j'ai l'intention de faire avec leur corps. Bandage renforcé autour du blessure fatale, Mitsukane est enfin revenu avec à ma connaissance une bouteille de sake, une coutume de victoire je pense ? Avant que j'aille les rejoindre j'ai fait disparaitre ces deux corps inanimés dans mon ténèbres, conservés à présent jusqu'à notre prochain escale, c'est très utile finalement mon pouvoir, je peux faire beaucoup de choses.

C'est ensuite que je rejoins le groupe pour entamer nos propres histoires, Mitsukane a fait le sien, devenant de plus en plus clair et étonnamment je comprends d'où vient sa colère sans précédent, son histoire est triste, il est très courageux pour continuer à vivre ainsi jusqu'à maintenant. A présent c'est à mon tour de raconter ma vie, quel genre de monde j'ai vécu avant de me rebeller et passer dans la révolution et enfin comment j'ai obtenu mon pouvoir. Suite a cela et que chacun ait raconter leur périple notre leader propose enfin de boire une coup de sake, un symbole d'amitié, d'une famille, pour le futur et en l'honneur de ceux qui nous ont quitté.

Mitsukane nous parle d'un projet qui va débuter enfin et Ichiro en serra le rôle principal, il a parlé d'engager les meilleurs ingénieurs navales et ça je connais qu'un seul endroit pour en trouver autant.

"Je suppose qu'on va faire escale à Water Seven, n'est-ce-pas ? Il n'y a que là-bas qu'on trouve les meilleurs, une ville magnifique que j'aimerai y retourner d'ailleurs, puis tu peux compter sur moi pour faire avancer le chantier, avec mon pouvoir ça facilitera les tâches et d'accélérer les choses"


Mais au fond je pensais déjà à la suite, de ce qui va se passer une fois terminé, ce que la marine, voir même les pirates vont réagir, est-ce-que le monde va entrer dans une nouvelle ère ? Celui de la notre ? En tout cas si jamais nous réussissons alors le monde va bouger à coup sûr et mon projet de découvrir les ponéglyphes va être repris à ce moment là, j'espère juste que je resterai vivant le plus longtemps que possible pour découvrir la vérité. Maintenant que j'y pense il est peut-être temps pour moi d'aller voir Mitsukane et de présenter mes excuses pour mon affront contre lui. Pendant que Saskia est absente je me suis levé pour aller me diriger vers lui et de le parler:

"Ecoutes, je suis désolé, pour tout ce que je t'ai dit, j'ai toujours vécu seul depuis que j'ai quitté mon île fatale et j'ai oublié le notion d'avoir un ami, ce que tu as vécu est bien au-dessus du mien, tu as pourtant continué d'avancé et c'est ce qu'il faut, ensemble les choses ne seront plus comme avant, nous allons faire évoluer ce monde et peut-être qu'un jour nous verrons notre rêve se réaliser enfin, rien est impossible avec nous"

Je lui ai dit sur un ton rassurant et sincère, que je sais que nous allons réussir, pour le bien ou le pire, mais personne d'autre ne mourra à présent.










PS: désolé, bien court pour mon premier poste xD

_________________ ~♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichiro Otoya

avatar


Messages : 46
Date d'inscription : 23/07/2011
Age : 23

Feuille de personnage
♦ Niveau:
20/50  (20/50)
♦ Expérience :
134/200  (134/200)

MessageSujet: Re: La volonté du feu.   Dim 12 Aoû - 0:30

Dream Team" "

Il entendit ses paroles et comprit que son passé n'avait pas été de tout repos. Le blond fixait le leader, les yeux dans les yeux, décelant énormément de sentiments, la tristesse, la colère.. La haine. Il ne connaissait pas vraiment l'homme aux cheveux gris, c'est vrai, ils n'avaient passé que peu de temps ensemble. Mais même avec un si court moment, les deux hommes étaient devenus des amis, étant plus proche que l'on pouvait être. Pourtant, même en sachant cela, même si le passer de Mitsukane avait été horrible, même si les membres du gouvernement étaient pourri jusqu'au dernier, il ne changea pas d'avis sur la façon de faire du révolutionnaire. Il est vrai que ses compagnons ne connaissaient rien sur lui et son passé, mais lui non plus ne connaissait rien sur les marines qu'ils venaient de tuer de sang-froid, il ne savait pas s'ils avaient une famille. Le fait d'avoir tué Zack, ne voulait pas dire qu'ils étaient des gens mauvais, ils exécutaient seulement les ordres donnés, comme aurait exécuté Ichiro des ordres donnés par Mitsukane. Mais le blond ne le jugeait pas pour autant, il comprenait ce qu'il pouvait ressentir, il comprenait, Zack était comme un frère pour lui, il était donc évident qu'Ichiro soit le mieux placé pour comprendre ce que le leader du petit groupe, ressentait en ce moment même. Enfin, ne voulant pas s'étendre sur ce sujet, le blond ne répondit pas et passa directement à l'action, leur laissant un navire de guerre, afin de naviguer sur ces eaux périlleuses. Mitsu' fut le premier à y poser les pieds, menaçant les marines à bords, pour but de les faire quitter le navire, ce qu'ils firent immédiatement. Rapprochant le bâtiment le plus possible du bord, pour donner la possibilité à ses compagnons d'y monter, ceux-ci y pénétrèrent sans attendre une seconde de plus. Une fois à bord, le petit groupe se réunit sur le pont, sous la demande de Mitsukane. Ichiro se plaça face à la mer qui se présentait à lui, espérant qu'une nouvelle vague de marine, n'allait pas tenter de les arrêter, trop de sang avait coulé pour aujourd'hui... Revenu à la réalité, il constata que tous ses compagnons avaient disparu, le laissant seul sur le pont. Regardant de gauche à droite, il se demandait, où ils étaient tous passé. Mitsukane, Saskia, Mr.poulpe, sans même dire un mot ils s'étaient éclipsé, ensemble. Lentement le blond, se replia sur lui-même, posant ses genoux à terre, suivi de ses mains, prenant la position du déprimé.




- Suis-je donc si repoussant ?!


Soudain le blond entendit une légère craquelure venant du bois composant le bateau. Il comprit alors, que ses compagnons revenaient sur le pont. Il se remit sur ses deux jambes, aussi vite que possible, prenant la position la plus classe, qu'il avait. Les mains dans les poches, les cheveux contre le vent, un sourire se dessinant lentement sur son visage, le jeune homme accueillit la personne qui venait de le rejoindre. Par chance, la personnage témoin de sa prestation, fut Saskia. Il la regardait avec son air des plus charmeurs qu'il avait. En ce moment, le jeune homme inspirait la classe, ainsi que le sex-appeal. Malheureusement, celle-ci ne l'avait pas remarqué puisque le jeune brun, suivi de Mitsukane, venaient de faire leur entré. Dans les mains de l'assassin, se trouvait une bouteille de saké et quelques coupelles. Le jeune homme voulait sûrement fêter quelque chose. Suite à ça, il leur demanda de ça s'asseoir, ce que fit le blond, tête baissée, toujours déprimer d'avoir été ignoré par Saskia. Maintenant tous assit, Mitsucchi, voulait régler ses comptes et expliquer le pourquoi du comment, en nous racontant son histoire. Bien que déprimer, le blond écoutait attentivement le discours du jeune homme. Une histoire plus qu'intéressante, mais dégageant aussi beaucoup de tristesse et de colère. C'était donc la vie du leader, une vie guidée par le sang ? Maintenant, Ichiro comprenait pourquoi, pourquoi il avait fait tout ça. Les paroles qu'il avait osé sortir tout à l'heure, il en était désolé, il aurait aimé le dire à son ami, mais lorsque qu'il leva légèrement la tête afin de s'exprimer, celui-ci demanda qu'ils racontent à leur tour, le passé qu'ils avaient vécu. Le blond laissa parler Saskia, puis Poulpe-kun et enfin c'était à son tour. Sa tête légèrement baissée, fixant le saké présent dans sa coupelle, il réfléchit de comment il allait bien pouvoir raconter son histoire bien banale. Lui qui avait si longtemps chercher à oublier, allait-il vraiment réussir à raconter son aventure ? Il fit un léger sourire et s'exprima à son tour. Vint le moment, où Mitsukane prit sa coupelle et la leva au ciel, une sorte de serment, de pacte ce suivi après ça.




- Mes amis, buvons cette coupe de Saké en notre honneur, pour ceux qui nous ont quitté, pour la révolution et pour notre futur! Prenez ce geste comme un pacte que nous scellons ensemble, acceptez de me suivre en buvant le saké que je vous offre. Acceptez de m'aider à changer ce monde, formons un groupe soudé et avançons ensemble... Vous deviendrez ma nouvelle famille, je vous protégerez tous comme si vous étiez mes frères et soeurs car je suis trop jeune pour être votre père...

De très belles phrases emplis de sincérité et d'amour. Ceci fit sourire le blond, celui-ci voulait se lever, pointer du doigt la chevelure de Mitsukane et crier « Vu tes cheveux, tu pourrais très bien être notre père ! », mais le moment était mal choisi pour sortir des blagues (nulles), bien trop tôt. Ichiro, souleva la coupelle jusqu'à ses lèvres et bu le liquide qui s'y trouvait. À partir de ce moment, il était devenu le frère du jeune leader, il comptait les protéger.. Sois en sûr Mitsukane, Ichiro, était lui aussi prêt à te protéger quoi qu'il arrive (Même si tu n'en as pas besoin). Soudain, l'homme aux cheveux blancs, se redressa, leur tournant le dos, afin d'inspecter l'horizon, créant un grand et long moment de nostalgie. Il ramena sa main au niveau de son menton et baissa son masque. Cela n'allait pas être la première fois que le blond allait pouvoir voir le visage du jeune leader, mais à chaque fois ça lui faisait la même sensation, sous ce masque, il pensait toujours que l'homme cachait quelque chose d'affreux et pourtant il n'y avait rien d'anormal. Mitsukane, cela dit, resta le dos tourné, ne dévoilant pas son visage pour le moment, il avait encore des choses à dire, durant le moment de nostalgie qu'il avait imposé.




- Ichiro, si mes souvenir sont bons, tu viens du Royaume de Bulgemore non? Il me semble aussi que tu m'avais confié ton souhait d'y retourner, et bien le moment est venu de nous y rendre. Tu es le seul à tout savoir du projet, c'est avec toi qui l'idée à pris forme réellement ou plutôt, c'est grâce à toi. Alors nous irons sur ton île natale et nous recruterons les meilleurs ingénieurs pour t'épauler! Je n'y connais rien dans tous cela mais je t'aiderais du mieux que je peux, je peux faire fondre le métal après tout, cela pourrait être utile. Pour le reste, je n'ai que mes bras et mes jambes mais je t'aiderais du mieux que je peux. Je te laisse t'occuper de la construction et l'architecture, comme le croquis que tu m'avais fait, il était parfait et puis, tu es sans doute le meilleur dans ce domaine. Je compte vraiment sur toi, et tu sais que sans toi rien n'est possible. Ivan, ton pouvoir servir à aider aussi, d'après ce que j'ai vu tu as le logia des ténèbres non? J'ai entendu parler de se pouvoir, je me suis renseigner. Tu peux absorber des choses dans un trou noir et les renvoyer ensuite, si je n'ai pas tord, tu pourrais prendre beaucoup de matériel dont Ichi et les ingénieurs auraient besoin afin de facilité leurs transports. Saskia quand à toi, je pense que ta simple présence et ton sourire seront largement suffisant pour nous aider, tu seras notre soutiens. Ce n'est que des prédictions, nous ne savons pas comment cela se passera une fois sur place alors nous aviserons. Je ne veux pas être un tyran alors si vous voyez des objections faites m'en part, je prendrais en compte l'avis de chacun.

Il est vrai que le jeune homme voulait tant retourner sur son île, l'île où il avait laissé énormément de monde. Revoir ses amis d'enfances, serait quelque chose qu'il aimerait, mais ce que pour le moment lui tenais plus à coeur, c'était de créer l'île dont rêvais Mitsukane. Comparé à ça, le but du blond était bien ridicule et égoïste, alors que celui de l'assassin concernait tout le monde et c'est là qu'on se rendait compte qu'il avait un grand coeur. Soudain, l'homme se retourna faisant face à ses compagnons, un sourire aux lèvres. On aurait dit qu'il avait retrouvé sa joie de vivre, ou bien il utilisait un masque émotionnel le fourbe. Ne voulant pas opter pour la deuxième hypothèse, le blond se mit à sourire à son tour, avant de se lever et de passer son bras autour du cou de Mitsukane.




- Voilà, je te retrouve enfin Mitsucchi.

L'homme poulpe très concerné par la chose, continua la discussion, supposant qu'ils allaient faire escale à Water Seven pour y trouver des ingénieurs ayant du talent. Il n'avait pas tout à fait tort, Water Seven était renommé pour son train aquatique, mais aussi pour les ingénieurs qui s'y trouvait. Rien qu'à l'idée d'en rencontrer, Ichiro fut tout surexcité et avait hâte d'y arriver. Grâce à eux, il allait pouvoir étendre son savoir, devenir meilleur qu'il ne l'est en ce moment, peut-être même terminer le robot sur lequel il travaillait depuis tant d'années. Son sourire s'élargissant de plus belle, Ichiro continua d'écouter ce qu'avait à dire le brun, pendant que Saskia s'éclipsa. Le blond qui la voyait partir, laissa l'homme poulpe s'excuser auprès de Mitsukane, pendant qu'il suivait discrètement la brune. Celle-ci s'était rendu dans les cuisines pour leur faire à manger. Le blond pénétra dans la cuisine également, sans pour autant se faire remarquer, il était parvenu à voir Saskia pleurer, elle qui avait souri durant tous ce temps, avait décidée de se lâcher durant son petit moment de solitude. Dommage Ichiro n'était pas du genre à laisser une femme de côté, encore moins si celle-ci s'effondre en larme. Le jeune homme alla s'asseoir sur le plan de travail, la femme lui tournant le dos ne l'avait pas encore remarqué. Un sourire aux lèvres, le garçon ne s'était toujours pas manifesté, il regardait la jeune femme aussi belle de dos que de face. Après quelques minutes, il tenait à lui signaler de sa présence.




- Ça va Saskia-chan ? Tu sais tu ne devrais pas t'isoler comme ça pour pleurer. Nous somme maintenant une famille et si tu te sens mal, vient en parler, on est tous là pour t'aider... Je tiens à te dire que je serai toujours là pour toi Saskia-chan.

Sûrement surprit d'entendre sa voix, elle n'eut pas le temps de se retourner que le blond s'était déjà placé près d'elle, prenant un couteau pour l'aider à cuisiner. Il n'était pas très bon, mais possédait quelques bases. Il s'arrêta quelques secondes pour la regarder et lui fit un grand sourire.

_________________ ~♫

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La volonté du feu.   

Revenir en haut Aller en bas
 

La volonté du feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aire d'entraînement de la Volonté
» Test de volonté !
» E. Haki, Volonté du D. & Ponéglyphes
» Mission C : Buffet à Volonté ! (Pv; Seki Ryûsai)
» Une volonté impie !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Role Play ¤¤ :: ¤ Grand Line ¤-