Partagez | 
 

 Tsubaki D. Satori Vs Sao Tome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sao Tome

avatar


Messages : 229
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24
Localisation : Chez Dieu

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
68/180  (68/180)

MessageSujet: Tsubaki D. Satori Vs Sao Tome   Dim 4 Mar - 12:05



Back le corbeau géant prenait son envol à travers l'île bombardée.
Moi, assis sur le dos de celui-ci, je me contentais d'observer toute la scène qui se déroulait en dessous: déjà des dizaines et des dizaines de bateaux de la marine avaient envahi le côté nord de l'île par des coups de bombardement et des débarquement d'hommes qui se sont rués sur la place principale de celle-ci.
Beaucoups de bâtiments avaient pris feu vers la partie nord-est, on ne voyait plus que de la fumée blanche recouvrant tout le champ de vision.
Un vrai chantier... déjà de la haut, on pouvait sentir toutes ces odeurs de poudre et de fumée causée par les armes à feu et les explosions.
Le champ de vision m'étant pas permis, je devais descendre au plus vite pour ensuite aviser.

« Back, tu peux me déposer là ? »

« KRAKRA *krakrakra* ! (D'accord ! *Avec une rire sadique* »

« O- Oï ! »

Saleté de corbeau de malheur... il avait pris mes mots au vrai sens à mes dépends. Genre il ne m'avait pas déposé au sol, mais bien lâché en plein vol ! Je n'avais même pas eu le temps de m'accrocher à lui, et au final je suis tombé sur un toit de maison tout en le transperçant. Je devais avoir fait une chute d'au moins 15 mètres de haut... heureusement et je ne sais par quel miracle, j'avais atterri sur un lit de chambre. J'avais quand même eu très mal au dos hein !

« Saleté de piaf... raah... »

Me relevant du lit un peu vacillant à cause de la douleur, je regardais autour de moi. La pièce dans laquelle j'étais était sombre et vide, il n y avait personne. J'empruntais alors une porte qui donnait vers l'extérieur, je revis enfin la grande rue de toute à l'heure, celle qui était en amont de la zone de combat.
Puis, ce fut un homme que je vis soudainement apparâitre dans la brume. La première chose que je remarquais chez lui, ces ses cheveux blancs. Il semblait pourtant jeune d'apparence... mais il avait des cheveux blancs. Et la je me suis dis que j'avais de la chance, à mes 51 ans moi qui ait toujours des cheveux noirs ébène !
Bon fallait peut-être pas s'emballer comme ça. Peut-être était-ce un allié... ou peut-être était-ce un enemmi


« Ami ou ennemi ? dis-je en sortant mes sabres de leurs fourreaux respectifs »


_________________ ~♫

Kit By Saskia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tsubaki D. Satori Vs Sao Tome   Dim 4 Mar - 15:05




    • Zone Est occupé par Satori ... •





    - Ennemi ou Ami ? On le saura très bientôt !


    Après avoir ordonné à prune de vivre, je me téléportais directement vers le côté Est de l'île. Je ne voulais pas écouter le discours de Zack, et encore moins rester sans rien y faire. Au début, je voulais être ici en tant que spectateur, mais maintenant je m'étais décidé de participer à cette bataille. Il y avait deux choses qui me poussait à participer, l'un était de contre-carré les plans du gouvernement et l'autre était d'aider mon camarade Ivan. J'espérais seulement qu'il n'arriverait rien à Ivan et prune. J'avais confiance en eux et je savais très bien qu'ils étaient capables de vaincre l'ennemi en unissant leurs forces. Sans oublier qu'il y avait Zack et l'homme au tatouage, donc toutes les chances étaient de notre côté. Assez parlé !

    J'apparaissais derrière un bâtiment énorme, je n'avais même pas eu le temps d'observer de plus près le bâtiment que les soldats de la marine m'avaient déjà entouré. Jusqu'à présent, le gouvernement ne savait pas que j'étais leur ennemi, et encore moins mon existence dans ce monde, donc la question que je me posais était : allaient-ils me considérer comme leur ennemi ou ami ? Ils ne savaient pas quoi faire, certains tremblaient déjà et d'autres étaient sur les gardes au cas où je passerais à l'attaque. J'adorais ce genre de situation, l'ennemi ne savait pas s'il devait me considérer comme allié ou ennemi. Bref, je sortais mon sabre de son fourreau et je regardais tout au tour de moi en lançant un petit sourire, j'allais prendre la parole qu'un soldas de la marine me devançait en disant :

    « HEYY !! Je le reconnais, c'est Satori, il avait attaqué la base de shell town et détruit la deuxième tour. Il avait même battu le lieutenant Nashiro, il avait fait tout ça pour prouver qu'il était notre ennemi. N'ayez aucune pitié, éliminez-le sur-le-champ !!!! »

    Zut ! Il m'avait reconnu, cet enfoiré, je le croyais mort.. Alors, comme ça, c'était lui qui commandait ces soldats ? Hum, de toute façon, ça n'allait pas changer grand-chose. Avant qu'il ne mît en place une stratégie, je passais à l'attaque. En utilisant ma technique de SORRU, les soldats avaient beaucoup de mal à me voir, grâce à ce déplacement instantané, je tranchais tous les soldats qui étaient pas très loin de moi. Je continuais toujours en tapant cette fois-ci avec le bout de mon sabre, un bon coup sur les côtes suffisait à mettre K.O. Je ne voulais pas perdre de temps en tranchant tous les soldats.

    Il en restait encore une dizaine, ils étaient tous effrayé et ne savaient pas quoi faire. Si j'étais à leur place, je serais dans la même situation, que vouliez-vous faire si vous ne voyiez pas votre adversaire ? Bref. J'arrêtais ma technique de SORRU, puis je regardais le lieutenant en face de moi en souriant. Il était furieux et ne savait pas quoi faire. Tout ce passait exactement comme je l'avais prévu. Le truc qui me choquait le plus était ce lieutenant, comment a fait-il pour passer de mousse au grade de lieutenante ? Je devais faire attention qu'à même, si je me sur-estimais beaucoup, je risquerais de le regretter. Soudainement j'entendais trois noms de technique que j'avais déjà entendu par le passé : Soru - Genppou - Tekkai ! Je voyais maintenant d'où venait cette augmentation de rang. Malheureusement pour lui, ces trois techniques ne suffisait pas à me battre, je bondissais sur l'air aussi tout en me trouvant au-dessus de lui.




    Pendant ce temps, il avait frappé dans le vide et créer un trou incroyable. Alors, c'était ça la vrai force du Tekkai ? Si je m'en souvenais bien, ces techniques étaient disponible que pour les membres du cp9, alors pourquoi un simple lieutenant arrivait à les maîtrisés ? Enfin qu'importe. Étant au-dessus de lui, je lui infligeais un bon coup de sabre sur le dos, suivi d'une patte d'air. Il était hors jeu, les autres soldats décidé de jeter leurs armes, ils reconnaissaient donc leur défaite. Ils me faisaient tellement pitié, que je leurs laissais la vie sauve, je décidais de partir et soudainement ils reprenaient leurs armes décidant de m'attaquer. Je m'arrêtais tout en dégainant mon sabre, ils rejetaient leurs armes tout en s'excusant, se foutaient-ils de ma gueule ? Je n'avais pas de temps à perdre, réutilisant mon SORRU, je leurs donnais un coup de sabre au niveau de la poitrine .. j'espérais qu'ils seraient hors jeu. J'attrapais le lieutenant qui était K.O par le coup et je sautais le bâtiment tout en apparaissant de l'autre côté.

    « Putain, il ne manquait plus que ça ! Pourquoi j'apparais toujours au mauvais endroit ? »

    « Fait ta prière satori, tu ne pourras pas partir de cette île vivant ! »

    « Ta gueule !! »

    Il y avait une multitude de soldats au loin, une cinquantaine qui allait venir par ici, je n'avais pas prévu cela. Je jetais le lieutenant par terre au niveau de mes pieds et je touchais mon sabre tout en attendant les soldats.. Cet enfoiré arrivait toujours à parler, pourtant je lui avais infligé une patte d'air.. c'est étrange !! Enfin qu'importe .. Un homme bizarre, aux cheveux noirs arrivait dans notre direction. Était-il ami ou ennemi ? Je n'allais pas tarder à le savoir. Je n'avais même pas eu le temps de poser la question, qu'il me demandait si j'étais un ami ou ennemi.. Comment pourrais-je savoir ? Derrière lui, il y avait un soldat de la révolution qui se battait contre trois marines, il se retournait directement et éliminait celui-ci en un coup. Incroyable !! C'était bien la première fois que je voyais quelqu'un battre un adversaire aussi facilement avec un sabre. Maintenant je savais qu'il était mon ennemi, pour lui donner ma réponse, je dégainais mon sabre et je transperçais le bras du lieutenant, il se tordait de douleur, le pauvre. Et ouais, je n'y pouvais rien, je n'avais pas le droit d'avoir pitié envers mes ennemis. Celui-ci en face semblait surpris, sans même attendre j'utilisais ma technique suivante :

    • Iitoryou Sanjuuroku !! (Trancheur d'air)


    Ie rangeais mon sabre tout en le ressortant rapidement, je créais une sorte de lame de vent qui se dirigeait tout droit sur mon adversaire. Cette technique pouvait trancher facilement un rocher, néanmoins on pouvait facilement l'esquiver. Le combat allait enfin commencer .. :



    « Je me présente, Tsubaki D. Satori ! Je n'ai rien contre toi, mais je n'ai pas de temps à perdre. Je suis du côté des révolutionnaires, mais ça ne veut pas dire que je fais équipe avec eux. On peut arrêter ce combat tout de suite, si tu me laisses éliminer ses soldats de la marine...!! Qu'en penses-tu ? »

Revenir en haut Aller en bas
Sao Tome

avatar


Messages : 229
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24
Localisation : Chez Dieu

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
68/180  (68/180)

MessageSujet: Re: Tsubaki D. Satori Vs Sao Tome   Mer 7 Mar - 22:19



On dit souvent que les paroles trahissent les actes, et réciproquement, que les actes trahissent les paroles. Et bien là, c'est exactement ce qui était en train de se produire. Je n'avais même pas besoin que ce gars là me dise son camp, je pouvais le déduire avec un peu d'intelligence.
L'homme aux cheveux blancs semblait avoir massacré un homme de la marine qui peinait à parler avec ses contusions buccales. Non loin aussi, des soldats des mers se dirigeaient en courant vers ce même homme aux cheveux blancs l'air effaré.
M'étant avancé dans la rue, je vis aussi, derrière moi, un homme qui se faisait courser par trois marines. Il commençait à les semer, malgré leur dévolu. Je savais alors que cet homme était un des soldats pour la cause révolutionnaire, en plus, il se dirigeait inconsciemment vers moi. Il m'avait alors semblé judicieux de m'en occuper rapidement.


Position à un sabre: "Découpe Eclair"

Rangeant l'un de mes sabres, j'utilisais l'autre pour frapper à une grande vitesse le petit soldat de la révolution en effectuant un demi-cercle avec mon sabre. Le coup était rapide, droit et précis.
Il s'était aussitôt écroulé par terre sur le ventre tel un sac poubelle.
Au même moment, j'entendis du côté du Blandin (= mot de Sao pour désigner l'adversaire qui le faisait face blanc + le "din" du blondin /o) un étouffement: il venait de couper le bras de son adversaire d'un seul coup de sabre, sabre qui d'ailleurs ne semblait pas ordinaire. Il avait vraiment pas de scrupule ce petit... enfin ce petit avec des cheveux blancs...

Aussitôt, il m'attaqua avec son sabre, en m'envoyant une lame d'air. C'était très intéressant, il possédait donc une maîtrise quelconque liée à l'épée ?
C'était pas le moment de rêvasser, il fallait contrer cette attaque rapidement, sinon elle pourrait m'atteindre.


Position à un sabre: Barrage


Mon sabre tenue de manière verticale, je réussis à arrêter la lame d'air, mais non sans mal. En effet, le sabre ayant encaissé, cela ne m'avait pas empêché de reculer de plusieurs mètres en arrière.
Après quoi, je rangeais mon sabre dans son fourreau. Je faisais face maintenant à un adversaire exceptionnel, peut-être me réservait-il aussi plein de surprises.
Tout cela n'allait pas être de la tarte.


« Je me présente, Tsubaki D. Satori ! Je n'ai rien contre toi, mais je n'ai pas de temps à perdre. Je suis du côté des révolutionnaires, mais ça ne veut pas dire que je fais équipe avec eux. On peut arrêter ce combat tout de suite, si tu me laisses éliminer ses soldats de la marine...!! Qu'en penses-tu ? »

Affichant un petit rictus, je répondis.

« ... dans ce cas, tu es un ennemi... Tu peux les éliminer à ta guise, mais la simple raison que tu soit révolutionnaire me suffit. »

Avec le recul, je me rendais compte à quel point j'étais hypnotisé par mon vouloir de combattre. Ici, j'avais cherché une raison plutôt primitive afin de vouloir assouvir ma soif de duel. Hahaha... je sentais même que ce duel allait être intéressant et rapide.
Me réarmant de mes deux sabres, je m'écriais avec ce regard déterminé:


« ... Satori, dis-tu t'appeler ? Tu seras mon nouveau compagnon de combat. »

Deux sabres:" La Course du Loup "

Je m'élançais vers ce dénomé "Satori" avec une grande rapidité pour tenter de lui asséner deux coups de sabre sur sa poitrine. Allait-il l'esquiver ou être touché ? Suspence...
C'est ça que vous procure le combat, cette dose d'adrénaline conséquente de ne pas savoir qui va gagner.



_________________ ~♫

Kit By Saskia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tsubaki D. Satori Vs Sao Tome   Ven 9 Mar - 14:47




    • Zone Est occupé par Satori ... Satori s'amuse •





    - Ennemi, bien sûr .. Le combat peut enfin commencé !

    « Position à un sabre: Barrage »

    Quel maîtrise ! Comme je le disais à l'instant, ce vieux semblait avoir plutôt une bonne maîtrise de sabre. Il venait d'arrêter ma technique avec son sabre. Jusqu'à maintenant les gens n'avaient seulement esquivé cette technique, mais lui, il venait de la contrer. Je tombais enfin sur un adversaire à mon niveau, j'en avais marre de tomber sur ses petits soldats qui s'écroulaient à la moindre impact. Je lui adressais la parole après qu'il avait réussi à arrêter ma technique. Il se contentait de ranger son sabre et d'avancer plus près, il était plutôt bizarre comme type. Je me contentais de l'observer, ses cheveux n'étaient aussi bizarres que lui, pour ses yeux n'en parlions pas, c'était bien la première fois que je voyais des yeux aussi vert. Hum .. Je rangeais mon sabre à mon tour et contentais d'attendre que mon adversaire riposte avant d'agir. Néanmoins, il avait une solution assez simple pour ne pas rentrer dans un combat, cette solution était très simple même. Tout dépendait de lui, tout ce que je demandais c'était de passer et écraser ces vermines de la marine, s'il me laissait agir comme bon me semblait, alors il n'y avait pas raison de rentrer dans un combat.
    Qu'allait-il décider ? J'avais hâte de savoir... Il ne semblait pas très appréciée cette idée, tout se lisait sur son visage. Il affichait un petit sourire forcé et décidait de prendre la parole en disant :

    « ... dans ce cas, tu es un ennemi... Tu peux les éliminer à ta guise, mais la simple raison que tu sois révolutionnaire me suffit. »

    Ouais, j'étais un ennemi, c'était pas difficile à comprendre. Il m'avait donné l'autorisation de les éliminer à ma guise, génial, n'est-ce pas ? Enfin un homme qui essayait de limiter les dégâts. Il savait très bien qu'en me combattant, un des nous deux seraient hors jeu, lequel ? Hum .. En tout cas, c'était une sage décision de sa part. Je m'apprêtais à avancer, qu'il continuait sa phrase en disant, la simple raison que j'étais un révolutionnaire suffisait. Hein ? Que voulait-il dire par là ? Je m'arrêtais tout de suite et je décidais de reculer, j'avais comme un mauvais pré-sentiment.. Il n'était pas comme tout à l'heure, il semblait être déterminé pour me combattre, moi qui m'imaginait passé facilement et atteindre mon objectif. Tss.. C'était trop beau pour être vrai. Il prenait la parole avec beaucoup de détermination en disant :

    « ... Satori, dis-tu t'appeler ? Tu seras mon nouveau compagnon de combat. »

    Son nouveau compagnon de combat ? Cela voulait dire qu'il me considérait comme un ami ? Il voulait que je batte à ses côtés ? Oh !! Il n'y avait pas de problème, tant qu'il ne me générait pas, il n'y avait aucune raison de l'attaquer. Et puis faire équipe avec l'ennemi était une bonne idée pour avancer mon objectif. Je m'avançais vers lui voulant lui serrer la main, il faisait de même, par contre lui, il courrait vers moi, c'était bizarre. Il sortait aussi rapidement son sabre et il essayait de me porter un coup de sabre. Alala .. Qu'ai-je été bête pour lui faire confiance.. Sans perdre de temps, j'enlevais mon sabre et décidait de le contrer avec.. Malheureusement son coup était plus puissante que la mienne, je me trouvais donc propulsé en arrière sur le sol, sans la moindre blessure.


    « Ouf !! C'était juste !! Enfoirééé, je croyais qu'on allait faire équipe ? Tu as bien dit que j'étais ton compagnon de combat ? Ça veut bien dire que je me combattrais près de toi ? Tss.. J'ai été naïf de te faire confiance, soldat de la marine. »

    Je me relevais suite à ses paroles enfantin et grossières ..Maintenant de loin, je pouvais entendre les bruits que faisaient les soldats de la marine. Il semblait, qu'ils n'allaient pas tarder à venir par ici. Il ne manquait plus que ça. Moi qui voulait combattre qu'avec mon sabre, je sentais que j'allais être obliger d'utiliser mon fruit.. Avant que les soldats n'arrivaient par là, je décidais de finir avec cet homme. Je sortais mon sabre et je lançais un léger sourire tout en disant :



    « La moindre des choses avant d'attaquer quelqu'un, c'est de te présenter, non ? On ne t'as pas appris ceci pendant ta formation de marine ? Alala .. Qu'est-ce qu'ils font pitié la marine .. Pourquoi décides-tu de travailler pour eux ? T'aimerais pas avoir une vie normal, chez toi avec ta femme, tes enfants etc.. »

    Il devait me trouver très bavard, enfin d'habitude je ne parlais pas beaucoup et encore moins de cette façon là. Mais ce vieux n'était pas comme les autres soldats, j'en étais sûr.. Il fallait bien que je découvre ce qui l'avait poussé à rejoindre la marine ? Enfin qu'importe, je lançais un grand sourire avant de prendre la parle :

    « Je t’ennuie, n'est-ce pas ? Tu veux te battre ? Tu veux du sang ? Si, c'est bien le cas, tu vas être servi, papi. »

    SORRU !!! (déplacement instantané )


    Toujours en ayant mon sabre dans la main, je me servais de la paume de mes pieds pour utilisé la technique SORRU.. En quelques secondes, j'apparaissais devant lui, à sa gauche, à sa droite. Je voulais le perturbé, déstabilisé, je voulais le rendre fou. Pourtant il ne semble pas broncher, il était bien concentrer.. Je décidais de l’énerver en disant :

    « je suis là, non là. Par-ici, par-là.. en haut, à gauche .. !!! »

    C'était vraiment très amusant, c'était bien la première fois que je trouvais tant de plaisir dans un combat. Soudain, je décidais cette fois-ci d’apparaître derrière lui, malheureusement pour moi, quelqu'un m'infligeait un coup de sabre au niveau de la poitrine. Qui était-ce ? C'était lui ? En tout cas, je me trouvais, désormais avec une petite blessure au niveau de la poitrine. J'étais propulsé en arrière et je me trouvais par terre bien écrasé.

    hors rpg : Désolé du retard :/
Revenir en haut Aller en bas
Sao Tome

avatar


Messages : 229
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24
Localisation : Chez Dieu

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
68/180  (68/180)

MessageSujet: Re: Tsubaki D. Satori Vs Sao Tome   Sam 10 Mar - 11:15



J'aurais aimé qu'on me dise pourquoi il existe des personnes aussi stupides. Vraiment, il m'avait pris mot pour mot lorsque je l'avais attaqué de front avec mes deux sabres. Cet imbécile heureux à cru que je voulais me battre main dans la main avec lui contre les marines, il s'apprêtait même à me serrer la main avec un sourire radieux ! Non mais dés fois... on voit vraiment de tout dans ce métier.
Il l'avait pourtant esquivé mon attaque de justesse, il s'en aurait fallu d'un cheveu pour que je le touche. Manque de précision. Ce que je fis d'abord, c'est de reculer de quelques centimètres en arrière histoire de ne pas me sentir un peu déstabilisé par ma propre attaque.


« Ouf !! C'était juste !! Enfoirééé, je croyais qu'on allait faire équipe ? Tu as bien dit que j'étais ton compagnon de combat ? Ça veut bien dire que je me combattrais près de toi ? Tss.. J'ai été naïf de te faire confiance, soldat de la marine. »

Soldat de la marine ? ... Il ne manquerait plus que ça. Je n'ai pas beaucoup d'estime pour la marine moi. .
M'enfin. Ce p'tit là me préparait quelque chose je le sentais. Cela se voyait de par sa figure cachant des sentiments de révolte, comme si il gérait tout le combat malgré le fait que je sois là, présent. Il était fort et cela, j'en étais certain. Pas beaucoup de personnes dans ce monde arrivent à générer des lames d'air avec leur sabre.
Se relevant, il continua de me parler.


« La moindre des choses avant d'attaquer quelqu'un, c'est de te présenter, non ? On ne t'as pas appris ceci pendant ta formation de marine ? Alala .. Qu'est-ce qu'ils font pitié la marine .. Pourquoi décides-tu de travailler pour eux ? T'aimerais pas avoir une vie normal, chez toi avec ta femme, tes enfants etc.. »

« Hahaha... soldat de la marine... on me l'avait jamais faite celle là. »

Hahaha, le pire c'est qu'il était convaincu que j'en étais un. En même temps, il est vrai que j'avais manqué à mes devoirs en ne me présentant pas.
Pourquoi je travaille pour eux ? Simplement pour les combats, j'adore ça et je ne ferais que le répéter. Je m'en contre-fous de ce qu'ils font, non pas que je sois injuste mais simplement que si je vois de l'injustice, je m'arranges pour y mettre fin


« Je t’ennuie, n'est-ce pas ? Tu veux te battre ? Tu veux du sang ? Si, c'est bien le cas, tu vas être servi, papi. »

Subitement, il disparut de là ou il était. Il avait réapparu un dixième de secondes plus tard, mais pas de la même manière. J'avais l'impression qu'il tournait autour de moi, et ce à une vitesse impresionnante. A ce moment là, je pensais qu'il usait d'illusions, peut-être par un fruit du démon. Il me rendait un peu perplexe au premiers abords, c'est vrai qu'il n'est pas commun de rencontrer des gens avec un tel pouvoir.
Allez savoir pourquoi je n'avais pas perdu de temps à me demander qu'est-ce qui faisait qu'il pouvait faire ce genre de choses. Au contraire, j'essayais de me concentrer en fermant les yeux tout en rangeant l'un de mes sabres.


« je suis là, non là. Par-ici, par-là.. en haut, à gauche .. !!! »

J'essayais de m'habituer à la vitesse à laquelle il se déplaçait, mais c'était impossible. C'était plus rapide que la vitesse du son, peut-être même était-ce à la vitesse de la lumière... Enfin j'en savais rien à ce moment là. Je décidais alors de me concentrer sur sa voix. J'avais remarqué qu'il faisait toujours la même chose, à droite, devant, à gauche, derrière... il fallait juste compter le laps de temps, soit juste quasiment une seconde d'écart à faire droite gauche devant derrière. Le coup que j'allais entreprendre était plus de la supposition qu'autre chose, je ne savais même pas si j'arriverais à le toucher.

D'un coup, je frappais derrière moi. J'avais réussi à l'avoir, sûrement par chance de supposition. Grâce à cela, il fut envoyé au sol quelques mètres plus loin en repartant avec une blessure au niveau de la poitrine.
Ce gars là n'était sûrement pas qu'un guignol qui essayait de me faire tourner en bourrique, il avait sûrement d'autres idées en tête. Son pouvoir le démontrait d'ailleurs, il semblait avoir beaucoup plus de ressources que je ne pouvais l'imaginer... ça me rappelait un certain Mugen.


« Si tu aurais fait attention quand je t'ai dis que tu étais un ennemi, tu aurais compris... »

Sortant en même temps ma deuxième lame, je continuais.

« ... déjà, clarifions les choses. De 1, je ne suis pas un soldat de la marine, mais un chasseur de prime se nommant Sao Tome. Et de deux... »

Je le regardais avec les sourcils froncés tout en sachant que j'allais sortir une ânerie.

« ...C'est toi qui à les cheveux blancs, donc c'est toi le vieux ! Regarde les miens, même pas une once de blancheur ! »

Il y eut un petit silence ou on entendait passer le vent. La situation était quand même assez ridicule comme cela.

« Passons au choses sérieuses maintenant. Je ne sais pas du tout comment t'as fait ça. Tu es peut-être un inhalateur de fruit du démon, mais qu'importe. »

Deux sabres:" Axe Canonique "

D'un coup, j'envoyais deux lames d'airs qui formaient une croix en direction de ce Satori qui s'était relevé. Que nous annoncerait la suite de ce combat ? Rien était fixé d'avance, on ne peut faire que des suppositions.

_________________ ~♫

Kit By Saskia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tsubaki D. Satori Vs Sao Tome   Dim 11 Mar - 18:06




    • Zone Est occupé par Satori ... Satori s'amuse •





    - Ennemi, bien sûr .. Le combat peut enfin commencé !

    Je me trouvais sur le sol avec une petite blessure au niveau du torse, ça m'apprendrait à faire l'imbécile. Je me demandais qu'à même, comment il avait fait pour anticiper mes mouvements ? Pourtant, j'avais bien utilisé le SORRU, ma technique de déplacement instantané ! Hum .. Ce mec n'était pas n'importe qui, à présent je devais rester sur ma garde et l'affronter dans un vrai duel, c'était la seule solution pour continuer mon objectif. Il n'avait pas très envie de parler, et encore moins de s'amuser, donc tout était clair maintenant. Je me levais tout en rangeant mon sabre dans son fourreau, il fallait changer de tactique. Le Soru était inutile face à lui, il fallait donc trouver quelque chose d'autre. Je lançais un léger sourire à mon adversaire, je ne voulais pas lui donner l'impression qu'il maîtrisait la situation, il fallait le mettre dans le doute et le déconcentrer. Il semblait toujours aussi confiant, il avançait un peu en sortant son sabre, puis il décidait de prendre la parole en disant :

    « Si tu aurais fait attention quand je t'ai dis que tu étais un ennemi, tu aurais compris... »

    On pouvait déjà lire dans ses yeux, il n'y avait pas envie de perdre son temps ici à discuter. Mais je ne comprenais pas une chose, il avait bien dit que j'allais être son compagnon de combat ? Ce qui voulait dire, que j'allais être son ami de combat ? Ce qui revenait à dire que nous allions nous battre côte à côte ? Enfin qu'importe, chacun à sa manière de voir et d'entendre les choses. Continuer à faire l’idiotie ne m’amènerait qu'à ma perte, je devais me concentrer beaucoup plus sur le combat. Il décidait de sortir son deuxième sabre avant de prendre la parole … :

    « ... déjà, clarifions les choses. De 1, je ne suis pas un soldat de la marine, mais un chasseur de prime se nommant Sao Tome. Et de deux... »

    Ah, un chasseur de prime, donc un chasseur de pirate ? Je me disais aussi, il n'avait pas le même comportement que les soldats de la marine. Il devait sûrement être comme Misuto, l'homme qui m'avait ouvert les yeux par le passé... Il disait s’appeler Sao Tome, je n'oublierais pas ce nom ! J'espérais seulement qu'il serait comme Misuto .. En parlant, on arriverait à se mettre d'accord et empêcher un combat inutile. Je n'avais pas de prime sur moi, donc il n'y avait aucune raison qu'il me considérasse (d'après le tableau de conjugaison, ça s'écrit comme ça Oo.) comme un ennemi. Il n'avait pas terminé, il manque le point deux. En parlant de ça, il forçait les sourcils et prenait la parole en disant :

    « ...C'est toi qui à les cheveux blancs, donc c'est toi le vieux ! Regarde les miens, même pas une once de blancheur ! »

    Je riais avec un rire d'amusement.. Il était très drôle, le papi. Il avait les cheveux noirs et moi, j'avais les cheveux blancs, il n'y avait pas de doute là-dessus. Sauf que moi, mes cheveux étaient naturels, alors que lui, il devait sûrement se mettre des produits afin d'éviter que ses cheveux blanchisses. Des cheveux aussi noirs que les siens, c'était bien la première fois que j'envoyais. Enfin, ce n'était pas très important. Un petit moment de silence arrivait, on entendait le vent passer, c'était vraiment très agréable. J'adorais le vent, pourquoi ? Vous le sauriez un jour ... Enfin qu'importe, je prenais la parole tout en répondant à sa blague idiote :

    « Hunhunhunhum !!! Tu es marrant, toi. Mes cheveux blancs comme tu le dis, n'a rien avoir avec la vieillesse. Ses cheveux sont héréditaires chez-nous, les Tsubakis. Enfin qu'importe .. Passons aux choses sérieuses, mais avant sache qu'on peut toujours négocier et évité un combat inutile. »

    Il ne tardait pas à répliquer en disant :

    « Passons au choses sérieuses maintenant. Je ne sais pas du tout comment t'as fait ça. Tu es peut-être un inhalateur de fruit du démon, mais qu'importe. »


    Tout était clair maintenant.. Il ne pouvait pas y avoir de négociation entre nous deux. Que c'était dommage ! J'étais en train de réfléchir à un moyen de l'abattre en un coup, je ne voulais pas perdre mon temps dans un long combat, sans fin. Malheureusement, mon adversaire passait à l'attaque :

    Deux sabres:" Axe Canonique "

    Soudain, je voyais deux lames d'air se croisant et formant une sorte de croix, cette attaque se dirigeait tout droit sur moi, je n'avais plus le temps de réfléchir.

    GENPOUNN !!! (Le saut sur l'espace)

    Cette technique était un peu similaire à celui du cp9 (Genppou), à l'aide de mes pieds, je frappais le sol ainsi me propulsant dans les airs. Désormais, je me trouvais sur la hauteur, mais que c'était juste n'empêche ! Une seconde de retard et le combat aurait sûrement pris fin. C'était à moi de contre-attaquer maintenant, toujours étant sur la hauteur, j'utilisais ma technique suivante :

    • Iitoryou Sanjuuroku !! (Trancheur d'air)

    Je sortais mon sabre très rapidement tout en envoyant une lame d'air à mon ennemi. Sans tarder, je descendais sur le sol et j’enchaînais avec une nouvelle technique :

    • Iitoryou Uzu Shura!! (Le tourbillon sanglant)

    Entre le temps que la technique atteignait mon adversaire et le temps qu'il esquivait, je décidais d'exécuter un tourbillon avec mon sabre. Après trois tournoiements, je m'arrêtais et je lançais cette tourbillon d'air en direction de mon adversaire. Il allait être très difficile pour lui d'esquiver les deux techniques, quel moyen allait-il encore utilisé pour m'impressionner ?
Revenir en haut Aller en bas
Sao Tome

avatar


Messages : 229
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24
Localisation : Chez Dieu

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
68/180  (68/180)

MessageSujet: Re: Tsubaki D. Satori Vs Sao Tome   Mar 13 Mar - 19:24



C'était d'une agilité sans pareille que mon opposant, Satori, esquiva la pleine attaque. En effet, il avait bondit en l'air très rapidement, à la même vitesse que lorsqu'il faisait le mariol en tournant autour de moi tout à l'heure. Le plus impressionnant, c'était qu'il avait bondit de plusieurs mètres. Comment était-ce possible ? Je n'en savais rien, je pouvais simplement dire qu'il avait mangé un fruit du démon et rien de plus, a part si il était surhumain. Ce combat n'allait pas être du gâteau, et je le sentais avec cette dose d'adrénaline qui me traversait l'esprit en un court instant.
Alors qu'il était dans les airs, l'homme m'avait envoyé une lame d'air très rapide en sortant son sabre d'un geste brusque. N'ayant pas eu le temps de l'esquiver, je me l'était prise en plein fouet. Je tombais aussitôt à la renverse, avec ma poitrine giclant de sang avec une douleur énorme.
Avec cela, j'essayais de me relever rapidement pour ne pas perdre le peu d'avantage qu'il me restait. La blessure me faisait mal, je commençais à haleter et a transpirer un peu.
Mais malheureusement, étant trop fixé sur mon état, je n'avais pas remarqué la prochaine attaque qu'il me lançait juste après cela.


« Arr... ! »

Je ne pus que voir une sorte de tourbillon qui se dirigeait vers moi avec une rapidité non négligeable. Cette fois-ci, le tourbillon m'envoya valser contre un mur de pierres qui s'écroula aussitôt sur moi. L'attaque m'avait aussi lacéré en entier, j'avais l'impression d'avoir été découpé de partout. Les pierres tombées m'avaient littéralement écrasées tout en entier, j'avais l'impression d'avoir pris plusieurs coups de marteau sur le corps.
Endolori ? Oui, c'est ce que j'étais en plus d'être meurtri de partout. Je sentais mon sang se vider de partout par les blessures aussi grandes que petites et mes forces s'affaiblir. Mais pas question d'en rester là.
Rassemblant toutes mes forces, je me redressais malgré cette douleur accablante qui me trainait de partout et qui voulait m'obliger à rester au sol. Poussant les pierres qui m'écrasaient et essuyant le sang qui voilait ma face, je regardais mon opposant tout en allumant une cigarette. Il arborait maintenant un regard des plus déterminés et semblait satisfait de lui.
J'avais raison, j'allais en baver durant ce combat. Cet homme était plus fort que je ne le pensais et possédait une grande maîtrise de son sabre. Le sort en était jeté d'avance, et il ne semblait pas être en ma faveur.
Un peu étourdi et surtout bien endoloris, je finis par lâcher.


« Hahaha... je... je crois que je suis à la fois bien tombé et mal tombé... espérons que ma prochaine technique aura plus de succès. »

M'armant aussitôt d'un de mes sabres, j'utilisais une nouvelle technique.

Position à un sabre: "Sang Propre"

Usant de vitesse et d'agilité à mon tour, je m'avançais vers Satori et tentait de le découper plusieurs fois d'un peu partout. Cette technique n'avait pas pour but de mettre directement mon adversaire à terre, mais de créer en lui d'énormes dommages physiques. Car en effet, le sang de la blessure ne gicle pas à l'extérieur mais à l'intérieur, ce qui aurait pour effet de créer certes un effet de douleur, mais de le fatiguer très vite et de lui donner des tournis, des vertiges, ou il pourrait même s'évanouir si le sang continuerait à couler à l'intérieur de lui. Les blessures étaient donc "propres", sans coulées de sang apparentes.
Néanmoins, il était dur de savoir si j'avais réussi à effectuer cette technique car cet homme était plein de surprises et en plus de cela je n'allais pas tenir encore très longtemps. Après tout il était fort...


[Sûrement l'avant-dernier post pour moi]

_________________ ~♫

Kit By Saskia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tsubaki D. Satori Vs Sao Tome   Mer 14 Mar - 13:21




    • Zone Est occupé par Satori ... Satori grièvement blésé.. •





    - Il ne faut jamais baissé la garde face à un tel adversaire !

    Oula .. Il venait de prendre mon attaque aérienne en pleine face, je ne pensais pas qu'il pourrait rester plus longtemps. Pourquoi n'avait-il pas esquiver ? Pourtant, il était assez simple de l'esquiver ou encore de la contrer.. Il aurait dû prendre ce combat au sérieux et se mettre sur sa garde lorsque, j'avais pris un air sérieux. Aiie .. La deuxième technique de tourbillon venait de le valser contre le mur, je ne comprenais pas grand-chose, à part que la victoire allait sûrement être mienne. Cette deuxième technique était beaucoup plus dangereuse que la première, je ne pensais pas qu'il aurait la force de se battre, maintenant. C'était dommage qu'à même, j'aurais préférer que le combat dur plus longtemps, mais d'un côté c'était plutôt bien, vu que je pouvais enfin atteindre mon objectif.

    Quelques secondes plus tard, il semblait que j'avais crié victoire très tôt. Cet homme était plutôt tenace et ne comptait pas abandonner, c'était la que je le reconnais comme un véritable adversaire. Il se relevait et marmonnait quelque chose, il devait sûrement préparer un petit plan afin de me mettre hors état de nuire. Malheureusement pour lui, je ne comptais pas m'arrêter là et encore moins me faire avoir par lui. Il se préparait à attaquer, c'était prévisible. Non .. En voilà d'autres qui arrivent.. C'était les soldats de la marine, ils arrivaient par le nord et le sud, les seules endroit où il y avait un chemin. Tss.. Ils étaient beaucoup trop nombreux pour les affronter tous en même temps. Je décidais de réfléchir à un plan afin de me débarrasser de tous les soldats, en même temps.

    Réfléchir venait à dire que je baissais ma garde, que j'avais oublié quelque chose d'important. Le combat contre ce Sao Tome n'était pas terminé, je venais de baisser ma garde et le voilà qu'il m'attaquait avec son sabre, en me retournant, il était déjà trop tard. Il m'infligeait plusieurs coups de sabre en même temps, au niveau de la poitrine. Ça faisait mal, il ne devait sûrement pas s'attendre à cela, j'aurais dû me concentrer davantage et surtout il ne fallait pas que je le sou-estime. Malheureusement c'était ce qui venait de suivre .. Cela m'apprendrait à faire l'idiot. La façon dont il m'avait tranché n'était pas du tout ordinaire, cela me rappelait beaucoup ma mère quand elle maîtrisait son sabre, elle avait une maîtrise parfaite. Tout comme cet homme, même si je pensais qu'il pourrait devenir encore plus fort avec un peu plus d'entraînement.

    Je me trouvais, désormais au sol, avec une grave blessure au niveau de la poitrine, entourer des soldats de la marine et un chasseur de prime prêt à m'abattre, ou me livrer au gouvernement. Que faire dans cette situation ? Qu'aurait-fait Tsubaki D. Ayumi ? Lançant mon regard vers le ciel, je décidais de réfléchir et trouver la réponse à ma question. Ces soldats pensaient déjà que j'étais mort, alors que j'avais toujours les yeux ouverts. Je ne pouvais simplement pas bouger ! Un peu de volonté qu'à même, j'essayais encore, encore et encore. Toujours négative. Mon corps ne m'obéissait plus, sur ce coup-là fallait le dire, il m'avait bien eu. Tout cela à cause d'un manque de concentration ? C'était injuste, mon corps avait déjà subi des blessures largement plus grave que cela (contre le shichibukai Berserker ). Regardant toujours le ciel blue, les nuages formaient une sorte de dessin, c'était le visage de ma mère, Ayumi. Je le savais, je savais très bien qu'elle ne me laisserait pas tomber, fixant cette illusion, je me relevais le plus rapidement possible et sans perdre une seule seconde, je bondissais sur l'air. À présent, je me trouvais sur le toit du bâtiment. Je prenais la parole adressant à mon adversaire en lui disant :

    « Félicitations ! Je t'avais sou-estimé, sans l'aide du ciel, je serais déjà un homme mort. Tu as causé le plus de dégât, maintenant c'est à mon tour. Je te conseille juste d'admirer !! Si tu sors intact après ce qui va suivre, je te donnerais tout mon respect et on se recroisera sûrement un jour, en espérant que cette fois-ci on se comprendra. »

    « Mais .. Qu'est-ce qu'il raconte ? Abattez-le ! »

    « Non, il faut fuir .. J'ai comme un mauvais pré-sentiment .. ! »

    « Fuir ? Reviendrait à salir l'honneur de la marine, abattez-le soldats, celui qui réussit à l'abattre en premier aura sûrement une très grande récompense !! »

    C'était pathétique ! Je n'avais pas de temps à perdre avec eux, puis de cette hauteur là, je n'avais rien à craindre. Leurs balles ne pourraient pas m'atteindre.. Maintenant c'était à moi, pour commencer, j'allais leurs offrir ma douleur et ma fatigue. J'enlevais le gant de ma main gauche, puis je posais la paume de main au niveau de la poitrine, exactement à l'endroit où j'avais été frappé par ce fameux Sao Tome. Je concentrais mon énergie puis j'envoyais une sorte de sphère d'air à l'intérieur de mon corps tout en le ressortant de l'autre côté. Désormais, le sphère d'air était de la couleur rouge et lumineuse. On pouvait l'appeler le sphère de douleur, car elle contenait maintenant, toute ma fatigue et ma douleur. Cette sphère faisait presque ma taille, elle était grande, me servant de ma paume je la déplaçais devant moi afin que tous ces beaux monde puissent la voir. Maintenant il était l'heure de passer à l'attaque .. grr.... Le soldats étaient plutôt paniqués et n'arrêtaient pas de tirer sur moi, cela me déconcentrait.. .. Aiie, je recevais une balle au niveau du bras droit, ça faisait mal, certes mais je n'allais pas m'arrêter là. Je prononçais le nom de ma technique :

    • JINTSUU !!! ( La douleur et la fatigue)


    J'attrapais la petite boule de sphère avec ma main tout en le dirigeant vers les soldats, chaque bout de sphère était destiné à un soldat. Je voulais être sûr qu'après cette technique, ils seraient tous hors état de nuire. Pour ne pas perdre du temps, je décidais ensuite d'envoyer la boule restante, elle était équivalente à cinq boules que j'avais envoyé sur les soldats. Cette boule plus grosse que les autres, je l'envoyais dans le tas, au milieu de tout les soldats. Maintenant que je n'avais plus de boule, j'en profitais pour taper l'air devant moi ( à la vitesse de la lumière ) avec ma paume de main et envoyer plusieurs paumes d'air sur mon véritable adversaire Sao Tome. Il y avait des soldats devant lui, mais ces paumes d'air pouvaient tout traverser, sauf qu'après elles devenaient moins puissantes, ce n'était pas très grave. Il était temps de partir, j'étais grièvement blesser, je ne pouvais plus rester ici. Si Sao venait à monter sur le toit, je n'aurais plus de force pour le combattre. Je remettais mes gants, puis je bondissais sur l'air tout en continuant mon objectif. J'étais sûr, qu'il ne resterait plus une seule personne en état après ces techniques, espérions que ça soit le cas.

    Hors rpg : Désolé, je n'ai pas trop le temps, ça doit être bourré de faute :/ (comme tu l'as dit !! On arrête-là ^^ je te laisse clore le topic, si ça te dérange pas !)
Revenir en haut Aller en bas
Sao Tome

avatar


Messages : 229
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24
Localisation : Chez Dieu

Feuille de personnage
♦ Niveau:
18/50  (18/50)
♦ Expérience :
68/180  (68/180)

MessageSujet: Re: Tsubaki D. Satori Vs Sao Tome   Jeu 15 Mar - 18:50



Finalement, la technique moyennant le sabre avait marché du tonnerre sur Satori contre toutes attentes. Il s'était donc pris toute l'attaque de plein fouet, le découpant au thorax et à l'abdomen. J'avais vraiment peut d'estime en cette attaque, je pensais qu'il allait encore disparaître à cette vitesse surhumaine à laquelle il se déplaçait avec furtivité. Cette attaque était seulement une des celles avec laquelle j'espérais pouvoir donner un dernier coup pour la forme et elle avait marché.
Il s'était aussitôt retrouvé au sol, souffrant le martyr à cause de cette pénible attaque. En effet, le sang allait couler à l'intérieur et lui causer d'énormes dommages physiques, peut-être même à long terme. Le combat était-il fini ? Pour moi je n'en savais rien. A ce moment là, j'ai douté. Sortir vainqueur de ce combat ne me traversait même pas l'esprit. J'étais à bout de force, et ça se voyait. Mes yeux regardaient le sol, j'haletais considérablement et j'étais blessé à des points sensibles.
C'est ainsi qu'autour de moi je remarquais la présence de soldats gouvernementaux. Ils n'étaient pas là tout à l'heure, je ne pourrais dire quand est-ce qu'ils étaient arrivés ici. Ils encerclaient Satori en pointant leurs carabines sur lui. Même si je ne sortais pas vainqueur de ce combat, mon adversaire semblait fichu. D'ailleurs ils croyaient que je venais de le tuer, mais il en était rien. Je voyais ses poings se serrer quand je remarquais enfin ces drôles de choses qu'il avait sur les paumes. On aurait dit... des coussinets. Etait-ce du à son pouvoir spécial ?
Aussitôt, je me rappelais que tout à l'heure quand il tournait autour de moi, il avait ses paumes ouvertes à chaque fois. Peut-être que c'était ça le pouvoir, éjecter ou frapper n'importe quoi même l'air en elle même. Mais est-ce que la vitesse à laquelle il se déplaçait était aussi conférée par ce pouvoir ?


Mon interrogation personnelle fut interrompue par un nouveau retournement de situation. Satori s'était relevé de son piédestal. Les marine quand à eux se voulurent menaçants.

« OI ! Les mains en l'air ou on tire ! On ne te le répètera pas 2 fois ! »

Il ne semblait en avoir strictement rien à faire. Au contraire, il disparut aussitôt de mon champ de vision. Ou était-il passé ?
J'entendis dans l'immédiat une voix provenant du haut d'un bâtiment.


« Félicitations ! Je t'avais sou-estimé, sans l'aide du ciel, je serais déjà un homme mort. Tu as causé le plus de dégât, maintenant c'est à mon tour. Je te conseille juste d'admirer !! Si tu sors intact après ce qui va suivre, je te donnerais tout mon respect et on se recroisera sûrement un jour, en espérant que cette fois-ci on se comprendra. »

Cette parole me rempli aussitôt de satisfaction. Quelle satisfaction ? Celle d'avoir trouvé nouvel adversaire à ma hauteur et qui savait parler. Tsubaki D. Satori... un homme dont je n'oublierais jamais le nom.
Je suis fou, vous dîtes ? C'est votre dot, moi en tout cas, j'étais admiratif devant le courage de ce révolutionnaire. Il avait même réussi à me faire décrocher un petit sourire. Qu'allait-il se passer maintenant ? Je ne le savais pas, et je trouvais cela excitant d'être dans l'incertitude, le doute.
Ce ne semblait pas être la même chose pour les soldats qui avaient été pris d'une soudaine peur de cette incertitude. Certains même parlaient de s'enfuir, de déserter. Seul les plus braves n'avaient pas peur, et l'un d'entre eux avait même envoyé une balle vers l'homme aux cheveux blancs.
Lui qui se faisait canarder gardait sa concentration. Il fit une chose bizarre, et tout d'un coup, une sphère lumineuse rougeoyante était apparue. Elle était énorme, elle faisait la taille du jeune révolutionnaire. Comment avait-il fait, était-ce à l'aide de ses coussinets ? Malgré le peu de réponses que j'avais, son pouvoir me restait entièrement mystique.
Il ne perdit pas de temps. Se servant de ses mains, il commençait à envoyer des sphères rouges à tous les marines. Je pensais que je pourrais les contrer simplement avec mon sabre, mais je me trompais lourdement. Quand l'une d'elle arriva vers moi, j'avais tenté de me protéger, mais la boule avait traversé le sabre pour ensuite me parvenir. Aussitôt, une forte sensation de douleur se propagea en moi. C'était énorme, je n'avais rien pu faire. J'étais comme "éléctrocuté".
Je me voyais alors vacillant, puis tombant à la renverse sur le sol. La douleur m'avait occasionné des blessures un peu partout. Elle n'était pas très intense, mais ça avait suffit pour aggraver mon état.
Je n'avais pas perdu connaissance pour autant. Mes yeux étaient ouverts, regardant mon opposant s'envoler dans les airs. J'avais perdu une bataille, mais pas la guerre.


« Cet homme vient de s'ajouter à la liste "je le reverrais." »


_________________ ~♫

Kit By Saskia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tsubaki D. Satori Vs Sao Tome   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tsubaki D. Satori Vs Sao Tome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ce qu'il se passera dans le tome 8. (spoilers ;D)
» Que ce passe-t-il dans le tome 9 ?
» De quoi parlera le tome 8 ? (Mettez ici vos idées !)
» Que pensez vous du tome 7 ?
» Tome 8 - [SPOILER] Aprés l'avoir lu...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Role Play ¤¤ :: Event :: Event N°2 : Une bataille qui ébranlera le monde-