Partagez | 
 

 Raidon Hanawa (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Raidon Hanawa (terminée)   Ven 27 Avr - 18:52



Présentation de Invité





Carte d'identité


Nom : Hanawa
Prénom : Raidon
Surnom : Le roi des miroirs
Age : 21 ans
Sexe : Masculin
Lieu de Naissance : Alabasta
Camp : Chasseur de Prime
Race : Humain
Grade : Je laisse le staff choisir
Métier : Capitaine ou cuisinier
FDD/Arme : Paramécia des Miroirs, lame et grenades
But / rêve : Parcourir le monde et être un grand chasseur de prime


Description Physique



Vous me demandez de décrire Raidon. Et bien d'accord. Ce jeune homme n'est pas comme les autres. Il a quelque chose de spécial. Il mesure environ 1m 80 et est donc quelqu'un d'assez grand. Son poids est plutôt normal. Il n'est ni obèse ni trop maigre: 66 kilos environ. Vous dire qu'il inspire la peur serait un euphémisme. Parlons un peu de son visage.
Ses cheveux longs, blonds et redressés sont l'arme parfaite pour attirer les filles. Ses yeux et ses sourcils sont noirs, ce qui est étonnant puisqu'il est blond. Lorsqu’il s'énerve, il devient doré et ses cheveux deviennent plus ou moins ébouriffés selon la puissance de son âme. Quand il prend cette forme, on peut dire qu'il a une deuxième incarnation. Ses yeux deviennent verts quant à eux. Raidon est aussi très musclé malgré sa taille inférieure. Son regard est très sévère et aiguisé tout comme ses traits de visage. Pour finir, on remarque que par moments ses veines sont très saillantes en combat.
Il a pour habitude de s'habiller simplement d'un tee-shirt et d'un pantalon aux coutures larges pour permettre d'amples mouvements. Il est également équipé d'un vêtement en lin qu'il utilise en guise de ceinture autours de sa taille, pour y caser divers objets et plus particulièrement des échantillons de nourriture. Il a également, mais plus rarement un manteau noir pourvu de dorure, riche en fourrure lors de météo plus exécrable qu'à l’accoutumé sur Alabasta.

Lorsqu'il doit se battre, il se débarrasse généralement de ce qu'il a sur le dos. On pourrait penser qu'il ne souhaite pas être gêné ou bien qu'il ne souhaite pas laisser de prise à son adversaire, mais en vérité, il lui semble retrouver une force et une combativité naturelle féroce et primaire qu'il affectionne pour se battre. Lors d'occasion comme celle-ci, l'on peut apercevoir sur son torse et son dos, de nombreuses et anciennes cicatrices, preuve d'un périple agité et d'un goût prononcé pour la baston.

Il a également sur les bras, ses jambes et ses cuisses, des marques inhabituelles et peu communes, résultant d’un travail long, laborieux et répété. Ces sévices sur sa peau basané remonte à loin, et malgré son corps robuste, elles sont encore bien présentent.

La somme de ses expériences, l'ont rendu plus fort et plus résistant qu'un être humain ordinaire, à tel point qu'il pourrait rivaliser avec le peuple des hommes-poissons.
Comme surplus se trouve quelques cicatrices par-ci et par-là montrant donc son expérience.
Voila pourquoi vous allez devoir vous méfiez de lui Wink




Description Morale



Bon maintenant passons au chose sérieuse, la description morale:
Raidon est calme, posé et attend souvent avant d'agir. Parallèlement, il peut être d'une illogique incomparable!

Voyez-vous, il croit en ce qu'il croit être juste et la chose qu'il tient le plus à cœur est le droit à toute personne de choisir ce qu’il veut. Donc, il laisse libre cours au demande des autres et, même si celle si sont farfelue, grotesque ou encore dangereuse, il acquiesce, tant qu’il n’est pas concerné directement d’une façon ou d’une autre, il va s’en dire. Le fait est que, pour plusieurs, c’est son pire défaut, puisqu’à cause de ce "petit trait de caractère", il provoque des tragédies, puisqu’il qu’il prend volontairement tout au pied de la lettre. Par exemple, si quelqu’un se plaint de sa présence, il s’en va. Le hic c’est s’il exécutait une opération à cœur ouvert, il s’en va aussi! Nous pourrions le traité de petit garnement capricieux.

Sinon il adore la nature, l’être humain en générale et surtout l’être humaine en générale. Petit vicieux! Il aime les courbes bien portantes et les visages souriants (surtout quand c’est grâce à lui), mais il attend toujours le véritable amour, croyant sincèrement en son existence. Sinon il est, comme les amis lui rappellent si souvent, "emmerdeur de première".

Il aime aussi comprendre ce qu’il l’entoure, voir comment marche les choses, comment la grande roue de la vie façonne les êtres. Il peut être philosophe ou scientifique dans ces paroles, mais aussi d’une absurdité à n’en plus finir et en faisant brailler de rire ces ennemis.
Raidon est par contre têtu à n'en pas finir. On ne peut rien lui reprocher!

Il faut bien distinguer deux parties nettes dans le vie de Raidon. La première s’ étale de sa naissance à son entrée dans les chasseurs de primes, c’est-à-dire durant ses vingts premières années. La seconde prend place après, jusqu’à aujourd’hui et cela ne fait que commencer.

Durant sa jeunesse il s’agissait d’un enfant riche, dénué d’ambitions et au caractère particulièrement fade. Les rares fois ou une flamme intérieure lui insuffler des envies de grandeurs ou d’aventures il les éteignait aussi subitement qu’elles s’étaient allumées. Il désirait une vie facile ou il pourrait rester dans l’ombre de la médiocrité. Pourquoi donner le meilleur de soi même alors qu’on peut facilement s’en sortir sans se fatiguer ? Bien triste morale, mais pourtant c’était la sienne. Bien que massivement charpenté il ne dépassa que tardivement les un mètre cinquante cinq. Contrairement à la plupart des adolescents son caractère d’adulte ne fut pas construit durant cette période, mais plus tard.

Suite à son entrée dans les chasseurs de primes et aux adieux à Alabasta dont nous parlerons plus tard, tout le potentiel de ce jeune homme fit surface. Il conserva cette carapace de réserve et de rigidité qu’il arborait souvent, mais à l’intérieur de lui la flamme de la volonté s’alluma de nouveau, pour ne jamais plus s’éteindre. On parle ici d’une passion et d’une dévotion sans aucun compromis à sa fonction, à sa vocation. Son âge et son expérience ont maintenant renforcés ces côtés bourrus et ombrageux qui lui sont propres. Sa petite réussite lui a néanmoins apporté quelques défauts: sa façon d'agir et son courage qui lui jouera des tours.

En période de service il se consacrera autant à l’arrestation de pirates qu’a de bons repas bien chauds. Ce n’est pas qu’il se prend pour une bête de travail mais plutôt qu’il considère qu’aucune Justice n’a plus de valeur qu’une autre. Pour lui, qui vole un œuf vole un bœuf. L’arrestation d’un bandit est aussi importante que le nettoyage d’un navire.
Pour ce qu’il n’aime pas… et bien à part les pirates il aime tout.



Biographie



Nous nous situons ici à une période de paix, paix qui régnait parfaitement au royaume d’Alabasta. Les pirates qui y faisaient des escales se montraient tous respectueux tant les gardes étaient impressionnants, tous les citoyens vivaient en parfaite harmonie. Aucun problème de pluie n’avait lieu à l’époque. L’homme qui régnait se nommait Mamba. Il avait un âge plutôt bien avancé, néanmoins, cela n’affectait pas ses capacités mentales, et tous l’aimaient pour le royaume qu’il avait fondé, basant ses idéaux sur l’égalité et l’amour du peuple. La paix ne dure pourtant pas longtemps, et après quinze ans de règne, il souhaitait mettre en œuvre plusieurs cérémonies visant à léguer tout son pouvoir à son fils: Cerdon. A cette époque, Mamba avait quarante et un ans, Cerdon en avait quinze. La naissance de ce dernier fut tragique, en effet sa mère mourut lors de l’accouchement. Il avait ensuite grandi dans l’univers de la bourgeoisie, sans toutefois trop d’excès. Tous le considéraient comme un digne héritier de la puissance royale, son éducation avait été menée dans ce but à chaque instant.

Aussi vrai que Mamba était en proie à la disparition, ses gardes vieillissaient. Ils n’avaient d’ailleurs aucun remord à se retirer pour laisser place à de jeunes guerriers. En parlant de cela… C’est maintenant que nous en venons à Raidon.

Le roi Mamba organisa un immense tournoi, où bon nombre de guerriers étaient conviés à participer, dans le but de gagner de grandes places au sein de la hiérarchie. Là encore nous pouvions constater que la confiance était sans faille, puisque aucune recherche n’était effectuée sur le passés des participants. De plus, une rumeur circulait en ville, selon laquelle les gagnants auraient droit à une excellente récompense. Celle-ci demeurait mystérieuse, et puis les combattants ne venaient pas pour être graciés. L’âge n’affectait personne, aussi Raidon, malgré son jeune âge, se présenta à lorsqu’il avait quinze ans.

Ses parents subvenaient à ses besoins, mais non sans difficulté. Se contenter du strict nécessaire lui était habituel, et il ne s’en était jamais plaint. En dehors des tâches qu’il effectuait pour aider ses parents, il s’était procuré un sabre par un garde du palais, et s’entraînait tous les jours afin de perfectionner sa maîtrise. Cela faisait déjà bien six ou sept ans qu’il s’entraînait, et pour un autodidacte, il se débrouillait assez bien. Ses amis étaient peu nombreux, puisqu’il consacrait son existence à l’aide de ses parents, en nourrissant l’espoir d’aider ensuite son peuple. Vous l’avez compris, l’abnégation du jeune prodige était exemplaire.

Durant le tournoi il n’était absolument pas question de tuer ses adversaires, c’est donc avec un sabre de bois qu’il se présenta. Il n’était pas de ceux que l’on remarque au premier coup d’œil, son accoutrement était très modeste. Il n’avait de toutes façons pas les moyens de s’offrir une tenue très esthétique, et puis il n’en avait pas l’intérêt. Le tournoi comptait quelques milliers de participants, ce qui, au vu de la population, n’était pas vraiment étonnant. Les épreuves eurent lieu pendant trois mois. Et pendant ce mois, Raidon n’avait pas faibli une seule seconde. Lors de ses premiers combats, il avait eu ses adversaires presque par surprise, puisqu’ils ne s’attendaient pas à quelque chose de miraculeux, au vu de la taille de Raidon. Il ne fallait pourtant pas s’y fier et son sabre en bois en avait assommé plus d’un. Au fil des jours, l’on voyait les gagnants et les perdants. Certains maudissaient leur perte, d’autres voyaient leur tête s’enfler à cause de leur excès d’orgueil. Hanawa était motivé par de plus justes valeurs, ce qui l’avait sûrement aidé à mettre à terre plusieurs citoyens.

Au bout de quelques semaines, il s’était fait remarquer par sa force qui semblait sans faille. Aucun adversaire n’avait réussi à le toucher. Malgré cela, Raidon demeurait humble en toute circonstance, et un autre jeune homme se faisait lui aussi remarquer. Cerdon. Contrairement à Raidon, ce dernier était issu d’une famille aisée, ce qui ne l’empêchait pas de garder de bonnes valeurs. Il était tout aussi prodigieux que Hanawa, selon les dires, même si ses atouts étaient différents.

Dans son quartier pauvre, Raidon subissait les encouragements de ses amis. Oui, il les subissait, car il ne faisait pas tout cela pour la gloire, et peu de gens le comprenaient. Ce qui se tramait ressemblait à un sport aux yeux de tous alors que Raidon voyait la chose d’un autre œil. Il multipliait toujours ses efforts, car il travaillait lorsqu’il rentrait chez lui, et ses parents se plaignaient de ne pas assez le voir. Ils ne croyaient pas vraiment que leur fils pouvait sortir gagnant de ce tournoi, mais ils n’essayaient pas de l’accabler pour autant. Leur amour était grand. Il ne voulait pas voir leur fils maudire son impuissance par déception.

Bientôt il tentait diverses techniques pour mettre ses adversaires au tapis. Il s’arrangeait pour contrôler sa force afin de ne pas les tuer, cherchant à affûter chacune de ses qualités. Sa vitesse et son agilité étaient ses principaux atouts, il était également reconnu pour ses sauts qui le projetaient à plusieurs mètres du sol. Certains le comparaient volontiers à un oiseau.

La compétition avançait toujours plus vite, Raidon et Cerdon ne faiblissaient pas. Les deux jeunes ne se connaissaient pas, mais l’un entendait parler de l’autre, et tous deux vivaient la pression de leur entourage. Chez Hanawa, on disait qu’un homme qui vivait dans le luxe ne connaissait pas les souffrances de la pauvreté, et qu’il méritait bien mieux la victoire. Chez Cerdon, le discours était l’inverse, l’on disait qu’un homme de la dernière caste ne méritait pas de protéger le trône, et que seuls ceux qui vivaient dedans pouvaient y parvenir. Les deux jeunes s’en moquaient. Ils laissaient les gens parler.

C’est durant les deux dernières semaines du troisième mois que Raidon se rendit compte du défi qu’il s’était imposé. Ses muscles, bien qu’habitués aux efforts, commençaient à fatiguer, alors que ses adversaires étaient de plus en plus forts. Et un jour, il se frotta à un certain Rato. Âgé de vingt six ans, il était connu de tous pour être toujours fourré dans les histoires louches du Royaume, et son look provoquant laissait croire que les rumeurs étaient fondées. Un combat que Raidon n’oublia jamais.

« Pfht… Qu’un gamin soit arrivé jusqu’ici est une chance. Mais petit, rassure-moi : tu ne comptes pas me battre, n’est-ce pas ? »

Hanawa lui arrivait à la hauteur du torse, si bien qu’il devait lever la tête pour voir son adversaire. Depuis le début du tournoi, il avait été victime d’un bon nombre de railleries de ce genre. Mais c’était la première fois que quelqu’un lui parlait avec autant de mépris. Il s’était contenté de serrer son étreinte sur le manche de son sabre en fixant les yeux du rebelle. Son teint pâle reflétait l’éclat du soleil, il attendait, comme à l’accoutumée, la première offensive de l’autre afin de sonder sa stratégie d’attaque.

« Tu n’as pas l’air très bavard. Ce n’est pas grave. Je vais te montrer ce qu’est la vraie force, tu me remercieras plus tard… »

Il faut noter que les combats étaient aménagés sur plusieurs endroits du Royaume. De grands rings étaient montés pour l’occasion, sur des dalles en pierre à deux mètres du sol environ. Quiconque en sortait perdait la manche, l’on pouvait aussi abandonner, et enfin, le combat pouvait se solder par la perte de connaissance d’un participant. Raidon se contentait de sortir ses adversaires, mais celui-ci était voué à un bon combat. Il se jeta sur le jeune homme, bras et doigts écartés. D’un bond, Raidon passa derrière lui. Il s’offrit même le luxe de lui frôler l’épaule avec son sabre, sans pour autant le blesser. Rato se retourna vers lui, un rictus ornant ses lèvres.

« Je vois, tu n’es qu’une fillette en réalité. La fuite ne te garantira pas la victoire face à un adversaire comme moi. »

Certaines personnes l’acclamaient dans la foule, mais ils n’étaient pas vraiment nombreux. Les soldats priaient pour qu’il perde. Ils n’avaient eu que trop de fois affaire à lui, ils ne voulaient en aucun cas agir sous ses ordres. Ils soupçonnaient même le jeune effronté de ne vouloir là que montrer sa force, ou encore devenir un soldat haut placé afin d’agir en toute tranquillité sans devoir supporter la pression du palais.

En tout cas, Hanawa n’était vraiment pas intimidé. Il était de ceux qui pensent qu’un vrai combattant agit au lieu de parler. Iln’éprouvait aucun plaisir en se battant, mais il avait compris que c’était nécessaire pour le bien de tous. C’était la différence principale lors du combat. L’un se battait par amusement, l’autre par obligation, presque.

Rato était tout de même assez fort, et sur son second coup, il arriva même à surprendre le jeune Raidon. Il fit mine de balancer son pied vers la tête de l’adolescent. Raidon esquissa un mouvement sur le côté, mais Rato avait été prévoyant… Et son poing droit s’enfonça avec force dans la joue du futur Faucon. Jusque là, il s’était arrangé pour compenser sa fatigue par l’esquive. Quel choc pour lui de subir un pareil coup, si puissant et si rapide… Il n’avait même pas eu le temps de le voir arriver.

Il sentit donc quelques vertèbres craquer au niveau de sa nuque, il était à terre. Rato se mit à rire en le rouant de coups de pieds.

« Muwahahahahahahahéhé ! Bin alors ! Où est passé ton regard vaillant ! Tu n’es qu’un sale hypocrite, un sale chanceux ! Muwahahéhé ! »

Hanawa subissait les coups en taisant ses cris de douleur. Il ne s’attendait pas à subir un pareil affront… Mais il arrivait tant bien que mal à rester éveillé. Au bout d’un moment, Rato s’empara de son pied pour le traîner vers le bord du ring.

« Tu ne mérites même pas que je me fatigue d’avantage sur toi, gamin. Je savais bien que les choses allaient être aussi simples. »

Rato, dans son excès de confiance commit une erreur. Il tournait le dos en traînant le jeune soldat, une faille qu’il ne mit pas longtemps à trouver. Son bras se dressa, il porta un coup de sabre au niveau de son coude. Rato lâcha prise, il se redressa. Son sang s’était échappé de sa bouche, son menton en était taché, tout autant que ses vêtements. Il haletait, seul son œil gauche demeurait ouvert… Comment avait-il pu se faire avoir ainsi en si peu de temps…

« Pourquoi te relèves-tu ? Tu as bien vu que j’étais le plus fort pourtant ! »

Le bras de Raidon fendit l’air vers le cou de Rato. Mais l’attaque fut parée par la sénestre de son adversaire, et il se trouva désarmé. Le Fourbe laissa le bâton tomber derrière lui.

« Et maintenant quoi ? Je vais t’écraser. »

Mais Rato commit une nouvelle erreur. Au moment d’attaquer, il devait prendre de l’élan avec son bras. Dès qu’il recula son bras, Raidon sauta en l’air, le pied gauche en avant… Rato fut pris au dépourvu, l’attaque lui éclata le menton, et ses dents tranchèrent sa langue. Il émit un cri horrible, mais Hanawa n’en avait pas fini. Il ramassa son bâton et s’approcha de l’autre, qui était allongé par terre.

~¤ Je pense que tu parleras moins désormais… ¤~

Un coup net sur le front, il assomma Rato. Et d’un coup de pied, il le propulsa hors du ring.

C’est donc en bien mauvais état qu'il rentra chez lui ce jour-là. Ses parents s’alarmèrent, mais Raidon leur assura que les blessures n’étaient qu’extérieures et qu’il n’était pas en danger de mort. Aussi refusa-t-il catégoriquement lorsque ses parents lui demandèrent d’arrêter le tournoi.

Une bonne nuit de sommeil l’aida à se remettre de ses légères blessures, il comprit qu’il devait aussi travailler son endurance et sa force physique. Durant la journée il s’entraîna donc encore, son prochain combat ayant lieu le lendemain. Il sentait la finale approcher, et il continuait à se battre, encore et toujours, cherchant à mettre au tapis ses adversaires le plus rapidement possible pour économiser ses forces.

Le combat le plus ardu fut tout de même le dernier. Et comme vous le devinez, le dernier adversaire était le jeune Cerdon.

Pour ce grand jour, le roi avait fait mettre une arène devant son palais, dans une place immense capable de recevoir bon nombre de spectateurs. Beaucoup d’entre eux attendaient ce combat, et ils n’allaient pas être déçus. Avant l’épreuve, le roi fit un discours assez triste… Son souffle lui manquait, il devait faire beaucoup d’effort pour communiquer correctement. C’est sous les yeux attristés de ses fidèles citoyens qu’il s’exprima :

[-]~ C’est aujourd’hui un grand jour pour Alabasta. Aujourd’hui nous déciderons des grades qui seront confiés aux jeunes Cerdon et Raidon en fonction de leur combat. Ils ont bien mérité une position exemplaire, nous allons juger ce qu’il adviendra après le combat. ~[-]
Il toussota pendant une dizaine de secondes environ, avant de reprendre, les yeux clos. Durant cet instant pénible, la douleur du roi était palpable.

[-]~ Pour l’occasion, nous dévoilons nos secrets aux yeux de tous, secrets dont pourront profiter les deux jeunes valeureux combattants… J’ai nommé les fruits du démon. ~[-]

- Je n'en veux pas. Je ne suis même pas capable de gagner ce tournoi. Je ne serai jamais capable de protéger Alabasta. Je n'ai plus de force. Mes blessures m'ont affaibli. C'est fini. Je crois que j'ai perdu avoua Raidon

- Non au contraire tu n'as pas perdu rappela le roi, tu t'es battu de toutes tes forces et vous serez tous les deux nommés au grade de la garde royale pendant 5 ans. Ensuite vous pourrez quitter le pays si vous le souhaitez.

Raidon et Cerdon s'entraînèrent comme des fous pendant 5 ans. Et à 20 ans , Raidon quitta le pays en pleur pour réaliser son rêve parcourir le monde et être un grand chasseur de prime.







Dernière édition par Raidon Hanawa le Dim 6 Mai - 10:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Raidon Hanawa (terminée)   Sam 28 Avr - 9:54

UP
Revenir en haut Aller en bas
Mitsukane

avatar


Messages : 541
Date d'inscription : 20/07/2011

Feuille de personnage
♦ Niveau:
28/50  (28/50)
♦ Expérience :
135/280  (135/280)

MessageSujet: Re: Raidon Hanawa (terminée)   Sam 28 Avr - 20:28

Qualité : 6/6
Description physique 1,5/1,5
Description morale 1,5/1,5
Histoire 3/3

Presque parfait ^^

Quantité : 4/6
Description physique 1/1,5
Description morale 0.5/1,5 Vraiment très court selon moi et c'est bien dommage!
Histoire 2.5/3


Français 2/3
Mise en page 1/2
Avis personnel 1/1
Originalité 1/2 Pas mal du tout, dommage que tu ne décrive pas les 5 ans d'entrainements ^^

Total 15/20

Voilà voilà mon ami. Tu peut obtenir ton fruit du démon puisqu'il est lvl 13!! Allez maintenant devient puissant et vient prendre ma tête si tu peux ^^

Peace!

_________________ ~♫
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Raidon Hanawa (terminée)   Dim 29 Avr - 8:51

Parfait merci pour la notation Wink Par contre j'ai juste améliorer la description morale car je suis d'accord elle n'était pas très grande Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Raidon Hanawa (terminée)   Dim 29 Avr - 16:24

Du coup j'ai refais ta prez' et ça l'augmente d'un point seulement, tu te retrouve niveau 16 ^^' Vwalà... ! Bon jeu sur One Piece Renaissance Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Raidon Hanawa (terminée)   Dim 29 Avr - 16:57

Parfait ^^ Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raidon Hanawa (terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Raidon Hanawa (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Avant RP ¤¤ :: ¤ Votre Personnage ¤ :: Presentation :: Présentation validée-