Partagez | 
 

 ♦ Kaito, le Mercenaire ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: ♦ Kaito, le Mercenaire ♦   Lun 20 Fév - 21:27

Yone Kaito
Leone Di Guerra


© 13Eyes'

© 13Eye'

© 13Eye'




Le personnage

Nom : Yone; Prénom : Kaito ; Surnom : le Mercenaire ou le Lion de Guerre ; Age : 29 Ans ; Sexe : Masculin ; Race : Humain ; Lieu de Naissance : Yuki Island, North Blue; Camp : Pirate ; Métier : Bretteur / Mercenaire/Navigateur ; FDD/Armes : Un FDD en fonction du Niveau + deux Katana + Un fusil + une gamme de couteaux militaire + un Kit' pour fabriquer ses explosifs ; Equipage : ??? ; But / rêve : Outrepasser un maximum de lois, devenir excessivement riche et célèbre, faire disparaitre les Tenryuubito de la surface de la terre.


Physique :
°• Comment décrire quelqu'un de tout à fait banale physiquement ? Ne sommes nous pas nées tous semblables et égaux sur cette terre, le Seigneur ne nous à t-il pas donner à tous le même genre de corps ? Un corps composé de molécules, atomes et autres minéraux aux noms tous plus barbares les uns que les autres … ?

•~De façons plus terre à terre, Kaito est un jeune homme doté d'une silhouette élancée et très fine. Plutôt agile et souple avec son corps de taille moyenne pour un poids très léger. Il à développer des muscles peu volumineux mais très durs via l'entraînement qu'il à subi dans les montagnes. Il faut savoir que c'est certainement une des personnes les plus rapides du monde en termes de vitesse pur, ses jambes peuvent courir à une vitesse tout simplement hallucinante pour un humain. Mais tout son corps est voué à la vitesse aussi bien ses bras et mains que le reste. En effet ses réflexes sont accrus en plus de sa vitesse par le biais de la méditation ou concentration spirituelle. Ses capacités sportives en Kaizoku Ball sont d’ailleurs remarquables pour un joueur si jeune. Que dire de plus sur ce jeune garçon tout simplement stupéfiant pour son âge, en dépit de son âge très jeune, il est reconnu comme un des meilleurs jeunes bagarreurs a main nue de ce monde, d'en un terme plus court, c'est un génie de la baston. Un talent naturel acquis de la naissance et renforcé par un dur et inflexible entraînement de tous les jours. Parlons maintenant de son corps en détails pour ces dames. Kaito à un visage très fin et gracieux. Telle une statue son visage est divinement bien taillé. Des proportions quasi parfaites lui donnant un visage d'ange contrastant avec son attitude rebelle et désinvolte. Ses yeux sont bleu clair. On peut comparer la couleur à la magnificence de l’océan ou du ciel. Ils sont en général très tristes et solitaires, fixant le vague la plupart du temps, des yeux de rêveurs en somme. Un éclat d'intelligence y brille toutefois au fond. Ses cheveux quant à eux sont mi-longs en bataille est couvre sa nuque ainsi qu'une partie de son visage. Leur couleur est celle du soleil faisant ressortir à souhait la pâleur de son visage.

•~Pour sa musculature, Kaito est bâti comme n'importe quel homme de son âge ou presque, pour lui, les muscles qui comptent le plus ne sont pas ceux qui se voient ou qui sont le plus proéminent possible comme pour les culturismes. Kaito à développer des muscles appelés, muscles roses. Des muscles internes plus résistant et utile que sur développés. On peu néanmoins observé sous ses vêtements, des pectoraux et abdominaux plutôt bien développés. Ses bras et ses jambes sont musclés comme cités précédemment, intérieurement plutôt qu'extérieurement. Il faut toutefois savoir qu'il possède une grande force dans les mains, grâce à un entraînement subi dans sa jeunesse axé spécifiquement sur ses mains, il à développés une grande force de compression capable de broyer des noix facilement. Concernant son Look vestimentaire, il est divers et varié, dans le genre relax et cool. Des fringues légères pour bouger facilement et résistant pour les combats. En général, un pull à capuche bleu clair enfilé par-dessus à tee-shirt à manche court blanc. Il possède également une veste en cuir noir avec des épaulettes renforcées blanches. Rajoutons également un treillis kaki pour les combats important. Pour le pantalon, un jean taille basse de couleur noire. Causons à présent d'une chose qu'il aime beaucoup, ses chaussures. Des sublimes baskets assez large couleur grise à l’épaisse semelle blanche amortissant ses cascades. Mais ce n'est pas tout, un jour le jeune homme déroba un des fameux fruits maudit à un Noble, à présent il peut utiliser ses pouvoirs en interagissant avec la matière. Parlons également des armes qu'il aime collectionner, ne pouvant s'empêcher d'en acheter. Il adore toutes sortes d’armes allant de l’arme blanche à l’arme à feux. Mais il aime plus particulièrement les lames qu’il s’amuse à collectionner, plus elles sont étranges plus il sera tenté de les acquérir. Tant que nous y sommes nous allons évoquer les armes qu’il utilise, rien de plus normal qu’il les utilise toutes étant donné sa fascination pour. Mais, il utilise plus fréquemment au corps à corps un deux katana, pour la distance une simple carabine servant parfois d'arme de poing. Les cigarettes qu'il fume peuvent également être dangereuses, elles sont facilement écrasés dans les yeux ou sur le corps d'un assaillant.minéraux aux noms tous plus barbares les uns que les autres … ?

•~De façons plus terre à terre, Kaito est un jeune homme doté d'une silhouette élancés et très fine. Plutôt agile et souple avec son corps de taille moyenne pour un poids très léger. Il à développer des muscles peu volumineux mais très dur via l'entrainement qu'il à subi dans les montagnes. Il faut savoir que c'est certainement une des personnes les plus rapides du monde en termes de vitesse pur, ses jambes peuvent courir à une vitesse tout simplement hallucinante pour un humain. Mais tout son corps est voué à la vitesse aussi bien ses bras et mains que le reste. En effet ses réflexes sont accrus en plus de sa vitesse par le biais de la méditation ou concentration spirituelle. Ses capacités sportives en Kaizoku Ball sont d’ailleurs remarquables pour un joueur si jeune. Que dire de plus sur ce jeune garçon tout simplement stupéfiant pour son âge, en dépit de son âge très jeune, il est reconnu comme un des meilleurs jeune bagarreur a main nue de ce monde, d'en un terme plus court, c'est un génie de la baston. Un talent naturel acquis de la naissance et renforcé par un dur et inflexible entraînement de tous les jours. Parlons maintenant de son corps en détails pour ces dames. Kaito à un visage très fin et gracieux. Telle une statue son visage est divinement bien taillé. Des proportions quasi parfaites lui donnant un visage d'ange contrastant avec son attitude rebelle et désinvolte. Ses yeux sont bleu clair. On peut comparer la couleur à la magnificence de l’océan ou du ciel. Ils sont en général très tristes et solitaire, fixant le vague la plupart du temps, des yeux de rêveurs en somme. Un éclat d'intelligence y brille toutefois au fond. Ses cheveux quand à eux sont mi-long en bataille est couvre sa nuque ainsi qu'une partie de son visage. Leur couleur est celle du soleil faisant ressortir à souhait la pâleur de son visage.

•~Pour sa musculature, Kaito est bâti comme n'importe quel homme de son âge ou presque, pour lui les muscles qui comptent le plus ne sont pas ceux qui se voient ou qui sont le plus proéminent possible comme pour les culturismes. Kaito à développer des muscles appelés, muscles roses. Des muscles internes plus résistant et utile que sur développés. On peu néanmoins observé sous ses vêtements, des pectoraux et abdominaux plutôt bien développés. Ses bras et ses jambes sont musclés comme cités précédemment, intérieurement plutôt qu'extérieurement. Il faut toutefois savoir qu'il possède une grande force dans les mains, grâce à un entrainement subi dans sa jeunesse axé spécifiquement sur ses mains, il à développés une grande force de compression capable de broyer des noix facilement. Concernant son Look vestimentaire, il est divers et variées, dans le genre relax et cool. Des fringues léger pour bouger facilement et résistant pour les combats. En général, un pull à capuche bleu clair enfilé par dessus à tee-shirt à manche court blanc. Il possède également une veste en cuir noir avec des épaulettes renforcées blanches. Rajoutons également un treillis kaki pour les combats important. Pour le pantalon, un jean taille basse de couleur noir. Causons à présent d'une chose qu'il aime beaucoup, ses chaussures. Des sublimes baskets assez large couleur grise à l’épaisse semelle blanche amortissant ses cascades. Mais ce n'est pas tout, un jour le jeune homme déroba un des fameux fruits maudit à un Noble, à présent il peut utiliser ses pouvoirs en interagissant avec la matière. Parlons également des armes qu'il aime collectionner, ne pouvant s'empêcher d'en acheter. Il adore toutes sortes d’armes allant de l’arme blanche à l’arme à feux. Mais il aime plus particulièrement les lames qu’il s’amuse à collectionner, plus elles sont étranges plus il sera tenté de les acquérir. Tant que nous y sommes nous allons évoquer les armes qu’il utilise, rien de plus normal qu’il les utilise toutes étant donné sa fascination pour. Mais, il utilise plus fréquemment au corps à corps un deux katana, pour la distance une simple carabine servant parfois d'arme de poing. Les cigarettes qu'il fume peuvent également être dangereuse, elles sont facilement écrasés dans les yeux ou sur le corps d'un assaillant.


Caractère :
°•.Maintenant, son mental. Toujours le regard dans le vague et la tête dans les nuages, Kaito est un éternel rêveur. Pour lui les rêves sont un moyen de s'évader de cette réalité parfois angoissante et cruelle. Derrière son Apparence froide et solitaire, il est jeune homme exceptionnellement sensible et pour pallier à cela il se réfugie derrière une armure de cynisme le protégeant ainsi des autres. Il n’aime pas faire étalage de ses sentiments, c’est pour ça qu’il intériorise beaucoup. Il est complètement imperturbable et, il peut garder son sang froid dans n’importe quel contexte, c’est une de ses qualités. C’est également un garçon particulièrement posé et bien élevé dans pratiquement toutes les situations. Seul quelque sujet peuvent le faire sortir de ses gonds tels que l’injustice ou le gouvernement et la noblesse.

•~Passons maintenant à ses goûts. La couleur préférés du Pirate est le vert, il à une étrange fascination pour n'importe quel objet arborant cette couleur d'ailleurs et ne peut s’empêcher de l'embarquer. Les choses qu’il préfère sont dormir, rêver, les armes, les gadgets, l’argent, la gloire, le Kaizoku Ball, la neige, le chocolat chaud, contemplait le Ciel et les Nuages et il aime bien se battre. Son plat préféré est le ramen au porc, et sa boisson préféré le chocolat chaud. Pour les choses qu’il déteste, la Marine, les Chasseurs de primes, l’injustice, les nobles, être privé de liberté, le désordre, et surtout qu'on attaque des femmes et des enfants. Pour résumer, il est un garçon extrêmement intelligent, solitaire et épris de libertés, il possède un cœur rempli de gentillesse et de justice de son point de vue. Ce qu’il recherche après La liberté et l’aventure, ainsi que l'amitié, une valeur primordiale pour lui les amis sont une famille expansible à l’infini. A savoir que Kaito est considéré comme un génie de la baston, et qu'il compte parmi les meilleurs bagarreurs du monde à main nue. Son fruit du Démon est un moyen de démarcation pour lui, il l'aide à accomplir ses ambitions et à se défendre. Il le rend plus confiant en lui, et lui donne une certaine puissance reconnu de ses pairs.

♦ Un cotés sombre a jaillit pendant les guerres civiles qu'il a effectué avec Hydra, l'organisation para-militaire. Quelques qualités tels que le sadisme, l'Hystérie, la paranoïa, la folie le rattrape et le domine parfois. Il devient alors un drôle de psychopathe avec des capacités de meurtre extraordinaire. Son aura pourrait soit disant tétaniser les faibles d'esprit.

♦ Fait rare Kaito est pratiquement rechercher par le peuple aquatique tout entier pour avoir refuser d'épouser une sirène ayant surement du sang royal dans les veines.

♦ Parmi ses nombreuses qualités figure entre autres la mythomanie, la cleptomanie (particulièrement pour les objets de couleur vert), la paresse, l'avarice, la luxure, la gourmandise, l'orgueil, bref, un peu un mixte des pêches Capitaux quoi. Sa tête est donc un putain de cocktail infernale totalement déjanté à la croisée d'Alice sous extasy, de Saw et bien sur One piece.


L'Histoire


♦ Un Soleil de plomb, un ciel bleu, des nuages d’une blancheur immaculée dérivant dans un espace sans limite et quasi-infini. C’est sous cet auspices que Kaito vu le jour, premier enfant de la famille Kaito il fut suivit six années plus tard par la naissance d’une petite sœur nommée Haruka. La famille composée par son père Shin et sa mère Maho, vivait sur la tranquille et paisible île de Yuki. Une petite île hivernale la plupart du temps enneigé, situé à proximité du Royaume prestigieux de Luvneel. Des conditions assez rudes qui forgèrent Kaito et les autres enfants de l’île, développant notamment leurs vitesses à force de courir dans la neige. Depuis qu’il était tout petit il avait toujours était un sportif de génie, on pouvait le considérer Nantie comme il y’en a peu par génération. C’est cette faculté sportive et un heureux hasard qui le poussèrent un jour à s’intéresser au Kaizoku Ball. Kaito était alors âgés de neuf ans, il se baladait avec trois de ses copains sur la plage ouest de l’île, quand il vit juste au bord de l’eau deux navires arrimer entre eux par une espèce d’étrange plateau. En regardant les pavillons du bateau, le jeune Kaito discerna des crânes symboles de la Piraterie, ses parents l’avaient mis en garde contre ces aventuriers violents et cupides, et pourtant il fut inexorablement attiré par cris et l’atmosphère qui se dégageait du plateau centre des navires. Il courut donc sans écouter les mises en gardes de ses amis qui finirent quand même par le suivre à contrecœur. Il grimpa à l’échelle de corde pendant du plateau et une fois arrivé en haut, découvrit avec stupeur un spectacle qui resta à jamais gravé dans sa mémoire. Les équipages Pirates étaient assis sur des gradins de fortune et assister à un jeu au premier aspect violent. Le plateau était en réalité un terrain avec de l’herbe artificielle, des marquages blanc avec des numéros semblait faire office distance restant jusqu'à des espèces de poteaux se séparant en deux comme une fourchette sans la dent du milieu des deux côtés du terrain. Les joueurs étaient habillés d’une espèce d’armure avec de large épaule, de gants et d’un casque, apparemment chaque équipe avait une couleur différente. Derrière leurs dos chaque joueur arborés un numéro et un nom. Kaito voulut se rapprocher pour mieux voir, il contourna donc les tribunes pour aller s’asseoir au bord du terrain quand un vieux Pirate l’attrapa par le col et lui demanda ce qu’il fessait la. Le jeune garçon expliqua qu’il avait était comme attirés ici et qu’il souhaités découvrir de quel jeux il s’agissait. Le vieil homme tel un passionné fut ému et sans lui poser plus de questions lui parla de ce qui semblait être sa passion. Le jeu se nomme « Kaizoku Ball », c’est un jeu inventés par les Pirates il y’a une cinquantaine d’années, le but était à la base de se livrer à des combats amicales avec d’autres équipages, rapidement l’argent devint un gain obligatoire de ces joutes sportives. Le but des jeux consistant à faire pénétrer derrière la ligne de but un joueur et le ballon, l’équipe qui a le plus de points gagne. Les phases de jeu s’alternent entre l’attaque et la défense, une équipe attaque et l’autre défend, l’équipe qui attaque dispose de quatre tentatives pour marquer, dans le cas échéant il donne la balle à l’adversaire qui tente à son tour de marquer. Chaque réussite offensive étant récompensée d’un point. Le jeu à une durée approximative de quatre-vingt minutes, séparées en quatre quart-temps de vingt minutes. Le jeu peut paraître brutale car pour stopper un joueur quasiment tout les coups sont permis, néanmoins la stratégie est avant tout le plus important, il faut savoir faire preuve de ruse et d’intelligence pour tromper son adversaire et réussir à passer. Les équipes qui s’affrontaient en ce moment étaient les deux représentants de North Blue, les Blue Knights de Luvneel et les Roosters de Micqueot. Une ligue la KFL (Kaizoku Football League), gérer les rencontres et résultats entre les différentes équipes. Il y’avait un total de 18 équipes répartit sur tout la planète y comprit sur les dangereuse Grand Line et mers du Nouveau monde. A la base un sport de Pirate jouer par des équipages, le jeu était devenu sport pratiqués par des équipes et non plus des équipages de Pirates. Le vieil homme supporter l’équipe de Blue Knights dont il était le coach, il proposa alors à Kaito de lui apprendre à jouer si ça l’intéresser tant que ça. Sans réfléchir plus le garçon accepta, il convaincu même ses amis de l’accompagner.

♦ Le temps passa et Kaito grandissant commença à devenir un bon joueur, capitaine de son équipe le Blue Knights Junior. Suite à l’explosion du sport auprès du public, les jeunes recrues de son âge avait afflué, coaché par le vieil homme qui lui avait fait découvrir le sport, il avait montait une équipe. Bien sur, au grand dam de ses parents l’espérant futur Marine ou successeur de l’armurerie familiale.

♦ A présent adolescent âgés de 16 Ans, Kaito est devenue la star de son équipe, le rôle crucial de coureur lui étant assigné, la personne qui doit porter la balle dans le camp de l’adversaire. En gros celui qui subit les tacles assassins et attaque masochiste de la part des autres équipes, sans doute l’une des raisons qui la poussée à développer une vitesse prodigieuse. Car contre une vitesse qu’on ne peut toucher, la force ne sert à rien. L’entraînement spartiate tout droit venu d’un autre temps par le vieil coach les à endurcies, tels des guerriers les Knights surmontent les obstacles et vont de victoires en victoires. Finalement, leurs victoires les portèrent au sommet des Juniors des Blues. La finale les opposant au Rebells de Saint Urea devait voir leurs consécrations en tant que Numéro un tous Blues confondues, malheureusement le destin n’en décida pas ainsi et changea à jamais la vie du jeune Kaito. C’était lors du dernier quart-temps du match que tout bascula, les Knights menaient leurs adversaires d’un point, c’était à priori la dernière action du match, balle à Kaito qui entame une course sur l’aile droite du terrain. Il évite deux défenseurs avec sa vitesse jusqu'à se retrouver face à face avec le Capitaine adverse pour un dernier duel, s’en hésiter à éviter la confrontation, il fonce sur son adversaire et le feinte en effectuant une rotation sur lui-même. Normalement il aurait du le passer, mais c’est sans compter sur l’anti-jeu de son adversaire qui sortit un couteau de ses chaussures et le planta sur le flanc gauche. Kaito s’écroula sous les rires de son adversaire allant même jusqu'à le traiter de déchet, puis suivit des traditionnelles insultes sur les parents. Le sang d’habitude froid du jeune homme chauffa d’un coup et la haine s’empara de lui, n’étant plus maître de son corps, il s’abandonna à la vengeance et aux représailles. Il bouscula deux de ses camarades l’empêchant de se lever, cogna un des membres adversaires voulant s’interposer et sauta sur le Capitaine des Rebells. Kaito l’attrapa à la gorge avec sa poigne de fer et serra de plus en plus fort avec un sourire malsain de satisfaction sur le visage. Personne autour n’arrivèrent à lui faire lâcher prise, c’était trop tard il avait commis l’irréparable, il commença reprendre ses esprits quand la vie de l’autre s’envola. Il venait de tuer de sang-froid son adversaire, arrivèrent alors les arbitres accompagnés du staff de sécurité, ceux-ci attrapèrent le jeune homme sous les protestations de ses amis qui ne purent rien faire. Il fut emmenées directement a la ase Marine la plus proche et fut jeté en cellule sans même qu’il ait eu le temps de comprendre. Kaito venait en effet de violer la règle d’or du sport, ne jamais tuer un membre d’une équipes. Il savait ce que cela signifiait, il était radiés à jamais de la ligue et de ce sports qu’il avait tant aimés. Mais plus important il risquait une peine de prison auprès des autorités de la Marine, peut être que son jeune âges et les circonstances atténuantes l’aiderai à diminuer la peine mais sinon … Il était dans la merde.


♦ Six mois avait passé depuis l’incident, Kaito venait d’être libérer pour bonne conduite. Néanmoins, la prison change l’homme, derrière ses murs on a tout le temps de réfléchir, il décida donc de na pas retourner chez lui mais d’errer dans Luvneel à la recherche de quelque chose à faire dans sa vie dorénavant dénuée de sens. Au début il erra sans but, crevant de faim, jusqu'à qu’il commence à traîner avec une bande de voleurs. Ceux-ci lui apprirent à voler, ses capacités naturelles le rendirent même très douée dans ce domaine. Au début il le prenait comme un moyen de subsister, mais au fur est à mesure l’appât du gain devint plus fort, il développa alors une cleptomanie assez prononcés. Rapidement une certaine notoriété entoura le groupe de voleurs incluant notre ami, une gloire des plus infâmes étant donné ses actions pour le moins répréhensible. Quel déchéance, lui, une ancienne star des terrains de Kaizoku Ball, aimé par toute l’île pour les victoires qu’il avait rapportés, devenu une célèbre fripouille redoutés dans la ville pour ses honteux méfaits. Les gardes du Palais entreprirent donc une chasse au voleurs, voler devint alors plus difficile, plus de risques, plus de combats, plus de course-poursuite. La situation déjà tendu pour les voleurs pris encore de l’intensité suite à la visite surprise des nobles du gouvernement, les Tenryuubito, la descendance de ceux qui ont soit disant ériger le Monde il y’a de ça 800 Ans. Une des pires saloperies de ce Monde, usant de leurs privilège avec une monstruosité sans pareille, tous des psychopathes née si vous voulez mon avis. L’esclavage est pour eux rien de plus qu’une banalité, tels des dieux ils se donnent le droit de faire leurs courses dans le plus grand supermarché du monde, l’humanité, en toute impunité et sans communes mesures ou restrictions. Bref, avec leurs présence à Luvneel, les mesures de sécurité avec étaient renforcés de manière draconienne. Les habituels badaud et exclus de la société, chassés dans les montagnes, quand aux voleurs et autres brigands ils devaient se tenir à carreau sous peine de mourir sans pouvoir rien y faire, pas de prison en présence des nobles, seulement l’ultime sentence ou pire, l’esclavagisme. Kaito et ses compagnons resté donc cacher dans les bas-fonds de la ville, vivant sur leurs provisions, mais la situation ne pouvait plus durer, le sang du jeune homme commençait à bouillonner d’impatience. Il avait mare de se cacher, de vivre sous cette tyrannie, désobéissant aux ordres des autres il s’en alla en direction de la place en quête de victimes à détrousser. Les rues étant surveillés par les gardes, il était obligé de passer par les toits, sautant de maison en maison tels un félin. Kaito se mit même à aimé cette course aérienne, défier les lois de la pesanteur à une vitesse grisante lui donner une dose d’adrénaline non négligeable. Il arriva enfin à destination, contemplant la place tel un aigle cherchant une proie, ses yeux perçant les détails et mouvements alentours. Il repéra alors un étrange convoi, des porteurs, quatre exactement, soulevé avec difficulté sur une plate-forme un gros pacha envelopper dans une drôle de combinaison. L’enfoiré aboyé pour augmenter la cadence, rythmant la marche de coups de fouets sur les malheureux hommes, il était tellement gros que quatre hommes était insuffisants pour le porter surtout …

♦ Plus que la cruauté dont il faisait preuve, Kaito avait l’œil attiré par le petit coffre en bois bien mystérieux derrière lui. Un noble avait de l’argent à ne pas savoir quoi en faire, c’était connu. Ce coffre devait donc regorger de richesses, de quoi l’aider lui et ses amis voleurs pour un bon moment. Discrètement il commença alors sans hésiter à descendre du toit en se laissant glisser sur une poutre, il se planqua ensuite derrière des caisses en bois, scrutant la place pour voir les mouvements des gardes, ceux-ci se déplaçait par équipe de deux, quatre équipes au totale faisant une incessante ronde autour de la place. La sécurité n’était pas si excessif que ça, jugeant l’endroit sur, et sûrement un excès de confiance du noble misant sur la sentence qui pesait sur quiconque voudrait lever la main sur lui. Mais c’est sans compter sur l’incroyable culot tenant du suicidaire de Kaito. Lui, il se moquait du danger, après tout ça vie était déjà gâché depuis longtemps, depuis qu’il avait tués cette homme. Il n‘hésita donc pas plus est fonça tout droit au moment précis ou la rotation des gardes leurs donner l’’incapacité de le voir. Sans même que les porteurs eurent le temps de réagir, il avait bondit et attraper le petit coffre au vol, il se rétablit avec une roulade sur le sol et fini accroupi sur ses deux pieds. Le temps avait comme était stoppé dans son cours, les mouvements beaucoup plus lents et lourd, et d’un coup l’horloge repris sa course avec une violence implacable et inéluctable. La tête du noble et de sa troupe se tournant avec stupéfaction sur le côté pour voir le dos de Kaito entrain de se relever. Avant qu’ils aient eu le temps de crier le voleur avait recommencé à courir se dirigeant vers les caisses ou il s’était cachés plus tôt. Au moment ou il était à mi-chemin, ce satané noble se repris et se mit à hurler avec hystérie, ivre de colère, le bien devait être donc très précieux à ses yeux. Booster par une éventuelle cruel sentence en cas de faillite, les Marines se mirent à sa poursuite avec l’énergie du désespoir. La cloche d’alerte avait même était sonnés dans la caserne de la ville, tout ça juste pour un seul homme, ce n’était pas une réaction normale pour un simple vol, le jeune homme ne réalisait pas encore les conséquences de ses actes. Quand il arriva enfin à côtés des caisses c’était trop tard, la place était encerclés et il n’y avait plus aucune issu, ou alors pas suffisamment temps pour les atteindre, il ne ralentit alors pas sa course et prit impulsion sur les caisses en bois, rebondissant sur une poutre il attrapa le rebord du toit, fit glisser le coffre par-dessus et se hissa. Il reprit alors son coffre comme-ci de rien n’était, sous les hurlements encore distinct du noble, puis poursuivi sa fuite, en sautant de toit en toit jusqu’en direction du port. Bientôt, il vit les soldats se hissait avec difficultés et appréhension sur les toits voisin. Les balles commençait à pleuvoir autour de lui, mais il était presque arrivé, un dernier saut avec l’impulsion du désespoir, il atterrit dans le linge séchant sur le toit, roulant en boule enveloppait dans des draps. Kaito se dépêtra avec difficultés des draps dans lesquelles il était emmêlés et sauta par-dessus le rebord, il rebondit sur la devanture en toile d’un magasin et s’écrasa par terre. Il lutta avec difficultés pour se lever, il devait faire vite les soldats n’étaient pas loin derrière. Kaito se dirigea donc avec difficultés vers le port, il sauta dans la première barque qu’il trouva et pris la mer.

♦ Quand il pensait être enfin en sécurité, un gros navire de type galion surgit à bâbord, il était cerné par les vingtaines de fusils pointait par-dessus le bastingage du galion. Le Noble se rapprocha alors en lui ordonnant de lui rendre son trésor s’il ne voulait pas mourir, Kaito essaya de ruser en vidant le contenu du coffre, un étrange fruit, et en remettant une pierre à la place à l’intérieur. Puis, il le lança à bord, sans même prendre le temps de regarder à l’intérieur du coffre, le Noble donna l’ordre de faire feu. Une pluie de balle commença à faire feu sur le petit navire, Kaito prit son trésor et le cacha dans sa bouche puis sauta à l’eau. Une balle parvint quand même à l’atteindre à au visage, la surprise lui fit avaler tout rond son trésor, puis bizarrement il devint immédiatement incapable de nager. Telle une enclume il s’enfonçait dans l’eau, vider de ses forces le voleur ne pouvait lutter. Soudain tout s’assombrit, ne devenant que ténèbres à ses yeux, il sombra alors dans les profondeurs abyssales de l’océan … Songeant à cette saloperie de noblesse, et plus particulièrement du responsable de sa situation, San siero Galan, le Noble qu’il avait volé. Kaito emporta avec lui tous ses rêves vers les profondeurs …

♦ Étrangement Kaito commença à distinguer une lumière, croyant en sa fin, il ouvrit bizarrement les yeux. Au dessus de lui, une créature de rêve à la longue chevelure de feu le tenait dans ses bras. Tout d’abord le voleur cru au Paradis, pour vérifier il se mit un pain dans la tronche, l’hématome apparaissant sur son visage et la douleur qu’il avait ressenti lui appris que ce n’était pas le Paradis ou un quelconque rêves érotiques habituelles. Il questionna donc la charmante jeune femme l’enserrant chaleureusement, plongeant dans ses yeux d’un vert émeraude profond. La femme lui dit qu’elle l’avait secouru de la noyade alors qu’elle chercher des coquillages dans la baie de Luvneel, il acquiesça en la remerciant avec enthousiasme. Il avait réussir à survire à l’attaque lâche de ce noble, un jour c’est promis il aurait sa peau, puis comme les autres fonctions de son corps, son cerveau se remit à marcher à peu près correctement. Il se demanda alors avec bon sens comment se fessait-il qu’une jeune femme cherche des coquillages au fond la baie de Luvneel, se relevant lentement il pivota et regarda de plus prés le corps de sa sauveuse en commençant par le haut. Un visage angélique encerclait par une chevelure rougeoyante, puis il descendit son regard, un buste au forme parfaites et généreuse comme il les aimait. Mais la fin le surpris très nettement comme il le pensait, au lieu de très jolies et fines jambes de jeune fille, une longue queue écaillés bleu se terminant par une nageoire. Il hurla un « Watza !!! » de stupéfaction, une sirène, la première fois qu’il en voyait une en vrai. Il en avait seulement entendu parler dans les livres, les croyants même légende. La jeune femme l’appela alors à s’asseoir à ses côtés lui déclarant sa flamme en prétextant un miraculeux coup du destin, une rencontre soit disant arrangés et béni par les dieux, il faut aussi dire que la beauté de Kaito n’arrangeait rien. Son charme agissait sur la gente féminine avec toujours un certain effet. Elle lui demanda sans plus attendre de se marier avec elle, il essaya de refuser mais une insistante et insupportable obsession semblait désormais l’animer, ses yeux devenu deux gros cœur au milieu de son visage. Qu’auriez-vous fait vous à sa place ? Paniqué, notre jeune héros prit ses jambes à son cou profitant de l’incapacité de se mouvoir sur terre de la sirène. Il se cacha sur l’île pendant plusieurs jours sentant qu’on le recherchés ardemment, puis il réussit enfin à quitter l’île en montant clandestinement dans un bateau de pêcheur. Il se dirigea vers l’île de micqueot, célèbre pour son vin, ses sculptures de pierre, ses temples et son climat estival (genre méditerranéen), parfait pour se reposer un peu et s’entraîner. Depuis ce qui lui était arrivait, Kaito avait réfléchit et décidé de devenir Capitaine Pirate, après tout avec le Kaizoku ball il avait toujours baigné dans ce milieu. Et puis sa vengeance serait plus naturel ainsi, accompagnés par l’aventure, la gloire et la richesse, à la recherche du célèbre One Piece bien évidemment. Dorénavant, Kaito en plus d’être recherché par les autorités pour pas mal de délits et rechercher par les sirènes et homme-poissons du monde entier. Sa sauveuse ne pouvant renoncer à lui avait diffusé sa description et son portait auprès de tous ses congénères, histoire de pouvoir le ramener à elle et enfin se marier.

♦ Kaito s’établit dans les montagnes de micqueot pour s’entraîner, descendant en ville seulement pour se réapprovisionner. Durant son entraînement il apprit avec stupéfaction à user des pouvoirs du fruit démoniaque qu’il avait avalé par hasard, il renforça également son corps afin de na pas trop dépendre de ce dit fruit. S’imposant des entraînements spartiates d’une autre époque, le mélangeant de ses facultés naturelles renforcés par un inflexible entraînement était déjà détonant, il était capable de faire des choses bien supérieur à la plupart des gens normaux, que ce soit au niveau de la vitesse comme de la force. Dans sa détermination à devenir plus fort et pouvoir faire payer les Nobles, Kaito se rendit dans un temple de l’île pour apprendre les arts martiaux locaux. En à peine une demi-année il les maîtrisait assez bien pour se créer son propre style le « Tora No Kireru », soit le tigre tranchant. Il le finalisa en l’opposant aux différents styles de tous les maitres des temples de l’île, sa suprématie sur les Maîtres le conforta dans la finalité de son art désormais quasi-achever. Mais pour former un ensemble complet de capacité il devait également apprendre à se servir des armes, il était d’ailleurs fasciné par elles depuis tout petit. Un ancien esclave champion du combat d’arènes lui apprit à se servir d’une arme noble et pure, le katana. Kaito apprécia l’utilisation de cette arme et décida de l'adopter en tant qu’arme principales. La lame favorisant les combats rapprochés ou sa vitesse et son art martial ferait la différence. Il apprit les rudiments des armes à feux avec un vieux boucanier à la retraite, c’était vraiment l’île du repos ou les hommes aiment passer la fin de leurs vies en toutes tranquillités. Bref, les armes à feux n’étaient pas son point fort mais il savait à présent sans servir correctement pour faire mouche à des distances normales. Remerciant tous ces hommes il retourna s’isoler dans la montagne et n’en descendit qu’un an plus tard, son entraînement achevé. Kaito était maintenant fin prêt à partir, profitant une dernière fois des conseils du vieux pirate, ensuite il prit la mer à bord d’une barque de pêcheur. Direction Luvneel, à présent il avait changé, il était mature et prêt à combattre du haut de ses dix-huit printemps. Sa cicatrise au visage le démangeant de revanche, une vendetta sans précédent s’annonçait contre ce Gouvernement impérialiste et totalitaire. Le sang allait coulés à flot, et plus particulièrement le sang soit disant pur de cette noblesse pourri de pêchés …

♦ Il commença sa vengeance en s'engageant dans un groupe para-militaire aux tendances anarchistes, son nom « Hydra », concurrent direct de la révolution. Il subit un dur entraînement militaire lui laissant de nombreuses cicatrice aussi bien physique que moral. Puis, il fut envoyé sur le front pour participer à diverses guerres civiles sur des îles en proie au conflits. C'est à partir de la qu'il commence à développer une seconde personnalité, les atrocités qu'il commettait sous les ordres de ses supérieurs l'avait changés. Son quotidien de violence, sang et meurtres continua pendant environ six années. Vint ensuite un moment ou il ne supporta plus son reflet dans le miroir et fini par déserté l'organisation. Beaucoup de monde était à présent à sa poursuite, le Monde Marins, la Marine, l'Hydra … Il s'exila donc durant deux années complète sur une île déserte, passant ses journées se prélasser sur la plage, et perfectionner son art. Il fut sortit de sa retraite par un bateau d'esclave qui accosta sur son pile et tenta de le capturer. Bien sur, il les tua tous, mais, l'essentiel c'est que ça lui rappela des mauvais souvenirs. Surtout quand il vit que les commanditaire du bateau d'esclave était les nobles de Marijoa, l'essence même de ce qu'il déteste. Mué par une nouvelle haine, il vola leurs bateau et se dirigea vers la civilisation.

♦ Un peu au hasard, le jeune homme arriva dans South Blue avec un cap un peu approximatif, il visita quelque îles avant de s’installer dans le royaume de St-Urea. Le climat qui régnait sur l'île était tendu, il s'y dégageait comme une odeur de sang, de morts, bref, l'odeur de la Guerre. Parfait pour un soldat comme lui en soit, il pourrait facilement trouver du travail ici, en tant que Mercenaire. Ainsi, de l'argent et de l'expérience sur le terrain était tout ce dont il avait besoin pour réaliser ses ambitions. Devenir un homme suffisamment dangereux pour s'attaquer à cette noblesse corrompu et ivre de pouvoir, si nécessaire l’entraîner dans sa chute, pour le salut de ce monde. Il s'engagea donc dans une petite troupe de Mercenaire cherchant seulement le profit, effectuant diverses missions d'assassinat, espionnage et sabotage. La guerre était de nouveau son quotidien pendant 5 longues années, la première fois qu'il restait aussi longtemps au même endroit depuis un moment. Sa force était maintenant non négligeable et lui permettait d'être reconnu de ses pairs, dans n'importe quels camps. La révolution avait même tenté de le recruter sans succès, résultat, deux officiers de la Révolution a jamais paralysé après avoir était encastrés dans le mur d'une taverne. Ils n'avaient pas aimés ses conditions, « être le chef sinon rien ». Ce que certain pourrait prendre pour de l'humour est enfin de compte une personnalité confiante et droite, répondant toujours par ses propres convictions sans prendre de gants, quitte à fâcher la plupart du temps. Bientôt, Kaito le savait, il devrait partir à l'Aventure pour enfin commencer son rêve …



Derrière l'écran
Pseudo : 13Eyes' ; Age : 18 ans ;
Impressions du forum : Nice ;
Activité 3/7 ;

© 13Eye'<



Dernière édition par Kaito Yone le Lun 27 Fév - 21:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♦ Kaito, le Mercenaire ♦   Jeu 23 Fév - 11:57

Qualité : 5/6
Description physique 1/1,5
Description morale 1,5/1,5
Histoire 2.5/3


Pas grand chose à dire, tu décris bien, tu as un bon français, tu n'as pas le max à cause de quelques fautes d'inattention mais vraiment rien de grave rassure toi.

Quantité : 5/6
Description physique 1.5/1,5
Description morale 1/1,5
Histoire 2.5/3


Français 3/3 (a noter par rapport a la quantité, un texte de 20 lignes avec 10 fautes est inférieur a un texte de 100 lignes avec 10 fautes .)
Mise en page 2/2
Avis personnel 1/1
Originalité 2/2

Total18 /20

Tu es niveau 18, je vois que niveau arme et tout tu demandes pas mal, saches que si tu prends le FDD tu auras des armes basiques, donc tes deux katanas se briseront facilement, elles ne seront pas de qualité supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♦ Kaito, le Mercenaire ♦   Jeu 23 Fév - 17:56

♦️ Okay okay ! ^^ Tout cela me convient parfaitement, je ne comptai pas prendre de lames "renommée" pour l'instant, ce sont toutes des armes basiques. Niveau fruit au vu de mon niveau je choisi le Taga Taga de Mister'Law. Voila voila, merci pour la notation Ice-Boy'. Quelqu'un peut valider maintenant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♦ Kaito, le Mercenaire ♦   

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ Kaito, le Mercenaire ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wicaemas Lothalia [Mercenaire]
» Funeste [Mercenaire & Roublarde]
» Azrayen [mercenaire]
» Chryses de Sybrondil [Marchand et mercenaire] [KATASTROPHE]
» Mercenaire plvling

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance V3.0 :: ¤¤ Avant RP ¤¤ :: ¤ Votre Personnage ¤ :: Presentation :: Présentation abandonnée-